Passion des mots

Forum culturel
 
AccueilCalendrierFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 L'oeil

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
VinZ

avatar

Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 14/10/2006

MessageSujet: L'oeil   14/10/2006, 21:17

J'ai ouvert mes tiroirs et ai ressorti un exercice de l'an passé.
En le relisant, il m'a l'air encore fort fabriqué, carré et maladroit (peut-être justement parce que le sujet était imposé).

Qu'est-ce que ça vous dit?





Dans l'aile nord de la prison, deux gardiens amenèrent un détenu. Les couloirs résonnèrent d'un grand fracas. Un troisième garde les suivit de près avec son trousseau de clés. D'autres surveillèrent attentivement la scène du bout du couloir. Le forcené se débattit mais il était trop bien maintenu. Ses surveillants étaient rompus à cet exercice. L'homme fut promptement jeté dans la cellule. La porte claqua dans un grincement métallique et fut fermée à double tour. Le détenu continua à injurier ses surveillants tandis qu'ils retournaient à leur poste.

Jean-Pierre était en rogne. L'autre taulard l'avait bien cherché. Cette petite frappe avait voulu lui taxer son dessert, baragouinant qu'il n'avait pas assez graillé. Le marron dans l'esgourde ne tarda pas, la crevure en a morflé. Les matons l'avaient saisi au milieu de la baston et emmené dans son trou. Les grouillots impassibles, il dût bien arrêter son barouf. Seul entre les quatre murs, il molarda au sol. Il gambergea en tournant en rond, puis se campa au hublot.

Observer le monde extérieur depuis le premier étage constituait son seul loisir; il avait cassé la télévision lors d'une autre crise. À travers les barreaux il pouvait épier le parking voisin. Le terrain jouxtait la clôture, redoublée d'un épais mur de briques, lui-même surmonté de fils barbelés. Comme d'habitude il y retrouvait la même benne à ordure relevée tous les mercredis matins et le vieux peuplier planté au milieu du bitume. En fait, c'est l'animation sur le parking qui stimulait toujours sa curiosité. Ce jour-là, il remarqua une petite Twingo rouge. Garée un peu à l'écart et assez proche du mur pour qu'on en voie l'intérieur. Au volant, il aperçut une femme aux cheveux châtain foncé.

Elle tenait son visage dans ses mains. Vraisemblablement, elle chialait. Jean-Pierre avait trouvé là son petit évènement du jour, un petit spectacle rien que pour lui. Les sanglots de la femme suscitèrent un lugubre rictus sur la figure de l'épieur. Ces pleurs le troublaient. Il les considérait comme une preuve de faiblesse. Et Jean-Pierre avait toujours viscéralement pensé que les êtres faibles ne méritaient pas de vivre. Il avait aidé son pays à liquider ces mauviettes inutiles et pleurnichardes. Il participait à sa manière à la réalisation d'un monde parfait. Un monde où il n'y aurait pas besoin de lois, ces chiffons de papiers écrits pour faire taire leurs misérables plaintes. Les poulets l'alpaguèrent. Son action rédemptrice avait été incomprise par des couillons de journaleux, et stoppée par ces chochottes en robe d'avocats. Il avait été condamné au mitard à perpète.

La femme releva la tête et essuya ses larmes. Jean-Pierre en profita pour la reluquer. Grands yeux noirs, peau très blanche et fade, petit menton, petites oreilles. Soudain, de la poche de son manteau brun terne, elle tira un téléphone portable et en ouvrit le clapet. Elle se contint pour téléphoner. Jean-Pierre imprima frénétiquement son visage dans sa cervelle; ce n'était pas tous les jours qu'il voyait de nouvelles têtes. La communication fut brève, seules quelques phrases furent échangées. L'appareil à peine éteint, elle se remit à pleurnicher. Ses joues se coloraient abondamment d'une boue de rimmel. Jean-Pierre prenait son pied. Cette greluche lui rappelait une de ses victimes, une délicieuse adolescente très geignarde qui avait fini au fond d'un canal.

Le voyeur contempla la femme. Après quelques minutes, elle tenta à nouveau de se calmer. Hoquetante, elle prit quelques ustensiles dans son sac à main. Elle se passa une brosse dans les cheveux. S'aidant du rétroviseur central, elle se remaquilla. Elle tâcha de ne plus rien faire couler. Elle rangea ses objets dans un long soupir. Reprenant ses esprits, elle se jeta hors de l'habitacle et partit vers la gauche. Jean-Pierre ne put l'observer davantage, mais il était ravi du divertissement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jipi
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5897
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: L'oeil   16/10/2006, 10:16

L'inspiration est intéressante. L'écriture l'est tout autant. Par contre la variété des styles dans un texte aussi court me semble gênante. Exercices de style... cela se perçoit un peu... Wink
Merci en tous les cas pour ce partage.
J'espère découvrir d'autres mots dans le futur !

Jean-Pierre alias Jipi...
C'est ce que l'on appelle le passage de la fiction dans le réel... lol
Heureusement que je ne ressemble pas trop à ce personnage !!!

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.frandidac.net
VinZ

avatar

Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 14/10/2006

MessageSujet: Re: L'oeil   21/10/2006, 14:31

:wink:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marie chevalier
Membre
Membre


Nombre de messages : 1135
Date d'inscription : 14/12/2005

MessageSujet: Re: L'oeil   21/10/2006, 15:29

Je dois être sotte ( non non ne protestez pas) j'ai lu. J'aime bien mais une chose m'échappe et ça cela doit venir du fait que je ne sais pas ce que l'on t'a demandé au départ:
car il n'y a aucun enchainement et c'est sûrement normal ? tu comprends?
dis - moi ce que l'on vous avait demandé d'écrire, tu veux bien? sais pas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laurencja
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 81
Age : 30
Localisation : Brabant Wallon (Belgique)
Date d'inscription : 16/01/2006

MessageSujet: Re: L'oeil   27/10/2006, 21:45

VinZ a écrit:
J'ai ouvert mes tiroirs et ai ressorti un exercice de l'an passé.
En le relisant, il m'a l'air encore fort fabriqué, carré et maladroit (peut-être justement parce que le sujet était imposé).

Qu'est-ce que ça vous dit?


Je reconnais surtout l'inspiration d'un certain Vincent E. ... Joli exercice, mais qui reste un exercice Smile
Au plaisir de te revoir, cher collègue... Profite de ce forum, il est vraiment bien!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://madamenouveaumonde.wordpress.com/
VinZ

avatar

Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 14/10/2006

MessageSujet: Re: L'oeil   27/10/2006, 22:54

Very Happy coucou Effectivement, je me demandais que poster sur ce forum, et j'avais ce texte sous la main. J'ai pensé que la brièveté de ce morceau permettrait de dépasser ses vertus soporifiques. Je crois ne recommencer que lorsque j'aurai formulé librement un texte que je jugerai valable.



Voilà quelles étaient les consignes:

Citation :
Une femme est dans sa voiture. Elle pleure. Entre deux sanglots, elle prend son téléphone et appelle quelqu'un.
L'appel se termine rapidement et la femme continue de pleurer. Après un (certain) temps, elle se recoiffe, se remaquille et sort de son automobile.

Sur base de cette situation, je vous demanderai d'écrire un texte d'une page et demie en respectant les consignes suivantes:

- texte au passé;
- le narrateur ne connaît pas cette femme (et ne la connaîtra pas);
- le narrateur n'entend pas ce qui se dit lors de la conversation,
- le narrateur est en-dehors de la voiture où se trouve la femme.

L'objectif est donc, pour vous, de développer le point de vue du narrateur sur cette scène à laquelle il assiste sans y avoir accès.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marie chevalier
Membre
Membre


Nombre de messages : 1135
Date d'inscription : 14/12/2005

MessageSujet: Re: L'oeil   30/10/2006, 21:28

Merci VinZ, excuse ma demande, mais maintenant j'ai tout relu et compris Smile pas mal, un bel enchainement et le sujet n'était pas forcément facile. A bientôt de te lire de nouveau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'oeil   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'oeil
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tobi et son plan Oeil de la lune
» Indice et Clin d'oeil
» [Revue] L'Oeil Bleu
» [Collection] Le Mauvais Oeil ( E.D.I.C.A.)
» [SOFT] AMIGALOOK : Totalement inutile ,rien que du travail à l'oeil !! [Gratuit]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Passion des mots :: Forums de discussions :: Les écrits de nos membres-
Sauter vers: