Passion des mots

Forum culturel
 
AccueilCalendrierFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Rencontre à Arbois (Juillet 2006) : deuxième partie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
yugcib
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 986
Age : 69
Localisation : 186 route d'Audon 40400 Tartas
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Rencontre à Arbois (Juillet 2006) : deuxième partie   12/7/2006, 16:48

Ces Petites Fêtes de Dionysos à Arbois, du 5 au 10 juillet 2006… furent-elles la raison essentielle de notre rencontre ?
Eussions nous été plus nombreux, oh, à peine plus… Aurions nous vécu ce que nous avons vécu ?
J’ai dit que le vécu parfois, était plus beau que l’écrit. C’est pourquoi, cinq jours durant, je n’ai rien écrit.
Je savais… J’ai toujours su… que les mots existaient déjà avant de naître.
C’était bien au-delà de tout ce que j’avais passé ma vie à rêver. Dans une telle fête de l’esprit et du cœur, il ne pouvait y avoir aucune ambiguïté. Seulement et totalement, ce partage d’émotions, cette sincérité, cette écoute de l’autre, cette simplicité, cette délicatesse, cette gentillesse entre nous…
Notre « Cénacle » entre ainsi dans la légende. Une légende vivante, éternelle, messagère…
Les mots que nous nous sommes dits sont nos plus beaux écrits. Nos visages, nos regards, nos complicités, nos voix et nos mains se sont touchés… Nous étions comme des enfants et la brutalité du monde, avec ses égoïsmes, sa soif de pouvoir, ses mystifications et son obscurité ne pouvait plus nous atteindre.
Nous avons vu le ciel parce que nos cœurs étaient purs et nos esprits préparés. Les émotions les plus souveraines, si elles peuvent et doivent être exprimées, ne doivent pas cependant nous aveugler et nous enfermer dans une « bulle de roche »…
Il est trop de ces « piqûres d’héroïne » qui valent 20 fois l’acte d’amour mais dont les effets secondaires sont si dévastateurs !
Je crois que l’on est souvent éprouvé à la mesure de ce que l’on peut surmonter. Etre fort, c’est être et avoir été éprouvé. Nous avons tous, en tant qu’auteurs, écrivains, artistes, en particulier, des parcours chaotiques, des expériences difficiles, de la gravité, de l’émotion, du drôle et du tragique dans nos vies… Mais aussi des aspirations, des besoins fondamentaux, des « obscurités », des motivations tout à fait personnelles, une part « d’ingérable » en nous, tout cela faisant de nous l’Etre que nous sommes… Et c’est avec tout cela d’ailleurs, que nous disparaissons un jour, dont il ne reste que la « chrysalide » suspendue dans le souvenir…
Cependant, nous pouvons ensemble, aussi différents soyons nous, le trouver…ce « passage du Nord Ouest »… que les glaces et les brumes nous ont caché…
« La porte du bonheur est une porte étroite », dixit (ou plutôt singing) Jean Ferrat…
Il est aussi de ces feux—et ceux là sont les plus nombreux—qui courent tels des feux de brousse. Ce sont les feux de la rumeur, de l’opinion, nourris de tout ce que l’on y jette dedans… Et dont les cicatrices noires sur un paysage brûlé ne s’effacent jamais…
Il en est d’autres, de ces feux, que l’on nourrit et perpétue autour d’un même foyer, dans un même campement, entre les mêmes visages et les mêmes complicités… Ceux là ne vont pas dans la brousse mais ils nous retranchent du monde alors que le monde parfois, nous tendrait bien la main.
Il ne faut pas faire de ces feux un refuge, une forteresse de lumière pour les seuls « élus » que nous pensons être mais ne sommes pas vraiment. Je crois qu’une « civilisation » viendra un jour de ces feux là mais il faudra pour cela qu’évolue notre regard, et toute cette relation, ce rapport à l’autre, ces émotions, cette « transparence » si belle en nous, encore si embryonnaire, si fragile, si fugitive…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yugcib.e-monsite.com
Jipi
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5899
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: Rencontre à Arbois (Juillet 2006) : deuxième partie   14/7/2006, 15:44

yugcib a écrit:

J’ai dit que le vécu parfois, était plus beau que l’écrit. C’est pourquoi, cinq jours durant, je n’ai rien écrit.

Je savais… J’ai toujours su… que les mots existaient déjà avant de naître.
C’était bien au-delà de tout ce que j’avais passé ma vie à rêver. Dans une telle fête de l’esprit et du cœur, il ne pouvait y avoir aucune ambiguïté. Seulement et totalement, ce partage d’émotions, cette sincérité, cette écoute de l’autre, cette simplicité, cette délicatesse, cette gentillesse entre nous…

Les mots que nous nous sommes dits sont nos plus beaux écrits. Nos visages, nos regards, nos complicités, nos voix et nos mains se sont touchés…


Quel magnifique article traversé par des émotions que j'ai vraiment pu partager avec vous !

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.frandidac.net
 
Rencontre à Arbois (Juillet 2006) : deuxième partie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» OULALA FESTIVAL 7/8/9 juillet 2006
» Montjoux festival 13 14 15 juillet 2006
» Summer Case / 14-15 juillet 2006 / Madrid, Barcelone
» Dour Festival - 13 au 16 juillet 2006 (Be)
» Nice Jazz Festival / 19-16 juillet 2006

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Passion des mots :: Forums généraux :: Autour d'un verre-
Sauter vers: