Passion des mots

Forum culturel
 
AccueilCalendrierFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 And the Oscar 2012 goes to...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Guimauve
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 1232
Date d'inscription : 03/06/2011

MessageSujet: And the Oscar 2012 goes to...   19/1/2012, 19:21

Alors que l'on nous soûle avec Dujardins et The Artist, la pré-sélection pour l'oscar du film étranger vient d'être dévoilée avec comme prévu Une séparation et un film Belge, l'avez-vous vu ?

Belgique, Bullhead, Michael R. Roskam
Canada, Monsieur Lazhar, Philippe Falardeau
Danemark, Superclásico, Ole Christian Madsen
Allemagne, Pina Wim Wenders
Iran, Une Séparation, Asghar Farhadi
Israël, Footnote, Joseph Cedar
Maroc, Omar m'a tuer, Roschdy Zem
Pologne, In Darkness, Agnieszka Holland
Taiwan, Warriors of the Rainbow: Seediq Bale, Wei Te-sheng
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
François
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 2387
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: And the Oscar 2012 goes to...   19/1/2012, 21:32

Bullhead ? Jamais entendu parler. Mais comme vous le savez maintenant, je ne suis pas une référence ;-)

Et dois-je comprendre que vous déconseillez The Artist ? (que je n'ai pas encore vu)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guimauve
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 1232
Date d'inscription : 03/06/2011

MessageSujet: Re: And the Oscar 2012 goes to...   19/1/2012, 23:19

Totalement :-)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jipi
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5905
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: And the Oscar 2012 goes to...   20/1/2012, 09:32

N'importe quoi ce titre que je ne comprenais pas : le titre original du film belge est Rundskop !!!

J'en ai fait une analyse et ce film est réellement remarquable.

Mérite d'être sélectionné comme le Pina de Wenders à propos duquel j'ai fait une assez longue réflexion...

Tiens, entre parenthèses, je viens de voir L'exercice de l'état de Schoeller : très bon film français avec notre grand belge Olivier Gourmet.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.frandidac.net
Guimauve
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 1232
Date d'inscription : 03/06/2011

MessageSujet: Re: And the Oscar 2012 goes to...   20/1/2012, 14:46

Citation :
N'importe quoi ce titre que je ne comprenais pas : le titre original du film belge est Rundskop !!!

J'en ai fait une analyse et ce film est réellement remarquable.

Ce n'est pas qui modifie les titres des films à l'international ;-) mais ou est votre analyse ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
François
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 2387
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: And the Oscar 2012 goes to...   20/1/2012, 16:12

I see... Bullhead est juste une traduction anglaise de Rundskop, mot flamand qui signifie littéralement "tête de boeuf".

Et c'est quoi le problème avec "The Artist" (que de nombreuses personnes me recommandent, assez étonnamment...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jipi
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5905
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: And the Oscar 2012 goes to...   20/1/2012, 23:06

Toutes mes excuses : j'avais cru avoir fait une analyse de ce remarquable film belge. Je n'en ai que très peu parlé.

Confondu avec Pina de Wenders tout aussi remarquable mais dans un tout autre registre.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.frandidac.net
Guimauve
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 1232
Date d'inscription : 03/06/2011

MessageSujet: Re: And the Oscar 2012 goes to...   20/1/2012, 23:44

François a écrit:
I see... Bullhead est juste une traduction anglaise de Rundskop, mot flamand qui signifie littéralement "tête de boeuf".

Et c'est quoi le problème avec "The Artist" (que de nombreuses personnes me recommandent, assez étonnamment...)

Donc traduction littérale en anglais ;-)

Et bien cela ne m'étonne pas que the artist plaise aux américains, on les brosse dans le sens du poil, quel ennui profond de voir les deux rictus du jeu de Dujardin... Mais bon il y a bien pire c'est sur cette année...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jipi
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5905
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: And the Oscar 2012 goes to...   21/1/2012, 10:56

Guimauve a écrit:
François a écrit:
I see... Bullhead est juste une traduction anglaise de Rundskop, mot flamand qui signifie littéralement "tête de boeuf".

Et c'est quoi le problème avec "The Artist" (que de nombreuses personnes me recommandent, assez étonnamment...)

Donc traduction littérale en anglais ;-)

Et bien cela ne m'étonne pas que the artist plaise aux américains, on les brosse dans le sens du poil, quel ennui profond de voir les deux rictus du jeu de Dujardin... Mais bon il y a bien pire c'est sur cette année...

Curieusement, ce film tellement encensé ne me tente pas pour le moment à cause notamment de ce Dujardin et de ses rictus.

Ayant vu les bandes-annonces diverses impression que ce gars est dans un jeu surfait, mais je n'ai pas vu le film.

À propos ce film est encensé fortement dans la Presse francophone... Non ?


_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.frandidac.net
Guimauve
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 1232
Date d'inscription : 03/06/2011

MessageSujet: Re: And the Oscar 2012 goes to...   21/1/2012, 12:38

Citation :
À propos ce film est encensé fortement dans la Presse francophone... Non ?

Et donc ? C'est pour cela que cela doit être formidable ? Les médias se nourrissent sur la bête, on encense un film labellisé C+, la télé invite à tour de bras les protagonistes, on se goberge, la presse vend du papier... Tout cela fonctionne en circuit fermé... Sans compter la campagne depuis un mois d'Harvey Weinstein auprès des membres des Golden Globes et de l'académie des Oscars, sans oublier tous les talk show à la télé américaine où Dujardin à fait le chameau ballade naïvement avec son toutou ( [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ) ... A Cannes le film a été sélectionné parmi les pires films français de cette année, bien sûr un prix... enfin espérons que Morretti change la donne cette année même si son Habemus Papam mou du genou ne me fait guère espérer ;-)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jipi
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5905
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: And the Oscar 2012 goes to...   21/1/2012, 12:59

Guimauve a écrit:
Citation :
À propos ce film est encensé fortement dans la Presse francophone... Non ?

On prend de nouveau la mouche ?!!!

C'était une question... je vous posais la question tout simplement pour avoir votre avis sur ce plan. Je serais sincèrement heureux de découvrir des critiques négatives dans votre presse francophone (France). Pas trouvé encore chez nous en fait.

Tout à fait d'accord avec votre analyse sur la médiatisation à outrance de quelques produits.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.frandidac.net
Guimauve
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 1232
Date d'inscription : 03/06/2011

MessageSujet: Re: And the Oscar 2012 goes to...   21/1/2012, 13:39

Citation :
On prend de nouveau la mouche ?!!!

Euh, non, je vous réponds simplement...

Citation :
C'était une question... je vous posais la question tout simplement pour avoir votre avis sur ce plan. Je serais sincèrement heureux de découvrir des critiques négatives dans votre presse francophone (France). Pas trouvé encore chez nous en fait.

C'est très partagé, entre autre : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Citation :
Tout à fait d'accord avec votre analyse sur la médiatisation à outrance de quelques produits.

Oui, Take Shelter ou Louise Wimmer mériterait d'être plus dans la lumière...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jipi
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5905
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: And the Oscar 2012 goes to...   21/1/2012, 13:51

Je suis allé voir votre lien... mais après où faut-il aller ?

Cela me fait penser aussi au dernier et excellent KAURISMAKI (Le Havre) dont la presse ne parle que très peu.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.frandidac.net
Guimauve
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 1232
Date d'inscription : 03/06/2011

MessageSujet: Re: And the Oscar 2012 goes to...   21/1/2012, 13:58

Jipi a écrit:
Je suis allé voir votre lien... mais après où faut-il aller ?

Cela me fait penser aussi au dernier et excellent KAURISMAKI (Le Havre) dont la presse ne parle que très peu.

Comment cela ou aller ? le lien mène à l'émission le Casque ou l'Enclume ;-) alors il faut laisser le lecteur télécharger un peu pour pouvoir avancer si vous ne voulez pas écouter toute l'émission...

Le Havre, bof bof bof, sans doute un des films les plus faibles de Kaurismaki, très loin de L'Homme sans passé ou de J'ai engagé un tueur...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jipi
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5905
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: And the Oscar 2012 goes to...   21/1/2012, 16:27

Un des films les plus forts bien évidemment.
Vraiment trop bof ! bof ! et rebof ! Aille ma tête ! Je rebondis !
Maman ! Il a dit que c'était trop bof !!!
Oui ! Mon fils ! Je t'écoute ! Demande au Monsieur pourquoi il est kaurimastiquement bof ? Que dis-je, charismatiquement bof !!!

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.frandidac.net
Guimauve
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 1232
Date d'inscription : 03/06/2011

MessageSujet: Re: And the Oscar 2012 goes to...   21/1/2012, 17:36

Jipi a écrit:
Un des films les plus forts bien évidemment.
Vraiment trop bof ! bof ! et rebof ! Aille ma tête ! Je rebondis !
Maman ! Il a dit que c'était trop bof !!!
Oui ! Mon fils ! Je t'écoute ! Demande au Monsieur pourquoi il est kaurimastiquement bof ? Que dis-je, charismatiquement bof !!!

Et le post précédent, je prends la mouche ;-) que dire de cette tirade... Vous vénérez vos étoiles et vous entendez les critiques mais ne les écoutez pas, c'est amusant, écoutez comme ils ne sont pas d'accord... mais quand c'est un pauvre vermisseau comme moi qui ose donner un avis (souhaité puisque nous sommes censés être sur un forum de 'discussion''), alors on se gausse dans un langage cuculien, c'est assez tordant... passons... et je persiste, Le Havre sent le réalisme poétique... C'est mignon mais incroyablement inoffensif. Et joué en français, le cinéma d'Aki perd beaucoup de son charme !

Sinon vous avez vu d'autres films de Kaurismaski ? notamment Leningrad Cowboys Go America ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jipi
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5905
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: And the Oscar 2012 goes to...   22/1/2012, 11:34

J'étais étonné que face à ce grand film de Kaurismaki, vous écriviez encore « bof ! bof ! ». Ce film a tellement de qualités que... Il a quasiment tout pour lui (voir ma courte analyse du film dans la rubrique adéquate) et déjà un des points essentiels : la qualité de l'image photographique.

Le réalisme poétique est un défaut ? Le reproche que vous adressez au film... Plus grave défaut : en français !

Passez votre temps à nous parler de ce qui nous élève réellement plutôt que de critiquer de très bons films que vous n'aimez pas ? Cela fera avancer le débat.

C'est clair : on ne vous engagera pas comme critique professionnel en Belgique ! En tous cas pas moi !!!

Débat clos.



_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.frandidac.net
Guimauve
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 1232
Date d'inscription : 03/06/2011

MessageSujet: Re: And the Oscar 2012 goes to...   22/1/2012, 12:46

Jipi a écrit:
J'étais étonné que face à ce grand film de Kaurismaki, vous écriviez encore « bof ! bof ! ». Ce film a tellement de qualités que... Il a quasiment tout pour lui (voir ma courte analyse du film dans la rubrique adéquate) et déjà un des points essentiels : la qualité de l'image photographique.

Le réalisme poétique est un défaut ? Le reproche que vous adressez au film... Plus grave défaut : en français !

Passez votre temps à nous parler de ce qui nous élève réellement plutôt que de critiquer de très bons films que vous n'aimez pas ? Cela fera avancer le débat.

C'est clair : on ne vous engagera pas comme critique professionnel en Belgique ! En tous cas pas moi !!!

Débat clos.



Étonnante façon de dialoguer... Lisez donc Baudelaire critique d'art et vous verrez (bien sûr loin de moi la pensée de me comparer à lui) que des artistes reconnus et des oeuvres indéboulonnables aujourd'hui ne lui plaisaient guère...

Je n'ai pas dit que le réalisme poétique était un "défaut" mais qu'il se voyait trop, que c'était très fabriqué. Quant à la photo, je suis d’accord mais c'est amusant de voir que quand cela vous arrange vous avancez un argument technique... Enfin quand j'évoque le français, cela n'a rien d'un ostracisme. Vous n'êtes pas sans ignorer puisque vous connaissez parfaitement Kaurismaki que celui-ci est finlandais et ne parle pas un mot de français pour diriger des acteurs exclusivement français ce qui m'a gêné, les dialogues tombant un peu à plat sans timing, pas loin d'une succession de mots d'auteurs, et justement avec peu de direction d'acteurs... Après le côté bien pensant, gentillet de l'histoire tellement humaniste, le rôle de l'égérie Léaud en flic, oui, je trouve cela facile, mais bien sûr c'est bcp mieux qu'Intouchables (;-))... Mais je me demande ce qu'aurait pu faire Marcel Carné d'une telle histoire.
Désolé si je ne critique pas de façon laudative des films qui vous ont plus, à la limite je trouve cela plutôt rassurant, je ne parle que des films que j'ai vus, et c'est vrai que cette année, peu m'ont transporté... En fait, ce qui vous embête, c'est que l'on ne soit pas tous d'accord sur des films que vos étoiles encensent... Mais peut être que si vous lisiez la presse spécialisée dans le cinéma (pas la rubrique cinéma de journaux d'information, pas des magazines financés par les distributeurs / producteurs / chaines de télé comme Studiociné ou Première pour n'en citer que 2), vous verriez à quel point, même sur des films plein de qualités, les critiques 'professionnels' ne sont pas d'accord...
Votre avant dernière phrase est d'une totale mauvaise foi... il suffit de remonter ce fil pour le voir, Le Gamin au vélo, les Femmes du sixième étage, Canine, A l'origine (ok pas de cette année), Une Bouteille à la mer, Une Séparation, We need to talk about Kevin ou le merveilleux Tom Boy, je les ai défendus.
Et puis lisez Bory (http://www.decitre.fr/livres/C-etait-Bory.aspx/9782915842814), vous découvrirez qu'une quantité importante de films labellisés "chefs d'oeuvre" ne font pas l'unanimité (par exemple toute l'oeuvre de Fellini, de Pasolini, de Godard, ad.lib) et c'est t.a.n.t m.i.e.u.x.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guimauve
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 1232
Date d'inscription : 03/06/2011

MessageSujet: Re: And the Oscar 2012 goes to...   22/1/2012, 13:02

Jipi a écrit:
Réalisme poétique ? Totalement volontaire. On peut même parler d'un décalage parfois surréaliste dans les dialogues : une démarche très intéressante, même si on peut ne pas l'apprécier.

Humanisme de haute voltige au contraire : rien à voir avec les bisounours.

Ah, le débat n'est pas clos ;-)

Oui, totalement volontaire et pour moi grossier... à des lieux des précédents films...
Et bien je le ressens comme cela et je ne suis pas le seul parmi mes connaissances...
Allez voir Louise Wimmer, un autre humanisme...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jipi
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5905
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: And the Oscar 2012 goes to...   22/1/2012, 13:04

Réalisme poétique ? Totalement volontaire. On peut même parler d'un décalage parfois surréaliste dans les dialogues : une démarche très intéressante, même si on peut ne pas l'apprécier.
Humanisme de haute voltige au contraire : rien à voir avec les bisounours.
Les acteurs... remarquables.
La photographie : exceptionnelle.
Et ne parlons pas de la mise en scène.
Enfin... j'ai tout résumé en trois lignes ailleurs.
Mais quand on réagit en bof, bof face à une haute qualité, je m'interroge.
Mais vous avez le droit de ne pas aimer.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.frandidac.net
Guimauve
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 1232
Date d'inscription : 03/06/2011

MessageSujet: Re: And the Oscar 2012 goes to...   22/1/2012, 14:17

Jipi a écrit:
Réalisme poétique ? Totalement volontaire. On peut même parler d'un décalage parfois surréaliste dans les dialogues : une démarche très intéressante, même si on peut ne pas l'apprécier.
Humanisme de haute voltige au contraire : rien à voir avec les bisounours.
Les acteurs... remarquables.
La photographie : exceptionnelle.
Et ne parlons pas de la mise en scène.
Enfin... j'ai tout résumé en trois lignes ailleurs.
Mais quand on réagit en bof, bof face à une haute qualité, je m'interroge.
Mais vous avez le droit de ne pas aimer.

Encore une fois, et ne le prenez pas mal, dire de quoi que ce soit que c'est remarquable ou exceptionnel sans arguments ne m'apporte rien... Je lutte tellement en classe contre cela.
Quelle mise en scène ?
La poésie de la R16, du canapé en skai rouge... encore des enfants pourchassés, les pauvres tellement dignes... Non décidément, je ne suis pas touché... Mais cela ne veut pas dire pour autant que je déconsidère ce film, simplement c'est très décevant par rapport au reste de sa filmographie... Comme le dit Lalanne, il y a le petit ronronnement Kaurismakien quitourne un peu à vide... Et pourquoi dites-vous que cela pourrait être son dernier film ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
François
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 2387
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: And the Oscar 2012 goes to...   22/1/2012, 17:35

Guimauve a écrit:
Mais peut être que si vous lisiez la presse spécialisée dans le cinéma (pas la rubrique cinéma de journaux d'information, pas des magazines financés par les distributeurs / producteurs / chaines de télé comme Studiociné ou Première pour n'en citer que 2), vous verriez à quel point, même sur des films plein de qualités, les critiques 'professionnels' ne sont pas d'accord...
(...)
Et puis lisez Bory (http://www.decitre.fr/livres/C-etait-Bory.aspx/9782915842814), vous découvrirez qu'une quantité importante de films labellisés "chefs d'oeuvre" ne font pas l'unanimité (par exemple toute l'oeuvre de Fellini, de Pasolini, de Godard, ad.lib) et c'est t.a.n.t m.i.e.u.x.

Pourquoi alors m'êtes-vous rentré dans le lard (façon de parler, je ne me suis pas senti agressé, rassurez-vous ;-) ) lorsque je disais, je ne sais plus dans quel fil, que je croyais de moins en moins en l'existence de critères de qualité universels et objectifs ? Ici vous mettez un océan d'eau à mon moulin (et je m'en réjouis !)

Pour le reste, vous m'excuserez de ne pas prendre part à votre passionnant débat mais je n'ai pas encore vu LE HAVRE.

Par contre, pour reparler d'un autre film dont Jipi avait fait ici l'éloge, je me suis revisionné il y a deux jours LE CONCERT de Radu Mihaileanu et quel plaisir ! Le dernier quart d'heure de ce film est un des meilleurs moments de cinéma qu'il m'ait été donné de voir. Et pourtant, je sais, c'est plein de pathos, c'est de l'émotion pur jus mais une émotion qui transporte, qui réjouit, grâce à une combinaison (à mes yeux et oreilles) magistrale de la musique et de l'image, un combinaison que la littérature ne pourrait m'offrir, je le reconnais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jipi
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5905
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: And the Oscar 2012 goes to...   22/1/2012, 17:51

Bien aimé LE CONCERT en effet. Beau film.

Pour en terminer avec ce débat inutile, je voudrais simplement dire à Guimauve que mes critiques ne font pas allusion à des films qui me plaisent mais à des films de qualité qu'ils me plaisent ou non... Et si un film de grande qualité me plaît, c'est la cerise sur le gâteau. Je peux faire des critiques laudatives sur des films de grande qualité et que je n'aime pas...

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Dernière édition par Jipi le 23/1/2012, 11:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.frandidac.net
Guimauve
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 1232
Date d'inscription : 03/06/2011

MessageSujet: Re: And the Oscar 2012 goes to...   22/1/2012, 18:20

Guimauve a écrit:
Mais peut être que si vous lisiez la presse spécialisée dans le cinéma (pas la rubrique cinéma de journaux d'information, pas des magazines financés par les distributeurs / producteurs / chaines de télé comme Studiociné ou Première pour n'en citer que 2), vous verriez à quel point, même sur des films plein de qualités, les critiques 'professionnels' ne sont pas d'accord...
(...)
Et puis lisez Bory (http://www.decitre.fr/livres/C-etait-Bory.aspx/9782915842814), vous découvrirez qu'une quantité importante de films labellisés "chefs d'oeuvre" ne font pas l'unanimité (par exemple toute l'oeuvre de Fellini, de Pasolini, de Godard, ad.lib) et c'est t.a.n.t m.i.e.u.x.

Citation :
Pourquoi alors m'êtes-vous rentré dans le lard (façon de parler, je ne me suis pas senti agressé, rassurez-vous ;-) ) lorsque je disais, je ne sais plus dans quel fil, que je croyais de moins en moins en l'existence de critères de qualité universels et objectifs ? Ici vous mettez un océan d'eau à mon moulin (et je m'en réjouis !)

Mais nul part je n'ai évoqué de critères "universels et objectifs"... mais par contre je ne suis pas d'accord que dès lors que l'on n'apprécie pas qqch, on vous rétorque chacun ses goûts... Oui, quand je vois un film, un scénario, des comédiens, une histoire, une mise en scène, une photo, des partis pris de réalisation, l'utilisation de la BO, le son (chez Lynch par ex...), le rythme... m'importent... et on peut éventuellement nommer cela des "critères"... Le cinéma et l'art pour moi en général n'est pas qu'une impression, une émotion même si sans émotion il est dur d'adhérer à une oeuvre, c'est ce qui m'arrive avec le Havre.
Citation :

Pour le reste, vous m'excuserez de ne pas prendre part à votre passionnant débat mais je n'ai pas encore vu LE HAVRE.

A suivre donc...

Citation :
Par contre, pour reparler d'un autre film dont Jipi avait fait ici l'éloge, je me suis revisionné il y a deux jours LE CONCERT de Radu Mihaileanu et quel plaisir ! Le dernier quart d'heure de ce film est un des meilleurs moments de cinéma qu'il m'ait été donné de voir. Et pourtant, je sais, c'est plein de pathos, c'est de l'émotion pur jus mais une émotion qui transporte, qui réjouit, grâce à une combinaison (à mes yeux et oreilles) magistrale de la musique et de l'image, un combinaison que la littérature ne pourrait m'offrir, je le reconnais.

Jipî va encore dire que je critique pour critiquer, j'ai détesté ce Concert, particulièrement le jeu des acteurs a-musical au possible, enfin surtout Mélanie Laurent... D'ailleurs je ne comprends pas comment on peut être aussi peu crédible en ayant bossé avec Sarah Nemtanu et même les passages truqués avec Mathilde Borsarello ne me satisfont pas du tout... Mais c'est sans doute lié à mon passé d'instrumentiste dans un orchestre symphonique... vous me rétorquerez que l'objectif de ce film n'est pas la véracité mais alors pourquoi faire appel à autant de gens compétents ;-) Et puis au final cela rejoint Le Havre et encore une fois pour moi cet humanisme de pacotille, comme déjà dans Va, vis et deviens...
Mais promis, je me trouve un film à adorer et vous en parle aussitôt... même si dans ceux de cette année c'est dur, je suis ces derniers temps davantage tourné vers le passé ;-) ;-)




Dernière édition par Guimauve le 22/1/2012, 18:30, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guimauve
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 1232
Date d'inscription : 03/06/2011

MessageSujet: Re: And the Oscar 2012 goes to...   22/1/2012, 18:26

Jipi a écrit:
Bien aimé LE CONCERT en effet. Beau film.

Pour en terminer avec ce débat inutile, je voudrais simplement dire à Guimauve que mes critiques ne font pas allusion à des films qui me plaisent mais à des films de qualité qu'ils me plaisent ou non... Et si un film de grande qualité me plaît, c'est la cerise sur le gâteau. Je peux faire des critiques laudatives sur des films de grande qualité et que je n'aime pas...

Ah... débat inutile... des films de qualité sans doute... mais quelles qualités ? C'est tellement subjectif, un mélange de 'critères' (rires ;-)) et d'affectif... cette combinaison est difficile à rencontrer ;-) Mais comme vous je peux apprécier les qualités d'un film tout en le détestant... et je ne vois pas de critiques dans vos écrits, en tout cas pour Le Havre, une simple succession d'adjectifs, mais rien qui ne parle du film en lui même, de son propos... Si pardon, une belle photo, mais bon c'est le cas de bcp de films non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: And the Oscar 2012 goes to...   

Revenir en haut Aller en bas
 
And the Oscar 2012 goes to...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Oscars 2012
» [Cartoon Walt Disney] Paperman (2012)
» Château de sable de Frédéric Peeters et Pierre Oscar Levy
» OSCAR WILDE : Le portrait de D.G., pièces, adaptations, citations...
» Croisière Titanic Memorial [2012]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Passion des mots :: Forums de discussions :: Quel cinéma !-
Sauter vers: