Passion des mots

Forum culturel
 
AccueilCalendrierFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Je m'interroge...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jean-Pierre Poccioni
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 3237
Age : 69
Localisation : Loiret
Date d'inscription : 10/12/2005

MessageSujet: Je m'interroge...   23/8/2014, 09:39

Chers amis de Passion des mots,

Suis-je le seul à mal tolérer les brusques disparitions d’interlocuteur qui laissent la conversation en suspens autour de la vaine interrogation :
qu’est devenu celui avec qui je conversais ou croyais converser ?

L’ai-je froissé par un point de vue trop abrupt ou qui aurait touché quelque point sensible ?
L’ai-je plongé dans un sommeil aussi soudain que profond ?
A-t-il bondi vers ses fourneaux où le plat qu’il concoctait dégageait une inquiétante odeur de brûlé ?
Un avion dont on sait qu’il leur arrive de choir s’est-il abattu sur sa maison ou son immeuble ?
A-t-il reçu la visite d’une créature de rêve dont les atours et les intentions ont immédiatement éclipsé ma modeste et peu sexy personne ?

En bref, suis-je le seul à me poser ce genre de question ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
François
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 2379
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Je m'interroge...   23/8/2014, 13:41

Beaucoup de raisons peuvent amener quelqu'un à interrompre une conversation sur un forum pour une durée plus ou moins longue et personnellement je ne m'en formalise pas. Le principe d'un forum, ai-je cru comprendre, est qu'on vient lire et répondre (ou pas) quand on veut, sans être lié par le temps comme dans une conversation téléphonique. C'est un mode qui me convient d'ailleurs très bien.

Un interruption de plusieurs heures voire jours ne me dérange donc pas.

Lorsqu'il s'agit d'une disparition complète et définitive, c'est différent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Pierre Poccioni
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 3237
Age : 69
Localisation : Loiret
Date d'inscription : 10/12/2005

MessageSujet: Je m'interroge    23/8/2014, 18:33

Comme je doute que tu puisses accepter facilement que dans la vie "réelle" un de tes interlocuteurs te laisse en plan sans crier gare et pour un temps indéterminé, il me faut admettre l’existence de codes de savoir vivre propres aux forums dont pour l’instant j’ignore tout faute d’en avoir trouvé la description claire.
A moins qu’il ne s’agisse d’une différence de sensibilité personnelle ou de façon de considérer (ou déconsidérer !) l’interlocuteur de type Internet.

Dans tous les cas une carence d'élégance minimale ( à mes yeux d'inadapté à la chose!) qui parfois me donne la nostalgie des bonnes vieilles conversations, au coin du feu ou au jardin selon les saisons, avec des personnes cultivées et policées qui s'excusent quand elles doivent s'éclipser...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
François
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 2379
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Je m'interroge...   23/8/2014, 19:01

Ce sont des codes tacites bien sûr. Si tu es en mode "chat" sur un site web, une interruption serait moins bien acceptée mais sur un forum l'échange n'est pas supposé - du moins me semble-t-il - être instantané. Pour moi, échanger sur un forum c'est un peu comme communiquer par email avec la différence que les échanges sont publiques.

Mais qu'en pense Jipi, qui a une expérience nettement plus longue que nous en matière de forum? Et Yugcib? Ou encore Abdel?


P.S.: Ainsi là je vais me déconnecter sans dire au revoir parce que je vais prendre l'apéro et je trouverais fastidieux de poster un message pour prévenir chaque fois que je me déconnecte pour quelques heures ou jours. Jamais il ne m'est venu à l'esprit, à tort peut-être, que cela puisse être perçu comme un manque de savoir-vivre, alors qu'en effet je n'agirais pas de même "dans la vie réelle".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Pierre Poccioni
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 3237
Age : 69
Localisation : Loiret
Date d'inscription : 10/12/2005

MessageSujet: Je m'interroge    23/8/2014, 22:27

Je comprends François mais on pouvait imaginer que l'univers internet si créatif ait imaginé quelque chose de simple, un signe, quelques lettres puisque souvent les mots entiers font peur...

Mais tout cela n'est-ce pas..."words words words"

Bonsoir et à + ( quelle économie de moyens!)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jipi
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5900
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: Je m'interroge...   24/8/2014, 23:36

La structure question/réponse est bien plus complexe ici que dans la vie.

La question du savoir-vivre absent peut être pertinente dans quelques cas rares.

Mais la plupart du temps de nombreux facteurs peuvent être la cause des défaillances observées par Jean-Pierre : oubli, distraction, interruption externe, mémoire défaillante, problème personnel passager ou non, non découverte de la question posée, etc.

Personnellement (je suis un grand adepte du savoir-vivre !), il m'est aussi arrivé d'oublier de répondre à une question posée ou il m'arrive de ne pas la voir.


PS: Si la réponse à une question semble importante, pourquoi ne pas envoyer un aimable MP à la personne dont on souhaiterait obtenir une réponse ? Et ce en rappelant le lien exact (adresse URL) du sujet où la question a été posée ?

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.frandidac.net
yugcib
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 986
Age : 69
Localisation : 186 route d'Audon 40400 Tartas
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: Je m'interroge...   25/8/2014, 09:20

... Il y a bien sûr, ce qu'évoque Jean Pierre Poccioni avec "cet humour que j'apprécie" ... et que je partage...
Mais il y a aussi d'autres raisons plus "personnelles" on va dire... Ou encore "indépendantes de sa propre volonté" (par exemple une interruption de connexion, une absence de moyen de communiquer par internet, la difficulté ou le côté aléatoire de devoir trouver un endroit à partir du quel on peut se connecter, être sans ordinateur sans internet durant une période indéterminée)...
Parmi les raisons personnelles on peut trouver soit un problème de santé, soit un souci particulier, enfin "quelque chose" que l'on ne peut -ou ne désire- communiquer "sur la place publique"... Et qui, durant un temps plus ou moins long, fait que 'l'on ne donne plus signe de vie"...
Dans ce cas, ce dernier cas (choses tout à fait personnelles)... Tout dépend, je crois, de la nature de la relation que l'on a avec les personnes avec lesquelles on échange (régulièrement ou épisodiquement)... Mais même là, du fait que le forum (en l'occurrence Passion des Mots) est public, il est évident que sans être membre de ce forum, n'importe quel visiteur peut accéder au forum et y lire tout ce qui y est écrit...
Je pense- c'est à voir- qu'il serait peut-être -je dis bien "peut-être"- envisageable alors, d'envoyer une petite information particulière à l'une ou l'autre de ces personnes avec lesquelles on échange habituellement dans une atmosphère de confiance réciproque...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yugcib.e-monsite.com
Jean-Pierre Poccioni
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 3237
Age : 69
Localisation : Loiret
Date d'inscription : 10/12/2005

MessageSujet: Je m'interroge...   25/8/2014, 14:23

D'accord avec Yugcib mais il ne faut sans doute pas mêler les longues absences et les brusques interruptions. Les une évoquent des raisons diverses qui peuvent effectivement être très personnelles et vouloir le rester,  les autres intéressent d'avantage l'étiquette de la conversation sur laquelle justement je m'interroge...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
abdelard



Nombre de messages : 22
Age : 65
Localisation : Maroc
Date d'inscription : 29/06/2014

MessageSujet: Re: Je m'interroge...   28/8/2014, 15:05

"Tout ce que vous direz sera retenu contre vous. Vous avez bien sûr droit à un avocat". C'est ce que semble dire Google ( ou tout autre moteur de recherche) à tout internaute qui laisse un message sur les espaces virtuels publics; comme s'il lançait un caillou dans l'espace, caillou qui va dériver pour l'éternité et finirait par tomber sur la tête de quelqu'un et lui faire un bien fou ou un mal fou.

C'est que Google répertorie vos moindres mots et les classe dans un résultat de recherches selon ce que vous recherchez.

Certes, on a le courage de ses opinions et de ses dires. Mais on a souvent pas eu le temps ou pas voulu les éclaircir davantage, pour faire plus court. Ainsi, il m'est souvent arrivé de faire une recherche sur un sujet et d'avoir dans la somme des résultats ....mes propres opinions exprimées sur des forums ou sur des blogs ! Alors des fois, je ne suis pas satisfait du tout de ce que je disais et je plains le pauvre chercheur sur Google qui va lire mes opinions pas si développées et pas si claires que ça. Parfois même contradictoires au grès de ma propre évolution culturelle. L'anonymat n'a rien à voir la dedans, c'est une affaire d'image de soi-même, même en tant qu'inconnu

Là, je ne suis qu'un illustre inconnu, mais cela engage ma propre vision de...moi-même, qui ne me plaît alors pas.

Mais imaginons que je suis un écrivain bien connu et que j'ai lancé sur le net ma vision sur un sujet déterminé, comme ça dans le tas, sans y mettre une vigueur et une rigueur dont je suis bien capable mais que je n'ai pas utilisées, hé bien je serais drôlement secoué de voir mes opinions offertes par Google au chercheur qui voudrait avoir un résultat convaincant , alors que j'ai écrit sur un forum de discussion et non sur un site spécialisé, chose qui m'aurait obligé à plus de rigueur et moins de complaisance ou de moins divaguer au grès des discussions en pensées discontinues et tronquées.

Dans un forum, l'opinion personnelle n'est jamais complète, elle évolue au fil des discussions et des intervenants et peut prendre des directions opposées ou contradictoires, on passe alors du coq à l'âne si un modérateur, très disponible, n'aménage pas le brouhaha des pensées.

Dans un blog, l'opinion est plus développée puisqu'on a une seule et unique chance de pouvoir exprimer toute sa pensée, et qu'on a eu tout le temps de la développer dans une seule direction : celle de répondre à l'auteur du sujet , qui n'est autre que le propriétaire du blog. Là, il n'est plus question du n'importe quoi et du n'importe comment propre à la pluralité des intervenants d'un forum, pluralité plus criante quant à leur niveau de savoir ou de culture. Il y a dans le blog une certaine spécialisation des thèmes, une certaine homogénéité des niveaux de culture ou de langue. Le blogueur en chef ne fait publier que ce qui entre dans le cadre de sa propre vision des choses; tout ce qui lui paraît inapproprié ou hors sujet ne verra pas le jour sur son blog. C'est que la publication d'un message n'est pas immédiate mais soumise à contrôle préalable. Dans un forum, c'est immédiat et un mal sera fait (une insulte, une joute inutile) et lu par des dizaines avant d'être supprimé.

Certains blogueurs, en créant des forums, se trompent de finalité et se retrouvent devant les problèmes propres au forum : niveaux d'interventions multiples, digressions, hors sujets, pics de mots, mauvaises humeurs, egos incontrôlables, et se voient obligés de faire des tailles au ciseau en toute saison et même de couper les mauvaises herbes qui s'enracinent et vous empoisonne l'air pur du .... blog , labellisé à tort "forum".

Certes, un forum est plus "démocratique", mais verse dans les travers de la démocratie : mauvaise foi, langue de bois, joutes oratoires pour faire triompher une thèse de tout un groupe apparenté. On n'est parfois plus face à l'opinion désintéressée de untel mais face à l'expression d'un porte parole d'un groupe qui peut être identitaire, ou religieux, ou autre .Et comme la diversité est infinie , il faut un mal fou pour faire progresser sa culture devant tant de bonds en avant et surtout de marches arrières spectaculaires.

Difficile donc de faire tenir une ligne éditrice à un forum, sans y perdre du temps et de l'énergie, chose plus aisée pour un blog, mais avec la diversité, certes aléatoire, des opinions en moins.

Je pense que le cercle des habitués d'un blog est plus durable et plus homogène que celui d'un forum. Dans un groupe plus réduit, on donne plus de ce que l'on a et on y met le temps qu'il faut pour "pondre" un message conséquent et mûrement réfléchi. Quand on y écrit on sait d'avance à quoi s'attendre : un espace plus dégagé et plus sérieux, où les garanties de respect et d'objectivité sont mieux compris par le petit groupe et donc plus facile à gérer.

Les liens personnels tissés y sont plus étroits et plus intimes. Le fil des discussions n'y est jamais totalement perdu et on peut retrouver facilement un lien avec d'autres discussions. Ainsi, on peut facilement progresser dans son cheminement de pensées et approfondir ces liens entre sujets sans trop d'éparpillement. On est sûr au moins que chaque sujet crée sera pertinent car on connaît déjà la valeur de son interlocuteur à y consacrer de son temps et de sa personne. A condition que le tenant du blog ne se contente pas de créer lui-même les sujets et qu'on se contente d'y répondre. Il faut en effet que le blog soit ouvert aux sujets crées par les membres si le blogueur ne veut pas verser dans la dictature , parfois stérile et peu productive des sujets imposés.

Il y a donc peu de risque de plantage en cours de route ( hormis des causes déjà citées comme l'indisponibilité personnelle provisoire ou l'indisponibilité de la connexion).

Si le groupe est trop réduit, l'absence devient flagrante. A moins que des discussions "privées" continuent par le biais des messages privés, ce qui est un autre moyen d'échapper à la pelleteuse de Google qui mélange vos productions raffinées au tout venant des forums pour les offrir au pauvre chercheur que vous allez tromper en ne clarifiant pas à fond le fond de vos opinions.

Maintenant je vous invite à faire une expérience : cherchez dans Google la différence entre un blog et un forum. Vous allez retrouver ce présent message bien répertorié dans Google grâce à son robot intégré dans les forums et autres. Il vous donnera Passion des mots et ce fil de discussion.

Est ce que je serais satisfait que le chercheur lise mon présent message et y puiser quelque chose de consistant à mettre sous la dent ? J'aurais bien voulu y mettre davantage plus de rigueur et plus de recherche avant d'écrire. Donc je suis insatisfait de mon travail et je prie le lecteur, qui cherche; de m'excuser du peu que je lui offre car au départ je ne m'adressais pas à lui mais à un ami, à des amis, sur un forum; ami qui ne peut s'attendre à ce que je lui dise tout avec la meilleure façon possible comme on fait dans un travail d'examen ou de thèse, avec les (nombreuses) fautes de langue ( et de goût ?) que je viens de commettre, ici, énormément.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ecrfire.clicforum.com
Jean-Pierre Poccioni
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 3237
Age : 69
Localisation : Loiret
Date d'inscription : 10/12/2005

MessageSujet: Je m'interroge...   28/8/2014, 17:30

Réponse intéressante sur deux plans:

Celui des idées parce qu'elle en contient une ou deux ce qui par les temps qui courent n'est pas rien.

Celui de l'écriture par la grâce d'une pirouette finale fort bien exécutée.

Pour le reste...

Mais...quel reste... et le reste de quoi?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jipi
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5900
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: Je m'interroge...   29/8/2014, 01:45

Abdelard,

Quel est le rapport entre votre réflexion (intéressante) et le fil du sujet ? Je cherche, mais il est possible que j'aie mal compris.


_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.frandidac.net
abdelard



Nombre de messages : 22
Age : 65
Localisation : Maroc
Date d'inscription : 29/06/2014

MessageSujet: Re: Je m'interroge...   29/8/2014, 02:55

J'essaie de trouver une réponse explicative au phénomène d'absentéisme des membres des forums, comparativement aux blogs. Cela a un lien ténu avec la question de Jean Pierre, je le sais. Toutefois, c'est une tentative d'explication générale qui peut amener une idée ou deux, comme l'a constaté Jean Pierre.

Pour le reste...mais quel reste...et le reste de quoi ?( disait Jean Pierre). Le reste est soit hors sujet , soit complètement dedans. Cela dépend comment on voit le verre ( à moitié vide ou à moitié plein).

Si l'on considère que Facebook et twitter (et autres réseaux sociaux) n'ont laissé que des miettes, quantitativement parlant, aux forums et blogs, on aura répondu avec consistance à l'inconstance des membres dans les forums et blogs. Si l'on parle qualitativement, les forums et les blogs sont les derniers bastions de la qualité de l'écriture et de la pensée tout court.

Et par les temps qui courent difficile de glaner une idée ou deux de bonne qualité en dehors de ces bastions retranchés.

Mon forum littéraire de huit ans d'existence, doté de 107 membres (dont huit radiés pour prestations catastrophiques) est mort de mort naturelle et je retrouve mes chers membres bien implantés dans Facebook.

Cela a un lien avec l'autre sujet concernant les lecteurs et l'écrivain. La génération de l'internet n'est pas celle de la lecture papier. Il n'y aurait pas souvent de nouvelles recrues pour que l'absence des membres permanents passe inaperçue.

La question n'est pas seulement de savoir pourquoi untel ne se manifeste plus (car on y est habitué) mais pourquoi n'y a-t-il pas de nouveaux untels pour diversifier les échanges .

J'aurais donc répondu à la question par une autre question.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ecrfire.clicforum.com
Jean-Pierre Poccioni
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 3237
Age : 69
Localisation : Loiret
Date d'inscription : 10/12/2005

MessageSujet: Je m'interroge...   29/8/2014, 10:59

Comme confirmation de la justesse de certains de vos points de vue, Abdelard, je précise qu'ayant écrit un petit billet d'humeur évoquant entre autre le livre électronique je l'ai posté sur ma page Facebook et non ici.

Allez savoir pourquoi ?

PS: Désolé Jipi mais ton mépris pour Facebook repose sur l'ignorance probable d'échanges de grande qualité qui y ont lieu à côté d'autres médiocres ou pires je le concède.


Dernière édition par Jean-Pierre Poccioni le 29/8/2014, 11:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jipi
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5900
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: Je m'interroge...   29/8/2014, 11:00

Totalement d'accord avec votre analyse que je comprends mieux même si effectivement on sort quelque peu du sujet initial.

Je crois comme vous que les forums sont les derniers bastions d'un contenu qualitatif. Malheureusement les gens préfèrent bifurquer vers les clones maladifs de la pensée écourtée voire indigente : facebouc, twitter et j'en passe. Vous ne trouverez pas ma pensée développée (pour autant qu'elle intéresse quelqu'un) dans ces réseaux.
Je suis même réticent à l'égard des blogs dont l'écriture procède par accumulation successive (un article place automatiquement le précédent en position inférieure !).

Vous avez une place parmi nous si vous le désirez.

Mes billets d'humeur apparaissent ici... mais on peut très bien les poster aussi là-bas !!!



_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.frandidac.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Je m'interroge...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Je m'interroge...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Passion des mots :: Forums de discussions :: Soyons psychologues et restons philosophes !-
Sauter vers: