Passion des mots

Forum culturel
 
AccueilCalendrierFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La disparition de Jean d'Ormesson

Aller en bas 
AuteurMessage
yugcib
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 1019
Age : 70
Localisation : 186 route d'Audon 40400 Tartas
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: La disparition de Jean d'Ormesson   5/12/2017, 20:05

... Jean d'Ormesson, né le 16 juin 1925, décédé le 5 décembre 2017 (1925 c'est aussi l'année de naissance de mon père Paul Jean Sembic)... Jean d'Ormesson, pour "l'homme de gauche" que je suis (et aussi l'homme d'écriture, amoureux de la littérature française et de la poésie), est incontestablement "un Géant de la Littérature Française"...
Je savais qu'il avait dépassé l'âge de 90 ans, et que donc, "il ne serait pas éternel" (éternel physiquement, c'est à dire un homme avec un visage, une allure, une voix)... et qu'il disparaitrait un jour, un jour que j'espérais "le plus tard possible"...
Aussi suis-je très affecté par sa disparition, dans la nuit du 4 au 5 décembre 2017...
... "La classe, l'intelligence, la dimension humaine, l'élégance, le style... La profondeur de pensée... Le "total contraire" de la médiocrité, de la vulgarité, de la banalité, du "tape à l'oeil"... Et un homme d'une grande simplicité, d'une grande clarté, d'une grande pureté, d'une grande intégrité... Le genre d'homme que l'on "n'achète pas" et qui ne se compromet pas...
Il incarne à mes yeux et dans mon esprit, Jean d'Ormesson, pour l'homme de gauche que je suis, alors que je savais qu'il était de droite... La littérature française dans toute sa dimension et dans toute sa portée de langage, de pureté, de profondeur, de nuance... Dans tout ce que porte en elle la littérature, de plus beau, de plus noble dans la pensée et dans la manière d'exprimer , de plus indépendant -et de loin- par rapport à la politique, aux affaires de ce monde...
D'ailleurs, Jean d'Ormesson a été un admirateur de Louis Aragon, homme de gauche.
La littérature dans sa dimension et dans la portée de son langage, se situe -pour autant qu'il soit possible de la situer- très au delà (ou en deçà)- de tout parti, de toute politique, de toute religion (ou de "non religion")...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yugcib.e-monsite.com
François
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 2392
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: La disparition de Jean d'Ormesson   16/12/2017, 18:53

Quel oeuvre de d'Ormesson recommandes-tu, Yugcib, puisque tu sembles l'avoir beaucoup lu ?

Moi je n'ai rien lu de lui à part quelques articles, mais je l'ai beaucoup vu à la télé, chez Ruquier entre autres, et je l'ai toujours trouvé "agréable" et j'admirais son éternelle jeunesse d'esprit et son optimisme mais il ne m'a jamais transcendé au point que je me dise "il faut que je lise ses oeuvres".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yugcib
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 1019
Age : 70
Localisation : 186 route d'Audon 40400 Tartas
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: La disparition de Jean d'Ormesson   17/12/2017, 09:14

... En fait, je n'ai surtout lu, de Jean d'Ormesson, que 2 ou 3 livres, et d'autres livres en partie...
Voyez comme on danse
Le vagabond qui passe sous une ombrelle trouée
La vie ne suffit pas, œuvres choisies
Rentrée littéraire, extraits, 2015
Les illusions de la mer

Celui que je préfère est "voyez comme on danse"

... Soit dit en passant, c'est dans des vide grenier - brocante, que j'ai trouvé ces livres, notamment "voyez comme on danse" (dans une édition autre que poche, et en très bon état - pour... 1 euro !)...

Tout de même, j'aime mieux "l'homme public" (qui s'exprime de vive voix) plutôt que l'écrivain ! Jean d'Ormesson dirais-je, "illustre" bien, à sa manière, ce que je pense (et que j'ai déjà exprimé) de la "parole qui se fait écriture" (à la limite, je trouve que Jean d'Ormesson, parle "encore mieux" qu'il n'écrit !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yugcib.e-monsite.com
François
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 2392
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: La disparition de Jean d'Ormesson   17/12/2017, 12:58

Merci pour ta réponse, cher Yugcib.

Permets-moi de relever (en toute amitié) un petit paradoxe, en tout cas en apparence : tu écris que d'Ormesson est un "géant de la littérature française" mais tu dis ensuite que tu préfères l'homme publique à l'écrivain, ce qui sous-entend que tu n'as pas trouvé ses oeuvres écrites si transcendantes que ça.

Si c'est le cas, pourquoi alors parler d'un "géant" ? N'est-ce pas lui faire un peu trop d'honneur ?

Penses-tu que les oeuvres de d'Ormesson vont passer à la postérité ?

Il faudrait que je la lise moi-même pour en juger, me diras-tu, mais d'après ce que j'en ai entendu, je suis hésitant à franchir ce pas. Je n'ai encore rencontré personne qui m'ait dit d'un livre de d'Ormesson "c'est génial, tu dois absolument lire ça." En général, les commentaires que j'entends sont du genre "c'est bien écrit, il a une belle plume" mais ça s'arrête souvent là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yugcib
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 1019
Age : 70
Localisation : 186 route d'Audon 40400 Tartas
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: La disparition de Jean d'Ormesson   17/12/2017, 18:34

... Bien que, comme toi, je n'ai jamais trouvé "transcendants" les écrits de Jean d'Ormesson, du moins dans ce que j'ai lu de lui ; il n'en demeure pas moins que je le classe (personnellement) parmi les "géants" de la littérature française. Parce que son œuvre littéraire est déjà assez conséquente et que je le trouve à fois prolixe ET de qualité dans l'écriture... Néanmoins, je le redis, je ne l'ai pas trouvé "vraiment transcendant" en ce sens que presque toute son œuvre s'appuie sur ce qu'il a vécu, sur sa vie, sur ses rencontres... (Une sorte -si je puis m'exprimer ainsi- de "très bon écrivain de son propre terroir"- terroir étant le terroir de sa vie)... Et il se trouve que, personnellement, en général, les écrivains "de terroir" (comme par exemple Christian Signol) ne m'ont jamais vraiment impacté (juste parfois intéressé en fonction de l'histoire)...
"Voyez comme on danse" est -pour moi- l'un de ses meilleurs livres (celui pour lequel j'ai le plus "accroché") ...
"Géant", aussi, parce qu'il a marqué, de sa présence durant plusieurs dizaines d'années, en tant qu'homme public qu'il était, et de par son style, son élégance, sa simplicité, ses réparties, sa manière de s'exprimer... La vie littéraire française.
... Pour la question de savoir si l'œuvre de Jean d'Ormesson passera à la postérité... Je dis oui, mais avec une réserve : il sera lu certainement en seconde moitié du 21ème, sans doute encore au delà... Mais seulement par un lectorat, par un public qui en gros, ressemblera au lectorat ou au public qui fut le sien, de 1950 à 2017...
Je pense qu'il y a comme une "constante" dans les sensibilités des uns ou des autres, dans les "visions du monde", de la culture... D'une époque à l'autre... Une constante qui peut cependant évoluer (en se renforçant ou s'affaiblissant)...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yugcib.e-monsite.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La disparition de Jean d'Ormesson   

Revenir en haut Aller en bas
 
La disparition de Jean d'Ormesson
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Jean d'Ormesson
» Une fête en larmes de Jean d'Ormesson (*)
» Disparition de Jean Christophe Victor
» Un très beau texte de Jean D'ORMESSON : "Train de ma vie"
» [Ormesson, Jean (d')] C'est une chose étrange à la fin que ce monde

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Passion des mots :: Forums généraux :: Autour d'un verre-
Sauter vers: