Passion des mots

Forum culturel
 
AccueilCalendrierFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

  poèmes de majalis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage
Jipi
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5900
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: poèmes de majalis   15/8/2013, 15:37

Jean-Pierre Poccioni a écrit:


Reste de ton intervention l'idée d'une voie pour Majalis qui serait, à en juger par l'exemple donné, fondée sur une élimination radicale des approximations et autres métaphores douteuses ou simplement maladroites. Comment cette fois ne pas t'approuver ?

La vérité à retenir c'est qu'il y a dans l'écriture de Majalis les signes d'une poésie incontestable qui mérite qu'elle s'y adonne avec détermination. Je n'ai, je crois, jamais dit autre chose.

 
Exactement : « élimination radicale des approximations et autres métaphores douteuses ou simplement maladroites.»

C'est ce que j'ai voulu faire.  Rien de plus. Et j'ai constaté que le résultat final était, par hasard, intéressant.

Quant à la dernière version de Majalis, je le regarderai ultérieurement.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.frandidac.net
Majalis
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 202
Age : 72
Date d'inscription : 28/05/2013

MessageSujet: Re: poèmes de majalis   17/8/2013, 19:30

Séparation

Les aiguilles raclent les dernières heures,
le temps nous sépare , signe
          le départ.
L’Abime dévide sa rage et sa fureur.
Crache en silence les accords grinçants
         du malheur.

Au lointain, le ciel retient  le  temps , dans les tourbillons éperdus
          la lenteur s’installe.

 

  Le cœur bat dans l’encoignure : le balancier n’arrête pas sa démesure,
  La morsure des mots plantés dans l’écriture, l'indignation condamnée au silence.
  Les oiseaux ailes au soleil disent l'adieu, parcourent les grands vides,

                   chantent la  plaie ouverte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Pierre Poccioni
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 3237
Age : 69
Localisation : Loiret
Date d'inscription : 10/12/2005

MessageSujet: poèmes de Majalis   18/8/2013, 07:39

Une version épurée et de fait intéressante.

Une restriction dont il faut savoir qu'elle est liée à un point de vue personnel: je me méfie toujours de l'introduction dans l'écriture du concept d'écriture. Je fais allusion à l'extrait suivant : "La morsure des mots plantés dans l’écriture," qui est une façon d'exprimer le fait que sentiments et émotions ne sont au fond que mots !

Le lecteur le sait bien sûr, mais souhaite-t-il qu'on le lui rappelle au coeur de son émotion ? Certes bien des artistes procèdent ainsi et introduisent cette démythification ( je pense à Fellini qui sans cesse nous précise que nous sommes au cinéma et non dans la vie, ne serait-ce que par des décors subtilement maladroits et irréalistes. ) mais il faut au moins une claire conscience de l'auteur à ce sujet.

Est-ce le cas ? Majalis souhaite-t-elle briser le pacte de lecture ? J'en doute.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Majalis
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 202
Age : 72
Date d'inscription : 28/05/2013

MessageSujet: Re: poèmes de majalis   18/8/2013, 10:28

bonjour!

je pourrais remplacer " les mots "par "crocs", notion plus réelle et moins abstraite, Jean-Pierre.

le poème s'adresse t'il aux lecteurs ou s'adresse t'il seulement à la seule raison d'etre, sans pour autant tomber dans le sentimentalisme, je pense que non, le poème est dans la vie, sans concession.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Pierre Poccioni
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 3237
Age : 69
Localisation : Loiret
Date d'inscription : 10/12/2005

MessageSujet: POèmes de majalis    18/8/2013, 11:41

Je ne crois pas que nous nous comprenions!

Ce sur quoi je suis réticent c'est d'évoquer l'écriture dans l'écriture, comme un acteur qui au cinéma dirait en s'adressant au spectateur qu'il ne dit ce qu'il dit que parce que c'est écrit dans le scénario ! Voir Wathever works de Woody Allen entre autres exemples...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Majalis
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 202
Age : 72
Date d'inscription : 28/05/2013

MessageSujet: Re: poèmes de majalis   18/8/2013, 12:15

j'avais bien compris,  il faut s'improviser, Jean Pierre, sortir de ce que le scénario impose, casser les règles et s'asseoir sur les principes, comme Picasso.
l'auteur ou l'artiste est maitre de son oeuvre,Picasso était en mesure d'apporter quelque chose d'inédit.
il faut savoir déceler très précisément les points forts et les faiblesses et savoir en tirer parti dans son œuvre sans tomber dans la mièvrerie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Pierre Poccioni
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 3237
Age : 69
Localisation : Loiret
Date d'inscription : 10/12/2005

MessageSujet: poème de majalis    18/8/2013, 13:04

J'aimerais que quelqu'un me dise ce qu'il comprend à ce qui m'apparaît comme un dialogue de sourds!


Mais après tout, peut-être suis-je fatigué...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Majalis
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 202
Age : 72
Date d'inscription : 28/05/2013

MessageSujet: Re: poèmes de majalis   18/8/2013, 13:10

Jean-Pierre Poccioni a écrit:
Je ne crois pas que nous nous comprenions!

Ce sur quoi je suis réticent c'est d'évoquer l'écriture dans l'écriture, comme un acteur qui au cinéma dirait en s'adressant au spectateur qu'il ne dit ce qu'il dit que parce que c'est écrit dans le scénario ! Voir Wathever works de Woody Allen entre autres exemples...
encore un fois je ne comprends pas, dialogue de sourds? j'ai parfaitement bien compris où tu désires en venir, j'ai vu le film Wathever works de Woody Allen et j'ai beaucoup aimé, un acteur qui dois joué un role mais sort de son role et improvise, est-ce bien ça ?
ou alors je n'ai rien compris.
j'aimerais que tu précises ta pensée.
sentiments et émotions ne sont au fond que des mots, oui, d'accord , je supprime "mots" et garde l'action , "le verbe"
ex: la morsure plantée dans l'écriture.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Pierre Poccioni
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 3237
Age : 69
Localisation : Loiret
Date d'inscription : 10/12/2005

MessageSujet: poèmes de Majalis   18/8/2013, 14:24

Une question pour sortir de l'impasse ( je suis assez persévérant!)

Dans le poème quelle écriture est désignée par le mot "écriture" ?

Note: Aucune improvisation d'acteur dans Wathever works mais une démolition ( partielle) du pacte d'écriture par Woody Allen.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Majalis
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 202
Age : 72
Date d'inscription : 28/05/2013

MessageSujet: Re: poèmes de majalis   18/8/2013, 14:32

dans le poème, c'est la morsure qui parle de l'écriture donc : supression du mot écriture.

je dois avoir saisi maintenant?

oui, en effet, Smile    pour l'acteur qui démolit le pacte d'écriture instauré par W.Allen
je commence à y voir plus clair à présent, un mot pour un autre,  qui a la meme signification à bannir.
merci!
l'essentiel étant d'innover.

donc j'ai ceci maintenant:

Séparation

Les aiguilles raclent les dernières heures,
le temps sépare , signe
         le départ.
L’Abîme dévide sa rage et sa fureur.
Crache en silence les accords
        du malheur.

Au lointain, le ciel retient  le  temps des tourbillons éperdus,
         la lenteur s’installe.

 

 Le cœur bat dans l’encoignure : le balancier n’arrête pas sa démesure,
 La morsure se plante,  condamne au silence.
 Les oiseaux ailes au soleil disent l'adieu, parcourent les grands vides,

                  chantent , plaie ouverte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Pierre Poccioni
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 3237
Age : 69
Localisation : Loiret
Date d'inscription : 10/12/2005

MessageSujet: poèmes de Majalis   18/8/2013, 18:51

Admettons... et considérons que parfois l'énergie dépensée pour établir une communication sur un point donné dépasse largement ce qu'il est raisonnable d'accorder au point en question.

En tout état de cause un poème qui a une allure certaine et un intérêt de même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Majalis
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 202
Age : 72
Date d'inscription : 28/05/2013

MessageSujet: Re: poèmes de majalis   18/8/2013, 19:07

ce poème m'a épuisée, je ne penserais pas qu'écrire et remanier un texte demanderait autant d'effort et de conscientisation .
bonne soirée et à très bientot
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Pierre Poccioni
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 3237
Age : 69
Localisation : Loiret
Date d'inscription : 10/12/2005

MessageSujet: poèmes de Majalis   18/8/2013, 19:35

Chère Majalis, que croyez-vous ?

Cet après-midi j'ai travaillé quatre heures de suite sur un passage de mon roman en cours. Un passage de 7 lignes dans lequel je ne suis même pas certain d'avoir touché ce que je cherche !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Majalis
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 202
Age : 72
Date d'inscription : 28/05/2013

MessageSujet: Re: poèmes de majalis   18/8/2013, 20:12

c'est exactement ça, c'est toucher dans ce qu'il a de plus beau et de plus douloureux et rendre exactement cette quintescence,  l'extirper, retravailler, c'est une autre paire de manches, car l'on souffre avec!
je te comprends mieux maintenant.
oui, on ne vois pas le temps passer quand on travaille, je suis restée des nuits entières à faire des essais en peinture, des croquis d'abord puis les traits au pinceaux puis seulement pour revenir avec quelque chose d'inatendu qui me plaisais.

En stage j'avais fais 70 peintures sur une semaine,en grand format pour n'en avoir que 5 qui étaient acceptables et plustôt bons.
je pense que l'inachevé est toujours présent Jean-Pierre,  nous sommes constament en recherche de ce qui reflète notre pensée et notre vision du monde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Majalis
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 202
Age : 72
Date d'inscription : 28/05/2013

MessageSujet: Re: poèmes de majalis   20/8/2013, 13:50

Jardin de silence

                   Sur l'eau tremblante,
             le patineur d'eau trace mille fois
        la mémoire des espérances, les instants de bonheur.        
        La clef d'un simple trèfle, peut ouvrir le monde.

         Le papillon est l'hôte du vent et de l'ortie,
                        où vas-tu?
           Au centre, là où se trouve la question
                    arrachée au silence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Majalis
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 202
Age : 72
Date d'inscription : 28/05/2013

MessageSujet: Re: poèmes de majalis   24/8/2013, 09:49

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



Pour certains la guerre et les vicissitudes,

pour ceux - là , la richesse et certitudes -

féodalités figées dans l'immobilisme,

à l'embouchure d'une fleuve en or.

Pour certains la quintessence d'une civilisation de fer,

de fric et de béton ;

inhumaine et sans pitié pour les faibles.





Pour les nôtres, ils retrouvent l'aridité de la misère

Heureux de manger les galettes tombées à terre,

de concilier à l'inconciliable labeur,

Roulés dans la farine et la sueur,

avec lesquels ils tracent l'histoire.



Pour certains l'avenir hypothéqué

Pour avoir marché sur une mine cachée.

Pour les nôtres un juge dressé entre eux et le soleil.

Dans une colonne immense de poussière,

Tamisée dans le tissu de l'espace, spirale de victimes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Pierre Poccioni
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 3237
Age : 69
Localisation : Loiret
Date d'inscription : 10/12/2005

MessageSujet: poèmes de Majalis   24/8/2013, 10:12

Pas si mal pour un poème qui touche un thème passablement scabreux tant il est oblitéré de bons sentiments.

De belles images:  à l'embouchure d'une fleuve en or mais aussi quelques idées à discuter :inhumaine et sans pitié pour les faibles. Que notre civilisation soit dure pour les faibles est une évidence, mais qu'elle le soit plus que les civilisations traditionnelles, en particulier africaines, c'est une autre affaire !

Une remarque : les trois derniers vers sont pour moi totalement ésotériques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Majalis
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 202
Age : 72
Date d'inscription : 28/05/2013

MessageSujet: Re: poèmes de majalis   24/8/2013, 10:36

les trois derniers vers évoquent les bombardements par lesquels les victimes partent en une colonne de fumée et de poussière.

"inhumaine et sans pitié pour les faibles":
l'humain disparait, un civilisation  mondiale inhumaine pour les faibles,
je laisse tomber" sans pitié".

ce texte est écrit suite à la guerre en Syrie,les camps des enfants orphelins, le Soudan,l'Afrique se meurt lentement, j'ai vu ces images.
il y a comme une accoutumance à la violence , une espèce d'immunité à l'égard de l'abject, le ferment morbide d'une nouvelle culture mondiale, il suffit de voir l'asphyxie lente des enfants assassinés en Syrie, sans impunité!
merci pour ta lecture et ton indulgence Jean-Pierre Poccioni.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
François
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 2378
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: poèmes de majalis   24/8/2013, 12:56

Jean-Pierre Poccioni a écrit:
De belles images:  à l'embouchure d'une fleuve en or
Une fleuve ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Majalis
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 202
Age : 72
Date d'inscription : 28/05/2013

MessageSujet: Re: poèmes de majalis   24/8/2013, 12:59

Bonjour François,

sans doute une faute de frappe François, désolée, je dois encore me relire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
François
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 2378
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: poèmes de majalis   24/8/2013, 13:42

Je m'en doutais, rien de grave bien sûr, mais si je me suis permis de le relever c'est d'une part parce que curieusement Jean-Pierre cite ce vers sans corriger la coquille, et d'autre part parce que je suis toujours étonné quand quelqu'un poste un poème sans l'avoir très sérieusement relu pour l'orthographe. Pour un texte en prose je peux comprendre qu'une faute ou l'autre échappe à la vigilance, mais pour une poème ça me choque, ça me semble incompatible avec l'art poétique. Désolé d'être si intolérant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Pierre Poccioni
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 3237
Age : 69
Localisation : Loiret
Date d'inscription : 10/12/2005

MessageSujet: poèmes de Majalis   24/8/2013, 14:07

Bel exemple de la perversité du "copier-coller" cher François même s'il n'en reste pas moins que la coquille ne m'était pas entrée dans l'oeil, cet oeil dont je rappelle qu'il a cessé depuis quelques années de parcourir les copies d'élèves et se trouve donc moins entraîné à la détection instantanée des incongruités et autres manquements orthographiques.

Cela dit il est exact qu'une coquille, en particulier sur un texte court comme tu le fais observer, est l'arbre disgracieux qui cachera l'éventuel forêt du talent.

Imaginons une seconde cette sublime image où triomphe à la fois l'originalité et la simplicité maculée par la tache d'un accord fautif !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
François
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 2378
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: poèmes de majalis   24/8/2013, 16:07

Jean-Pierre Poccioni a écrit:
Cela dit il est exact qu'une coquille, en particulier sur un texte court comme tu le fais observer, est l'arbre disgracieux qui cachera l'éventuel forêt du talent.

Imaginons une seconde cette sublime image où triomphe à la fois l'originalité et la simplicité maculée par la tache d'un accord fautif !
Si tu avais écrit "l'éventuel foret du talent", je dirais que tu as créé une nouvelle métaphore qui est aussi un subtil jeu de mots !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Pierre Poccioni
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 3237
Age : 69
Localisation : Loiret
Date d'inscription : 10/12/2005

MessageSujet: POèmes de majalis    24/8/2013, 16:30

Respect !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Majalis
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 202
Age : 72
Date d'inscription : 28/05/2013

MessageSujet: Re: poèmes de majalis   27/8/2013, 18:37

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



Lumière d'août.

Tu es née de la plénitude,
le vide tu l’as emporté avec toi.
De toi j’ai appris le deuil ,
Le verbe battu  par    les vents.

Tu  as dissous le soleil aux creux de tes mains,
perdu la lumière ,
des idéaux et de la liberté.
Tout se perd, rien ne demeure.

Ta lumière a laissée quelques paillettes dorés ,
et le poids de la terre.
Je franchis pieds nus
mes rêves - nourris par les pages de ma vie.
Août a perdu sa raison.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: poèmes de majalis   

Revenir en haut Aller en bas
 
poèmes de majalis
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 8 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
 Sujets similaires
-
» Poèmes dans Bleach
» Cahiers de poèmes, Emily Brontë
» Vos poètes et poèmes préférés
» Poèmes tous doux...
» Les poèmes gagnants/ TARI, DDP HUOR

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Passion des mots :: Forums de discussions :: Les écrits de nos membres-
Sauter vers: