Passion des mots

Forum culturel
 
AccueilCalendrierFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Comment lisons-nous?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jean-Pierre Poccioni
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 3237
Age : 69
Localisation : Loiret
Date d'inscription : 10/12/2005

MessageSujet: Comment lisons-nous?    26/1/2014, 08:13

Samedi matin Alain Finkielkraut consacrait  son émission Répliques sur France Culture à Flaubert et recevait deux spécialistes de l’écrivain, Yvan Leclerc et Michel Vinock.
Si j’évoque ici cette émission c’est qu’il y fut question de lecture et que certaines idées exprimées m’ont semblé intéressantes en elles-mêmes tout en étant capables d'éclairer et même d'élever un certain débat.

L’émission peut être écoutée sur le site de France Culture mais je résume les idées en question :

Il y aurait deux lectures ( Ceci dit,  comme à chaque fois que l'on analyse des comportements humains, il faut compter que le comportement "pur" est rare et que le plus souvent on observera des hybridations!)  

L’une consisterait en une recherche de correspondance entre le moi et l’œuvre. Le sujet lecteur cherche une résonnance, un écho. Dans cette recherche sa boussole est souvent celle d’une  satisfaction immédiate qu’on nomme aussi plaisir. Cette lecture qui est dite par Yvan Leclerc, sentimentale, est la lecture d’Emma chez Flaubert.
Le propos emblématique de cette lecture serait: "J'ai aimé".

L’autre est plus intellectuelle ce qui ne signifie pas qu’elle exclut le plaisir mais le subordonne à une autre disposition qui consiste à considérer l’œuvre comme une création artistique distincte du sujet qui l’aborde. Cette lecture serait la seule qui puisse toucher l’art en tant que tel. L’œuvre n’est plus un objet miroir mais se voit dotée d’une existence indépendante du sujet lisant. Le sujet s'efforce de préserver cette indépendance. On devine qu’un homme comme Yvan Leclerc considère cette lecture comme supérieure (un mot très peu à la mode !) à la lecture sentimentale.
Le propos emblématique de cette lecture serait: "Cette oeuvre est ou n'est pas une oeuvre d'art digne d'intérêt".

Ayant lu des quantités de fois sur ce forum l’idée que chacun cherche, et parfois trouve,  ce qu’il veut dans ses lectures je ne pouvais que noter et réagir.
Bien entendu cette idée ne contribue en rien à définir Paul Auster ou n’importe quel auteur sur une échelle de valeur. Par contre elle pourrait expliquer certaines oppositions et difficultés dans les échanges entre lecteurs.
Je me suis souvenu qu’Olivier Todd dans un beau livre qui s’appelait L’année du crabe, racontait qu’il adorait certaines chansonnettes de variété alors même qu’il en percevait toute l’indigence au plan musical et littéraire*. C’était peut-être son quart d’heure « sentimental » sa façon d’être un peu Emma !

* Ne pas confondre avec celui qui écoutant la même chansonnette est persuadé qu'elle est géniale !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
François
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 2378
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Comment lisons-nous?    26/1/2014, 14:08

Très intéressant, vraiment. Merci Jean-Pierre d'avoir pris le temps de nous résumer cette émission car je n'aurai pas le temps de l'écouter tout de suite.

Personnellement je peux me retrouver dans les deux attitudes selon les cas, par exemple lorsque je visite un musée je vais me mettre dans le "mode 2", mais en littérature je pense que c'est plus souvent un mélange des deux, car comme tu le dis la pureté est rare finalement.

Et surtout, je me demande (simple hypothèse à ce stade) si ce n'est pas aussi le type de roman que je lis qui va développer en moi tel type de lecture plutôt que l'autre. Et je ne suis pas sûr d'être tout à fait maître de cela.

En effet, même si au départ j'aborde une oeuvre X en tentant de privilégier l'approche plus intellectuelle, il est possible que l'oeuvre en question, malgré moi, me touche si fort que je bascule inconsciemment dans l'approche plus sentimentale. Et à vrai dire ça ne me dérange pas, je crois c'est justement une des forces de l'art, de pouvoir provoquer des réactions qui bouleversent les jolis plans conçus par notre intellect.

Ceci permettrait (conditionnel prudent car la question est complexe) d'expliquer pourquoi deux personnes qui privilégient l'approche dite supérieure* arrivent parfois à des appréciations ou conclusions très différentes sur des mêmes oeuvres.

*Le mot ne me gêne pas dans ce contexte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Pierre Poccioni
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 3237
Age : 69
Localisation : Loiret
Date d'inscription : 10/12/2005

MessageSujet: Comment lisons-nous?    26/1/2014, 15:45

Un apport intéressant à une analyse que nous ne sommes pas sur le point d'achever.

J'ai repensé à cette théorie "des deux lectures" avec la conviction croissante que la posture hybride risque fort de l'emporter en fréquence ce qui aurait pour conséquence d'affaiblir considérablement la dite théorie!

En tout cas nous sommes sur ce point très proches ce qui est un comble pour un message censé éclairer une divergence !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
François
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 2378
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Comment lisons-nous?    26/1/2014, 16:12

Je connais quelqu'un qui s'est fortement intéressé à la problématique de la lecture sous toutes ses formes et qui aurait sûrement un avis sur la question mais malheureusement il ne fréquente guère les forums.


Un peu de pub au passage (une fois n'est pas coutume), principalement à destination des enseignants qui arriveraient par hasard sur ce fil :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Pierre Poccioni
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 3237
Age : 69
Localisation : Loiret
Date d'inscription : 10/12/2005

MessageSujet: Comment lisons-nous?    26/1/2014, 17:06

Merci pour ces références qui semblent intéressantes même si elles viennent s'ajouter à l'interminable litanie des écrits sur le sujet d'autant que je suis très peu lecteur d'essais.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
François
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 2378
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Comment lisons-nous?    26/1/2014, 17:38

... ce que je peux parfaitement comprendre !

Le premier, Stéréotype et L, ectureque j'ai lu mais j'avoue qu'il faut se le farcir, intéressera surtout ceux qui veulent ou doivent écrire une thèse sur ce sujet.

Le deuxième, Pour une lecture littéraire, s'adresse en priorité aux professeurs de français encore en exercice qui se posent des questions - et ils sont nombreux d'après ce que j'entends - sur la façon d'aborder la littérature avec leurs chers élèves.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PierreVDM
Membre
Membre


Nombre de messages : 173
Localisation : Berlin
Date d'inscription : 17/11/2013

MessageSujet: Re: Comment lisons-nous?    28/1/2014, 14:03

C est vrai que cette analyse des deux niveaux de lecture est intéressante. Ils doivent et peuvent sûrement s'entrecroiser (je ne parle pas d'interaction) et rester pourtant distincts sans que l'un renie l'autre. Privilégie-t-on consciemment l'un par rapport à l'autre? Dans certains cas sans doute. Quand on connaît très bien l'auteur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Comment lisons-nous?    

Revenir en haut Aller en bas
 
Comment lisons-nous?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Comment nous appellons nous?
» Comment nous avez-vous connu ?
» Coup de coeur ? Rationalité ? Comment achetons nous nos pipes ?
» Jugement, ou, comment les autres nous jugent...
» COMMENT LUI DIRE NON SANS GACHER NOTRE AMITIE (5ANS)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Passion des mots :: Forums de discussions :: La littérature et le langage-
Sauter vers: