Passion des mots

Forum culturel
 
AccueilCalendrierFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Notre planète

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jipi
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5901
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Notre planète   23/12/2005, 00:05

Que deviendra notre planète dans une centaine d'années ? Cette question me fait soudainement penser à une publicité vue dans le journal Le Soir (quotidien belge) où l'on voit un joli bébé se promenant quotidiennement avec un masque à gaz... Réjouissant !
Voici un portail assez dense sur l'écologie et l'environnement. Vous pouvez découvrir en ligne de nombreux dossiers thématiques. Il est intéressant de relever que les actualités sont régulièrement mises à jour. Je recommande les cartes et les photos qui sont magnifiques !


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.frandidac.net
wagga2
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 173
Localisation : A droite à gauche
Date d'inscription : 02/12/2005

MessageSujet: Re: Notre planète   23/12/2005, 00:24

Sniff...
Il se passe tellement de choses actuellement que...

Quand on sait que jouer à l'apprenti sorcier peut nous brûler, imaginez la puissance de nos armes...Et le CEA qui se décide à mettre l'ordinateur le plus puissant d'Europe au service des simulations...d'arme nucléaires...en France.
Imaginez, les menaces d'éradiquation d'Israel par l'Iran, les projets de guerre d'Israel, la chine toute puissante, Bush omnipotent, l'armement de toutes les puissances, le réarmement du Japon, la conjoncture actuelle, la (re)montée du fascisme en Europe, le racisme justifié par l'islamisme radical, l'histoire se répète en légèrement dfférente, cf les années 30.......................................

Bonne nuit, et quel cadeau pour nos enfants?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mendiani.com
wagga2
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 173
Localisation : A droite à gauche
Date d'inscription : 02/12/2005

MessageSujet: Re: Notre planète   23/12/2005, 00:32

Jipi,

Tu as provoqué chez moi un déferlement ...
A part la musique et les femmes, ma passion, mon attention, ma curiosité...sont les choses de la vie, ce qu'il se passe, et pourrait se passer...

voilà pour commencer

«Bataille pour Bagdad, le combat pour la liberté ». Il ne s’agit pas de la réalité mais d’un jeu de société, conçu par un Américain de l’Oregon, où l’invasion de l’Irak est menée en moins de 45 minutes avec pour objectif d’être le premier à capturer Saddam Hussein. Les joueurs ont à
leur disposition une carte du pays dessinée sur une surface cartonnée, des dés et des cartes. Le jeu se déroule en mars 2003, au moment où les troupes américaines foncent sur l’Irak. « Chaque joueur commande 3 000 soldats alors que vous avancez vers l’Irak. Vous vous emparerez
d’aéroports, bombarderez de nuit des villes, traquerez Saddam Hussein et ferez tomber Bagdad... Mais attention ! Ce jeu est rempli d’attaques d’insurgés, d’attentats à la voiture piégée, de francs-tireurs et d’autres dangers », explique sur son site Web Jiggi Games, société familiale créée par Rick Medina, qui réside à Klamath Falls (Oregon,
Nord-Ouest). « Vous pouvez terminer l’invasion en 30 à 45 minutes, ce qui en fait un jeu familial », assure la société, qui estime que les enfants à partir de l’âge de huit ans peuvent y jouer.

« L’idée m’est venue alors que je prenais ma douche un jour », explique M. Medina. C’était il y a deux ans. Il a commencé à concevoir le jeu en s’appuyant sur des informations parues dans les médias. Il a sorti un
prototype il y a un an et il y a trois semaines, a reçu les premiers exemplaires et a commencé à les vendre en ligne. C’est le premier jeu qu’il vend, et deux autres sont en cours de réalisation et devraient sortir en février 2006. Sur son site Web, Jiggi Games assure que «
Bataille pour Bagdad » est « informatif » et montre « les deux côtés » du conflit : « Nous n’avons pas du tout l’intention de faire du sensationnalisme ou diminuer le sacrifice fait par nos soldats. »

Le jeu est toutefois sarcastique, admet M. Medina. Une des cartes est appelée « Affaires pétrolières ». Elle montre un Américain serrant la main à ce qui apparaît être un Saoudien, avec la mention suivante : « Les États-Unis font des affaires en secret avec nos “amis moyen-orientaux”, le prix de l’essence grimpe, mais vous avez gagné des
soldats supplémentaires. » « En fait, cela veut dire que cette guerre était à propos du pétrole », explique Rick Medina.

Il reconnaît que le jeu est controversé. Selon lui, les gens qui détestent ce jeu « ne savent pas en quoi il consiste ». Il a reçu beaucoup de messages électroniques de gens outrés, surtout depuis que les médias ont commencé à parler du jeu. « Ils disent que nous sommes des gens de la pire espèce », raconte-t-il.

Pour éviter les malentendus, Jiggi Games promet sur son site Web de reverser un dollar aux familles des soldats tombés en Irak pour chaque jeu vendu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mendiani.com
wagga2
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 173
Localisation : A droite à gauche
Date d'inscription : 02/12/2005

MessageSujet: Re: Notre planète   23/12/2005, 00:38

Le développement durable me tient à coeur...
Promis, dans peu de temps, je m' attacherai aux normes ISO 14001

L'organisme certificateur : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

En attendant...:

Le chef politique du groupe radical islamiste palestinien Hamas, Khaled Mechaal, a averti la semaine passée que son mouvement ripostera contre Israël si ce dernier lance des attaques contre les sites nucléaires iraniens, considérés par Tel-Aviv comme une menace contre sa sécurité. « Si Israël lance une attaque contre l’Iran, nous étendrons le champ de la bataille en Palestine », a dit M. Mechaal à des journalistes, à l’issue d’une conférence de presse à Téhéran. « Nous faisons partie d’un front uni contre les ennemis de l’islam, chaque membre de ce front se défend avec ses moyens dans sa région », a encore dit le responsable du Hamas, en visite en Iran depuis mardi.

Mechaal a ainsi jugé que « c’est le droit de l’Iran de maîtriser la technique nucléaire civile », et que « même si ce programme est militaire où est le problème ? » « Pourquoi d’autres pays comme Israël ont le droit d’avoir l’arme nucléaire », a interrogé le responsable du
Hamas.

Téhéran soutient politiquement les groupes islamistes palestiniens tout en affirmant ne pas leur apporter de soutien financier et militaire. M. Mechaal, qui effectue une visite officielle en Iran, a d’ailleurs été encouragé par les responsables iraniens à poursuivre la lutte contre
Israël. Il a également apporté son soutien aux déclarations d’Ahmadinejad, qui a qualifié mercredi l’Holocauste des juifs de « mythe », après avoir appelé à « rayer Israël de la carte » et suggéré de transférer l’État hébreu en Europe, ou encore aux États-Unis, au Canada ou en Alaska. « Ce que disent les responsables iraniens ne plaît peut-être pas à certains, mais ce sont des déclarations courageuses et justes », a dit M. Mechaal. À ce sujet, le ministre allemand des Affaires étrangères, Frank-Walter Steinmeier, a estimé jeudi que la
patience des Européens vis-à-vis de l’Iran avait ses limites et répété que les récents propos du président ultraconservateur Mahmoud Ahmadinejad étaient « inacceptables ». M. Steinmeier a répété que l’Allemagne tenterait d’obtenir de l’UE, jeudi et vendredi lors du
sommet de Bruxelles, un accord unanime pour condamner les déclarations du président iranien.

De son côté, le secrétaire d’État aux Affaires étrangères Gernot Erler, interrogé par la télévision régionale WDR, a évoqué la possibilité que l’Allemagne restreigne l’accès à son territoire aux dirigeants iraniens.

Interrogé sur les différentes réactions possibles de l’Union européenne aux propos du président iranien, le secrétaire d’État a évoqué, entre autres, « le rappel au moins pour un temps des ambassadeurs en Iran de tous les pays de l’Union », ce qui devrait alors être considéré comme « la menace que la rupture des relations diplomatiques deviendrait possible ».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mendiani.com
wagga2
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 173
Localisation : A droite à gauche
Date d'inscription : 02/12/2005

MessageSujet: Re: Notre planète   23/12/2005, 01:03

Promis...
Après j'arrête.

Je me promenais sur le net.

De sites en sites, j'ai opté pour mettre de côté celui
que je met en lien ( [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Mais il faut se rappeller que l'humain a de telles ressources,
une telle ferveur de pensées, qui se subliment de
manière si incroyable, que je crois en lui, en
l'humanité, en vous, en moi, et mon pire ennemi
aussi.

Voici une pensée kafkaienne :

Déduire c'est tirer de: les stoïciens veulent déduire
le bonheur de la liberté (l'homme libre est heureux),
les épicuriens veulent déduire la liberté du bonheur
(l'homme heureux est vertueux). Les deux échouent car
pour déduire, il faut une relation entre les deux
termes (nature et morale): or, quel peut être le
rapport entre l'ordre de la nature (lois mécaniques,
déterminisme) et l'ordre de la liberté (intention
morale)? Par exemple, c'est souvent sur la vertueuse
que tombe la foudre. (Justine de Sade).

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Mais.... :

Puisque le bonheur ne peut s'obtenir, il faut le
mériter, s'en rendre digne: l'analyse étant
impuissante, il faut un troisième terme qui seul
pourra réaliser l'unité, par synthèse, du règne de la
nature et du règne des fins: cela amène à postuler
Dieu comme garant de l'unité.
- Est-ce un privilège de l'humanité?
L'histoire est souvent le fruit de la passion, de la
violence, de l'hétéronomie, de l'insociable
sociabilité et en ce sens l'histoire relève de la
nature plutôt que de l'humanité. "L'insociable
sociabilité des hommes, c'est à dire leur inclination
à entrer en société, inclination qui est cependant
doublée d'une répulsion générale à le faire... C'est
cette résistance (à la nature ou aux autres) qui
éveille toutes les forces de l'homme, le porte à
surmonter son inclination à la paresse..."
- C'est donc la nature qui rend nécessaire le droit:
la politique est une fin de la nature plus qu'une fin
de l'homme ou de l'humanité. Voilà pourquoi l'Etat de
Droit nous oblige simplement à agir comme si nous
étions raisonnables; il ne se préoccupe pas de la
moralité mais de la légalité des actions, des
comportements extérieurs. Au contraire, le règne des
fins est le règne de la raison. Même si la
civilisation n'a rien à voir avec la morale, elle en
est la condition pratique: sans une culture des
mœurs aucune moralité n'est possible: il est donc
possible que l'histoire humaine ne soit que la
réalisation d'un dessein de la nature: construire
l'Etat. Avoir une histoire resterait donc un privilège
de la nature qui confierait l'homme à la raison. Le
privilège de l'humanité serait de dépasser l'histoire.

L'histoire, mon frère.
Nous l'écrivons tous les jours.
Voilà ce qui me rend heureux, et sensible en
l'optimisme envers l'humanité.

En tout cas...peace
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mendiani.com
Jipi
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5901
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: Notre planète   24/12/2005, 00:17

wagga2 a écrit:

Quand on sait que jouer à l'apprenti sorcier peut nous brûler, imaginez la puissance de nos armes...

Malheureusement l'homme est un grand enfant, mais un enfant à qui l'on n'aurait jamais appris la puissance de la paix...

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.frandidac.net
wagga2
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 173
Localisation : A droite à gauche
Date d'inscription : 02/12/2005

MessageSujet: Re: Notre planète   24/12/2005, 00:56

Bizarrement, je pense le contraire.
Peut être est-ce du à mon habitude de m'entourer de gens de "paix..."
Cependant, il m'est arrivé de me retrouvé confronté à des situations loufoques, parfois inquiétantes face à des gens au comportement litigieux. L'attitude que l'on a envers eux provoque un certain mimétisme, qui devient une faille dans leur attitude, et que l'on peut exploiter...
J'ai espoir à penser que montrer considération et respect aide à recevoir un comportement plus prompt à la "décence".
Encore faut il en être capable, là est ma question?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mendiani.com
Jipi
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5901
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: Notre planète   25/12/2005, 00:21

Incroyable quand même ce jeu (Bataille pour Bagdad) wagga2 ! Le fric sur le dos du malheur récent des autres !
Et c'est un comble quand tu ajoutes : « Les enfants à partir de l’âge de huit ans peuvent y jouer. » !!!

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.frandidac.net
yugcib
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 988
Age : 69
Localisation : 186 route d'Audon 40400 Tartas
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: Notre planète   20/6/2015, 09:23

... A cette question "que deviendra notre planète dans une centaine d'années" (ou dans mille, deux mille ans) je réponds par une autre question :

Comment les gens qui vivaient en l'an mille ou même en 1789 année de la Révolution Française, ou encore en 1865 sous le Second Empire, voyaient-ils, imaginaient-ils le monde de 2015?

Et cela m'amène à dire :

Nous n'avons pas idée quoique nous puissions imaginer, rêver, espérer, craindre... De ce que sera le monde en 2296...

Soit dit en passant, en l'an mille, en l'an 1789 ou même encore sous le Second Empire, les gens pour la très grande majorité d'entre eux, trop pauvres, souvent illettrés, et devant assurer tant bien que mal leur survie au quotidien, n'avaient guère le temps tout au long des journées de labeur, de se demander ce deviendrait le monde dans cent ans ou dans mille ans...
Et cela est encore vrai de nos jours pour plus de la moitié des sept milliards d'humains de 2015...
Cependant, en ces temps là, si durs, où l'espérance de vie ne dépassait guère 40 ans sauf rares exceptions, l'on se préoccupait de ce que deviendraient ses enfants, ses petits enfants si ces derniers pouvaient survivre, auxquels on transmettait les savoirs, les expériences... Et l'on édifiait des cathédrales et des ponts et tant d'autres constructions qui étaient faits pour durer des siècles...
Que restera-t-il de ce monde de 2015, de nos autoroutes, de nos bâtiments en structures métalliques des Grandes Surfaces commerciales, de nos maisons construites en trois jours dans des lotissements... Que restera-t-il de tout cela dans mille ans... et déjà dans cent ans ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yugcib.e-monsite.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Notre planète   

Revenir en haut Aller en bas
 
Notre planète
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La vie hors de notre planète.
» À quoi ressemblera notre planète après le 21 décembre ?
» Recherche Album Delhaize - Belgique
» Samedi 28 mars, pour notre planète
» Comment l'agriculture biologique ne promet-elle pas d’avenir durable pour notre planète?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Passion des mots :: Forums de discussions :: À la découverte de la vie-
Sauter vers: