Passion des mots

Forum culturel
 
AccueilCalendrierFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Les écrits de Pietra

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jipi
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5897
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Les écrits de Pietra   27/12/2005, 17:19

Pietra vous parlera, dans ce topic, de ses écrits !
Elle vous présentera, éventuellement, quelques textes personnels.
Vous pourrez lui poser toutes les questions que vous souhaitez lui poser.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.frandidac.net
Pietra
Membre
Membre


Nombre de messages : 94
Localisation : Alpes-Maritimes
Date d'inscription : 06/12/2005

MessageSujet: Re: Les écrits de Pietra   31/12/2005, 10:44

Bonjour !

Je vous présente mon premier livre publié :

La chaine de Souffrance
Autobiographie

Présentation :
Linda et Vittorio Delvitto sont mariés et ont quatre enfants. Tout aura pu être merveilleux…

Très vite, Linda se désintéresse de ses enfants. Mathilda, la plus fragile, va devenir le souffre douleur de sa mère, qui elle-même a été maltraité par son père.

Dès son plus jeune âge, la petite Thilda, comme on la surnomme n’a aucune marque d’affection de la part de Linda. Celle-ci va jusqu’à l’humilier, la bousculer, la dévaloriser pour finalement la détruire psychologiquement.

Mathilda, ses frères et sœur grandissent dans un univers de pauvreté, de misère et de souffrance.

Thilda passera par de longs moments d’angoisses, de dépressions et d’auto mutilation et cherchera toujours à se faire aimer de cette mère inaccessible.

Adulte, sa vie n’est que douleur. Son passé l’a persécute terriblement. La chaîne de la souffrance est toujours là.

A vingt-neuf ans, Mathilda s’aperçoit qu’elle attend un enfant…..

Extrait du livre :

Les souvenirs que je gardais de cette période ressemblaient à un tunnel noir seulement illuminé par l’affection de ma tante Marina qui s’occupait beaucoup de moi. Elle représentait la grande sœur que je n’avais pas et remplaçait à merveille ma mère qui ne m’accordait aucun signe d’attention.
Mon autre tante, elle, était plus réservée. Je me souviens à peine de son existence dans ma vie d’alors.
Quant à papa, avec la présence de ses sœurs et frère, il se retrouvait de nouveau avec de grosses responsabilités. Il avait toujours des mots gentils pour nous lorsqu’il rentrait de son travail, alors que maman était toujours de mauvaise humeur. Elle se sentait délaissée par son mari. Le pire était qu’elle se détachait complètement de nous ! Son caractère devenait insupportable, elle s’en prenait sans arrêt à ses belles-sœurs, les accusant de futilité. Elle se disputait avec papa, encore pour des futilités.
Elle qui rêvait d’une famille bien à elle, dans une belle maison où régneraient le bonheur et la sérénité, elle devait partager trois pièces minables avec son mari, ses enfants et sa belle-famille. Elle ne reconnaissait plus son Vittorio qui, avant, ne s’occupait que d’elle, veillait à son bien-être, à son seul bonheur. Désormais, elle passait au second plan. Mais nous, les enfants, étions au dernier. Ne voyait-elle pas que nous souffrions de son absence d’intérêt envers nous ?

Trois ans plus tard, ne supportant plus ce climat de tension qui régnait dans la maison, Marina et Eugénia prirent ensemble un petit appartement, dans la grande bâtisse d’Alberto. Bien qu’indépendantes, papa aurait malgré tout, l’œil sur elles. Peu de temps après, Calogéro les rejoignit dans le petit appartement. Disputes, injustices et humiliations étaient devenues notre lot quotidien à tous. Mon frère et moi étions mis en retrait de cette vie familiale ; nous restions souvent seuls et délaissés, ce qui contribua à nous rapprocher et nous protéger mutuellement de ces adultes. Nous avions notre monde à nous. Un monde qui n’existait que dans notre tête.

* * *

Je subis un grand choc quand, alors que j’avais cinq ans, tante Marina se maria et partit vivre dans une autre région. Je me sentis abandonnée.
– Emmène-moi avec toi, Rina, s’il te plaît !
– Je ne peux pas, tu dois rester avec ton papa et ta maman.
– Mais c’est avec toi que je veux être !
– Je reviendrai te voir de temps en temps.
Elle partait vers une nouvelle vie, loin de nous, et je restais avec mes parents, malheureuse. Malgré mon jeune âge, je devinais que maman ne m’aimait pas comme une mère aime son enfant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pietraliuzzo.com
marie chevalier
Membre
Membre


Nombre de messages : 1135
Date d'inscription : 14/12/2005

MessageSujet: Re: Les écrits de Pietra   31/12/2005, 17:09

J'ai lu le livre de Pietra et j'y ai retrouvé tous les manques et le mal-être d'une enfance pas "comme les autres"
Mais quel espoir dans ce livre, quelle belle façon de nous montrer que de toute blessure, il en sort toujours quelque chose de bon. Piétra et sa passion d'écrire maintenant en est un exemple s'il en fallait un.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pietra
Membre
Membre


Nombre de messages : 94
Localisation : Alpes-Maritimes
Date d'inscription : 06/12/2005

MessageSujet: Re: Les écrits de Pietra   5/1/2006, 11:20

Voici un petit poème que j'ai écris en 2000 :

La marionnette


Mon corps est une marionnette,
Un pantin entre tes mains.

Mon âme m’appartient,
De l’intérieur, la chaleur me soutient,

Tu voudrais m’atteindre avec tes bassesses,
Mais mon esprit est ailleurs, empli de délicatesses.

Extrait du Recueil "Mélancolie"


Dernière édition par le 8/4/2006, 14:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pietraliuzzo.com
Pietra
Membre
Membre


Nombre de messages : 94
Localisation : Alpes-Maritimes
Date d'inscription : 06/12/2005

MessageSujet: Re: Les écrits de Pietra   5/1/2006, 11:26

et un autre :

Ruse de gazelle

La gazelle, grande et élancée,
Vit devant elle, le tigre s’avancer.

Se réjouissant déjà,
Le fauve dit tout bas

Je n’en ferais qu’une bouchée,
Mais la gazelle, voyant le danger,

S’élance, tremblante et appeurée,
Avec à ses trousses, le tigre et sa fierté.

Galopant à vive allure,
Elle se sent soudain, très sûre,

Car voyant devant elle, un ravin,
Pense à lui jouer un de ses tours malins.

D’un coup d’œil, mesurant la distance,
Elle saute, belle et si prudente.

Le tigre, dont la rapidité ne put être arrêtée,
Se vit tomber, bien bas, sur les rochers.


Pietra Liuzzo
1985

Extrait de mon prochain recueil.


Dernière édition par le 8/4/2006, 14:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pietraliuzzo.com
Pietra
Membre
Membre


Nombre de messages : 94
Localisation : Alpes-Maritimes
Date d'inscription : 06/12/2005

MessageSujet: Re: Les écrits de Pietra   5/1/2006, 11:29

marie chevalier a écrit:
J'ai lu le livre de Pietra et j'y ai retrouvé tous les manques et le mal-être d'une enfance pas "comme les autres"
Mais quel espoir dans ce livre, quelle belle façon de nous montrer que de toute blessure, il en sort toujours quelque chose de bon. Piétra et sa passion d'écrire maintenant en est un exemple s'il en fallait un.

Merci Marie et je peux dire que ce livre a pansé mes blessures. Des lecteurs m'écrivent en me demandant comment je vais. Je peux vous assurer que ma vie est autrement plus joyeuse.
cheers cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pietraliuzzo.com
Jipi
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5897
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: Les écrits de Pietra   12/1/2006, 12:35

Je viens de lire Pietra ta présentation et l'extrait de La chaîne de souffrance. Il m'est difficile de parler d'un ouvrage dont le contenu fait partie de ta vie. Je crois que le mot chaîne est essentiel dans ton titre.
Il me semble que, dans ton cas, les souffrances semblent être liées les unes au autres et que si une personne semble faire souffrir consciemment ou inconsciemment une autre, cette même personne a souffert elle-même...
Je pense ici à l'image de la mère qui ignore ses enfants comme si elle répercutait un peu sa propre souffrance (celle vécue avec son père ou l'abandon qu'elle vit par rapport à son mari). Profond et douloureux...

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.frandidac.net
Pietra
Membre
Membre


Nombre de messages : 94
Localisation : Alpes-Maritimes
Date d'inscription : 06/12/2005

MessageSujet: Re: Les écrits de Pietra   21/1/2006, 16:18

Bonjour,

Mon nouveau roman "Conséquences d'un été" paraîtra en mars 2006, en auto-édition.

Vous pouvez visualiser sa couverture et lire un extrait sur mon site internet.

Bien amicalement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pietraliuzzo.com
Pietra
Membre
Membre


Nombre de messages : 94
Localisation : Alpes-Maritimes
Date d'inscription : 06/12/2005

MessageSujet: Re: Les écrits de Pietra   21/1/2006, 16:21

Jipi a écrit:
Je viens de lire Pietra ta présentation et l'extrait de La chaîne de souffrance. Il m'est difficile de parler d'un ouvrage dont le contenu fait partie de ta vie. Je crois que le mot chaîne est essentiel dans ton titre.
Il me semble que, dans ton cas, les souffrances semblent être liées les unes au autres et que si une personne semble faire souffrir consciemment ou inconsciemment une autre, cette même personne a souffert elle-même...
Je pense ici à l'image de la mère qui ignore ses enfants comme si elle répercutait un peu sa propre souffrance (celle vécue avec son père ou l'abandon qu'elle vit par rapport à son mari). Profond et douloureux...

Merci Jipi,
La chaîne est enfin brisée, ce qui est le plus important pour moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pietraliuzzo.com
Jipi
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5897
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: Les écrits de Pietra   24/1/2006, 00:20

Effectivement Pietra... c'est l'essentiel !
Si tu veux donner plus de détails sur la sortie de ton livre, je t'autorise à le faire : prix, comment l'obtenir, etc.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.frandidac.net
Pietra
Membre
Membre


Nombre de messages : 94
Localisation : Alpes-Maritimes
Date d'inscription : 06/12/2005

MessageSujet: Re: Les écrits de Pietra   30/1/2006, 12:50

Jipi a écrit:
Effectivement Pietra... c'est l'essentiel !
Si tu veux donner plus de détails sur la sortie de ton livre, je t'autorise à le faire : prix, comment l'obtenir, etc.

Merci Jipi, c'est très gentil à toi;

Voici un extrait :

Chapitre I


Le son strident d’une sirène la tira de son inconscience. Elle voulut ouvrir les yeux mais ceux-ci lui parurent si lourds qu’elle n’insista pas. Une douleur lancinante lui transperça le crâne tandis que des voix, au loin, produisaient un vacarme sourd. La blessée se sentit transportée sur un support dur. Les éclats de voix s’estompèrent, se turent enfin, pour laisser place à un vrombissement de moteur. Le hurlement de la sirène résonnait toujours.
Quelques instants plus tard, la jeune femme tenta de soulever ses paupières. Malgré l’effort, cela s’avéra difficile. Sa vue, trouble tout d’abord, devint plus nette. Elle aperçut alors, à ses côtés, un homme portant une chemise bleue sur laquelle elle crut distinguer un insigne : SAMU. Le médecin plaçait un tensiomètre autour de son bras et le gonflait à l’aide d’un manchon ; il posa alors son stéthoscope sur l’artère, en aval du brassard, et le dégonfla progressivement.

- Ne bougez pas ! lui dit-il. On vous emmène à l’hôpital.

***

Anastasia dormait d’un sommeil troublé lorsqu’une infirmière entra dans la chambre. Elle lui prit le pouls puis nota quelques chiffres sur le dossier médical suspendu en bout de lit. Sa montre, accrochée à son corsage, marquait vingt-trois heures. Elle sortit sans bruit, referma doucement la porte derrière elle.

***

Une odeur d’éther imprégnant l’air l’éveilla. La jeune femme regarda autour d’elle et discerna des murs blancs, une armoire de couleur identique, une petite table à roulettes ainsi qu’un fauteuil beige. Une chambre d’hôpital ? Elle aperçut le dessus de sa main droite piquée d’une aiguille reliée à une perfusion par un long tube très fin. Elle souleva lentement la tête. Sa jambe droite portait un plâtre mais aucun souvenir ne lui revenait à l’esprit, aucun souvenir de ce membre apparemment cassé, ni comment ? Elle reposa la tête sur l’oreiller et ses yeux se fermèrent, l’entraînant dans un profond sommeil. L’horloge murale indiquait minuit moins le quart.

***

Le docteur Rivet débuta ses visites à huit heures le lendemain matin. Une pile de dossiers dans les mains, il entra dans la chambre 306, accompagné d’un jeune infirmier.

- Anastasia d’Angelo. Elle a été admise hier soir après un accident de la route, l’informa l’assistant.
- Hum… Jambe fracturée, contusions, constata le médecin.

Il prit le dossier de la blessée sur sa pile de documents, posa les autres chemises cartonnées sur la table roulante. Il remonta ses lunettes sur un nez proéminent, d’un geste machinal.

- Rien de bien grave.
- Non, confirma l’infirmier, si ce n’est le décès du jeune homme se trouvant dans la même voiture lors de l’accident. Elle n’est pas au courant. Depuis son admission, elle n’a pratiquement pas ouvert les yeux.
- Je vois ! Je repasserai plus tard avec le docteur Eldon. Il sera plus à même de lui annoncer cette triste nouvelle.
- Après nos visites, j’appelle son secrétariat.
- Bien. Allons voir ce cher M. Dutour. Comment se porte-t-il aujourd’hui ?
- Mieux. Beaucoup mieux. Hélène est arrivée à lui faire avaler de la purée, hier soir.
- Parfait !

Les deux hommes sortirent en continuant leur conversation. Anastasia n’avait pas bougé d’un pouce.

***

Elle se réveilla une heure plus tard. Une odeur de café lui chatouillait les narines. Une aide-soignante entrait, un plateau dans les mains, qu’elle déposa sur la table roulante.

- Bonjour, Mlle d’Angelo. Comment vous sentez-vous ? demanda doucement l’aide-soignante.
- Un peu courbaturée ! répondit la jeune femme, la voix brisée. Je souhaiterais me rendre aux toilettes, continua-t-elle.
- Je vais vous aider.

Quelques instants après, retrouvant son lit, Anastasia demanda :

- Comment me suis-je cassée la jambe ?
- Vous avez eu un accident, la renseigna l’aide médicale. Vous ne vous souvenez pas ?
- Non…
- C’est dû au choc que vous avez subi, votre mémoire va revenir. Le docteur Rivet est passé vers huit heures, mais vous dormiez. L'infirmière de jour pourra peut-être vous en apprendre plus, elle a commencé sa ronde. En attendant, mangez un peu.

Restée seule, Anastasia détourna les yeux du plateau. Elle essaya de fouiller dans sa mémoire. En vain. Aucun souvenir. Elle ferma les yeux et sombra dans une sorte de demi-sommeil.

- Attention, l’arbre devant toi !

Anastasia sursauta et ouvrit les yeux.

4e de couverture

C’est l’été !
Un jeune couple se rend sur la Côte d’Azur pour y passer quelques jours de vacances.
Hélas, quand le malheur a décidé de frapper, il ne choisit ni le moment, ni le lieu, encore moins les personnes. Il s’abat au hasard.
En ce mois de juillet, Anastasia et Édouard sont happés de plein fouet par un étrange destin qui va les rattraper …

Le prix est de 15 Euros HT.
Jusqu'au 28 février 2006, un prix préférentiel est fixé a 12,50 Euros TTC
Pour cela, il suffit de faire sa demande par e-mail, je vous renverrai un bon de souscription, avec les indications.
Ce bon est aussi téléchargeable sur mon site internet.

Sa parution est prévue pour mars 2006.

Si vous avez des questions, n'hésitez pas à me contacter.

Merci à vous
Amicalement


Dernière édition par le 8/4/2006, 14:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pietraliuzzo.com
Pietra
Membre
Membre


Nombre de messages : 94
Localisation : Alpes-Maritimes
Date d'inscription : 06/12/2005

MessageSujet: Re: Les écrits de Pietra   9/3/2006, 20:52

Bonsoir,

"Conséquences d'un été" mon dernier roman vient de paraître. Il est en vente depuis trois jours et disponible par mon site.


Amicalement, Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pietraliuzzo.com
marie chevalier
Membre
Membre


Nombre de messages : 1135
Date d'inscription : 14/12/2005

MessageSujet: Re: Les écrits de Pietra   9/3/2006, 20:56

coucou Piétra et bravo !! sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pietra
Membre
Membre


Nombre de messages : 94
Localisation : Alpes-Maritimes
Date d'inscription : 06/12/2005

MessageSujet: Re: Les écrits de Pietra   27/3/2006, 22:02

Merci Marie Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pietraliuzzo.com
Claudy
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 178
Localisation : Chassieu ( Rhône )
Date d'inscription : 14/12/2005

MessageSujet: Re: Les écrits de Pietra   28/3/2006, 20:48

Conséquence d'un été est un beau roman d'amour qui commence dans la chaleur d'un été qui se voulait merveilleux. Malheureusement le destin était au bout du chemin. Anastasia et Edouard avaient tout pour être heureux, mais il a fallu une rencontre inopinée pour que tout bascule. Malgré tout, l'amour est toujours le plus fort, surtout quand il est concrétisé par le sourire d'un enfant.

Merci Pietra de ces partages ...
Tu l'as lu, Marie ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://entre-ciel-et-plume.chez-alice.fr/
Pietra
Membre
Membre


Nombre de messages : 94
Localisation : Alpes-Maritimes
Date d'inscription : 06/12/2005

MessageSujet: Re: Les écrits de Pietra   22/4/2006, 18:06

"Conséquences d'un été" est référencé sur le réseau Dilicom. Donc, diponible dans toute les librairies francophones.

A bientôt
Amicalement,
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pietraliuzzo.com
italopéra
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 97
Localisation : Rouen-Mont St Aignan
Date d'inscription : 03/12/2005

MessageSujet: Re: Les écrits de Pietra   23/4/2006, 05:17

Bonjour Pietra,

Je viens de faire ta brève connaissance à l'instant.
J'aime tes écrits, ton style simple qui "coule" tout seul, accent de pure sincérité et sans doute un peu de vécu.
Je vais aller voir ton site
Et puis le fait que tu portes un nom et prénom italiens plaide en ta faveur ! :lol:

Bienvenue ici et déjà très sympathiquement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.italopera.com
Claudy
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 178
Localisation : Chassieu ( Rhône )
Date d'inscription : 14/12/2005

MessageSujet: Re: Les écrits de Pietra   23/4/2006, 07:58

Italopéra, c'est un très bon livre et tu peux y aller sans crainte Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://entre-ciel-et-plume.chez-alice.fr/
Christine Rato
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 152
Localisation : Picardie
Date d'inscription : 24/05/2006

MessageSujet: Re: Les écrits de Pietra   8/6/2006, 10:04

Pietra,
Je viens de lire tous tes extraits que j'aime sincèrement. Tu as ce style simple où tous les mots coulent tout seuls...
J'avoue cependant que je préfère "La chaîne de souffrance" et cela donne envie d'en savoir plus.
Tu le sais, je suis particulièrement touchée par tout ce qui parle des enfants et ton texte montre une vérité cruelle qui ne peut pas laisser indifférent.
Merci Pietra.
Christine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://monsite.wanadoo.fr/rienquedeshistoires
Pietra
Membre
Membre


Nombre de messages : 94
Localisation : Alpes-Maritimes
Date d'inscription : 06/12/2005

MessageSujet: Re: Les écrits de Pietra   9/6/2006, 16:36

italopéra a écrit:
Bonjour Pietra,

Je viens de faire ta brève connaissance à l'instant.
J'aime tes écrits, ton style simple qui "coule" tout seul, accent de pure sincérité et sans doute un peu de vécu.
Je vais aller voir ton site
Et puis le fait que tu portes un nom et prénom italiens plaide en ta faveur ! :lol:

Bienvenue ici et déjà très sympathiquement

Bonjour Italopéra,
Je suis touchée par tes paroles, merci encore.
Wink Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pietraliuzzo.com
Pietra
Membre
Membre


Nombre de messages : 94
Localisation : Alpes-Maritimes
Date d'inscription : 06/12/2005

MessageSujet: Re: Les écrits de Pietra   9/6/2006, 16:37

Christine Rato a écrit:
Pietra,
Je viens de lire tous tes extraits que j'aime sincèrement. Tu as ce style simple où tous les mots coulent tout seuls...
J'avoue cependant que je préfère "La chaîne de souffrance" et cela donne envie d'en savoir plus.
Tu le sais, je suis particulièrement touchée par tout ce qui parle des enfants et ton texte montre une vérité cruelle qui ne peut pas laisser indifférent.
Merci Pietra.
Christine

En effet, Christine et je suis moi-même conquise par tes écrits du fait de cet amour sincère que tu portes aux enfants.

Amicalement,
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pietraliuzzo.com
Pietra
Membre
Membre


Nombre de messages : 94
Localisation : Alpes-Maritimes
Date d'inscription : 06/12/2005

MessageSujet: Re: Les écrits de Pietra   9/6/2006, 16:38

Claudy a écrit:
Italopéra, c'est un très bon livre et tu peux y aller sans crainte Smile

Merci à toi, Coco Wink Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pietraliuzzo.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les écrits de Pietra   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les écrits de Pietra
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» N'envoyez plus rien aux éditions Pietra Liuzzo !
» Curiosités : Écrits du temps passé
» [BACKGROUND] - Quelques écrits hérétiques sur mon armée en cours de création..
» des liens pour promo, se faire connaitre, partager ses écrits
» justaucorps 8 ans Pietra à vendre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Passion des mots :: Forums de discussions :: Les écrits de nos membres-
Sauter vers: