Passion des mots

Forum culturel
 
AccueilCalendrierFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

  poèmes de majalis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage
Jean-Pierre Poccioni
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 3237
Age : 69
Localisation : Loiret
Date d'inscription : 10/12/2005

MessageSujet: poèmes de majalis    15/6/2013, 15:30

A ma connaissance Jipi n'a pas de lien particulier avec les paons. Mais en est-il de même pour une chèvre ou un taureau dans une toile de Picasso, pour une horloge ou une montre chez Dali ou un immeuble chez Chirico ?  
Majalis elle-même ne fait-elle pas référence aux plasticiens japonais?

Je veux simplement dire que l'univers culturel et personnel de chaque créateur irrigue plus ou moins ce qu'il créer et que les interprétations qui ignorent ces réalités risquent souvent d'être de simples manifestations de l'ego du spectateur. 

L'oeuvre d'art n'est-elle qu'un miroir?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Majalis
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 202
Age : 72
Date d'inscription : 28/05/2013

MessageSujet: Re: poèmes de majalis   15/6/2013, 16:42

oui, exact, tu l'as bien dit,Jean-Pierre, un miroir, une révélation à soi, aussi le reflet , un prisme de connaissance et de partage.
Oui, mes maitres sont orientaux, l'étude du vide et du plein la philosophie taoiste ne me sont pas étrange, yin et yang, les opposés, les contraires,  sont complémentaires.

Le paon est aussi repris dans une oeuvre de Yoko Ogawa si je me souviens bien dans "Parfum de glace",  Le paon est le messager du dieu de la mémoire, l'oeil intérieur.
La culture occidentale est différente de la culture orientale où le temps et l'espace ont une signification autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Pierre Poccioni
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 3237
Age : 69
Localisation : Loiret
Date d'inscription : 10/12/2005

MessageSujet: poèmes de majalis    15/6/2013, 16:50

Ce qui va dans mon sens majalis. Interpréter oui, mais non sans un préalable culturel qui balise le chemin et évite les égarements absurdes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
François
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 2380
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: poèmes de majalis   15/6/2013, 18:54

Jean-Pierre Poccioni a écrit:
Je veux simplement dire que l'univers culturel et personnel de chaque créateur irrigue plus ou moins ce qu'il créer et que les interprétations qui ignorent ces réalités risquent souvent d'être de simples manifestations de l'ego du spectateur. 

Avec cela je suis tout à fait d'accord.

Mais pour répondre à ta question : pour moi l'oeuvre d'art n'est pas que miroir, mais elle est aussi miroir, sans quoi l'art n'aurait pas l'aura et le succès qu'il a. Car sans miroir, pas de projection. Or je pense que les oeuvres qui fascinent le plus sont celles dans lesquelles on parvient à se projeter.  

Je précise que je ne considère pas l'affirmation qui précède comme étant indiscutable. C'est un avis personnel qui découle de ma vision de l'homme et qui demande sûrement à être nuancé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Majalis
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 202
Age : 72
Date d'inscription : 28/05/2013

MessageSujet: Re: poèmes de majalis   15/6/2013, 19:14

Les feuilles folles prennent leur envol
                 partent à la rencontre
         des  nuages menaçants.
Un passant d’un pas lourd
                 Piétine l’herbe , les fleurs aux
 parfums sourds.
                 Disparait dans le brouillard.
 
Cri d’un oiseau craintif
le silence répond
      par l' éclair,
l’echo du tonnerre se brise
          sur la barque légère.
Averse de juin.
 
La surface de l’eau frémit
Gouttes rebondissent,
             sur les tétards
 endormis.
Les branches recueillent la pluie
                    Vent qui souffle ,
 incline les pétales.




A la tombée du jour
la libellule


laisse derrière elle la dernière étoile.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Pierre Poccioni
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 3237
Age : 69
Localisation : Loiret
Date d'inscription : 10/12/2005

MessageSujet: POèmes de majalis    16/6/2013, 08:24

Une jolie évocation qu'une rythmique quelque peu irrégulière protège du risque de mièvrerie. C'est subtil et beau. Et l'aquarelle proposée en regard du poème ne se risque cette fois pas à la redondance descriptive même si une certaine acidité des couleurs et des formes tranche sur l'équilibre bucolique du texte. 

On peut cependant achopper sur cette "dernière étoile"..."à la tombée du jour" !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Majalis
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 202
Age : 72
Date d'inscription : 28/05/2013

MessageSujet: Re: poèmes de majalis   20/6/2013, 11:33

Échappée de lumière
 
Prendre la mesure de son humilité
Dans l’intervalle des ombres quelques souvenirs
Chevaucher les nuages et s’élever là-haut avec le vent
Etre émue un moment,
Est -ce le chant de la rose avec la pétale tombée?
 
Une cargaison de nuages dans cette lumière d’orage
La brume se fond dans cet exquis déguisement
pénètre au plus profond de la terre pour
Ceuillir le couchant.
 
Telle la rosée évaporée sur les parfums de l’étang
la boue devient lumière, se meut et git à
l’ombre de la blancheur du nénuphar.
Affirme l’union des contraires d’où l’essentiel surgit

Et danse dans le vent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Majalis
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 202
Age : 72
Date d'inscription : 28/05/2013

MessageSujet: Re: poèmes de majalis   21/6/2013, 12:34


Palette de rêve


S’ouvre la rose au jardin de Monet,
Danse  autour de la corolle en flamme
une joyeuse farandole, « famosa ».
Retour d’un long voyage, regard de Hopper
 sur le paysage
tourne la page,
une femme fuit le temps à l’envers.
 
 
L’as de cœur s’abat sur la table
Des joueurs.
Les fusils des bourreaux  renoncent à l’exécution
De Maximilien.
La Joconde émue se retourne sur le paysage lointain
 
Souffle  la chandelle de Georges de la Tour,
Plongé comme dans un four
les aveugles de Breughel
dans un tourbillon venu du  ciel
 se délectent du miel ,
recouvrent la vue.
 
Annoncé par le miroir convexe,
le cri
de l’enfant- né
chez les époux Giovanni Arnolfini.
Par l’ivresse des couleurs d’un mois d’aout
la belle du déjeuner sur l’herbe.
Revet ses plus beaux atouts.
 
L’œil du renard bleu assoupi s’ouvre sur les
Portraits grimaçants,
 Vision onirique , hilarante
sur un monde satirique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Majalis
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 202
Age : 72
Date d'inscription : 28/05/2013

MessageSujet: Re: poèmes de majalis   22/6/2013, 10:48

Traversée du temps
 


Une aire totale de sérénité
Avec ici et là des phénomènes d’une étrange beauté
Des cumulus argentés frangés de lumière
S ’étirent en longues trainées irrégulières.
 
La rivière traverse le temps
Rejoint  par les méandres le vaste océan.
Entre deux  silences , le murmure de l’eau navigant
Dans la brume grise du soir,
La rivière traverse les territoires.
 
Elle voyage sur la roche calcaire
 semble vouloir revenir en arrière
puis superbement avance vers la lumière
avec de longs passages limpides
habitée de rêves  bleus liquides
 


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Majalis
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 202
Age : 72
Date d'inscription : 28/05/2013

MessageSujet: Re: poèmes de majalis   22/6/2013, 11:03

.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
François
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 2380
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: poèmes de majalis   22/6/2013, 11:11

Je viens de lire les trois derniers poèmes postés et je reste admiratif devant ton inspiration, ta puissance d'évocation et ton sens poétique certain.

Par contre je continue à butter sur la ponctuation ou plutôt l'absence de ponctuation à certains endroits qui rend la lecture malaisée, ce qui nuit fortement à l'ensemble. Dans ta tête, tu sais bien sûr comment ces poèmes doivent être lus mais le lecteur que je suis est un peu perdu, par exemple quand un point manque là où manifestement une phrase se termine et que rien dans la mise en forme ne l'indique. 

Il y a chez toi, semble-t-il, une hésitation entre deux façons de présenter la poésie : une première qui serait ponctuée de façon classique, avec des points en fin de chaque de phrase et des virgules là où une pause est nécessaire, et une autre qui serait dépouillée de toute ponctuation mais dont la mise en forme indiquerait clairement au lecteur là où les phrases commencent et finissent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Majalis
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 202
Age : 72
Date d'inscription : 28/05/2013

MessageSujet: Re: poèmes de majalis   22/6/2013, 11:34


Elle voyage, sur la roche calcaire

 semble vouloir revenir en arrière.

Puis superbement avance vers la lumière,

avec de longs passages limpides,

habitée de rêves"  bleus liquides".







Je n'hésite pas pour le style, je veux que mon texte puisse se lire d'une façon limpide , s'il je marque une fin de phrase l'élan serait interrompu comme j'ai fais plus haut, la respiration du poème est ouverte, non cloisonnée dans des ponctuations, François.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
François
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 2380
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: poèmes de majalis   22/6/2013, 12:13

Je ne te suis pas...

Dans l'exemple que tu viens de poster, aucune ponctuation n'est nécessaire car tout tient en une seule phrase, il n'y a aucune ambiguïté possible, même sans points ni virgules. Or là tu mets des points et des virgules. Je ne comprends pas.

Par contre dans les trois poèmes précédents, à certains endroits tu mets des points et des virgules (de façon plus ou moins logique) et à d'autres pas. C'est pour cette raison que j'ai écrit que tu semblais hésiter entre deux solutions.

Tu me réponds que tu n'hésites pas, que tu veux que le texte puisse se lire de façon limpide, et justement j'essaie de t'expliquer que dans ces trois poèmes la lecture n'est pas toujours limpide, en tout cas pour moi.

Bien sûr si je suis le seul à faire cette remarque, tu ne dois pas en tenir compte parce que c'est sans doute moi qui ne sais pas lire la poésie correctement.

Mais qu'en pensent les (nombreux) autres membres ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Majalis
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 202
Age : 72
Date d'inscription : 28/05/2013

MessageSujet: Re: poèmes de majalis   22/6/2013, 12:36

Justement ! je t'ai mis le dernier verset avec des ponctuations pour que tu puisses comprendre qu'il n'était pas utile de les mettre.
pour les autres je dois encore revoir, mais j'avance!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
François
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 2380
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: poèmes de majalis   22/6/2013, 12:50

OK, pour ce dernier verset nous sommes donc d'accord.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Pierre Poccioni
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 3237
Age : 69
Localisation : Loiret
Date d'inscription : 10/12/2005

MessageSujet: poèmes de majalis    23/6/2013, 09:11

Discourir sur des ajustements de ponctuation me semble un peu vain tant que subsiste l'ambiguité fondamentale ( à mes yeux ) d'une poésie sans  colonne vertébrale perceptible. 

Peut-on avancer sans précision du but  ? Peut-on invoquer ici la Beauté avec le B majusule qu'elle a perdu depuis 150 ans*,  et là l'expression de soi, j'ai même trouvé le mot de thérapie dans les propos de Majalis ? 

Peut-on se contenter de vers qui sont "poétiques" au mépris de toute tautologie?  

Cette relative incohérence dont j'ai déjà dit qu'elle n'exclut pas la sensibilité et un talent certain  est pour moi un obstacle.

* Cette beauté formelle qui semble le ressort unique des aquarelles qui accompagnent les poèmes. Elles sont jolies, incontestablement jolies. Mais encore ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Majalis
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 202
Age : 72
Date d'inscription : 28/05/2013

MessageSujet: Re: poèmes de majalis   23/6/2013, 10:40

J'aimerais que tu me démontre mon incohérence, le manque de colonne vertébrale, le manque de but.
j'avoue ne pas comprendre ta vision jean-pierre.
la peinture et la poésie ne sont pas nécésairement thérapie mais aussi l'expression de soi pour etre témoin de son temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Pierre Poccioni
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 3237
Age : 69
Localisation : Loiret
Date d'inscription : 10/12/2005

MessageSujet: Poèmes de majalis   23/6/2013, 10:55

Majalis, 

Démontrer ? Quel mot ! Comme si la sensibilité littéraire était affaire de "preuves". Cela dit j'ai posté un poème de Salah Stetie qui est à mon sens l'exemple même d'une poésie "vertébrée" c'est-à-dire soutenue par un courant profond et non produite par l'éclosion d'une sensibilité fut-elle précieuse et esthétique. Bien sûr Stetie est un immense poète mais que faut-il invoquer d'autre que les plus grands? 

Je crois que vous vous abandonnez au courant de votre sensibilité d'autant plus facilement et sans réserves qu'il vous conduit à des réalisations plutôt agréables et esthétisantes. Mais dominez-vous ce courant ? Regardez-vous lucidement où il vous conduit? 

Le mot  "thérapie" c'est vous qui l'avez employé pas moi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Majalis
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 202
Age : 72
Date d'inscription : 28/05/2013

MessageSujet: Re: poèmes de majalis   23/6/2013, 11:01

j'ai lu le poème de Salah Stetie, Jean Pierre
c'est fort oui, les oiseaux dans la mort, une métaphore?

je peux aussi etre très incisive, user de mots cruels , oserais-je?
Pour moi la poésie réside dans mes aspirations à une beauté intérieure,
 la nature en est un exemple,  elle peut aussi etre dévastatrice, ce ne sera pas mon message,la dévastation je connais, ni mon but premier, je veux rendre la beauté,restaurer l'image d'un monde  déjà trop noir.
oubliez le mot thérapie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Pierre Poccioni
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 3237
Age : 69
Localisation : Loiret
Date d'inscription : 10/12/2005

MessageSujet: poèmes de Majalis   23/6/2013, 11:18

Ce que vous ne semblez pas comprendre ou savoir, c'est que le plus précieux quand on écrit c'est de s'entendre critiquer. J'ai, quant à moi, progressé surtout quand j'ai rencontré des gens qui me disaient : Ce que tu fais est intéressant...mais telle ou telle chose laisse à désirer. Alors j'écoutais, je réfléchissais. Parfois je rejetais la critique, d'autre fois j'examinais comment je pouvais en tenir compte. Attention,  je ne dis pas que j'étais ravi d'être critiqué ! J'ai travaillé avec une directrice littéraire célèbre pour sa dent très très dure et ce n'était pas toujours agréable. Mais elle m'a montré des chemins que je ne soupçonnais pas.

Mais après tout c'est à vous de voir et si mes remarques critiques doivent altérer nos rapports je préfère m'abstenir et garder le silence. 

C'est très facile et moins fatigant que lire, réfléchir et écrire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Majalis
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 202
Age : 72
Date d'inscription : 28/05/2013

MessageSujet: Re: poèmes de majalis   23/6/2013, 11:44

oui, j'attends des critiques telles que les votres, je me défend un peu je le ressens,
 sans doute que je refoule l'idée de souffrir encore, me faire violence, et prend le biais de l'acceptable, sans tomber dans la sensiblerie ça ne me ressemble pas, j'en conviens,trouver en soi de quoi nous sommes faits, notre structure intérieure et les mots qui y répondent, quels qu'ils soient du moment qu'ils correspondent à nos états d'ame, le beau et le laid .


Stétie  illustre ses poésies à l'appui des gravures de Raoul Ubac, artiste de chez nous dont j'ai vu les oeuvres au parrc de la Boverie à Liège, sur le thème de l'arbre et Alechinsky, libanais qui s'inspire de l'orient.
Quelle message ! 
Non, je ne ferme pas la porte, je suis effrayée de lire de tel poèmes, la mort présente en nous partout,mais aussi l'espoir et la vie.
la destruction d'une fourmilière, 
, si brève les colombes, la fluidité de la mort etc...


Dernière édition par majalis le 23/6/2013, 11:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
François
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 2380
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: poèmes de majalis   23/6/2013, 11:44

Si je peux me permettre : tout dépend de ce que vise Majalis. Si elle vise l'excellence et cherche à être publiée (à compte d'éditeur) et reconnue pour ses poèmes au-delà des forums sur internet, je pense qu'elle a tout intérêt à intégrer les conseils de Jean-Pierre Poccioni.

Mais peut-être n'a-t-elle pas pareille ambition. La poésie peut parfaitement se pratiquer comme un simple hobby, pour le plaisir personnel avant tout.


Majalis, note que si tu veux recevoir des critiques plus positives, les forums où tu peux te faire encenser ne manquent pas, je peux te donner des noms en MP si tu veux. Comparés à la qualité généralement assez médiocre de ce qui est posté sur ces forums, tes poèmes feront office de chefs-d'oeuvre et tu seras vite portée aux nues. Pas sûr que ça t'aidera à progresser évidemment...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Majalis
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 202
Age : 72
Date d'inscription : 28/05/2013

MessageSujet: Re: poèmes de majalis   23/6/2013, 11:48

Loin de moi ces pensées sordides, François. j'attends de progresser pas d'etre editée ni encensée, non mais!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
François
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 2380
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: poèmes de majalis   23/6/2013, 11:54

Progresser d'accord. Mais pourquoi ? En vue de quoi ? La progression est-elle un but en soi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Majalis
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 202
Age : 72
Date d'inscription : 28/05/2013

MessageSujet: Re: poèmes de majalis   23/6/2013, 11:56

Progresser en moi pour cerner l'essentiel, l'essence meme, qui doit etre transmis, l'essentiel étant ce qu'il est à l'état pur,ou alors rester muette et aveugle et sourde, ce serait le déni!
l'écrit ne doit en aucun cas etre lucratif, l'harmonie doit naitre du souffle et du vide, d'où sa force et le pouvoir des mots, une dynamique qui unit et justifie le dialogue entre l'insoupçonné et l'accompli.
l'écriture est le reflet de l'esprit de celui qui écrit, jamais ses écrits sont terminés, elle est l'expression de la connaissance.
 Pour un artiste la répétition signifie la mort, il doit sans cesse se renouveler ,se remettre en question.


Dernière édition par majalis le 23/6/2013, 12:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: poèmes de majalis   

Revenir en haut Aller en bas
 
poèmes de majalis
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Passion des mots :: Forums de discussions :: Les écrits de nos membres-
Sauter vers: