Passion des mots

Forum culturel
 
AccueilCalendrierFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 HOLY MOTORS : un diamant de LEOS CARRAX.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jipi
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5905
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: HOLY MOTORS : un diamant de LEOS CARRAX.   10/8/2012, 22:38

On a beaucoup dit sur Leos Carrax : cinéaste maudit, dernier cinéaste de la Nouvelle Vague, etc.

Ce film est brillant même s'il ne plaira pas à tout le monde.

On appelle cela une très grande oeuvre cinématographique (pour adultes, je précise).

Nouveau film de Leos Carrax après treize ans d'absence.

On en sort troublé, perturbé, grandi d'avoir vu une chose énorme, d'avoir vu de l'art avec un grand A.

On admire la prestation d'un des plus grands acteurs français à mes yeux : DENIS LAVANT. Tellement grand que peu de gens le connaissent.

C'est comme la littérature. On retient les grands noms, ceux et celles dont on parle le plus, qu'ils soient bons ou médiocres.

Une prestation exceptionnelle de cet immense acteur qui endosse plus de dix rôles différents. Et ce travail corporel...

Je n'ai jamais oublié certains films de Carrax dont le magnifique Les Amants du Pont Neuf avec Denis Lavant et Juliette Binoche (film de 1991)

Ici on est secoué par le surréalisme, la magie, la lecture à de multiples niveaux, le symbolisme, la réflexion sur le cinéma dans le cinéma.

Merci Leos Carrax de nous avoir offert l'intelligence, la beauté de la mise en scène... décidément vous nous apprenez que les chants les plus désespérés sont parfois les plus beaux (et j'ajouterais les plus vrais dans de nombreux cas) et vous n'avez pas été le premier à nous l'annoncer...


PS : On ne le joue que dans une seule salle à Bruxelles. Normal, puisque la connerie s'installe souvent dans les plus grands complexes.



_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.frandidac.net
Jean-Pierre Poccioni
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 3237
Age : 69
Localisation : Loiret
Date d'inscription : 10/12/2005

MessageSujet: Holy motors    11/8/2012, 09:22

Immense ...désaccord!


J'ai trouvé ce film ennuyeux au possible, saturé d'effets aussi gratuits que vides de sens, l'archétype de la poudre aux yeux. Rien ne sauve à mes yeux ce produit pas même le jeu de l'acteur principal frisant sans cesse la caricature même si d'interminables démonstrations de maquillage tente de soulever l'intérêt....


Il y a dans cet ensemble quelques sommets de ridicule comme cette danse d'homoncules lumineux ou ce faux vrai suicide sur fond de Samaritaine dévastée. Ah, j'oubliais, beaucoup de sang qui gicle, on est branché ou on ne l'est pas !

Mais naturellement ceci est un point de vue dont chacun mesurera l'écart que le sépare de celui de Jipi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jipi
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5905
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: HOLY MOTORS : un diamant de LEOS CARRAX.   11/8/2012, 11:29

Je peux comprendre ton point de vue, Jean-Pierre. Mais ces aspects à lire au second degré (que de références cinématographiques et parodiques) font, pour moi, partie de l'ampleur du projet.

Il y a, pour moi, dans ce film réellement fort, complexe et protéifome, des scènes tellement mémorables que je n'oublierai pas de sitôt, des lectures diverses très riches, une intertextualité remarquable pour reprendre la terminologie barthesienne et surtout cette idée de rôles multiples qui s'échangent parfois dans une sorte de fantasmagorie hallucinante !

Entre parenthèses les aspects que tu cites ne relèvent que du langage sur le langage cinématographique : parodies nombreuses (celle du photographe de mode est énorme, parodie de films à effets spéciaux à travers de nombreuses références cinématographiques, références détournées à des séquences cinématographiques diverses, anciennes et actuelles, faisant appel à notre mémoire culturelle)...

Un film à nombreuses clefs et surtout nombreuses ouvertures.

Cinéaste de l'exigence, du refus des compromissions, du déballage médiatique... Faut lire son parcours, ses refus, ses exigences que l'on assimile vite à de la prétention.

Tiens, j'ai lu plusieurs articles très intéressants sur ce film : je vais tenter de les retrouver.



_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.frandidac.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: HOLY MOTORS : un diamant de LEOS CARRAX.   

Revenir en haut Aller en bas
 
HOLY MOTORS : un diamant de LEOS CARRAX.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Holy Motors
» " Holy Motors "
» Perle et diamant éphémères
» Motors TV
» Le diamant perdu

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Passion des mots :: Forums de discussions :: Quel cinéma !-
Sauter vers: