Passion des mots

Forum culturel
 
AccueilCalendrierFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Le talent et la critique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jipi
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5901
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Le talent et la critique   8/1/2006, 21:14

Je crois d'abord que tous les auteurs ne se valent pas.
Je crois que les talents sont variables : certains écrivains ont plus de talent que d'autres.
Je crois que certains auteurs n'ont que très peu de talent.
Je crois que certains auteurs qui ne sont pas édités ont beaucoup de talent.
Je crois que certains auteurs édités ont peu de talent.
Je crois que certains auteurs ont un talent inné.
Je crois que certains auteurs n'ayant pas un talent inné peuvent apprendre à développer un certain talent.
Je crois que tous les auteurs n'ont pas un ego surdimensionné et acceptent donc la critique constructive.
Je crois que certains auteurs ont effectivement un ego surdimensionné et supportent difficilement la critique !
Je crois que certains critiques enfoncent certains auteurs pour des raisons qui ne sont absolument pas liées aux qualités de l'écrivain en question (jalousie...) !
Je crois que quelques critiques honnêtes exercent leur métier honnêtement...
Je crois que devenir auteur ne s'improvise pas du jour au lendemain, qu'il faut du temps, de la patience et surtout un travail immense pour produire quelque chose qui relève d'une certaine qualité... et cette qualité liée au talent est à définir, mais ne peut être confondue avec le goût que l'on peut éprouver pour une oeuvre...
Je crois que ma réflexion n'est pas nécessairement la vérité : elle n'est qu'une pensée d'un auteur, vécue actuellement et qui est le fruit de mon expérience personnelle...
Je crois que je ne suis qu'une petite goutte dans le fleuve immense de la vie et que mes mots ne sont qu'un nuage de rêve probablement vite dissipé lorsque je m'éteindrai, mais je crois aussi que les mots aident chaque auteur à mieux vivre et surtout éveillent en l'autre d'autres rêves qui sont tellement essentiels...

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Dernière édition par le 13/1/2006, 15:58, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.frandidac.net
Claudy
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 178
Localisation : Chassieu ( Rhône )
Date d'inscription : 14/12/2005

MessageSujet: Re: Le talent et la critique   8/1/2006, 21:21

Marina, j'ai relu avec plaisir l'article de notre ami ...

Jipi, tu es décourageant !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://entre-ciel-et-plume.chez-alice.fr/
Jipi
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5901
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: Le talent et la critique   8/1/2006, 21:27

Je n'avais pas terminé Claudy...

Maintenant c'est terminé... relis tout...

Ce sont mes mots différents des tiens sans doute, mais cette différence est enrichissante ! Wink

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.frandidac.net
Papillon
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 166
Localisation : Estrie
Date d'inscription : 11/12/2005

MessageSujet: Re: Le talent et la critique   8/1/2006, 21:49

Citation :
L’Auteur honteux qui fait ses textes dans son coin, les entasse dans un tiroir quelconque et n’en parle jamais à personne….Il est évident que ce n’est pas cette catégorie d’Auteur qui fait l’objet de cette étude. ( et à vrai dire je ne vois même pas pourquoi j’en parle !)


J'accroche sur ce point.

Je connais un homme qui est rendu à 77 ans. Gêné comme ca, c'est pas possible!

Il à plus de 200 chansons d'écrites, paroles et musique. Certaines, qu'il à donné à un ami chanteur, ont été au top du palmarès pendant longtemps, dans les années 1970, deux d'entre elles sont maintenant des classiques.

J'ai travaillé avec cet auteur-compositeur pendant six ans. Je lui ai demandé d'où pouvait bien lui provenir toutes ces compositions?

Il ne le savait pas lui-même. Il me disait se réveiller souvent en pleine nuit avec des airs dans la tête et se dépêchait d'écrire la musique avant de l'oublier.

Ca provenait d'où ces mélodies et paroles?

Je ne le classe pas de honteux, mais gêné et possédant un talent fou.

Un scénario semblable pour un écrivain, que je ne raconterai pas en détail. Pendant des décennies, il écrivait et remisait ses écrits, croyant que c'était des torchons, alors que c'était génial.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Papillon
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 166
Localisation : Estrie
Date d'inscription : 11/12/2005

MessageSujet: Re: Le talent et la critique   8/1/2006, 21:51

Quelle différence y a t-il entre l'écrivain et l'auteur?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jipi
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5901
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: Le talent et la critique   8/1/2006, 21:55

Effectivement Papillon, cela rejoint tout à fait une de mes phrases.
Il y a des personnes de talent qui ne se font pas éditer (certains éditeurs les refusent pour des raisons diverses ou bien elles ne veulent pas se faire connaître, croyant que ce qu'elles font est mauvais).

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.frandidac.net
Papillon
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 166
Localisation : Estrie
Date d'inscription : 11/12/2005

MessageSujet: Re: Le talent et la critique   8/1/2006, 21:56

Exact Jipi, on pense la même chose. coucou
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marie chevalier
Membre
Membre


Nombre de messages : 1135
Date d'inscription : 14/12/2005

MessageSujet: Re: Le talent et la critique   8/1/2006, 22:13

La différence entre un auteur et un écrivain? parce qu'il y en a une? je ne vois pas mais en réfléchissant, je prèfère être considérée comme auteur plutôt que comme écrivain car j'ai l'impression qu'écrivain est presqu' un métier? non? alors que moi j'écris pour mon plaisir. ( pas forcément celui des autres) mais tout cela est affaire de gôut .

Il est très agréable d'être dans une société où tout le monde peut écrire: bons - mauvais? ça ne veut rien dire! l'histoire écrite intéresse ou pas .Ce qui n'empèche pas qu'il faut être respectueux du lecteur éventuel, et essayer d'écrire dans le meilleur français possible. Le reste? c'est le lecteur qui juge.

Quant à la pudeur .... ne pas "faire connaitre" ses écrits... d'accord mais alors dans ce cas, on a écrit pour soi et .... pourquoi pas? c'est aussi un choix
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jipi
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5901
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: Le talent et la critique   13/1/2006, 15:59

Personnellement je crois que l'on écrit d'abord pour soi et ensuite pour les autres... Il est bien normal qu'un auteur veuille communiquer avec les autres !

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.frandidac.net
callinira
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 265
Date d'inscription : 09/12/2005

MessageSujet: Re: Le talent et la critique   13/1/2006, 16:42

L'avis de Paul Valéry :

Un auteur, même du plus grand talent, connût-il le plus grand succès, n'est pas nécessairement un « écrivain ». Tout l'esprit, toute la culture possible, ne lui font pas un « style ».
VALÉRY, Regards sur le monde actuel, 1931, p. 186.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fée
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 710
Localisation : Région Parisienne
Date d'inscription : 12/12/2005

MessageSujet: Re: Le talent et la critique   13/1/2006, 18:48

C'est un très beau texte que tu nous a écrit là Jipi ! Merci !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jipi
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5901
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: Le talent et la critique   14/1/2006, 11:16

Merci Fée !

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.frandidac.net
Jipi
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5901
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: Le talent et la critique   16/1/2006, 17:36

Citation :
L'avis de Paul Valéry :
Un auteur, même du plus grand talent, connût-il le plus grand succès, n'est pas nécessairement un « écrivain ». Tout l'esprit, toute la culture possible, ne lui font pas un « style ».

Le style, l'écriture... c'est fondamental ! La spécificité d'une écriture contribue à développer un talent !
À la limite, comme le disait Marguerite Duras (femme que j'admirais beaucoup), un écrivain ne sait pas trop au préalable ce qu'il va écrire... il se laisse emporter par le langage, l'écriture qui sont les éléments fondateurs d'un talent avant même le message. Ce n'est que mon point de vue bien entendu ! Je ne veux pas dire par là que le contenu n'a aucun intérêt, mais je suis de plus en plus convaincu que la manière de dire passe avant le « ce que j'ai à dire » ! On reconnaît d'ailleurs la patte des grands écrivains dans cette spécificité de l'écriture....


_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.frandidac.net
callinira
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 265
Date d'inscription : 09/12/2005

MessageSujet: Re: Le talent et la critique   17/1/2006, 08:30

Jipi a écrit:

À la limite, comme le disait Marguerite Duras (femme que j'admirais beaucoup), un écrivain ne sait pas trop au préalable ce qu'il va écrire... il se laisse emporter par le langage

Julien Green a dit aussi cela, en différentes occasions, mais plus particulièrement dans son Journal.

J'ai une très grande admiration pour Marguerite Duras, mais surtout pour celle des débuts. Vers la fin de sa vie, elle a écrit des textes de peu de valeur. Il arrive que des auteurs finissent par vivre sur leur réputation. Dommage... Cela dit, une « Marguerite Duras » médiocre supplante encore bien des écrivains (?) actuels qui arrivent vite parce qu'ils ne vont pas loin.

C.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Pierre Poccioni
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 3237
Age : 69
Localisation : Loiret
Date d'inscription : 10/12/2005

MessageSujet: Le talent et la critique   5/2/2006, 09:41

Je souhaite commenter cette longue déclaration de foi de Jipi qui pour être intéressante n’en souffre pas moins de quelques limites, mais après tout n’écrit-il pas : « Je crois que ma réflexion n’est pas nécessairement la vérité »
En fait mes remarques concernent surtout le caractère un peu diffus et pour tout dire excessivement consensuel du texte. Le genre tout est dans tout et vice versa !

Premier point qui m’attire : Le talent et l’édition. Je crois que la situation (française) est assez facile à cerner.
Mais avant tout je souhaite définir un terme que je vais utiliser, le mot prévendu. Vous l’êtes, si par votre nom (télé, cinéma, politique, sport) ou pas vos relations (communication, presse, télévision) par votre vie ( ex-otage, greffé du cerveau, divorcé cinquante-deux fois, etc ) vous êtes assuré que quoique vous écriviez vous aurez des ventes telles que l’opération sera rentable pour l’éditeur. Si vous êtes prévendu vous serez édité et médiatisé.
Note : Il arrive qu’un prévendu ait du talent ce qui ne gâte rien mais brouille un peu les pistes, faisant croire à la belle histoire. Il faudrait toujours observer les biographies des auteurs très médiatisés. ( Mais au fond, si talent il y a, est-ce important pour le lecteur ?)

Si vous êtes sans aucune relation, en dehors du système, soyons clairs, vos chances d’y entrer sont infimes et relèvent de la chance comme le Loto. (Voir le délicieux Match Point de Woody Allen). Dans ce cas, seul un talent incontestable peut vous faire passer la barre. Il faut que si d’aventure un décideur vous lit, il soit frappé de l’évidence que vous êtes un véritable écrivain. Il n’aura rien à faire d’un texte simplement honnête, il en a cinquante sur son bureau dont l’édition aura le mérite de faire plaisir à tel ou telle relation !

Ici, j’imagine certains s’écriant : « Mais qui lui permet à ce type de se croire capable de séparer le bon grain de l’ivraie ? Tout n’est-il pas relatif ? N’a-t-on pas connu des erreurs célèbres (et de ressortir Gallimard et Proust !)
Que répondre sinon que j’ai la conviction que dans les maisons d’éditions travaillent des gens bien souvent remarquables, d’une immense culture et qui sont de fins lecteurs. Ce qui ne les empêche pas d’être aussi responsables de la bonne marche économique de leur maison !
J’ai aussi la conviction qu’un bon lecteur sait quand il est en présence d’un vrai talent, quand bien même il ne le goûte pas forcement. ( Je ne suis jamais parvenu à lire Virginia Wolf avec plaisir, mais chaque fois que je fais une nouvelle tentative ( tous les deux ou trois ans) je suis frappé par l’indiscutable talent de cette femme.

Second point : La critique que Jipi dit pouvoir être constructive. Oui, mais laquelle ?

J’en connais quant à moi trois très différentes :

- Celle qui intervient sur le texte en cours d’écriture : Ce peut être un ami, une épouse (je parle pour moi) une direction littéraire (certains éditeurs acceptent encore cette pratique utile mais coûteuse)
C’est une affaire entre l’écrivain et sa conviction littéraire et elle ne regarde pas le lecteur du livre finit.

- Celle des lecteurs : Ils appliquent un droit absolu. Ils ont payé le livre et peuvent en dire ce qu’ils veulent. L’auteur réagira selon sa personnalité mais on ne peut imaginer qu’il tienne compte sérieusement des remarques d’un inconnu. Il est donc difficile d’établir une loi. Un lecteur qui me dirait en face (quel mufle !) « Je n’aime pas votre livre, il est mauvais » ne peut espérer au mieux que mon silence poli !

- La critique médiatique : C’est le nerf du succès mais là nous sortons de la littérature pour entrer dans le monde de la communication,de la publicité et il y faudrait des pages !)
Constructive la critique ? Oui, celle d’un proche (qui vous veut du bien) et vous aide à cerner le petit ou gros défaut, celle d’un ou d’une directrice littéraire qui met à votre service son expérience et son intuition ( J’ai déjà dit tout le bien que je pensais de celle que j’ai rencontré chez Phébus) et peut-être au long d’un long article la note critique, la fine remarque d’un journaliste qui pour une fois ne se sera pas contenté de recopier la quatrième de couverture ou de raconter vaguement l’histoire…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jipi
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5901
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: Le talent et la critique   5/2/2006, 12:30

Merci Jean-Pierre pour ta réflexion intéressante. Ma déclaration de foi que tu trouvais intéressante avec ses limites n’avait pas pour but d’offrir une analyse rationnelle. Le ton un peu lyrique qu’elle offrait s’apparentait plus à une forme de jeu quelque peu poétique dans lequel je n’avais pas la prétention d’épuiser le sujet... C’est à ce titre d’ailleurs qu’elle a pu être appréciée.

Revenons au cas que tu cites : l’écrivain sans relation...
Je suppose que l'on se rapproche de ton cas ?
Personnellement ce cas représente pour moi le meilleur cas, car il symbolise la virginité de l’écrivain qui n’est pas encore prévendu !
C’est surtout cet aspect qui me semble parfois difficile à supporter.
Tu le dis toi-même : cela ressemble au Lotto ! Et donc imagine que sur la table de l'éditeur arrivent des ouvrages de qualité : ils peuvent parfois être refusés.
Honnêtement ne crois-tu pas que de nombreux talents incontestables sont négligés ? Moi je le crois en tous les cas et je ne fais même pas référence aux affaires célèbres que tu évoques !
Vos chances sont infimes... écris-tu... cela dit tout !!!
Je crois néanmoins que les chances sont infimes de faire éditer un ouvrage de faible qualité chez un éditeur soucieux de la qualité

La situation la moins crédible est de se voir refuser l'édition d'un ouvrage de grande qualité par un éditeur de qualité. Cela arrive plus souvent que tu ne le crois d'après les contacts que j'ai pu avoir avec certains d'entre eux qui avaient d'ailleurs l'honnêteté de le reconnaître ! Et ceci pour des raisons diverses : manque de temps, souci passager de la rentabilité, premier lecteur pas nécessairement compétent dans tous les domaines de la littérature...

Je crois aussi que les restrictions que tu évoques sont plus fréquentes chez certains éditeurs plus exigeants sur le plan qualitatif alors que d’autres éditeurs accepteront plus facilement une littérature de grande consommation !

Tu parles aussi de l’éditeur qui repère le talent incontestable ! Ces éditeurs existent bien évidemment, mais encore une fois tous les éditeurs ne se ressemblent pas !
Je te rejoins totalement lorsque tu parles de la reconnaissance d’un talent sans faire référence au goût personnel (tu fais une belle allusion à Woolf à ce propos : écrivain dont tu reconnais l’immense talent sans pour autant l’apprécier...).
Tu sais aussi que chez certains éditeurs on observe, à juste titre, un rideau de protection : le premier lecteur n’est pas toujours à la hauteur de sa tâche ! Un grand éditeur français (que je ne citerai pas) me l’a d’ailleurs avoué : il sait pertinemment bien que des livres sont négligés pour des raisons diverses (un étudiant spécialisé en littérature comme premier rideau et qui n’est pas toujours au fait de tous les critères qualitatifs...) et il reconnaît que des ouvrages de haute qualité ont pu être oubliés.


Lorsque je parlais de critique constructive, je faisais allusion aux personnes qui exercent le métier de critique et qui sont parfois des guides précieux pour les lecteurs, car, de toutes façons, nous ne pouvons pas tout lire... Je parle de critiques qui exercent leur métier sérieusement bien entendu. C’est grâce d’ailleurs à des critiques qui font leur métier sérieusement que je ne lirai pas des ouvrages pourtant vendus à la pelle dans les grandes surfaces. Et je suis d’autant plus conforté dans mes choix que des amis ayant lu les ouvrages en question me signalent que j’ai fait le bon choix, celui de ne pas lire certaines choses trop médiatisées et de mauvaise qualité.

Tu as raison de dire que la reconnaissance d’un vrai talent est à distinguer d’un goût que l’on pourrait avoir pour un livre. Et là je le redis... ce n’est pas parce que l’on aime un livre que ce livre est un ouvrage de grande qualité ! Il en va de même pour le cinéma, un album de musique rock, un tableau...

Pour terminer, permets-moi tout de même de nuancer ton avis sur le niveau qualitatif de la sélection de certaines maisons d’éditions... lorsque je vois que des écrivains sortant des ouvrages médiocres seront édités en masse, car, comme tu le dis si bien, ils sont prévendus.

Donc... toutes les maisons d’édition ne se valent pas...

Hubert Nyssen (ce grand belge que j’apprécie beaucoup et qui est devenu, à mon sens, un des plus grands éditeurs en France sur le plan qualitatif), Les Éditions de Minuit, Phébus et quelques autres... ne peuvent être comparés à des maisons que je ne cite pas et qui ne prennent aucun risque à éditer un mauvais ouvrage parce qu’elles savent que l’ouvrage sera lu... non pas parce qu’il est nécessairement bon, mais parce qu’il plait à un grand nombre comme les jeux romains plaisaient au grand nombre...

Notons quand même pour terminer que des ouvrages dits commerciaux peuvent avoir une grande qualité, ceci afin d’éviter les généralisations !
Je pense notamment au cycle des Fourmis de Bernard Werber !

En tous les cas tes réflexions, comme toutes les réflexions de nos membres d'ailleurs, nous ouvrent les yeux et nous permettent de remettre de temps à autre les pendules à l'heure !



_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.frandidac.net
marie chevalier
Membre
Membre


Nombre de messages : 1135
Date d'inscription : 14/12/2005

MessageSujet: Re: Le talent et la critique   5/2/2006, 14:10

Très bien vos deux posts Jipi et Jean-Pierre mais la conclusion de tout ceci est malheureusement :
"selon que vous serez puissants ou misérables ..." en l'occurence connus ou non..
Mais me direz-vous certains auteurs inconnus sont publiés par des éditeurs de talent? bien sûr!!la chance on appelle cela!
Je vais vous raconter une histoire très terre à terre:
J'ai travaillé 40 ans dans une grande banque et j'étais syndicaliste et gréviste !! sunny donc peu de chance d'avancement, peu de chance de faire une "carrière" !! sunny et bien j'ai fait une carrière tout à fait honorable : l'argument de ma direction a été cent fois redit:
"vous voyez, Mme Untelle, bien que vous soyez syndicaliste et politiquement engagée , on vous a donné le poste de ...
Cela m'a été répété maintes fois !!
Cela veut dire que j'étais l'exemple !
Pendant que des centaines de collègues peut-être plus méritants que moi , étaient toujours en attente et sont partis en retraite dans le même concensus!
ils faisait "monter" quelqu'un qui, d'après les statistiques n'aurait jamais du avoir les postes que j'ai eus

pensez ce que vous voulez de mon exemple mais il reflète pour moi
ce que nous sommes en train de débattre..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Pierre Poccioni
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 3237
Age : 69
Localisation : Loiret
Date d'inscription : 10/12/2005

MessageSujet: Le talent et la critique   5/2/2006, 14:47

Un peu confus votre exemple et dans un domaine qui me semble trop différent.
Attention à ne pas glisser vers le : "que voulez-vous le monde est injuste!" qui n'est tout de même pas un scoop !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jipi
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5901
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: Le talent et la critique   24/2/2006, 18:43

Je viens de faire un petit tour sur le Net... j'ai lu surtout de la poésie (un peu de prose).

Que de platitudes découvertes ! Je pensais alors à notre texte collectif intitulé « Le chef-d'oeuvre de la médiocrité » !

De nombreux écrivains se plaignent de ne pas pouvoir se faire éditer à compte d'éditeur... La situation est en effet désolante pour des écrivains de talent... Dans un autre domaine, je connais des chanteurs remarquables qui n'arriveront jamais à se faire connaître davantage !

Je l'ai déjà dit... des écrivains de talent n'ont pas encore eu la chance de se faire éditer à compte d'éditeur... des écrivains de talent pratiquent donc de l'auto-édition... J'en connais plusieurs !

Mais aussi que de déchets offerts en pâture sur le Net...

Je suis effaré de lire sur certains sites des platitudes incroyables dans certains poèmes ou dans des textes en prose...

Aujourd'hui tout le monde veut écrire... 650 romans lors de la rentrée littéraire du mois d'octobre 2005 !

Le problème, ne l'oublions pas, est que l'écriture est un art et que la littérature passe d'abord par le matériau de base qui est justement ce langage qui doit être spécifique...

On peut parler de tous les sujets comme je le dis souvent à mes étudiants même d'une pomme de terre ou d'un étron ... l'important est la manière d'en parler qui ne doit imiter aucune autre manière !

On en revient donc au talent... sujet inépuisable dans tous les domaines : littérature, chanson, cinéma... !


_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.frandidac.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le talent et la critique   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le talent et la critique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Harmut, Rosa] Accelération, une critique sociale du temps
» Jean-Philippe Leroy (Photographe de talent)
» Critique pour "Mystères et Mauvais Genres" Collectif *
» PRESENTATION D'UN AMI MODELISTE DE GRAND TALENT
» #1 - Critique "Los Bastardos"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Passion des mots :: Forums de discussions :: La littérature et le langage-
Sauter vers: