Passion des mots

Forum culturel
 
AccueilCalendrierFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Les indignés

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
François
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 2370
Age : 54
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Les indignés   16/10/2011, 17:17

Lu sur nouvelobs.com ce 16/10/2011:

"Le mouvement des "indignés" contre la crise et la finance mondiale, qui a pris samedi une dimension planétaire avec des dizaines de milliers de manifestants à travers le monde, se prolongeait dimanche 16 octobre au moins en Allemagne, au Royaume-Uni et aux Pays-Bas."

et ceci sur lesoir.be :

"Sous les slogans « Peuples du monde, levez-vous » ou « Descends dans la rue, crée un nouveau monde », les «indignés» avaient appelé à manifester dans 951 villes de 82 pays, selon le site 15october.net, contre la précarité liée à la crise et le pouvoir de la finance.
(...)
« D’Amérique jusqu’en Asie, d’Afrique à l’Europe, les peuples se lèvent pour revendiquer leurs droits et réclamer une vraie démocratie », affirme le manifeste du 15 octobre. « Les puissances travaillent pour le bénéfice de quelques-uns, ignorant la volonté de la grande majorité. Cette situation intolérable doit cesser », proclame encore le texte."


Mais aussi cette petite phrase dans un article du journal Le Soir du 31 mai dernier :

"Louis Tobback, l’ancien président des socialistes flamands, brocarde ces manifestants et leur conseille de s’engager là où l’on change vraiment les choses : dans la vie politique active."

J'ai toujours trouvé que Louis Tobback - et plus globablement les socialistes flamands - avaient beaucoup de bon sens.

Il a raison Louis. Si ce mouvement n'a pas de relais politiques, il n'a aucune chance. Et pour qu'il ait des relais, il faut que des gens qui veulent changer les choses s'engagent en politique.

Mais pas uniquement en politique, dans les affaires aussi. On dit souvent que c'est le milieu économique qui dirige le monde. Si c'est vrai, c'est donc là qu'il faut s'investir. Le jour où les grandes multinationales seront aux mains de gens qui s'indignent, on aura peut-être une petite chance de voir bouger les choses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jipi
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5890
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: Les indignés   16/10/2011, 20:22

Je défends à 100 % les indignés.

J'ai même failli participer à plusieurs de ces mouvements récents, mais deux empêchements de dernière minute ne m'ont pas pas permis d'en être.

Il n'y a rien à dire à leur sujet, si ce n'est qu'ils nous montrent la voie à suivre avant que le monde parte totalement à la dérive.

Ils sont pour la plupart très courageux, car le monde qu'on offre aux jeunes d'aujourd'hui n'est qu'une vaste mascarade liée exclusivement à l'argent et donc à la rentabilité.

Trop de gens vivent le cul dans le beurre et ne connaissent pas la misère que certains vivent au quotidien même en Belgique.

C'est l'économie qui dirige exclusivement le monde en effet...


_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.frandidac.net
François
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 2370
Age : 54
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Les indignés   18/10/2011, 17:55

Jipi a écrit:
Il n'y a rien à dire à leur sujet

La sympathie que l'on peut éprouver envers ce mouvement doit-il nous faire perdre tout esprit critique ?

Je ne suis pas le seul à penser que le mouvement des indignés n'a pas d'avenir en dehors du système politique.

Voici l'extrait d'une interview d'un philosophe espagnol, un certain Daniel Innerarity, qui résume assez bien mon opinion :

"Il faut que le mouvement trouve un moyen d'entrer dans le système politique et de le renouveler. En restant en marge de la politique, la critique est trop théorique, trop généralisée, et elle devient inefficace. Elle est alors instrumentalisée par les partis d'opposition et sert à stabiliser le fonctionnement du système. En cela, si l'Indignation reste en marge de la politique et de ses décisions, elle ne permet pas le changement auquel elle aspire et devient une posture conservatrice. "

(source : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

J'ajouterai que le monde d'aujourd'hui regorge de gens qui sont "contre" toutes sortes de choses, mais ce dont le monde a besoin ce sont des gens qui sont "pour", des gens qui proposent des nouveaux modèles auxquels les uns et les autres puissent adhérer (ou non).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les indignés   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les indignés
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les indignés de Wall Street et d'ailleurs
» Les indignés
» Partenariat n°81 : MERES INDIGNES offert par Michel Lafon
» A Madrid on s'indigne
» Indignation, c'est mon point de vue et je le respecte !!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Passion des mots :: Forums de discussions :: Regarde vers le passé et vis dans le présent !-
Sauter vers: