Passion des mots

Forum culturel
 
AccueilCalendrierFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Pauvres français avec leurs médias : je les plains !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Jipi
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5903
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Pauvres français avec leurs médias : je les plains !   15/12/2015, 00:01

Michel Drucker
Patrick Sébastien
Cyril Hanouna
Frédéric Lopez

Etc, etc...

Et j'en passe... vous pouvez compléter la liste.... des pitoyables de la télévision française.

Ces gens qui se croient importants et qui s'accrochent aux médias depuis des lustres. On parle de Druckerisation !

Il s'accroche le Drucker... 73 ans... c'est déjà comme Johnny...

Les animatueurs... un livre sorti il y a quelques années...

Et je ne parle pas de la vingtaine d'émissions toutes plus débiles les unes que les autres... créées pour le peuple que l'on crétinise, parce qu'on se dit qu'il est crétin, sans même imaginer une seule seconde que ce peuple pourrait aspirer à ce qu'on l' élève un peu !
Chacun des êtres humains a bien droit à cette élévation. Non ?
Mais on préfère qu'il ne réfléchisse pas trop après une dure journée de travail.
Et puis, c'est dangereux de penser, car la pensée mène à la révolte.

Et le peuple, vivant du smic, est content, car on l'amuse, on le dispense de penser !

Un sociologue avait dit avec justesse il  y  a quelques années que les médias considéraient les gens comme crétins parce cela arrangeait bien les médias de les considérer comme tels. En résumé le discours des médias c'est : « les gens sont un peu cons, donc on va leur donner du pain et des jeux ! C'est rentable : les gens vont aimer, car on les amuse !». Alors que, fondamentalement, pour ce sociologue, les gens ne sont pas fondamentalement idiots (même si certains ont évidemment reçu une éducation peu teintée de culture).



Et le peuple romain (pardon français !) suit donc ces activités médiatiques de haute tenue !!!!

Salaire net mensuel de ces animateurs : minimum 25.000 euros net par mois.

Et puis il y a les écotartuffes comme Nicolas Hulot (25.000 euros net par mois). Ce dernier a même dit un jour qu'il était gêné de gagner autant.
C'est déjà comme une échevine de ma commune (qui fait beaucoup de figuration comme les autres échevins) à qui j'avais dit qu'elle n'avait pas à se plaindre de son salaire (obtenu en tant qu'échevine en plus de son boulot) : « Monsieur, je suis vraiment gênée de gagner autant !».

Les Mimie Mathy : 250. 000 euros net par épisode ...
Je vous le dis Madame et Monsieur : le monde est malade !

Bizarre cette dernière (je parle de Mimie) ne se révolte même pas (!) et elle a même dit la semaine passée que l'on n'avait rien à lui dire, car d'autres acteurs de séries gagnaient bien plus !!! Belle argumentation Mimie !

Et on dit qu'il n'y a pas d'argent en France, comme en Belgique !

On dénonce, on dénonce... et alors ?

Je mélange tout ? Possible, mais le monde m'énerve. Petit coup de gueule de mon esprit surchauffé !

On est bien et de plus en plus dans une société étronesque d'où jaillissent parfois quelques étoiles.

Chez nous on ne fait pas mieux avec RTL, RTBF... on a aussi quelques clowns médiatiques que l'on doit supporter.

On va même cette semaine mettre dans une cage trois animateurs pour soutenir les oeuvres de bienfaisance !!! Ils vont rester dans la cage pendant que les sous arrivent. Pas beau ça ?! Mais le peuple belge aime ça. Bizarre, quand j'offre une partie de mon argent à quelques oeuvres, je ne m'enferme pas dans une cage moi !!! Et je suis plus discret !!!

Je dénonce !

Et alors ? Mais alors rien, puisque rien ne bouge.

Impuissance de l'homme de réflexion.

Tiens, on a justement dit récemment que les vrais (j'imagine qu'il y en a des faux !!!) intellectuels manquaient en 2015 !!!

Mais ils vont changer quoi les intellectuels ? Je vous le demande, car je suis un intellectuel !

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.frandidac.net
Jean-Pierre Poccioni
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 3237
Age : 69
Localisation : Loiret
Date d'inscription : 10/12/2005

MessageSujet: Pauvres français avec leurs médias   15/12/2015, 09:06

Il existe un moyen que j'applique avec une grande satisfaction: je ne regarde jamais les clowns dont tu parles, tout simplement. Ce qui fait que pour moi ils n'existent pas!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jipi
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5903
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: Pauvres français avec leurs médias : je les plains !   15/12/2015, 14:57

J'essaie de faire comme toi Jean-Pierre (dans un sens tu as raison), mais il n'empêche que la qualité devient de plus en plus rare et nous devons nous frayer un chemin difficile à travers l'ineptie qui nous envahit à tous les niveaux.

Et puis tu as beau agir de la sorte, cela n'empêche l'autre versant de croître d'une manière exponentielle.

C'est un vaste débat d'ailleurs :  faut-il se contenter de faire comme toi pour mieux vivre (ignorer totalement ce qui est vain) ou aller plus loin en se demandant comment freiner le mouvement (mais je connais déjà la réponse : le mouvement est impossible à freiner et donc le combat est également vain). J'ai toujours l'impression que l'ignorance est une forme de lâcheté (en mode mineur !) liée à un constat d'impuissance : on se réfugie dans son trou pour ne voir que ce qui mérite d'être lu, vu, entendu (ce que je fais aussi...) ou entrevoir d'autres portes pour améliorer ce foutu monde (un peu donquichottesque).

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.frandidac.net
Dominique.B



Nombre de messages : 17
Date d'inscription : 18/11/2015

MessageSujet: Re: Pauvres français avec leurs médias : je les plains !   15/12/2015, 15:48

Comme Jean-Pierre Poccioni, j'ai à peu près banni la TV, particulièrement ces talk show qui ne sont finalement pas si racoleurs que ceux d'avant, on se souvient de Dechavanne, dans les années 90's, c'était aussi débile...

Pour ce qui est de lutter contre ou freiner, le mouvement, c'est très compliqué car on se heurte là aussi au système qui entend se défendre.

Exemple hier: un fait divers relate qu'en enseignant s'est fait poignarder dans sa salle de classe ( vous êtes tous au courant), les journaux en ligne partent dans leurs habituels articles mal torchés et la presse régionale quotidienne que je lis en ligne n'est pas en reste. L'article est ouvert aux commentaires, avec, vu que le sujet est sensible, un filtre de modération [i]avant [i] diffusion. Passée la modération on peut lire que c'est de la faute des électeurs socialos, qu'il fallait voter FN, que les profs vont peut-être commencer à accepeter les flics dans les établissements scolaires, que le vote à gauche cautionne les actes terroristes.
Dès 9 heures du matin, j'ai posté des messages très pondérés appelant à la vigilance car il est arrivé ces derniers temps que de tels faits divers aient été inventés. Tous mes messages, forts clairvoyants au demeurant, ont été censurés avant diffusion. Suite aux aveux du profs, j'ai tenté de réinsérer mes commentaires du matin. Pas davantage autorisé.
Tout ça pour dire que non seulement on flatte l'imbécilité, mais en outre on sanctionne "l'intelligence" ou pour le moins l'esprit critique. Et ceci n'est qu'un exemple parmi une expérience que je mène depuis 4 ans maintenant.
Je suis plus qu’inquiet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Pierre Poccioni
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 3237
Age : 69
Localisation : Loiret
Date d'inscription : 10/12/2005

MessageSujet: Pauvres français avec leurs médias   15/12/2015, 15:55

Un site qui me censure ne me revoie plus jamais. C'est clair et définitif.

Pour ce qui est de contribuer à la lutte contre la médiocrité je me permets de rappeler que j'édite des romans dont je pense qu'ils ne sont pas trop stupides.

Ceci pour l'action publique. Au privé je me protège et fais des choix en matière d'amis, d'activités culturelles et de vins.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yugcib
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 992
Age : 69
Localisation : 186 route d'Audon 40400 Tartas
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: Pauvres français avec leurs médias : je les plains !   15/12/2015, 16:18

Depuis plusieurs semaines voire plusieurs mois, je constate qu'à la Télé ( à la "Tu-es-laid" dis je ) c'est de plus en plus nul !
Joséphine ange gardien, castle, pirates des caraïbes, Pawn stars sur la 17, qui a botté en touche Maigret que je regrette; élection de miss France, c'est votre vie Patrick Sébastien... Complètement débile ! Bien sûr je ne regarde jamais tout cela, mais ça me gonfle de voir écrit sur le programme télé toutes ces inepties !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yugcib.e-monsite.com
Dominique.B



Nombre de messages : 17
Date d'inscription : 18/11/2015

MessageSujet: Re: Pauvres français avec leurs médias : je les plains !   15/12/2015, 16:52

Vous oubliez, Yugcib, les heures et les heures de publicité qui nous sont livrées par TNT, un grand progrès, cette TNT.
COmme ont dit: "Si c'est gratuit, c'est toi le produit!"
La radio et la presse offrent ( je ne parle pas des médias quotidiens) quand même une qualité autre que la TV, définitivement et uniquement là pour divertir et manipuler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
François
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 2380
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Pauvres français avec leurs médias : je les plains !   15/12/2015, 18:43

Pardonne ma franchise, Jipi, mais depuis que je fréquente ce forum, je me suis toujours demandé pourquoi tu éprouvais si souvent le besoin de parler de tout ce que tu trouves nul.

Car tu le fais souvent, c'est frappant, avec les écrivains, les photographes, les cinéastes, les politiciens, les présentateurs télé...

N'est-il pas paradoxal de consacrer tant d'énergie à des choses que tu juges sans intérêt?

Parce qu'objectivement, l'offre culturelle n'a jamais été aussi abondante et il est donc possible - à la télé peut-être un peu moins qu'ailleurs, mais quand même - de trouver son bonheur.

Personnellement, c'est surtout à la radio que je le trouve, car la qualité y est bien souvent meilleure, comme le dit Dominique. Il n'y a pas tout ce côté show qui pourrit un peu la télé, il faut bien l'avouer.

Sinon, comme vous tous je pense que la meilleure chose à faire est de ne pas regarder ce qui me semble nul, mais ça ne changera rien au succès de ces émissions.

La seule chose qu'on puisse faire, c'est de continuer à enseigner aux enfants et aux jeunes l'esprit critique et une certaine exigence culturelle, j'ose espérer qu'il se trouvera toujours des enseignants pour le faire.

Ah oui... et je suis d'accord avec Jean-Pierre Poccioni au sujet des bobos !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jipi
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5903
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: Pauvres français avec leurs médias : je les plains !   15/12/2015, 19:01

François, je parle beaucoup autour de moi, et même ici, de ce qui élève : cinéma, photographie, musique, etc...
Tu n'en es donc pas aperçu ?!!! Bizarre !!!

Mais je ne vois pas pourquoi on ne peut pas aussi dénoncer les cornichonneries qui nous entourent et qui sont, ne t'en déplaise, majoritaires et risquent de nous bouffer les neurones, lentement et progressivement, sans que tu ne t'en aperçoives, subrepticement ! Les choses ne vont pas s'arranger, car la grande majorité des citoyens suit la cornichonnerie. Le phénomène s'amplifie inexorablement (signe tangible de la décadence de l'empire romain : on commence à percevoir les signes sur plusieurs plans !!!). On ne va pas analyser les causes multiples : éducation, médias, enseignement, société de consommation de masse, etc.

Mon avis clair et net à ce sujet : il faut pouvoir mettre en avant ce qui élève, mais sans être niais, sans vivre dans sa bulle comme si l'autre monde n'existait pas, sans se voiler la face en refusant de parler de ce qui est médiocre et avilit la pensée humaine !

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.frandidac.net
François
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 2380
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Pauvres français avec leurs médias : je les plains !   15/12/2015, 19:21

Jipi a écrit:
François, je parle beaucoup autour de moi, et même ici, de ce qui élève : cinéma, photographie, musique, etc...
Tu n'en es donc pas aperçu ?!!! Bizarre !!!

Si bien sûr, mais même quand tu parles d'oeuvres que tu aimes, tu éprouves souvent le besoin de faire référence à ces "cornichoneries" comme tu dis, comme si la qualité d'une oeuvre ne pouvait se définir que "par rapport à", c'est ça qui me frappe.

C'est une façon de fonctionner qui n'est pas rare mais que personnellement je trouve - pardon à nouveau pour la franchise, je dis ceci sans aucune intention agressive ni méprisante - intellectuellement discutable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jipi
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5903
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: Pauvres français avec leurs médias : je les plains !   15/12/2015, 19:37

Il est vrai que j'aime faire voyager l'esprit par comparaison... mais affaire de personnalité sans doute.

J'estime au contraire que c'est intellectuellement bien plus excitant. J'ai la force et la capacité (imparfaite bien entendu) de le faire encore, mais pour combien de temps... Découvrir la qualité à partir de son absence ou l'inverse. Très excitant !

J'y pense maintenant : une grande partie de mes cours était basée sur cette dichotomie. Analyser brièvement le « sans intérêt » (le décodage idéologique était un peu ma spécialité ! ) pour mieux cerner ce qui était spécifique à « la valeur ». Oui, ce que tu me reproches me semble vital à la condition de savoir de quoi l'on cause et de ne pas parler de ce qu'on ne connaît pas !

J'ai oublié de dire aussi; dans le message qui précède le tien; que je passe pas mal de temps (trop sans doute) à dénoncer à ma manière : j'écris beaucoup au monde politique, aux médias, etc. Don Quichotte certainement ! Et j'entends souvent dire autour de moi : « C'est génial Jean-Pierre tout ce que tu fais !». Je leur réponds alors : « Faites de même. Car si chacun vit dans sa bulle et dans la résignation en se contentant de se faufiler entre les médiocrités qui nous envahissent, les choses ne bougeront pas... Bougez-vous les fesses !». Heureusement que des individus remarquables agissent par des voies diverses (chacun a ses charismes).

Mais je suis conscient que le combat est souvent vain, car, comme le disait un ami, il n'y a pas assez de solidarité (on est dans l'individualisme, dans les tâches du quotidien, dans la pression du travail...) et ce ne sont pas les quelques dénonciations de quelques individus qui feront bouger les choses. Surtout si chacun ignore ce qui est sans valeur.

Mais pour ma santé mentale, je te rassure, je passe du temps à me préoccuper, en grande partie, de l'élévation de mon esprit !

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.frandidac.net
Jean-Pierre Poccioni
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 3237
Age : 69
Localisation : Loiret
Date d'inscription : 10/12/2005

MessageSujet: Pauvres français avec leurs médias   15/12/2015, 19:50

L'individualisme n'est pas une tare Jipi, c'est une philosophie qui affirme le primauté de l'individu sur le groupe social. Les personnes qui en font l'équivalent de l'égoïsme sont malhonnêtes ou dans l'erreur.

Et n'oublions pas que Don Quichotte est extraordinairement individualiste !

Mais n'exagérons pas non plus dans l'autre sens. Jipi a raison de dire que la médiocrité nous submerge et qu'il est parfois difficile de l'éviter.

Cependant c'est complexe, très complexe. Un ami responsable d'un festival baroque s'étonnait un soir que des adultes murs "en soient encore à écouter religieusement du rock et autres petites musiques de variété qui devraient être réservées à la danse ou aux fêtes sociales" ! Lui aussi parlait de médiocrité face à la hauteur absolue de Bach ou de Mahler.

Pas facile, n'est-ce pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jipi
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5903
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: Pauvres français avec leurs médias : je les plains !   15/12/2015, 22:41

Pas facile en effet, d'autant plus qu'il y a aussi de grandes choses dans la musique rock ! Mais c'est un débat ancien !!!

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.frandidac.net
Jean-Pierre Poccioni
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 3237
Age : 69
Localisation : Loiret
Date d'inscription : 10/12/2005

MessageSujet: Pauvres français avec leurs médias   16/12/2015, 08:39

Débat ancien certes et qui réside dans la relativité de l'adjectif GRAND / GRANDE !

Comment démontrer à qui est convaincu que Plus belle la vie est un piètre produit et non une grande œuvre ?
Comment démontrer à un fan de Stars Wars qu'il vénère un produit commercial sans la moindre profondeur ?

Comment me démontrer qu'il y a de grandes choses dans le rock alors que je n'y vois au mieux que du talent pour une musique qui reste populaire c'est-à-dire simple et superficielle, sans pensée, philosophie ou véritable poésie. Une musique d'ailleurs beaucoup plus fabriquée en atelier qu'on nomme studios que par des créateurs.

Au fait à quand remonte ta dernière écoute attentive ( j'exclue donc le fond sonore) d'un quatuor de Beethoven, d'une cantate de Bach ou d'un opéra de Mozart  ? Parce que pour installer une échelle de valeurs il faut en connaître tous les étages. Non ?

Tout cela pour me faire, non sans malice, l'avocat du diable et rappeler qu'on est toujours l'ignorant de quelqu'un !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jipi
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5903
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: Pauvres français avec leurs médias : je les plains !   16/12/2015, 10:45

Pour moi il n'y a pas de grande relativité dans l'évaluation qualitative. Par contre les goûts sont hautement subjectifs.

Dans toutes les formes de musique (jazz, classique, jazz, rock, folk), il y a des choses remarquables. On peut aussi avoir le droit de ne pas aimer la musique classique ou rock.

Mais la discussion est hors sujet par rapport à ma réflexion de départ et donc je n'ai pas envie d'embrayer là-dessus ici. Et je n'en discuterai pas ici.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.frandidac.net
Jean-Pierre Poccioni
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 3237
Age : 69
Localisation : Loiret
Date d'inscription : 10/12/2005

MessageSujet: Pauvres français avec leurs médias   16/12/2015, 11:12

On a effectivement le droit de ne pas aimer la musique classique comme on a le droit de ne pas connaître le Caravage ou Picasso et de n'avoir lu ni La recherche ni Les Palmiers sauvages ou Le Voyage au bout de la nuit.

On a le droit de se satisfaire des aspects les plus faciles de la culture.

Mais qu'est-ce que ce droit ? A quelle élévation de l'individu peut-il mener ?

Au fait c'est hors sujet ? Quel est donc le sujet ? Râler sur les présentateurs vedettes ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jipi
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5903
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: Pauvres français avec leurs médias : je les plains !   16/12/2015, 11:25

Tu sais, Jean-Pierre, à force de critiquer un genre musical (ou un genre pictural ou un un genre photographique), sans essayer de déceler les valeurs qui existent dans chaque genre, on finit par ne plus vouloir parler de...  

François a eu peur de parler de ses chansons, mon fils fait de la musique électronique de niveau supérieur avec une belle reconnaissance nationale et même internationale (il se ferait sans doute descendre ici alors que son travail est encensé dans la presse spécialisée, car tu ne mets en avant que la musique d'un tel genre et le plus souvent classique).

Je plaide donc pour une OUVERTURE MAXIMALE À LA QUALITÉ DANS TOUS LES DOMAINES et IL EST NORMAL QUE CETTE QUALITÉ SOIT DIVERSEMENT APPRÉCIÉE.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.frandidac.net
Jean-Pierre Poccioni
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 3237
Age : 69
Localisation : Loiret
Date d'inscription : 10/12/2005

MessageSujet: Pauvres français avec leurs médias   16/12/2015, 13:24

Petite mise au point!

- Je n'imagine pas que François ait peur de parler de ses chansons à cause de moi. Il sait que j'ai toujours été attentif et bienveillant pour ce qui est de sa création et que j'ai plusieurs fois exprimé mon estime réelle pour son travail.

- Pour ce qui concerne ton fils il serait tout aussi étrange de ne pas parler de ce qu'il fait qui peut enrichir le forum. Je ne sais pas très bien ce que désigne l'expression étrange de " musique électronique de niveau supérieur" mais suis prêt à y prêter l'oreille.

- Je ne suis pas un amateur exclusif de musique classique. J'écoute du jazz, de la musique ethnique et divers chanteurs de grande qualité. J'ai effectivement plus apprécié le rock à l'époque où j'étais en phase avec cette musique qui n'est absolument pas faite pour être écoutée religieusement mais faite pour être vécue de façon sociale et surtout sensorielle. S'imaginer que cette musique est une musique de l'esprit est une erreur, banale mais indiscutable. Qu'on y trouve des talents, des virtuoses, des personnalités fertiles est incontestable. Mais des Mozart ou des Bach non ! ( cela dit la musique classique n'en regorge pas non plus! )

- Et j'affirme enfin qu'il est impossible de se prétendre cultivé et d'ignorer un des pans les plus riches de la culture. On a effectivement le droit de ne pas aimer la musique classique* bien que j'y vois plutôt une limite qu'un "droit" mais on doit savoir que l'on se coupe d'une manifestation artistique du plus haut niveau et sans comparaison possible avec les musiques populaires.

* comme on a le droit de préférer un gentil polar à un grand roman éventuellement un peu exigeant. C'est le droit à la paresse et ce n'est pas un crime!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jipi
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5903
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: Pauvres français avec leurs médias : je les plains !   16/12/2015, 15:09

Merci pour ces précisions, mais reconnais qu'il y a quand même de ta part un regard négatif contre certains aspects culturels qui ont une certaine valeur.

Rappelle-toi tes invectives perpétuelles contre le Nouveau Roman alors que dans le Nouveau Roman, on peut découvrir des valeurs certaines.  Je pense notamment au Voyeur de Robbe-Grillet qui reste pour moi une référence ou au Passage de Milan de Butor. Et puis il n'y a pas que le Nouveau Roman : il y a le roman nouveau, terme générique qui englobe une recherche narrative souvent passionnante. Il y a le cinéma nouveau (je ne parle même pas ici de la Nouvelle Vague, Pierrot le Fou de Godard étant une référence absolue à mes yeux et même à mon fils à qui je viens de le montrer) : cinéma marqué, sans gratuité, par une recherche formelle qui nourrit les sens, etc. Mais dans ces nouveautés, il y a aussi de la médiocrité.

Rappelle-toi tes avis acerbes contre une certaine musique qui est liée à la musique rock. Écoute Dummy de Portishead sur une très bonne chaîne : mon album de chevet !!!

Et que dire de la musique électronique qui fera sans doute égosiller tes oreilles !!! Et pourtant il y aussi beaucoup de médiocrités dans la musique électronique (le français David Guetta étant le pire musicien dans le domaine... par contre Boulevard du Français Saint-Germain, que du bonheur qualitatif.)

Ce ne sont que quelques exemples. En fait il faut, à chaque fois nuancer : dans tous les genres, dans tous les sous-genres, dans toutes les catégories artistiques, il y a du bon, du très bon et du médiocre.

Mais ta culture est immense dans de nombreux domaines : je t'en remercie d'ailleurs pour cela, car elle nous enrichit.

Je voulais en dire plus, mais je dois partir...

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.frandidac.net
Jean-Pierre Poccioni
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 3237
Age : 69
Localisation : Loiret
Date d'inscription : 10/12/2005

MessageSujet: Pauvres français avec leurs médias   16/12/2015, 17:11

Confusions et préjugés cher Jipi !  

Préjugés qui affirment que la seule musique qui m'intéresse est classique. Toutes les musiques, électroniques ou acoustiques,  m'intéressent quand elles sont de grande qualité. Certaines, liées à des circonstances précises, tel le rock, m'intéressent moins désormais.

Confusion autour de mon point de vue sur le rock qui est une musique populaire et ipso facto très simple et sans ambition intellectuelle ce qui n'oblitère en rien ses autres qualités. Il existe du bon et du moins bon rock mais ni l'un ni l'autre ne jouent dans l'univers de Bach ou de Mozart.

Pour ce qui est du nouveau roman qu'il est étrange de retrouver ici, c'est exactement le contraire. C'est une littérature hyper élitiste, très formelle et très intellectuelle. Cette littérature est étroitement liée au mouvement structuraliste lui-même très théorique (une théorie largement abandonnée aujourd'hui). Il est donc impensable d'imaginer que j'ai pu une seconde rapprocher ces deux phénomènes culturels. D'un côté la culture populaire de l'autre la culture d'une élite qui ne recule devant aucune sélection des lecteurs.

Le nouveau roman n'est en rien simple puisque la complexité narrative est son fondement. Les écrivains du nouveau roman auraient préféré mourir que d'écrire une histoire chronologique avec un début et une fin. Les cinéastes de même et je m'amuse toujours des intellectuels qui vénèrent L'année dernière à Marienbad   mais on besoin de dix pages pour tenter de vous en expliquer un plan. On retrouve ce snobisme dans l'art contemporain actuel.

Le nouveau roman n'est pas médiocre il est une forme creuse. Quand la dictature structuraliste s'est effondrée sur elle-même ces textes qui ont ennuyé ou complexé des générations de lecteurs se sont retrouvés comme des carcasses vidées de la substance qu'elles prétendaient contenir.

Je sais que tu t'es passionné pour cette période littéraire qui présentait l'attrait d'être saturée de clés d'interprétation une caractéristique qui a toujours séduit les amateurs de structures théoriques. C'est historiquement une période intéressante mais elle n'a pas produit beaucoup d’œuvres marquantes. Le pire et c'est mon principal reproche c'est qu'elle a proclamé pour des décennies la mort de la narration, la mort du plaisir de lire et dans l'ensemble la mort du roman. Prédictions qui se sont révélés fausses mais ont fait beaucoup de mal à la littérature.

Le rock lui, ne fait aucun mal à la musique savante, son existence bien vivante est parallèle.Il s'agit simplement de ne pas lui demander d'être ce qu'il n'est pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jipi
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5903
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: Pauvres français avec leurs médias : je les plains !   17/12/2015, 09:30

Merci pour tes précisions même si notre point de vue est très différent sur certains plans qui apparaissent dans ton dernier message.

Diversité = richesse ! Non ?

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.frandidac.net
Jean-Pierre Poccioni
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 3237
Age : 69
Localisation : Loiret
Date d'inscription : 10/12/2005

MessageSujet: Pauvres français avec leurs médias   17/12/2015, 09:39

Diversité = richesse tu as mille fois raison!

Quand à nos désaccords ce sont frictions amicales et non guerrières, le cours normal d'une vie qui confronte des personnalités énergiques et affirmées.

Bonne journée à toi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jipi
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5903
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: Pauvres français avec leurs médias : je les plains !   17/12/2015, 11:04

Jean-Pierre Poccioni a écrit:

Quand à nos désaccords ce sont frictions amicales et non guerrières, le cours normal d'une vie qui confronte des personnalités énergiques et affirmées.

On ne peut mieux dire Jean-Pierre !

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.frandidac.net
François
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 2380
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Pauvres français avec leurs médias : je les plains !   17/12/2015, 11:36

Je suis d'accord qu'il y a une hiérarchie dans les genres mais je ne pense pas que ce soit nécessairement utile de toujours s'en référer aux sommets - Bach pour la musique, Proust pour la littérature, etc.. - chaque fois qu'on discute d'un genre ou d'une oeuvre artistique.

Que penserais-tu, Jean-Pierre, si tous les lecteurs des tes romans te répétaient constamment "Oui, c'est bien mais ce n'est pas du niveau de La Recherche quand même." ?

Evidemment tu vas me dire que tu n'as pas la prétention d'être le nouveau Proust, mais néanmoins je suis sûr que ça ne te plairait pas trop qu'on revienne tout le temps avec cette comparaison, car quel intérêt cela présenterait-il, au fond?

Or c'est ce que tu fais systématiquement dès que quelqu'un parle du rock en des termes qui te paraissent trop élogieux.

Pour être bien clair, ce n'est pas que je ne sois pas d'accord avec toi, mais je ne vois pas l'intérêt de rappeler constamment cette hiérarchie.

Car même si je sais que Bach est et sera sans doute toujours supérieur à tout ce qui se fait dans le domaine du rock, ça ne m'empêche pas de trouver qu'il y a aussi parfois du génie et de la profondeur dans le rock, tout comme il peut y en avoir dans la chanson française, dans certains polars et même dans certains films commerciaux, et je trouve qu'on peut donc en parler aussi en utilisant des adjectifs comme "génial" ou "grand" sans que cela ne fasse la moindre ombre aux Bach, Proust et autres "tout grands".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Pierre Poccioni
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 3237
Age : 69
Localisation : Loiret
Date d'inscription : 10/12/2005

MessageSujet: Pauvres français avec leurs médias   17/12/2015, 11:55

Premièrement c'est toi qui affirme que je suis inférieur à Proust, un jugement dont je te laisse la paternité. Est-ce une évidence absolue? Prouvée? Admise et par qui ? ( petit jeu bien sûr, encore que...)

Si je me réfère à Bach et non à Wolf ou Ligetti c'est par commodité et pour être certain de trouver une référence commune.

Quant au rock, qu'on puisse y trouver du génie c'est probable mais de la profondeur non !

Le génie désigne une aptitude innée dont l'excellence fait songer à certains à une intervention divine. Je crois qu’Édith Piaf avait du génie de même que Césaria Evora ou Jimmy Hendrix.

La profondeur fait référence à la complexité intrinsèque de l’œuvre. Pour parler de profondeur qui est une métaphore il faut recourir à une autre métaphore, celle des strates successives de sens et de portée que l'analyse révèle comme par une observation archéologique.

Or le rock s'adresse aux sens et à la perception immédiate du rythme, c'est dans sa nature première, celle de ses origines.
Je me suis amusé à faire écouter ce fameux Portishead  à des amis musiciens et musicologues. Ils ont salué certaines trouvailles, certaines imitations aussi un peu trop présentes mais tous noté l'extrême superficialité conceptuelle de cette musique. Ni plus ni moins que n'importe quelle musique populaire.

Pourquoi revenir sur ce thème ? Parce que, cette conversation en témoigne, il y a des personnes qui par peur de ce qui les dépasse ou les intimide préfère nier les hauteurs plutôt que d'entreprendre leur ascension !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pauvres français avec leurs médias : je les plains !   

Revenir en haut Aller en bas
 
Pauvres français avec leurs médias : je les plains !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» [ROM] Une ROM française avec RAM étendue
» LES PEUPLES DU MONDE AVEC LEURS CARACTERISTIQUES
» A Pékin, premier Forum des Médias sino-français ??;????????
» [ASTUCE] Transformer un HD2 français en HD2 spanglish
» où trouver des mécanos français avec casquette pour 14-18 ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Passion des mots :: Forums de discussions :: Regarde vers le passé et vis dans le présent !-
Sauter vers: