Passion des mots

Forum culturel
 
AccueilCalendrierFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Héros de Verdun

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Abdelkarim Bendahou



Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 25/04/2013

MessageSujet: Héros de Verdun   15/5/2013, 01:16

La fournaise de la canicule les obligeait à rechercher la fraîcheur du matin sous le grand caroubier qui trônait seul, au coin de cette place carrée qui servait de lieu de prière pour les habitants du quartier indigène.

C'était là qu'ils s'installaient en été. Chacun ramenait de chez lui une natte qu'il étendait à même le sol,à l'ombre de cet arbre centenaire .Parmi ce groupe de vieux qui farnientaient , il y avait quelqu'un que nous tous,habitants de cette bourgade des hauts plateaux algériens écoutions, respections et lui vouions une admiration sans bornes C'était le plus âgé d'entre eux et le plus prolixe. Hadj Mbarek avait fait la première guerre mondiale .C'était un "poilu" qui avait fait Verdun .Tout le village le connaissait .On l'appelait Farda (Verdun) du nom de cette ville française qui a connu les affres de "La Grande Guerre"
Lorsqu'il commençait à raconter son Verdun, nous l'écoutions religieusement. On venait d'autres quartiers pour entendre cette voix rauque, cette voix de grand fumeur qui narrait l'apocalypse. " Oh gens de cette contrée, sachez que ce sont des dizaines d'hommes de ce village qui sont partis faire la guerre .Une guerre dans un pays lointain .Nous avions été embarqués dans des wagons à bestiaux jusqu'à la côte et de là nous avions été embarqués dans les cales d'un navire .
- Là bas dans ce pays froid nous vivions dans les tranchées .Nous grelottions de froid sous nos capotes trempées .Il y avait les poux .la faim,le manque de sommeil les obus et les balles de mausers qui s'abattaient sur nous …C'était l'enfer mes enfants ! Que Dieu vous préserve" .
On était admiratif devant cet homme qui avait su défier la mort, qui avait été décoré par un grand Maréchal , cet homme qui avait, d'après ses dires , montré une grande bravoure dans les moments où d'autres compagnons souhaitaient une blessure pour rejoindre l'hosteau tant la vie dans les tranchées était intenable…Manger une soupe froide et fade , se terrer dans des trous d'obus pour éviter la mort ,voir des camarades de tranchée mourir ,ne pas enlever ses godasses pendants plusieurs jours ,supporter le froid ,la soif ,la fatigue, voila tant de souffrances de privations qu'il a endurés…
Nous, les enfants du quartier nous avions notre séance avec notre héros …"Mes chers ,nous disait-il ,celui qui sort de Verdun ou de l'Indochine en vie est un miraculé. Il doit louer et glorifier Dieu toute le restant de sa vie. La guerre est une chose ignoble .Tuer ou se faire tuer, telle est sa redoutable logique. Mes enfants, ils sont nombreux les habitants de notre village qui sont partis pour les deux grandes guerres et l'Indochine et qui ne sont jamais revenus …"


Hadj mbarek ne sortait plus, ne racontait plus, n'était plus le héros .Une indicible peine se lisait sur ce visage basané. Il était toujours rasé de prés, avait toujours les souliers bien cirés, portait toujours des chemises blanches aux cols immaculés mais ce n'était plus le "Mbarek Farda "que nous connaissions…
Sa femme Lla Fatna avait vendu ses bijoux .Oui Khalti Fatna avait tout bradé .D'abord ses louis d'or, ensuite ses kholkhals, ces gros bracelets en argent .ensuite les grands plateaux de cuivre, puis les tapis de laine. Il ne restait dans la maison que le strict minimum. Ils se résignèrent à louer deux chambres et ne gardèrent que le salon et une petite cuisine …Ils n'ont pas eu d'enfant .Son voisin et compagnon d'armes qui a eu la chance d'avoir deux garçons s'en sort mieux que lui.
Malgré tout, Hadj Mbarek gardait toute sa dignité. Lorsque Lla fatna, sa fidèle compagne, lui ramenait son souper, un bol de riz ou de fayots, il souriait et lui disait "-Au crépuscule de ma vie, me revoilà comme à Verdun en train de laper une soupe insipide. Il ne manque plus que les obus. Oui ma chère amie, chaque jour apporte son lot de malheurs…Mes revenus rétrécissent comme une peau de chagrin. Je n'ai plus que la peau sur les os .Ils ont gelé ma pension. Ils appellent cela la cristallisation. Quel beau nom pour désigner une injustice! Pourrais-je tenir jusqu'au six du mois pour toucher cette pension de misère? Ah douce France pourrais-je jamais te pardonner?
- Oui Hadj ,lui rétorquait sa femme, nous vivons dans le dénuement total mais dans la dignité .Nous n'avons pas tendu la main, nous n'avons pas demandé l'aumône.
-Console toi ma chère , tu ne les vois pas, toi ,ces héros de La Somme de Dunkerque ou de Verdun raser les murs en attendant "le six" …
-Hadj, garde le sourire...C'est ta dernière arme. Contentons nous du peu que nous avons jusqu'à ce que la mort nous appelle…
-Oui, Dieu seul est juge, dit-il comme pour se consoler.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Pierre Poccioni
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 3237
Age : 69
Localisation : Loiret
Date d'inscription : 10/12/2005

MessageSujet: Héros de Verdun    17/5/2013, 12:53

Un texte intéressant par son thème puisque l'ingratitude de la puissance coloniale est hélas bien connue... mais peu reconnue.

Mais un texte dont l'écriture est assez plate et encore une fois minorée par des fautes grossières et évitables !

A mon sens un texte insuffisamment travaillé et/ou écrit un peu vite, mais je me trompe peut-être...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abdelkarim Bendahou



Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 25/04/2013

MessageSujet: Re: Héros de Verdun   17/5/2013, 23:27

Jean-Pierre Poccioni a écrit:
Un texte intéressant par son thème puisque l'ingratitude de la puissance coloniale est hélas bien connue... mais peu reconnue.

Mais un texte dont l'écriture est assez plate et encore une fois minorée par des fautes grossières et évitables !

A mon sens un texte insuffisamment travaillé et/ou écrit un peu vite, mais je me trompe peut-être...

c'est vrai que c'est un texte écrit un peu vite et sans prétention littéraire ; juste un témoignage car l'oubli est un déni à "la civilisation" merci
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
François
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 2376
Age : 54
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Héros de Verdun   20/5/2013, 19:33

Abdelkarim Bendahou a écrit:
c'est vrai que c'est un texte écrit un peu vite et sans prétention littéraire

Si vous en êtes conscient, c'est une bonne chose car en effet ce texte n'est pas particulièrement bien écrit et présente donc à mes yeux un intérêt limité. Pardonnez ma franchise et surtout ne la confondez pas avec une absence de courtoisie. Je suis toujours très heureux de voir de nouveaux membres fréquenter ce forum.

Mais la question que je me pose est la suivante : pourquoi teniez-vous à poster sur Passion des Mots un texte qui, comme vous le dites vous-même, n'a aucune prétention littéraire ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abdelkarim Bendahou



Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 25/04/2013

MessageSujet: Re: Héros de Verdun   22/5/2013, 21:10

François a écrit:
Abdelkarim Bendahou a écrit:
c'est vrai que c'est un texte écrit un peu vite et sans prétention littéraire

Si vous en êtes conscient, c'est une bonne chose car en effet ce texte n'est pas particulièrement bien écrit et présente donc à mes yeux un intérêt limité. Pardonnez ma franchise et surtout ne la confondez pas avec une absence de courtoisie. Je suis toujours très heureux de voir de nouveaux membres fréquenter ce forum.

Mais la question que je me pose est la suivante : pourquoi teniez-vous à poster sur Passion des Mots un texte qui, comme vous le dites vous-même, n'a aucune prétention littéraire ?


Oui je me demande pourquoi je suis venu sur ce forum .Je pensais peut être échanger une expérience humaine à travers des textes .Mais je vois que vous attendez des Maupassant , Becket, ou autre .Je ne suis pas de cette trempe bien que mes concitoyens aient apporté beaucoup à la langue française . cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
François
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 2376
Age : 54
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Héros de Verdun   22/5/2013, 22:13

Abdelkarim Bendahou a écrit:
Je pensais peut être échanger une expérience humaine à travers des textes .Mais je vois que vous attendez des Maupassant , Becket, ou autre .
Personne n'a dit cela. J'essayais juste de savoir quelles étaient vous attentes. Sinon comment savoir quel type de commentaire vous attendez ?
Maintenant je sais que vous ne venez pas ici pour avoir un avis sur la qualité de votre écriture mais simplement pour échanger des idées, ce qui est un but parfaitement acceptable et nullement incompatible, je pense, avec la charte de ce forum.
Au plaisir de vous relire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Héros de Verdun   

Revenir en haut Aller en bas
 
Héros de Verdun
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Projet Verdun en format escarmouche ODiT
» Bois des caures et Verdun.
» Le fort de landrecourt (place de Verdun)
» festung Metz : le groupe fortifié Verdun (suite)
» Venise à Verdun

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Passion des mots :: Forums de discussions :: Les écrits de nos membres-
Sauter vers: