Passion des mots

Forum culturel
 
AccueilCalendrierFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Fragilité de l'Etre... et une réflexion un peu hardie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
yugcib
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 986
Age : 69
Localisation : 186 route d'Audon 40400 Tartas
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Fragilité de l'Etre... et une réflexion un peu hardie   29/6/2006, 14:51

De la fragilité de l’Etre…

Lors de certaines rencontres que je fis en ma vie, que ce fût en ma jeunesse ou plus tard dans ma vie professionnelle, familiale ou autre… Il m’est venu un étrange, un très émouvant sentiment… de cette fragilité –apparente—d’un être en particulier… et dans certaines situations…
Mais jusqu’à ce jour d’aujourd’hui, je ne savais vraiment de quelle manière l’exprimer. Les mots n’étaient pas encore nés… Mais ils existaient…
Les voici :

Lorsque transparaît la fragilité—apparente—d’un être, dans sa voix, son regard, son expression, sa timidité relative…
Le « prédateur » se pourlèche, ses flancs vibrent de cette faim qu’il sent en lui de cet être dont il va se régaler…
Mais l’amoureux, le vrai amoureux, conscient ou non de ces forces qui l’habitent, par ce qu’il ressent et l’ émeut de cet être soudain si proche, vibre de tout son être d’une faim bien différente de celle du « prédateur »…
Alors, cette fragilité relative et apparente de cet être, qu’il perçoit, est si émouvante qu’il n’ose l’approcher et encore moins la toucher…
Il va donc la chérir, cette fragilité, d’un amour de géant, chercher à la protéger de toutes ces lèvres brûlantes qui rôdent en pleine lumière ou dans les plis de l’ombre…
Nous avons tous, parfois, de ces fragilités qui sont comme de petites plaies sur notre peau…
Les lèvres de l’amoureux, du vrai amoureux, ne sont jamais putrides, suceuses ou buveuses. Elles se posent tout doucement sur la plaie et cicatrisent la fragilité…
Ainsi est la faim de l’amoureux : une faim qu’il communique et partage de tout son être avec l’être dont la fragilité l’émeut.
C’est un peu l’histoire de cet « enfant géant » au cœur et au souffle « atomique », qui serre dans ses bras la petite silhouette aux os qui « craquotent »… La silhouette ne se rompt point, son battement de cœur d’oiseau emplit le géant… Et le géant rit et pleure. Il n’y a plus de fragilité, rien qu’une grande force toute droite, souveraine, inépuisable…

Un peu hardi…
Oui, je le reconnais… Un peu hardi, je crois ! Mais bon ! Il faut le prendre plutôt dans le sens de l’esprit et du cœur…
Voici :
Les plus belles joies du monde sont celles qui nous viennent, dures comme des bouts de bois… ou mouillées comme des oisillons heureux d’être nés…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yugcib.e-monsite.com
sylvie
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 156
Date d'inscription : 20/03/2006

MessageSujet: Re: Fragilité de l'Etre... et une réflexion un peu hardie   29/6/2006, 16:29

pourquoi dis-tu que c' est hardi?
c' est tres beau et vrai aussi je crois, en tout cas je partage ton sentiment.et tu le rend bien avec ces mots
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://freudenbergersylvie.free.fr
yugcib
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 986
Age : 69
Localisation : 186 route d'Audon 40400 Tartas
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: A Sylvie...   30/6/2006, 08:02

A cause, peut-être, d'une certaine ambigüité ( dur comme des bout de bois... mouillé comme des oisillons...), j'ai pensé que cela pouvait être un peu "osé"...de dire celà...
On "marche sur des oeufs", tout de même! Des oeufs d'oiseau... Je parle parfois d'une sorte de "frontière"... imprécise, mais très belle.... et qui est en fait une ouverture vers quelque chose de merveilleux, qui dépasse la réalité que nous connaissons...
Mais, en marchant sur ces oeufs d'oiseau, à la si fragile coquille, on peut toutefois, concevoir 2 ou 3 "petites fêlures"... par ci par là...
Si l'oeuf se casse totalement... C'est comme mon histoire de "ballon de gosse" qui éclate : le bout déchiré qui pend, flétri... Je veux que le ballon reste gonflé, gonflé à bloc, tout le temps...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yugcib.e-monsite.com
sylvie
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 156
Date d'inscription : 20/03/2006

MessageSujet: Re: Fragilité de l'Etre... et une réflexion un peu hardie   30/6/2006, 09:17

je crois que je te comprend.Je comprend ce que tu exprimes.
Et puis il y a tellemeent de choses qui sont emplies de contradictions.tellement je trouve.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://freudenbergersylvie.free.fr
Jipi
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5900
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: Fragilité de l'Etre... et une réflexion un peu hardie   4/7/2006, 09:49

Texte vraiment très beau yugcib...

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.frandidac.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Fragilité de l'Etre... et une réflexion un peu hardie   

Revenir en haut Aller en bas
 
Fragilité de l'Etre... et une réflexion un peu hardie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [INFO] Fragilité écran HD2
» Réflexion sur les mouvements de forme ...
» Etre accomplie...
» un petit mot qui mérite d'etre dit!
» FALGOR ETRE MAGIQUE OU CRAPAUD GLOBULEUX ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Passion des mots :: Forums de discussions :: La littérature et le langage-
Sauter vers: