Passion des mots

Forum culturel
 
AccueilCalendrierFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

  poèmes de majalis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage
Majalis
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 202
Age : 72
Date d'inscription : 28/05/2013

MessageSujet: poèmes de majalis   29/5/2013, 20:09



les mots emportés

Passée la nuit
se lève le matin,
touche d'une main nue
la dernière étoile.
Trouble et plainte,
une vague plus haute que le ciel.

Les grains de sable comptent
des secondes insonores,
déversent les mots inaudibles
emportés par les vagues

Nul ne connaît son nom,
quelques syllabes suspendues
au lèvres du présent,
aujourd'hui comme hier
le Présent se fige en éternité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jipi
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5890
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: poèmes de majalis   29/5/2013, 23:06

Qualité d'écriture évidente présente dans ce texte.

Il demande à être relu plusieurs fois de par sa structure syntaxique parfois mallarméenne !!! Compréhension hésitante.

Pointillisme. On va dans plusieurs sens. On est surpris par ce langage.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Dernière édition par Jipi le 31/5/2013, 16:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.frandidac.net
Majalis
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 202
Age : 72
Date d'inscription : 28/05/2013

MessageSujet: Re: poèmes de majalis   30/5/2013, 11:16

Au crépuscule de l'hiver attisé de tous points par le vent ,
la mer traverse la terre à grand flots géants.
S'ouvrent des visages effrayés dans l'épouvante.
La vie se retourne par une immense lame puissante.

Dissous dans l'éveil de l'aurore,
ils ont gardé le dernier visage rencontré ,
des larmes inondées de pensées,
tout est à recommencer.

Retraverser les eaux en silence,
larmes et doléances.
Entrevoir un sourire, un espoir, au seuil des apparences.
Le deuil frappe à l'éveil,
se baigne d'un rayon de lumière
au coeur de la peur, de la méfiance
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
François
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 2370
Age : 54
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: poèmes de majalis   30/5/2013, 18:59

majalis a écrit:


les mots emportés

Passée la nuit
se lève le matin,
touche d'une main nue
la dernière étoile.
Trouble et plainte,
une vague plus haute que le ciel.

Les grains de sable comptent
des secondes insonores,
déversent les mots inaudibles
emportés par les vagues

Nul ne connaît son nom,
quelques syllabes suspendues
au lèvres du présent,
aujourd'hui comme hier
le Présent se fige en éternité.

Je suis partagé.
Les suites de mots sont belles, mais leur sens m'échappe largement, tout comme la logique syntaxique de la première phrase.
Et pourquoi pas de point après "vague", alors que la ponctuation est présente partout ailleurs?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
François
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 2370
Age : 54
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: poèmes de majalis   30/5/2013, 19:12

majalis a écrit:
Au crépuscule de l'hiver attisé de tous points par le vent ,
la mer traverse la terre à grand flots géants.
S'ouvrent des visages effrayés dans l'épouvante.
La vie se retourne par une immense lame puissante.

Dissous dans l'éveil de l'aurore,
ils ont gardé le dernier visage rencontré ,
des larmes inondées de pensées,
tout est à recommencer.

Retraverser les eaux en silence,
larmes et doléances.
Entrevoir un sourire, un espoir, au seuil des apparences.
Le deuil frappe à l'éveil,
se baigne d'un rayon de lumière
au coeur de la peur, de la méfiance

Il y a du souffle poétique dans tout cela.

L'hermétisme (à mes yeux) de ce poème m'ayant amené à le relire plusieurs fois, j'ai toutefois été frappé par quelques redondances et répétitions qui me semblent être des faiblesses.
- "grand flots géants" (un "s" oublié à "grand" je crois)
- "effrayés dans l'épouvante"
- "l'éveil de l'aurore"
- répétition (voulu?) des mots "éveil" et "larmes"

Et à nouveau, pourquoi l'absence de point après méfiance ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Majalis
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 202
Age : 72
Date d'inscription : 28/05/2013

MessageSujet: Re: poèmes de majalis   30/5/2013, 19:18

Ce texte je l'ai écrit après les inondations qui on eu lieu à l'ouest de la France où des villages ont disparus et des gens noyés.

Ca m'a marqué, oui, les ponctuations et répétitions sont encore à travailler, n'oublie pas que mes fautes proviennent du fait que je suis d'expression néerlandaise, je fais encore de inversions de phrases et fautes de syntaxe, mais l'idée d'écrire me sert d'exécutoir, comme ma peinture.
J'accepte volontiers que tu me corrige merci François! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
François
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 2370
Age : 54
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: poèmes de majalis   31/5/2013, 15:34

majalis a écrit:
n'oublie pas que mes fautes proviennent du fait que je suis d'expression néerlandaise
Cela explique certaines choses en effet.
Mais comment aurais-je pu l'oublier, puisque tu ne nous l'avais pas encore dit ? Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jipi
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5890
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: poèmes de majalis   31/5/2013, 16:06

Pourquoi n'avez-vous pas dit alors que vous étiez d'expression néerlandaise ?!

Mon premier commentaire parlant de la compréhension difficile est plutôt alors lié à cet aspect plutôt qu'à une structure mallarméenne !!!

Même si vous êtes d'expression néerlandaise, les défauts de structure et de langage ne gomment pas le fait que vos textes ont un niveau qualitatif certain même par rapport à certains francophones qui se disent écrivains...

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.frandidac.net
Majalis
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 202
Age : 72
Date d'inscription : 28/05/2013

MessageSujet: Re: poèmes de majalis   1/6/2013, 18:07

merci! quel joli compliment!
je continue avec


Long silence

Comment encore te reconnaître
Peut-etre ces quelques lignes
Viendront contourner tes ombres anciennes.
Tu contiens tant de pages écrites s’ouvrant au vent.
Un grand nombre de fois tu es passée dans ma mémoire ,
Je voudrais te rendre de loin ce geste tendre,
Refaire ce voyage , te toucher à nouveau,
Te contempler, et à mi- chemin, entre le ciel et terre espérer.
Ton silence est comme le soleil trompeur,
Sa torpeur pèse , glisse et se déplace vers demain.

Un mystère s’élève vers d’autres altitudes
et se referme sur le vide du précipice
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Majalis
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 202
Age : 72
Date d'inscription : 28/05/2013

MessageSujet: Re: poèmes de majalis   2/6/2013, 14:53


Songe d'hiver

Lentement le ciel se pare d’étoiles , la rosée givrée
sculpte les grandes étendues,
Le vent du Nord s'incruste à travers les petits cristaux déposés
Nuages de mots distillés dans une brume dorée
Charme d’incertitudes, jeu de contraires, à qui confier mes songes ?

Par lentes vagues infinies tombe la nébuleuse,
Frileuse
La lune couvre le ciel de tout son éclat par des degrés sensibles, de l’indigo au mordoré.

Brulures de glace, soleil luisant, la musique de l’ame enchevêtre
le rêve et la réalité,
les serpents sifflent la fin d'un discours glacé.
Le long songe d'hiver se rendort
et se fige dans l'oubli.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
François
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 2370
Age : 54
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: poèmes de majalis   3/6/2013, 17:31

majalis a écrit:
Long silence

Comment encore te reconnaître
Peut-etre ces quelques lignes
Viendront contourner tes ombres anciennes.
Tu contiens tant de pages écrites s’ouvrant au vent.
Un grand nombre de fois tu es passée dans ma mémoire ,
Je voudrais te rendre de loin ce geste tendre,
Refaire ce voyage , te toucher à nouveau,
Te contempler, et à mi- chemin, entre le ciel et terre espérer.
Ton silence est comme le soleil trompeur,
Sa torpeur pèse , glisse et se déplace vers demain.

Un mystère s’élève vers d’autres altitudes
et se referme sur le vide du précipice

Une petite correction si je peux me permettre :
Te contempler, et à mi- chemin, entre ciel et terre, espérer. ("entre le ciel et terre" ne se dit pas en français.)

Et une interrogation sur les deux dernières lignes : l'image est jolie mais est-elle plausible ? N'y a-t-il pas contradiction entre l'élévation et puis le fait de se refermer sur le vide ?

A part ça, ce n'est pas mal du tout. Comme le dit Jipi plus haut, beaucoup de francophones n'arrivent jamais à ce niveau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
François
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 2370
Age : 54
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: poèmes de majalis   3/6/2013, 17:40

majalis a écrit:

Songe d'hiver

Lentement le ciel se pare d’étoiles , la rosée givrée
sculpte les grandes étendues,
Le vent du Nord s'incruste à travers les petits cristaux déposés
Nuages de mots distillés dans une brume dorée
Charme d’incertitudes, jeu de contraires, à qui confier mes songes ?

Par lentes vagues infinies tombe la nébuleuse,
Frileuse
La lune couvre le ciel de tout son éclat par des degrés sensibles, de l’indigo au mordoré.

Brulures de glace, soleil luisant, la musique de l’ame enchevêtre
le rêve et la réalité,
les serpents sifflent la fin d'un discours glacé.
Le long songe d'hiver se rendort
et se fige dans l'oubli.

Je ne suis pas particulièrement amateur de ce genre de description mais elle n'en est pas moins joliment écrite.

Je n'ai jamais vu le verbe "enchevêtrer" suivi d'un complément direct donc j'ai un doute sur la phrase "la musique de l’ame enchevêtre
le rêve et la réalité". Un prof de français peut-il venir le lever ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jipi
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5890
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: poèmes de majalis   3/6/2013, 18:00

Au figuré on peut écrire : « son art d'enchevêtrer des situations ».

Le professeur de français !!!

Merci François de l'aide que tu souhaites apporter.

PS : Vrai que Majalis est bien entourée ici avec Jean-Pierre Poccioni (spécialiste en littérature et professeur de français) , François (notre spécialiste des langues) et Jipi, autre ex-prof de français !!!






_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.frandidac.net
Majalis
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 202
Age : 72
Date d'inscription : 28/05/2013

MessageSujet: Re: poèmes de majalis   3/6/2013, 18:10

oh là là j'ai ecore du chemin à faire!Merci messieurs les professeurs! Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Majalis
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 202
Age : 72
Date d'inscription : 28/05/2013

MessageSujet: Re: poèmes de majalis   3/6/2013, 18:13

L’instant sans réponse

Après un long silence

Parmi les reves, un regard bleu .

Qui peut me dire où la mémoire commence

Un ciel d’hiver, des jours heureux,

Et quand le silence frémit, le petit matin se souvient.



Qui me dira la chanson de Prévert ,

« Je voudrais tant que tu te souviennes »

C’est si peu dire pour la chanson

Le murmure des mots dans ta chevelure

Ont rendu ta voix muette.





En ce temps- là, j’étais crédule

Et chaque fois tout recommence,

Un matin je me réveille, la pluie ruisselle

Et le soir venu tout s’achève en pluie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Majalis
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 202
Age : 72
Date d'inscription : 28/05/2013

MessageSujet: Re: poèmes de majalis   3/6/2013, 18:20

Départ

Quel est ce jour où nous nous sommes encore dit
des mots tendres ,
les mots fleuris d’amour et de cendres.
Quel est ce jour où tu me pris les mains pour les serrer
Contre toi en larmes et prière.

Quel sera le jour où nous serons encor' ensemble , où nous verrons
Disparaitre la douleur de nos souvenirs en une mélodie sans fin.
Tant de je t’aime, le vertige des senteurs de roses m’étreint.

Et voici venir l’heure du départ, nos corps, nos bras, nos mains, ne suffisent plus à retenir cet élan sans fin de l’un à l’autre,
les baisers donnés,baisers volés, coups au cœur qui battent à rompre .
Le train entre en gare, encore un dernier regard intense puis disparaissent
dans le défilement d’un paysage hivernal, les mots gravés dans ma mémoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Majalis
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 202
Age : 72
Date d'inscription : 28/05/2013

MessageSujet: Re: poèmes de majalis   3/6/2013, 18:35

La Folie Maléfique


L'Enfer garde sa porte ouverte, entrebâillée,
Surgit la Folie Maléfique !
Elle ravit toute joie ; insidieuse et maligne elle se fraie un chemin
Par la trame d'un souci, d'un chagrin.
Nul ne sait où se cache sa racine
Elle se plait à jouer masquée, nombrilique.

Sournoise, sans remords ni scrupules, d'un coup de lame
Elle plante un billet sur la table des redevables.
Au hasard du temps, elle se dévoile puis s'esquive.
Elle va à la dérive en un temps éclair.

Elle s'insinue, s’enracine, séduit , refait surface
Mille espoirs s'effacent.
Satisfaite, elle se retranche et marque sa révérence.

Elle s’infiltre, se gonfle d'orgueil, sa colère explose ,
parfois elle s'habille de tristesse et de violence.
Mielleuse, elle opère des ravages.

L'Amour l'observe, se contient, garde espoir
Baigné d' une eau limpide.
Piqué au vif !,
Il use d'un antidote, appelle à son secours la raison et l' humour .

La Folie chaotique, se tord de douleur et meurt.
Dernier coup de théâtre, c'est son heure.

Confus et amusé, l'Amour rougit de plaisir,
Reprend racine et refleurit
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
François
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 2370
Age : 54
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: poèmes de majalis   3/6/2013, 18:42

Pas trop à la fois s'il te plait... Je préfère lire les poèmes un par un. N'hésite pas non plus à te promener dans les salons du forums et à commenter ce que d'autres ont posté, c'est un peu l'idée d'un forum ;-)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Majalis
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 202
Age : 72
Date d'inscription : 28/05/2013

MessageSujet: Re: poèmes de majalis   3/6/2013, 19:08

d'accord je pars en balade et à la découverte, pourvu que je fasse une heureuse rencontre. flower
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
François
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 2370
Age : 54
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: poèmes de majalis   4/6/2013, 13:24

majalis a écrit:
Départ

Quel est ce jour où nous nous sommes encore dit
des mots tendres ,
les mots fleuris d’amour et de cendres.
Quel est ce jour où tu me pris les mains pour les serrer
Contre toi en larmes et prière.

Quel sera le jour où nous serons encor' ensemble , où nous verrons
Disparaitre la douleur de nos souvenirs en une mélodie sans fin.
Tant de je t’aime, le vertige des senteurs de roses m’étreint.

Et voici venir l’heure du départ, nos corps, nos bras, nos mains, ne suffisent plus à retenir cet élan sans fin de l’un à l’autre,
les baisers donnés,baisers volés, coups au cœur qui battent à rompre .
Le train entre en gare, encore un dernier regard intense puis disparaissent
dans le défilement d’un paysage hivernal, les mots gravés dans ma mémoire.

Très réussi, j'aime bien !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
François
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 2370
Age : 54
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: poèmes de majalis   4/6/2013, 13:30

majalis a écrit:
La Folie Maléfique


L'Enfer garde sa porte ouverte, entrebâillée,
Surgit la Folie Maléfique !
Elle ravit toute joie ; insidieuse et maligne elle se fraie un chemin
Par la trame d'un souci, d'un chagrin.
Nul ne sait où se cache sa racine
Elle se plait à jouer masquée, nombrilique.

Sournoise, sans remords ni scrupules, d'un coup de lame
Elle plante un billet sur la table des redevables.
Au hasard du temps, elle se dévoile puis s'esquive.
Elle va à la dérive en un temps éclair.

Elle s'insinue, s’enracine, séduit , refait surface
Mille espoirs s'effacent.
Satisfaite, elle se retranche et marque sa révérence.

Elle s’infiltre, se gonfle d'orgueil, sa colère explose ,
parfois elle s'habille de tristesse et de violence.
Mielleuse, elle opère des ravages.

L'Amour l'observe, se contient, garde espoir
Baigné d' une eau limpide.
Piqué au vif !,
Il use d'un antidote, appelle à son secours la raison et l' humour .

La Folie chaotique, se tord de douleur et meurt.
Dernier coup de théâtre, c'est son heure.

Confus et amusé, l'Amour rougit de plaisir,
Reprend racine et refleurit
.

Joliment observé, joliment dit aussi, voilà encore un poème qui me plait vraiment bien.
En cherchant un peu je pourrais sans doute pinailler sur une virgule de trop ou un espace qui manque, mais ce serait un peu... maléfique de ma part.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Majalis
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 202
Age : 72
Date d'inscription : 28/05/2013

MessageSujet: Re: poèmes de majalis   4/6/2013, 14:39

merci François!
le dernier poème est inspiré d'un tableau de Jérome Bosch.

La petite fleur de l'oubli




Au petit matin, hommes et chiens foulent, piétinent
Les fleurs de l’oubli.
Un épais brouillard bleu dissipe les airs parfumés de la nuit.
La petite fleur se met à l’abri.


Une cognée, écorce fendue, marque le trait rouge.
L’arbre ne bouge, grimace de douleur retenue.
Sa sève s’écoule, larmoie .
Perle ambrée, dans laquelle un insecte se fige.


Une pluie printanière s’abat sur les épines
d’un tapis de sol tièdi.
Craintive la petite fleur solitaire attend l’éclaircie.
Par le contour des méandres se tapit, dans les racines tordues
D’un tronc abattu.


Ses yeux se noient dans le silence rétabli,
les rumeurs se sont tues.
Par un sentier secret un oiseau sort de son nid,
d'un chant léger annonce le soleil,
sa queue se dresse joyeuse.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Majalis
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 202
Age : 72
Date d'inscription : 28/05/2013

MessageSujet: Re: poèmes de majalis   5/6/2013, 10:47

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]




Image inaccessible d'un bleu azur,
le soleil auprès du seuil.
Un vent lugubre emporte le flot des nuages,
Boutons muets à peine éclos
Veillent dans le petit lopin de terre,
l'oiseau furtif en vol.
Le jeu de lumière éclaire et ouvre
une porte silencieusement sur le nouveau poème.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Pierre Poccioni
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 3237
Age : 69
Localisation : Loiret
Date d'inscription : 10/12/2005

MessageSujet: poèmes de majalis   5/6/2013, 13:15

A peine revenu de Florence je découvre une nouvelle voix sur Passion des mots, voix que je salue avec d'autant plus d'allant qu'elle ne semble pas dépourvue d'intérêt...

J'ai lu les quelques poèmes postés et remarqué ici et là quelques lueurs précieuses et autres éclairs d'un talent qui pointe sa plume, même si je trouve l'ensemble un peu trop composite à mon goût. J'aime en toute choses la cohérence et certaines juxtapositions de l'allégorique le plus médiéval avec l'abstrait le plus intellectuel me gène un peu ou du moins m'empêche d'adhérer pleinement. Il faut dire que je suis plus un admirateur d'André Velter que de James Sacré, ceci pouvant expliquer cela.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Majalis
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 202
Age : 72
Date d'inscription : 28/05/2013

MessageSujet: Re: poèmes de majalis   5/6/2013, 15:03

Merci pour vos observations et critique.

je viens d'en créer un nouveau, avec des mots plus simples et limpides.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Le fil rouge

Tant de pages contiennent l’invisible
Et d’une clarté terrible !
Ces silences dénudés, aveugles et puissants
Jusqu’au jour où tu surgis du néant.

Le printemps aime l’amour et les roses
Sur la trame de ton passage.
Les coins de ma mémoire se dressent,
Et me laissent avec ma tristesse.

La navette engage le fil rouge
Glisse dans les couleurs de mes chagrins
Les mots prononcés, tressés et tissés
Ces mots pleurent dans la nuit de mon cœur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: poèmes de majalis   

Revenir en haut Aller en bas
 
poèmes de majalis
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 9Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
 Sujets similaires
-
» Poèmes dans Bleach
» Cahiers de poèmes, Emily Brontë
» Vos poètes et poèmes préférés
» Poèmes tous doux...
» Les poèmes gagnants/ TARI, DDP HUOR

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Passion des mots :: Forums de discussions :: Les écrits de nos membres-
Sauter vers: