Passion des mots

Forum culturel
 
AccueilCalendrierFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Imposture quand tu nous tiens : Arne Quinze

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jipi
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5900
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Imposture quand tu nous tiens : Arne Quinze   28/12/2014, 11:26

L'oeuvre (sic)-phare (sic) de Arne Quinze s'effondre à Mons !!!
Quelques artistes belges dont je fais partie sont heureux, mais elle sera reconstruite aux frais de l'artiste (sic).

On est en présence d'une structure de planches qui s'appelle The Passenger.

Beaucoup de choses à dire à propos de cette imposture qui a coûté 400.000 euros.

Un des imposteurs de l'art contemporain.

Il a dit cette grande parole d'artiste : "Ceux qui critiquent, je devrais leur donner des fleurs, car c'est grâce à eux que mon travail devient une oeuvre d'art".

Vous me suivez toujours ?!!!

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.frandidac.net
François
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 2379
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Imposture quand tu nous tiens : Arne Quinze   28/12/2014, 11:31

Entièrement d'accord avec toi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jipi
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5900
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: Imposture quand tu nous tiens : Arne Quinze   28/12/2014, 11:40

Petites anecdotes :

Un ami montois (artiste photographe ) doit passer tous les jours sous cette imposture qui prend toute la lumière et ce pour se rendre à son travail. En plus cette construction doit rester en place pendant cinq années.

Je me suis amusé, il y a un mois, à réaliser un micro-trottoir (très à la mode) en Bruxellois et j'ai questionné une trentaine de personnes en posant une seule question tout en leur montrant l'oeuvre : « On peut pas scier ça une fois ?!!!»

Les 9/10 m'ont répondu : « Allez-y on ne dira rien !!! ».

Les derniers interviewés étaient des policiers !!! Même question :  « On peut pas scier ça une fois ?!!! Je suis un peu gêné de vous poser la question, car je suis en train de parler aux représentants de la loi quand même ?!!! » Réponse : « Allez-y !!! ». Je leur dis : « Oui, mais vous êtes de la police ?!!!» Réponse : « Pas de souci à vous faire. Mettez votre cagoule et on fera comme si de rien n'était !!! »

Je ne suis pas l'auteur de cette chute, mais tellement de gens en ont rêvé...

Je prévois un autre écroulement dans le futur !


_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.frandidac.net
Jean-Pierre Poccioni
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 3237
Age : 69
Localisation : Loiret
Date d'inscription : 10/12/2005

MessageSujet: Arne Quinze    28/12/2014, 14:35

Les installations artistiques dans l'espace public posent toujours le problème d'un consensus jamais réalisé. Personne ne pouvant définir de façon radicale et définitive ce qui sépare l'art de son imitation fallacieuse il faudrait s'abstenir.  Mais l'abstention priverait l'espace public de toutes les statues, fontaines, bas-reliefs et autres réalisations qui parfois illuminent la ville.

Ernest-Pignon Ernest avait renoncé à toute demande d'autorisation devant la quasi impossibilité d'obtention satisfaisante. Il faut dire que ses collages étaient fort éphémères...

Quant à Arne Quinze,imposteur,  dit Jipi, quand d'autres clament au grand artiste.


Qui va trancher?

En l'occurrence qui va "scier" ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jipi
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5900
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: Imposture quand tu nous tiens : Arne Quinze   28/12/2014, 16:08

Jean-Pierre Poccioni a écrit:


Quant à Arne Quinze,imposteur,  dit Jipi,  quand d'autres clament au grand artiste.

Ah bon ? Je n'en connais pas beaucoup qui le proclament grand artiste dans le cas qui nous occupe (oeuvre de Mons)  !!! Quand je lis les réactions dans toute la Presse belge. Je ne connais pas toutes ses réalisations.

Et encore plus quand il dit : "Ceux qui critiquent, je devrais leur donner des fleurs, car c'est grâce à eux que mon travail devient une oeuvre d'art".

Il a tout inventé le bonhomme en proférant une phrase d'une si grande justesse !!!

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.frandidac.net
Jean-Pierre Poccioni
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 3237
Age : 69
Localisation : Loiret
Date d'inscription : 10/12/2005

MessageSujet: Imposture quand tu nous tiens: Arne Quinze   28/12/2014, 16:57

Je pensais à sa "performance" du Nevada ou à sa présence lors du festival impressionniste de Normandie, à Rouen en particulier. Personnellement je n'ai jamais rien vu directement.

Quant à sa réflexion sur les critiques c'est un banal syllogisme:

- Les grands créateurs sont (souvent) critiqués.
- Je suis critiqué.
- Donc je suis un grand créateur.

En réalité je crois qu'il est un exemple de la domination actuelle de l'art conceptuel au sujet duquel il est très éclairant de lire l'essai Les années noires de la peinture   d'Aude de Kerros et Marie Sallantin où il est démontré comment trente années de politique culturelle ont mis au pouvoir l'art conceptuel et les marchands qui se remplissent les poches avec.

400000 euros l'installation on n'est pas dans la bohème artistique !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jipi
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5900
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: Imposture quand tu nous tiens : Arne Quinze   28/12/2014, 17:12

Réflexion intéressante Jean-Pierre.

Pour compléter la tienne voici celle d'un ami qui connaît et a vu (comme moi) cette oeuvre créée dans le cadre de Mons 2015.
Il répondait à mon étonnement face à la construction d'une telle oeuvre :

« La réponse doit être réfléchie, structurée, informée, contextualisée et historicisée (si je peux me
permettre ce néologisme). Car ce qui importe, à mon avis, ce n'est pas
tant la médiocrité qu'on nous vend comme art (s'il y a demande, il y
aura offre, c'est la loi du marché) mais l'atmosphère
(socio-intello-économico-artistique) qui rend possible qu'une société en
soit arrivée à favoriser, payer et justifier ce genre de personne qui
fabrique de telles choses. Tant qu'il y aura une opportunité
(l'atmosphère propre à l'époque complètement folle d'elle-même qui est
la nôtre), il y aura des profiteurs. Changeons d'atmosphère et ils
disparaitront naturellement. Ce n'est pas ce qu'on appelle la sélection
naturelle ? »

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.frandidac.net
Jipi
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5900
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: Imposture quand tu nous tiens : Arne Quinze   28/12/2014, 19:10

Je poursuis mon enquête !!!

Arne Quinze signalait il  y a quelques jours qu'aucune de ses constructions ne s'était effondrée...

Peut-être un mensonge dixit Sherlock Holmès Jipi ? On reste au conditionnel afin d'éviter un procès en diffamation.

Lire ici l'article paru il y a quelques heures :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.frandidac.net
François
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 2379
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Imposture quand tu nous tiens : Arne Quinze   29/12/2014, 18:59

Jean-Pierre Poccioni a écrit:
Quant à Arne Quinze, imposteur, dit Jipi, quand d'autres clament au grand artiste.

Qui va trancher?

En l'occurrence qui va "scier" ?

Sans vouloir relancer un (des plus) vieux débats de Passion des Mots et du monde, je suppose - et je le fais sans ironie - que pour toi et Jipi qui avez toujours défendu l'idée que l'évaluation d'une oeuvre d'art n'était pas uniquement une affaire de subjectivité et de goût personnel, trancher ne devrait pas être problème.

Personnellement je peux "trancher" en disant que pour moi - mais j'accepte l'idée que cet avis ne soit pas universel - c'est bien de l'art, car je vois mal comment je pourrais démontrer le contraire, mais c'est de l'art que je trouve moche (je ne trouve pas d'autre mot!) et qui ne m'apporte rien. Et je regrette que nos pouvoirs publiques aient pris l'option de subsidier et de mettre en avant ce type d'art que je qualifierais d'art-esbrouffe ou art médiatique au détriment d'autres évidemment, les budgets culturels étant ce qu'ils sont.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Pierre Poccioni
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 3237
Age : 69
Localisation : Loiret
Date d'inscription : 10/12/2005

MessageSujet: Arne Quinze    29/12/2014, 20:01

François,

Il faut parfois savoir prendre les phrases pour ce qu'elles disent sans chercher d'implicite !

La question : " Qui va trancher? " n'implique nullement qu'il soit impossible de trancher et que toute expertise est impossible ce qui serait d'une part faux et d'autre part effectivement contradictoire avec mes convictions. Cette question pose une question très simple: Qui ? C'est-à-dire quelle organisation? Quelle administration? Quel collège d'experts ? etc.

Par exemple en France le choix des artistes pour les grandes expositions subventionnées  est fait par des fonctionnaires parmi lesquels on ne trouve aucun artiste. C'est une réponse très particulière à la question :  QUI ?

Et cette problématique ne détourne pas de l'évidence que des gens (nombreux)  sont parfaitement capables de faire la différence entre une farce grotesque et une oeuvre authentiquement créative !

PS : En plus de l'essai cité plus haut, lire Impressions de Cassel de Vila-Matas !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
François
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 2379
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Imposture quand tu nous tiens : Arne Quinze   29/12/2014, 20:08

D'accord d'accord, mais avec tout ça tu ne nous as toujours pas vraiment dit ce que toi tu pensais de cette oeuvre d'Arne Quinze (ce que j'essayais de savoir en fait...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Pierre Poccioni
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 3237
Age : 69
Localisation : Loiret
Date d'inscription : 10/12/2005

MessageSujet: Imposture quand tu nous tiens: Arne Quinze   29/12/2014, 20:42

Je ne l'ai pas vue, mais j'ai dit mon intuition d'un procédé conceptuel plus mercantile que créatif !

De plus les cercles qui soutiennent cet artiste ne me disent rien qui vaille.

C'est tout.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
François
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 2379
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Imposture quand tu nous tiens : Arne Quinze   29/12/2014, 21:11

D'accord. Je vous quitte ici pour ce soir, la famille m'appelle...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jipi
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5900
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: Imposture quand tu nous tiens : Arne Quinze   29/12/2014, 22:26

Patrick Tombelle, ami photographe habitant à Mons (à côté de la construction) m'autorise à reproduire ici une de ses dernières réflexions face à cette construction que l'on a reconstruite (réflexion qu'il m'a envoyée par mail) :

« Ceci est un élément à rajouter à ton enquête. On dirait qu'il y a du mensonge dans l'air de Quinze.

Article à lire :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Article qui se termine pas la phrase suivante :
"Les travaux de réparation devraient être terminés ce lundi. L'axe de la rue de Nimy où est implantée l'installation restera fermé jusqu'aux résultats des contre-expertises."


Il semblerait donc que la vie des gens dans des voitures, dans des bus, dans des camions (à moins que ce ne soit les carrosseries elles-mêmes ?) soit plus importante que celle des piétons qui marchent dans cette rue. Alors que la reconstruction se poursuit, des centaines de gens passent, depuis plusieurs jours maintenant, sous les 2/3 de la chose (j'éviterai ici, même avec les guillemets, d'utiliser le mot "œuvre") alors que la contre-expertise promise n'est même pas encore engagée. C'est un véritable scandale ! Laisserait-on passer des familles, des enfants, des personnes à mobilité réduite dans un tunnel avant d'en faire l'épreuve au prétexte qu'il n'y a pas encore de  véhicules qui passent au-dessus ? Laisserait-on vivre des gens dans un immeuble où la structure du toit n'est pas garantie ?

Où est exactement le scandale ?

Le voici… et cela ne touche pas seulement la chose de Quinze mais bien l'ensemble de la conception étatisée de l'art :
en donnant, arbitrairement, l'appellation d' "œuvre" à une construction qui est destinée à l'espace public - en cela ne se différenciant aucunement des problématiques incombant à une passerelle pour piéton, un tunnel sous une route, un mur de façade de maison, l'entrée d'un musée, etc. qui, eux, sont régis par des règles strictes de construction - eh bien ! il semble que, comme par magie, toutes ces notions de sécurité dans l'espace public qu'un peuple habituellement exige de la part de ses dirigeants tombent instantanément, sont comme évanouies face à la promesse rédemptrice d'un art qui, s'il n'est pas toujours bien compris par ce peuple (si bouché, si réactionnaire), finira bien par les convaincre, à force (et même s'il faut utiliser un peu plus de force que la norme) que c'est un chemin de salut qui leur est offert, à eux, à ces incultes qui ne comprennent décidément jamais ce qu'il faut comprendre mais s'obstinent à espérer autre chose que ce qui leur est fournis, jour après jour, et maintenant, presque génération après génération.

Cette impression m'est venue en observant les gens (souvent accompagnés d'enfants) arborant un sourire confiant, le nez en l'air, passant du temps sous cette structure pour y faire un commentaire (pas toujours même admiratif) ou simplement réaliser un selfie alors que la reconstruction des parties écroulées battait son plein.

Je ne comprends pas ! »

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.frandidac.net
Jipi
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5900
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: Imposture quand tu nous tiens : Arne Quinze   11/1/2015, 23:07

Jipi a écrit:


Je prévois un autre écroulement dans le futur !



Voilà c'est arrivé. Des craquements se sont fait entendre et l'artiste (sic) a dû tout démonter ce week-end.

Pour la petite histoire, j'avais écrit il  y a une dizaine de jours à deux personnes : le Ministre Di Rupo et le commissaire d'exposition Degeneffe en leur disant : « Si cette oeuvrette s'écroule vraiment, vous serez tenus responsables des accidents éventuels. »
Pas de lien de cause à effet (je ne vais pas me prendre pour un héros !), mais coincidence surprenante ! De même que ma prévision : sans doute mon sixième sens !!!

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.frandidac.net
François
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 2379
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Imposture quand tu nous tiens : Arne Quinze   12/1/2015, 19:49

Bon débarras, mais quelle tuile pour Mons 2015 !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jipi
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5900
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: Imposture quand tu nous tiens : Arne Quinze   12/1/2015, 23:40

Oui... et mon ami Patrick Tombelle (photographe) dont j'ai retranscrit dans ce sujet plusieurs extraits vient de me dire que les 400.000 euros ne couvriraient qu'une partie des frais... Les bruits courent à Mons et l'on sait que les rumeurs, dans le cas présent, ne sont pas toujours fausses !!!

Comme le disait un intervenant suite à la destruction : « Quel gâchis ! Quand on pense qu'une partie de cette somme aurait pu être investie pour certains artistes montois » et j'ajoute : de talent et mis sur le côté par les officiels.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.frandidac.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Imposture quand tu nous tiens : Arne Quinze   

Revenir en haut Aller en bas
 
Imposture quand tu nous tiens : Arne Quinze
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Passion des mots :: Forums de discussions :: L'art fait vivre-
Sauter vers: