Passion des mots

Forum culturel
 
AccueilCalendrierFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Hommage à un ami : Guy Ramet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jipi
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5895
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Hommage à un ami : Guy Ramet   17/4/2012, 09:45

Mon ami Guy Ramet est un arbre. Il est une force tranquille qui contemple la totalité de l'espace pour mieux vivre le lieu présent. Guy Ramet est un beau corps tranquille qui traverse les années comme un guide noble, empreint d'une sagesse ancienne et d' authenticité. Il est à la fois l'espace et le mouvement traversés d'une lumière intérieure qui m' a aidé à mieux vivre mon propre parcours.

Guy Ramet m'a appris à mieux vivre avec mon corps, mon espace, ma liberté. Il m'a ouvert à l'authenticité. Regarde ce morceau de bois Jean-Pierre me rappelait-il récemment : « Il est beau, simple et vrai. Je veux que mes acteurs jouent ainsi... Qu'ils soient beaux, simples et vrais. » Il parle de la beauté intérieure évidemment...

Guy Ramet m'a appris la rigueur, le refus du n'importe quoi... J'ai toujours aimé la rigueur et l'authenticité même à travers l'expression artistique, à travers mon enseignement, à travers mes relations. Il m'a appris le refus de la précipitation, la nécessité de trouver le calme et de faire le grand vide intérieur... pour être plein de la vie.

Guy Ramet m'a appris à me déplacer dans un espace en étant plein de vide intérieur et en sachant toujours ce que je faisais. Ce vide m'a permis sans doute de mieux vivre avec moi-même, de mieux écouter l'autre et sans doute aussi de mieux déceler la mauvaise foi et l'inauthenticité. Indirectement aussi d'apprendre à vivre plus seul à l'écoute de soi-même et des échos que la vraie vie me transmet.

Guy Ramet m'a appris sans le dire à refuser la médiocrité, celle qui se contente de l'a-peu-près, de la facilité, de la fausseté et donc du manque de sincérité.

Guy Ramet est un amoureux en extase face à la vraie vie, celle des hommes des civilisations premières, celle des clowns authentiques qui apprennent d'abord à rire d'eux-mêmes sans se moquer des partenaires, celle des masques dressés à l'horizon de son imaginaire et traversés des lignes et courbes élémentaires de la vie.

Guy Ramet est un pistolet d'exigence : il m'a fait passer par une certaine rigueur positive qui, je l'ai compris, est la seule voie qui m'a permis de refuser toutes les compromissions et notamment celles liées à mes rencontres, mes expériences artistiques, aux découvertes de ma vie.

Guy Ramet est professeur, mais il est surtout un immense pédagogue.

Guy Ramet est aussi un metteur en scène et surtout un des grands spécialistes de l'étude du mouvement. Il est l'école du mouvement. Du mouvement vrai qui ne peut qu'induire une parole vraie. « La fin d'un mouvement est contenue dans son début. » et « C'est le mouvement qui suscite la parole et non l'inverse. »

Guy Ramet aime l'art sur tous les plans, mais il reconnaît très vite, là aussi, la différence entre l'imposture et l'authenticité.

Homme de l'urgence et de l'essentiel, mon ami Guy Ramet est un arbre fragile désormais, mais un arbre de vie qui croît dans mon esprit comme un souvenir éternel.




Jean-Pierre Leclercq

Ce 17 avril 2012

PS : Ce texte en gestation est encore inachevé. Je voulais vous partager un moment de ma vie..., sans doute car ce message possède quelques phares éclairants pour tous.






_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Dernière édition par Jipi le 24/4/2012, 10:09, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.frandidac.net
Jean-Pierre Poccioni
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 3237
Age : 69
Localisation : Loiret
Date d'inscription : 10/12/2005

MessageSujet: Hommage à Guy Ramet    18/4/2012, 02:49

Cet hommage est pour moi plus émouvant par ce qu'il exprime de respect et d'admiration, rares sentiments qui honorent ceux qui les expriment, que par l'homme lui-même dont j'ai tout à découvrir, ce que je ferai par principe et par égard pour ce bel élan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Pierre Poccioni
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 3237
Age : 69
Localisation : Loiret
Date d'inscription : 10/12/2005

MessageSujet: Hommage à Guy Ramet    19/4/2012, 19:36

Après recherche sur l'Internet, j'ai compris que cet homme a exercé son talent dans le domaine de l'expression corporelle, domaine qui présente la particularité de ne passer que très difficilement l'obstacle de nos écrans d'ordinateurs.

Autrement dit un homme de la vie !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jipi
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5895
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: Hommage à un ami : Guy Ramet   20/4/2012, 14:54

Je constate, Jean-Pierre, que tu as fait des recherches et je suis surpris très positivement.

Je te remercie d'ailleurs pour cet esprit d'ouverture à ce qui constitue une partie de mon univers !

Je te reconnais bien là d'ailleurs : cette ouverture à la dimension de l'autre même si tu ne la connais pas réellement. Je l'appellerais ton altruisme culturel !

Tu as donc bien deviné !

Guy Ramet est en effet un des grands spécalistes en expression corporelle. Je dirais même spécialiste à un niveau européen, puisque sa réputation passe les frontières et que plusieurs stagiaires venus d'Europe et notamment de France et d'Allemagne viennent suivre ses stages. Stages qui se déroulent toujours en français.

Pour être plus précis, les stages qu'il organise se déroulent autour des axes suivants : expression corporelle, travail du masque (neutre, larvaire et dramatique), improvisations, techniques de base du clown, travail vocal, travail du choeur.

Je me souviens de mon dernier stage réalisé avec lui il y a plus de vingt cinq ans ! Il durait 15 jours (il fallait être motivé et je l'étais !) et s'intitulait : « Choeur, Masque et Clown». Ce stage était alors le couronnement de toute une série de stages passant par l'inititiation et le perfectionnement.

Guy Ramet, spécialiste européen donc, lui-même en contact avec les plus grands qu'ils a rencontrés comme Almeto Sartori, Jacques Lecoq, etc.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.frandidac.net
Jipi
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5895
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: Hommage à un ami : Guy Ramet   21/4/2012, 22:44

Guy Ramet vient de décéder.

Le texte écrit pour lui et que je comptais lui offrir demain ou lundi, car j'aime les hommages faits au vivant, me perturbe d'autant plus comme si lui aussi avait été écrit dans l'urgence.

Ma peine est grande.

Je serai moins présent pour le moment.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.frandidac.net
Jipi
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5895
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: Hommage à un ami : Guy Ramet   23/4/2012, 21:48

Ceux et celles qui le souhaitent et ont connu Guy Ramet ne doivent pas hésiter à partager ici quelques mots.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.frandidac.net
Alexandre



Nombre de messages : 1
Date d'inscription : 22/04/2012

MessageSujet: A mon ami Guy Ramet!   25/4/2012, 14:19


Au revoir mon maître, mon papa, mon ami !


A toi l’accoucheur !
Parce que tu as vu ce que je ne montrais pas !
A toi l’atypique !
Parce que tu marchais sur les bords.
A toi l’artiste-pédagogue !
Parce que tu as donné à voir, à montrer, à réfléchir !

Aujourd’hui je me sens abandonné, seul au monde.
Une faille immense s’est creusée et je pleure comme un torrent (même si tu préfèrerais comme une pleureuse) !
Comment la combler ? Je n’ai pas ta force moi ! Je perce de partout.


J’étouffe. Je panique. Je sais que je viens de perdre une étoile.
Le ciel est noir ! Je suis perdu.
Ma douleur est indicible ! … Si ce n’est à toi !
Mais la mort est sans appel.
Elle a tout pris ! Ton corps, tes yeux, tes mots, ta voix,…
Je suis amputé de toi.
Et pourtant, puisque tu as bandé l’arc, je tirerai la flèche !

Tu es vraisemblablement parti comme tu le souhaitais : sur la pointe des pieds.
Tu refusais les performances !
Tu disais : vivre quoi ? Des petits plaisirs ? Non ! L’amour !
Et moi je pensais : c’est lié ! T’inquiète pas !
Je vais te donner des preuves d’amour !
Et nous « parlerons » encore ! Autour d’un whisky !
Je t’aime Guy !!!

Tu disais : « si je suis ton papa de théâtre, alors tu es mon fils de théâtre ».
Et nous nourrissions des projets ! De toutes natures !
Et tes proches me remerciaient de m’occuper si bien de toi ?!
Mais nous nous occupions l’un de l’autre !!
Nous nous soutenions, nous nous confions, nous partagions !
Dans un souci d’équilibre.
En toute amitié.

Je te rends hommage. Désespérément.

Et tu me renvois à la vie. Pour lui redonner sens.
Pour que l’amour en ait !
Tu avais raison : dans la mort aussi, on peut être beau.



Alexandre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cécile



Nombre de messages : 1
Localisation : Québec
Date d'inscription : 25/04/2012

MessageSujet: des mots de Guy, les miens ne sont pas mûrs...   25/4/2012, 16:35

Il y a trois ans, j'ai demandé à Guy d'être le parrain de la première édition de Masq'alors! : premier festival international du masque du Québec à St-Camille.
Voici le texte du parrain:



Avoir l’audace ou l’inconscience de s’engouffrer ou de s’embarquer (comme vous dites) dans cette aventure interminable qu’est l’approche sans concessions du phénomène masqué – qui n’est finalement qu’un questionnement rigoureux sur l’Humain – mérite déjà toutes mes félicitations à l’équipe organisatrice parmi laquelle Cécile Colson ma correspondante et très chère élève.

Quant à vous, public…

Non, vous ne pourrez pas…
Non, vous ne pourrez pas survoler les masques, le Masque…
Ni l’effleurer, ni le frôler…

Car il est à la fois en haut et en bas, au zénith et au nadir;

Il vous faudra beaucoup de pesanteur, de gravité, et en même temps beaucoup de légèreté et de lévité pour le recevoir en vous et vous donner en lui…

Ne jouez pas avec lui au jeu des critères esthétiques : beau? Laid? Grossier? Raffiné? Ou autres : géographico-culturels : Amérindien ? Asiatique ? Européen ? Océanien ? Africain ?

Posez-vous plutôt d’autres questions…
Que dit-il ? Que contredit-il ? Qu’interdit-il ? Que maudit-il ? Que prédit-il ? Que bénédictionne-t-il ?
L’enjeu de votre rencontre avec eux avec Lui, c’est la différence.

Il ne s’agit pas de les regarder, de les bien voir; mais de les laisser vous visiter, vous envahir – comme une surrection ou une insurrection ou une résurrection…

Alors vous pourrez les ingérer, vous en nourrir. Une fête, un banquet, un Balthazar, un Sardanapal, une orgie, une transe…

Je vous laisse sur votre faim.

Guy Ramet
Le très fier parrain
De ce festival international

BELGIQUE, WHALAIN-SAINT-PAUL, ce 22 avril 2009
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Pierre Poccioni
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 3237
Age : 69
Localisation : Loiret
Date d'inscription : 10/12/2005

MessageSujet: Hommage à Guy Ramet    25/4/2012, 19:22

Même si le texte reste un peu ésotérique à qui n'est pas au fait de ce qu'il évoque, c'est un texte enlevé et ouvert, un texte généreux.

Il est émouvant de voir cette trace laissée, cet abandon ressenti par ceux qui l'ont approché.
La densité d'un homme qui se prolonge au-delà du vide de la fin. Très beau...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jipi
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5895
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: Hommage à un ami : Guy Ramet   26/4/2012, 00:31

Beau et fort ton texte Alexandre. Merci pour Guy...

Cécile, je vous remercie, car ce texte écrit (sans doute prononcé ?) par Guy Ramet est merveilleux : je croirais l'entendre...
Quelle force dans le message de Guy à propos du masque... c'était sa manière de parler quand il nous parlait de tout ce qui concernait son travail. Et l'on écoutait dans le silence...

Ouverture et générosité dans la pensée comme le souligne Jean-Pierre Poccioni que je remercie au passage.





_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.frandidac.net
Charles Normand



Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 23/04/2012

MessageSujet: Mémoire... en mémoire... à la mémoire   26/4/2012, 19:00

En 1990 je recevais un document annonçant un Stage International sur le Masque neutre, le choeur et le clown qui se déroulerait en Belgique sous la direction de Guy Ramet. Et ce pour tout le mois de juillet!
Le document décrivait la démarche et présentait Guy. Il avait 59 ans... Que pourrait bien m'apporter un «vieux» de 59 ans? Malgré ce préjugé, je décidai de retirer mes avoirs de ma caisse de retraite de l'Union des artistes pour y participer et on verra bien!
Dans mes valises: un projet - monter Roméo et Juliette en commedia dell'arte (j'avais un texte) et si ça clique avec ce «vieux» je lui proposerais mon aventure qui réunirait, sur une période de quatre ans, 6 québécois et 6 belges avec en bout de ligne la création!

J'arrive sur la scène du Collège St-Michel, à Bruxelles, pour cette première rencontre et là je le vois, au fond, son visage, de loin, c'est un masque... surprenant! Et c'est parti... et ça a cliqué!!! Je lui présente donc mon projet qui l'intéresse mais pas la commedia - ce n'est pas sa tasse de thé - le masque, les masques par contre... c'est parti. Il a carte blanche, je veux travailler avec lui. Je vois à l'organisation, il voit au contenu. L'équipe est constitué et la première rencontre se déroulera en Belgique durant la période des fêtes suivi de la période de Pâques au Québec, de retour en Belgique pour le mois de juillet et ainsi vont les aller-retour Québec/Belgique jusqu'à la première à l'été '94, au Québec, de «Les Amours Impossibles d'après Robéro et Joliette»

Mémoire... il disait aussi qu'il préférait des sous rires aux rires, la fraîcheur à l'efficacité, ne pas fabriquer, que la fin d'un mouvement... et quand une fois au centre prendre le temps de dire: Je suis, ici, présent devant vous, maintenant et à tout jamais et j'existe!

Guy, je crois que tu as laissé des traces, nous avons ton empreinte dans notre mémoire et tu es présent et tu existes en nous! Tu as accepté, après consultation auprès de Fidéline, là je dois dire vous avez accepté que j'exporte, au Québec, le nom Centre d'Étude Masque et Mouvement. Moi je ne t'arrive même pas à la cheville et tu m'as toujours appuyé, encouragé... Merci, merci pour tout et à bientôt, peu importe quand ce bientôt sera.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jipi
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5895
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: Hommage à un ami : Guy Ramet   27/4/2012, 00:24

Merci, Charles, pour cette très belle évocation d'un souvenir marquant.

Je retiens notamment de votre évocation le passage suivant :

« Il disait aussi qu'il préférait des sous rires aux rires, la fraîcheur à l'efficacité, ne pas fabriquer, que la fin d'un mouvement... et quand une fois au centre prendre le temps de dire: Je suis, ici, présent devant vous, maintenant et à tout jamais et j'existe!».


Selon Guy Ramet, face à un bon numéro de clown ou à une scène théoriquement comique, il n'est pas nécessaire de rire. Si l'on rit, c'est bien, mais le sourire a autant d'importance si pas plus. J'aime cette expression : « Le sous-rire».

Guy Ramet avait en horreur certains mauvais humoristes d'aujourd'hui (ils sont nombreux), style le médiocre Franck Dubosq, mais il y en a tant d'autres. Style de gars qui provoque le rire gras chez ceux et celles qui ont ri au mauvais moment ou qui tout simplement n'auraient pas dû rire, car il n' y avait pas matière à rire !!! Le comique... toute une école.
Le genre de gars qui baisse son froc face au public, comme il le disait souvent. Faut dire qu'après avoir fait les stages de Guy Ramet on en savait beaucoup sur les réelles qualités d'un bon comique !

Etre efficace : aucun intérêt pour lui. L'efficacité étant souvent associée à une technicité gratuite où la fraîcheur et l'émotion sont absentes.

Et alors cette expression qu'il répétait souvent en effet : « Ne pas fabriquer ». De nombreux artistes sur scène fabriquent à l'heure actuelle.

Pas tous heureusement et Guy Ramet avait le respect de ces artistes vrais et simples et beaux comme le morceau de bois... Des artistes qui ne surjouent pas. Oui, c'est cela, Guy Ramet m'a appris aussi à ne pas surjouer...

Il serait intéressant de rappeler peut-être un jour quelques grandes idées de Guy Ramet : idées liées à son travail.




_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.frandidac.net
Jipi
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5895
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: Hommage à un ami : Guy Ramet   28/4/2012, 14:57

« Avez-vous déjà observé, scruté le corps et le visage de votre enfant, de votre ami(e), de votre conjoint, de vos parents... ? Avez-vous remarqué qu'ils ont bien le corps de leur visage et le visage de leur corps et que tout cela va bien ensemble ? Non ? Alors mettez le visage d'Alfred sur le corps de Jules, celui de Jules sur le corps de Julie et vous verrez que rien ne va plus ! C'est un peu sur ce principe déconcertant du « rien ne va plus » que repose le travail du masque. En portant, par le masque, un autre visage, un étrange phénomène se joue : alors que l'on couvre son visage, on découvre son corps. Le porteur pensait peut-être se masquer/se cacher.

Mais le masque n'a pas pour fonction de (se) protéger (casque de boxe, de moto, de soudeur...) ; ni d'identifier (tous les uniformes ; ni de séduire (soirées et fêtes masquées et déguisées). Sous le masque, le porteur se voit révélé, renaître à lui-même et aux autres sous un jour nouveau et ce n'est pas le cas des dernières catégories évoquées. Porter un masque c'est donner à voir ce que l'on ne peut pas voir d'ordinaire : l'invisible. »



Extrait de Théâtre « Art du Corps »
Vers une anthropologie du mouvement
Selon Guy Ramet

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.frandidac.net
Olivier Ramet



Nombre de messages : 1
Date d'inscription : 30/04/2012

MessageSujet: Re: Hommage à un ami : Guy Ramet   30/4/2012, 09:02

Écrire ou non...?
Mais vous lire me fait un grand bien!
Pour ma part, j'ai l'impression de ne plus pouvoir ressentir, percevoir, entendre comme auparavant. Il me manque. Quelque chose a changé. Je ne sais pas exactement quoi...
Olivier
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jipi
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5895
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: Hommage à un ami : Guy Ramet   8/5/2012, 10:37

Tu as raison Olivier. Manque fondamental et pour toi, un fils, bien plus fort encore.
Les mots sont parfois impuissants.

Charles Normand me signale que sur son site CENTRE D'ÉTUDE DE MASQUE ET MOUVEMENT (nom repris avec l'autorisation de Guy et de Fidéline comme il l'expliquait plus haut), il vient d'ajouter des photos sur le projet qui a abouti sur le projet « Les Amours Impossibles...».

Cliquez en haut en gauche sur CÉMM.

On y voit Guy avec une chemise jaune et surtout, plus bas, une belle photo de Guy Ramet (quatrième image) accompagné de masques neutres.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.frandidac.net
Jipi
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5895
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: Hommage à un ami : Guy Ramet   25/5/2012, 20:58

Extrait de "La terre...L'eau...Le ciel...Le feu..."


Jacques Bury qui a assisté Guy Ramet lors de l'un ou l'autre spectacle me transmet ce jour ce petit texte qu'il a lu lors des funérailles de Guy.
J'aimais beaucoup ce texte extrait du dernier spectacle écrit et dirigé par Guy, en juillet 2011 (avec Justine Dubos, Catherine De Keghel, Pascaline Gosuin, Julie Marichal, Christophe Dufour, Geert Neckebroek).

« Sais-tu que chaque fois que quelqu'un meurt dans le monde, à quelque heure du jour ou de la nuit, de froid, de faim, de travail, de maladie, de souffrance, d'assassinat ou de suicide, de cataclysme naturel ou de guerre, mais aussi d'amour, par amour, par empathie ou par passion, par idéal ou par folie..., chaque vivant dans ce marécage de tourments, est atteint dans son corps, son coeur et son esprit, par une minuscule blessure, une fragile meurtrissure, une petite mort. C'est en cela que nous sommes à la fois vivants et morts. Ou morts et vivants tout à la fois. Que nous sommes reliés... Et contre ces liens-là, tu ne peux rien. »


_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.frandidac.net
cotonval



Nombre de messages : 1
Date d'inscription : 16/06/2012

MessageSujet: du fond de moi   16/6/2012, 00:49

J'ai revu Guy il y a 3 ans et demi. Je lui ai tél après le décès de Fidéline.
J'espérais le recontacter encore.
Et je suis sous le choc. Quelle est la date exacte de son décès? Merci de me répondre.
Cet homme a bouleversé ma vie et mon être.
Il est la base de tout ce que je suis devenue de bon.
Il m'a donné le goût et la passion du juste, de l'essence du théâtre et de la vérité.
Il m'a façonnée. Il a transformé mon être et ma vie.
Il était mon maître.
Trop de problèmes personnels avec la santé de ma petite fille... et le temps a filé...
Je voudrais contacter Jf Cannoot car je sais qu'il a fait un travail particulier avec Guy.
Je suis en deuil, comme tous ceux qui ont eu la chance de travailler avec cet homme unique...
Les mots manquent

Valérie coton
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jipi
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5895
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: Hommage à un ami : Guy Ramet   17/6/2012, 00:27

Bonjour Valérie,

Je comprends votre émoi et je le comprends d'autant mieux que vous venez de découvrir la nouvelle.
En fait Guy nous a quittés ce 21 avril 2012.
Si vous le souhaitez, je vous donnerai en privé l'adresse mail de Jean-François Cannoot : faut que je la retrouve. Je n'ai pas vu Jean-François aux funérailles de Guy, mais il était peut-être en voyage.
Par contre c'est Alexandre Crépet (voir son texte écrit plus haut) qui a assisté Guy ces derniers mois et qui organise un hommage à Guy pour les stagiaires qui le souhaitent au début du mois d'août.

Bien à vous

Jean-Pierre

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.frandidac.net
Jipi
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5895
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: Hommage à un ami : Guy Ramet   12/7/2012, 19:33

Un dernier hommage pour Guy Ramet : le « Salut au masque neutre ». Cela se passera à l’aube du 5 août 2012, quelque part en Belgique...


Merci à Linda Linda Lewkowitch pour cette synthèse.



« Guy Ramet, ancien professeur à l’IAD, pédagogue du corps et spécialiste du masque, nous a quittés le 21 avril 2012.

« Sais-tu que chaque fois que quelqu'un meurt dans le monde, à quelque heure du jour ou de la nuit, de froid, de faim, de travail, de maladie, de souffrance, d'assassinat ou de suicide, de cataclysme naturel ou de guerre, mais aussi d'amour, par amour, par empathie ou par passion, par idéal ou par folie..., chaque vivant dans ce marécage de tourments, est atteint dans son corps, son cœur et son esprit, par une minuscule blessure, une fragile meurtrissure, une petite mort. C'est en cela que nous sommes à la fois vivants et morts. Ou morts et vivants tout à la fois. Que nous sommes reliés... Et contre ces liens-là, tu ne peux rien. » (Extrait du dernier spectacle écrit et dirigé par Guy Ramet en juillet 2011).


Du premier au 4 août, dans le studio de La Bellone, quelques-uns de ses stagiaires (Caroline Cereghetti, Alexandre Crepet, Catherine De Keghel, Emmanuel Del Re, Didier Guillain, Linda Lewkowicz, Veronika Mabardi, Geert Neckerbroek, Karine Warlop,…) se prépareront pour lui rendre un dernier hommage : le « Salut au masque neutre ». Cela se passera à l’aube du 5 août, quelque part en Belgique, là où l’espace est ouvert et un peu surélevé.

Ce sera spectaculaire mais comme il n’a cessé de le répéter, ce ne sera pas du spectacle !


« Non, vous ne pourrez pas survoler les masques, le Masque… Ni l’effleurer, ni le frôler… Car il est à la fois en haut et en bas, au zénith et au nadir. Il vous faudra beaucoup de pesanteur, de gravité, et en même temps beaucoup de légèreté et de lévité pour le recevoir en vous et vous donner en lui… Ne jouez pas avec lui au jeu des critères esthétiques : beau ? Laid? Grossier ? Raffiné ? Ou autres : géographico-culturels : Amérindien ? Asiatique ? Européen ? Océanien ? Africain ? Posez-vous plutôt d’autres questions… Que dit-il ? Que contredit-il ? Qu’interdit-il ? Que maudit-il ? Que prédit-il ? Que bénédictionne-t-il ? L’enjeu de votre rencontre avec eux avec Lui, c’est la différence. Il ne s’agit pas de les regarder, de les bien voir; mais de les laisser vous visiter, vous envahir – comme une surrection ou une insurrection ou une résurrection… Alors vous pourrez les ingérer, vous en nourrir. Une fête, un banquet, un Balthazar, un Sardanapale, une orgie, une transe… Je vous laisse sur votre faim. » Guy Ramet, le très fier parrain de Masq'alors ! Premier festival international du masque du Québec à St-Camille. Whalain-Saint-Paul, ce 22 avril 2009 (Extrait).


« Avez-vous déjà observé, scruté le corps et le visage de votre enfant, de votre ami(e), de votre conjoint, de vos parents... ? Avez-vous remarqué qu'ils ont bien le corps de leur visage et le visage de leur corps et que tout cela va bien ensemble ? Non ? Alors mettez le visage d'Alfred sur le corps de Jules, celui de Jules sur le corps de Julie et vous verrez que rien ne va plus ! C'est un peu sur ce principe déconcertant du « rien ne va plus » que repose le travail du masque. En portant, par le masque, un autre visage, un étrange phénomène se joue : alors que l'on couvre son visage, on découvre son corps. Le porteur pensait peut-être se masquer/se cacher. Mais le masque n'a pas pour fonction de (se) protéger (casque de boxe, de moto, de soudeur...) ; ni d'identifier (tous les uniformes ; ni de séduire (soirées et fêtes masquées et déguisées). Sous le masque, le porteur se voit révélé, renaître à lui-même et aux autres sous un jour nouveau et ce n'est pas le cas des dernières catégories évoquées. Porter un masque c'est donner à voir ce que l'on ne peut pas voir d'ordinaire : l'invisible. » Extrait de Théâtre « Art du Corps » Vers une anthropologie du mouvement (inédit, Guy Ramet/Linda Lewkowicz). »


_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.frandidac.net
Jipi
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5895
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: Hommage à un ami : Guy Ramet   10/8/2012, 11:49

À cinq heures du matin, ce 5 août 2012, j'étais sur place, avec quelques proches de Guy Ramet et les dix stagiaires (cinq hommes et cinq femmes) qui ont rendu ce dernier hommage à Guy Ramet dans un endroit à la fois naturel et envoûtant : l'hommage du choeur masqué (masques neutres) fut simple, juste, beau, fort et vrai.

Pas de mots pour décrire ce moment qui s'est déroulé de cinq du matin à six heures trente environ, heure du lever du soleil.

Je fus très ému, car ces moments me rappelèrent les années 80 qui étaient les années-charnières de mon travail avec Guy Ramet en tant que stagiaire.

Peut-être une photo plus tard, mais, dans le cas présent, la photo n'est qu'une trace imparfaite de ce moment à la fois magique et grandiose.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.frandidac.net
Jipi
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5895
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: Hommage à un ami : Guy Ramet   9/11/2012, 12:29

Je pars quelques jours et je vous laisse avec cette photo de mon ami Guy Ramet que je viens de retrouver.
Cette photographie n'est pas de moi. Je l'ai seulement transformée en noir et blanc.

À gauche un stagiaire : je me suis retrouvé maintes fois dans la même position avec le même nez et Guy à mes côtés me donnant des conseils pour le travail spécifique du clown dans le cas présent.

À droite mon ami Guy Ramet : on y retrouve sa lumière, sa passion, sa tendresse, son exigence dans le travail et son sourire.



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.frandidac.net
Jipi
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5895
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: Hommage à un ami : Guy Ramet   9/11/2014, 12:38

Mon ami Guy,

J'ai pensé à toi ce matin.

Tu dois te réveiller dans ton ciel aux masques colorés... toi le grand spécialiste des peuples premiers (ta merveilleuse expression)...

Voici ce que la Young Gallery de Bruxelles ose montrer : Jimmy Nelson.

L'opération est rentable bien évidemment ! Young est un malin.

Voici ce que j'ai écrit ce matin à la RTBF :

Messieurs,

Lisez et vous grandirez...

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Qui vous a payé pour parler de Jimmy Nelson ou d’une des pires daubes en photographie ? Aucune vision artistique, racolage, esbroufe.

Lévy-Strauss  se réveille dans sa tombe.

Pitoyable RTBF... qui ose parler de cet événement « bankable ».

RTBF consensuelle : à la solde du pouvoir politique, économique et culturel en place...


Jean-Pierre Leclercq

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.frandidac.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Hommage à un ami : Guy Ramet   

Revenir en haut Aller en bas
 
Hommage à un ami : Guy Ramet
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Hommage aux vieux jouets
» 4 déc - En hommage à mon grand-père (DT MonScrapbook)
» Hommage à Henri, mon grand-père maternel
» Vent de novembre (hommage à Guillaume Apollinaire)
» Kate rend hommage à Eli Wallach

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Passion des mots :: Forums de discussions :: Soyons psychologues et restons philosophes !-
Sauter vers: