Passion des mots

Forum culturel
 
AccueilCalendrierFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La mascarade

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jipi
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5900
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: La mascarade   16/9/2011, 00:14

Il y a Sarkozy et Cameron qui viennent en Lybie pour féliciter les lybiens d'avoir renversé un dictateur toléré/accueilli par ailleurs à une époque plus ancienne.

Il y a les politiciens qui se targuent de se soucier du social et du bien-être des gens lorsqu' eux-mêmes peuvent gagner jusqu'à 15000 net par mois. Pour rien au monde, dans de telles conditions, ils échangeraient leur poste ou leur logement contre celui d'autres personnes à la fois travailleuses et défavorisées. Chacun à sa place bien évidemment.

Il y a des politiciens qui osent encore se croire crédibles dans un pays où les banlieues de HLM continuent d'exister. L'existence même du HLM et des SDF dans une nation qui se dit préoccupée de l'égalité (!) signe déjà, à mes yeux, la faillite d'une nation.

Il y a des politiciens qui sont fiers d'avoir conclu en Belgique un accord symbolique après plus de 400 jours de particratie sans gouvernement, mais avec encaissement de salaire pour non exercice d'une fonction. Nombre d'entre eux, dans le privé, auraient déjà pris la porte... On évalue jamais les compétences en politique.
Puisque le pactole tombe dans l'escarcelle à la fin du mois, pourquoi s'inquiéter même si l'on va droit dans le mur. Après nous les mouches.

Il y a des politiciens en Belgique qui ne sont que des fils de politicien : leur incompétence réelle n'a pas encore été auscultée. Par contre leur suffisance et leur opportunisme sont aisément démontrables.

Il y a des politiciens qui se disent sensibles à la justice et qui côtoient pourtant des millions de citoyens travailleurs ayant atteint le seuil de la précarité : le Working Poor, ils ne le connaissent pas, puisque ces politiciens sont relativement riches en travaillant !!!

Il y a des politiciens qui se disent soucieux du respect de l'autre, mais qui n'hésiteront pas à exclure le voyageur nomade qui trouble leurs certitudes et leur confort.

Il y a, en Belgique et en France, des ministres de l'enseignement qui ne connaissent rien à l'enseignement : ils s'étonneront bien entendu de la pénurie dans le métier sans se soucier le moins du monde de la nécessité d'une revalorisation à la fois sur le plan barémique et pédagogique. Ces mêmes ministres se diront soucieux du bien-être des professeurs et des étudiants alors que seul l'aspect économique les titille encore.

Il y la mascarade des forums inutiles de la presse sur Internet. Parfois plus de 500 réactions véhémentes (car l'on perçoit bien que les citoyens sont exacerbés) par sujet et que personne ne lira. C'est ce qu'on appelle aussi la cyber-révolution. Un moyen pour la presse de se donner bonne conscience en donnant l'illusion qu'on est à l'écoute des gens et que ceux-ci ont une quelconque forme de pouvoir. Et un moyen pour l'état de créer un défouloir inutile afin que le peuple ne soit pas dans la rue. Pendant ce temps-là la presse reste consensuelle puisqu'elle est à la solde du pouvoir économique et politique en place. Et pendant ce temps-là, le gouvernement peut continuer à exercer son inefficacité dans une paix relative.


Liste à poursuivre... prochainement.








_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.frandidac.net
Jean-Pierre Poccioni
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 3237
Age : 69
Localisation : Loiret
Date d'inscription : 10/12/2005

MessageSujet: La mascarade   16/9/2011, 08:16

Tout cela est vrai, Jipi, mais ce qui est vrai aussi c'est le risque du TOUS POURRIS qui conduit aux dérives extrémistes ou à la démission généralisée.

Guettons donc et encourageons les hommes et les femmes politiques qui sans être parfaits ( souvenons-nous de Créon ! ) mettent leur énergie dans la conduite difficile d'un monde difficile.

Choisir les moins mauvais n'est pas exaltant mais c'est mieux que d'ouvrir la voie aux pires !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jipi
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5900
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: La mascarade   16/9/2011, 08:46

D'accord, Jean-Pierre, avec cette idée du refus du « Tous Pourris ». Ma petite réflexion n'est d'ailleurs pas assimilable d'ailleurs à cette idéologie : elle met l'accent sur l'idée de la mascarade ou plus précisément sur la dichotomie profonde entre les intentions et les actions réelles de certaines instances.

J'aimerais que tu me cites d'ailleurs des personnes ou des instances qui, à tes yeux, et sans vouloir polémiquer, entreraient plus ou moins dans ma façon de voir les choses, des personnes dont le seul but, à leur niveau, est de faire bouger le monde dans le sens d'une justice (faire bouger sur le plan idéologique et celui des actions). Des personnes ou des instances qui ont gardé ou qui gardent la cohérence jusqu'au bout...

De cette façon l'on pourrait créer alors une deuxième liste inversée du style : « Il y a des politiciens qui ont affirmé que... et qui, en pleine cohérence, ont eu le courage de... ».
Franchement cela m'intéresse et ce n'est pas de l'ironie...


_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.frandidac.net
Jean-Pierre Poccioni
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 3237
Age : 69
Localisation : Loiret
Date d'inscription : 10/12/2005

MessageSujet: La mascarade   16/9/2011, 10:08

La difficulté est qu'il semble bien que pour les politiques l'idéal se délite à mesure qu'ils montent et deviennent connus, faisant place à une real politique souvent proche d'une mascarade...

Mais je cherche, je cherche...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gosayn
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 1026
Date d'inscription : 26/04/2006

MessageSujet: Re: La mascarade   16/9/2011, 11:52

A propos de dérives extrémistes :
"Il y a une guerre des classes, c'est un fait, mais c'est ma classe, la classe des riches qui mène cette guerre, et nous sommes en train de la gagner."
Warren Buffet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jipi
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5900
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: La mascarade   16/9/2011, 13:41

Pouvez-vous expliciter et argumenter votre pensée Gosayn ?

Merci !

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.frandidac.net
François
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 2379
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: La mascarade   16/9/2011, 14:51

Jean-Pierre Poccioni a écrit:
La difficulté est qu'il semble bien que pour les politiques l'idéal se délite à mesure qu'ils montent et deviennent connus, faisant place à une real politique souvent proche d'une mascarade...

C'est exact.

Et la question que je me pose face à ce constat est la suivante (sans ironie): si nos élus passent à une forme de real politique à mesure qu'ils grimpent les échelons, est-ce par facilité, par opportunisme, par démission ? Ou est-ce peut-être parce que quand on atteint un certain niveau de pouvoir, on prend conscience de certaines réalités et on se rend compte que les belles idées qu'on défendait sont tout simplement irréalisables ?

Quand à la question de la compétence soulevée par Jipi, elle me laisse songeur également. Pour prendre un exemple, quelle personne serait réellement "compétente" pour être ministre de l'éducation ? Mettons-nous deux minutes à la place du gars (ou de la fille) et demandons-nous ce que nous ferions à sa place. Moi je vous le dis tout net : je n'en sais rien !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gosayn
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 1026
Date d'inscription : 26/04/2006

MessageSujet: Re: La mascarade   16/9/2011, 15:45

Jipi a écrit:
Pouvez-vous expliciter et argumenter votre pensée Gosayn ?

Merci !

Ceux qui dépeignent les agissements des classes dirigeantes en termes un peu crus (pourris, corrompus, etc) se voient immanquablement notifier qu'il y a là risque de dérive extrémiste, d'où la nécessité de policer son jugement. Il est irresponsable de tenir de tels propos.

La citation de W. Buffet illustre à mon sens que ces classes-là n'ont pas de tels scrupules et sont bien dans une logique de guerre et de violence, agressions exercées par le biais des politiques qui leurs sont soumis. Et cette classe-là n'hésite pas, elle à parler de "radicalisation", de "violence" quand des salariés de Continental renversent un écran d'ordinateur et trois piles de dossiers.
D'un autre côté, je n'ai pas entendu beaucoup de politiciens évoquer la violence d'une taxe sur les mutuelles. Violence de deux niveaux: par la mise en place d'une imposition indirecte. Niveau deux (plus grave encore), par la manière dont cette mesure a été noyée au milieu d'une taxe Coca, et d'une autre sur les Parc Astérix, méthode salopiaute laissant apparaitre le dédain avec lequel nous sommes considérés.
La "dérive extrémiste", encore faudrait-il savoir de quelle extrême on parle ne serait qu'une mesure de réciprocité.
Je ne suis pas un partisan des grands carnages et de la violence physique, cela étant, je ne me sens pas menacé par une telle dérive et si par malheur on y arrive, comme on dit: "qui sème le vent..."
Par dérive extrémiste on veut souvent évoquer le FN, et l'on me rétorquera à juste titre que la focalisation sur la corruption du monde politique, fait le jeu de ce parti. C'est vrai. D'où la pertinence (et pas nécessairement le danger)de la "démission généralisée".
Parlons-en.
La meilleure preuve que la participation aux élections n'est qu'une vaste arnaque est la manière dont on nous rebat les oreilles avec ce soit-disant "devoir citoyen", devoir se limitant à une balade à l'école primaire du coin de la rue, et pis c'est tout. Après, expliquez-moi en quoi notre pouvoir décisionnaire diffère de celui d'un nord-coréen. Le droit de vote n'est plus un moyen d'expression, c'est un renoncement. On accepte de déléguer son intelligence et sa voix à des individus qui chaque jour montrent qu'ils sont nos ennemis. Le mode de scrutin ne laisse pas de place à ceux qui pourraient être nos "amis", puisque ces derniers subissent le chantage du vote utile. Là encore, il ne faut pas faire le jeu du FN.

Alors pourquoi craindre la démission généralisée?
J'espère un jour assister à des élections affichant des taux d'abstentions de plus de 80%. On verra bien si l'heureux élu aura à cœur de se considérer représentant légitime.
Pour ceux qui craignent les violences d'une "dérive extrémiste" tourner le dos à cette démocratie représentative (de quoi?), serait un autre moyen de la mettre à bas, par l'appel à l'élection d'une constituante.

Le fait de dire aujourd'hui que tous les politiciens ne sont pas pourris (c'est une évidence), le fait de nuancer, n'apporte rien. Ces individus-là ne bénéficient pas d'un cadre leur permettant d'agir selon un idéal.
Je crains néanmoins qu'un changement de régime ne suffise pas; d'autres secteurs devraient être repensés.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Pierre Poccioni
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 3237
Age : 69
Localisation : Loiret
Date d'inscription : 10/12/2005

MessageSujet: La mascarade   16/9/2011, 16:23

Le fait du nuancer l'affirmation d'une pourriture généralisée et surtout inévitable n'est certes pas une panacée. Mais c'est l'affirmation réellement démocratique que le coupable n'est pas toujours... l'autre et que si nous nous sentons "dans le bien et juste" d'autres le sont aussi qui pourraient agir !

Sur ce, le débat est vaste, peut-être trop pour les limites du genre Forum, sauf à écrire des pages ! Mais là, excusez-moi je préfère mon roman en cours !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jipi
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5900
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: La mascarade   16/9/2011, 17:43

Un grand merci Gosayn pour cette réflexion pleine de lucidité et offrant des pistes de réflexion réellement intéressantes.

Francois... cette question qui te laisse songeur ne devrait aucunement te laisser pantois : il serait quand même grand temps que l'on puisse répondre à cette question à laquelle tu se sens incapable de répondre et à laquelle je tenterai de répondre plus tard (promis) sans avoir la prétention de détenir une quelconque vérité.
Heureusement d'ailleurs que certains sont plus ou moins capables de dresser le profil d'une personne qui pourrait être compétente dans le cadre de cette fonction comme Ministre de l'Enseignement. Mais le problème est que ces personnes n'ont aucun pouvoir et sont rarement écoutées. On retrouve d'ailleurs la même situation en économie. Des gens compétents (des grands économistes peu écoutés et médiatisés comme Paul De Grauw) ont donné des pistes pour ne pas démanteler Fortis et des personnes incompétentes en économie pure comme D. Reynders ou Leterme ont démantelé Fortis avec un amateurisme et une précipitation incroyables.

Il y a donc bien des gens compétents et des gens incompétents. Je n'ai AUCUN DOUTE à ce sujet ni même des difficultés à dessiner en grande partie leur profil (dans les limites de mes fonctions !). Par contre une personne compétente peut commettre des erreurs occasionnelles, car l'erreur est humaine.

Je pense même que c'est l'incapacité à définir la compétence en matière de gestion qui est un grand signe d'incompétence dans le chef de ceux et celles qui sont à charge des désignations. Un exemple-type dans l'enseignement : l'incompétence de nombreux directeurs d'école (nous en connaissons un d'ailleurs !) à choisir des enseignants à même d'assumer une tâche pédagogique adéquate. Et comme l'erreur est humaine, il serait possible de faire marche arrière, mais, par incompétence, l'on ferme les yeux. Et puis il faut dire que voir en poste telle ou telle personne arrange bien certains directeurs.

J'essayerai aussi de répondre à ta question concernant la real politique.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Dernière édition par Jipi le 16/9/2011, 22:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.frandidac.net
Jean-Pierre Poccioni
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 3237
Age : 69
Localisation : Loiret
Date d'inscription : 10/12/2005

MessageSujet: La mascarade   16/9/2011, 18:52

POur la question de l'éducation il importe de ne pas oublier la forte dimension idéologique. La compétence technique est relativement facile à mesurer et contrôler. Mais quand on est en désaccord idéologique la tentation est grande d'invoquer l'incompétence.

Je crois que nos ministres sont avant tout des idéologues. Les ministères regorgent de technocrates ( souvent compétents) qui sont chargés d'assurer la part technique, c'est-à-dire l'exécution technique des intentions idéologiques !

Une remarque en guise de provocation: Avec une école parfaite, une école de la réussite généralisée qui ramasserait les ordures ménagères, qui nettoierait les bureaux, qui torcherait nos anciens devenus séniles ? ( à part les émigrés bien sûr!)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gosayn
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 1026
Date d'inscription : 26/04/2006

MessageSujet: Re: La mascarade   17/9/2011, 13:21

Je rejoints Jean-Pierre pour ce qui est de la question de la compétence. En plus d'être des idéologues, nous avons aussi des ministres dont le rôle s'arrête à celui de porte-parole, d'incarnation physique et communicante d'une structure, en ce sens, la question de la compétence n'est pas primordiale: il ne s'agit pas réellement de faire preuve d'initiative et de créativité (et d'intelligence), mais de préciser la ligne de conduite dictée par le chef de gouvernement.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gosayn
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 1026
Date d'inscription : 26/04/2006

MessageSujet: Re: La mascarade   17/9/2011, 13:34

@ Jean-Pierre: Amusante question, car à imaginer que les conditions salariales des des personnes employées à ces tâches difficiles et ingrates aient été repensées de la même manière que le système éducatif, les candidats ne se les disputeraient quand même pas. Notre société, notre relation au travail, ne génèrent pas l'état d'esprit requis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
François
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 2379
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: La mascarade   17/9/2011, 14:21

Jean-Pierre Poccioni a écrit:
Je crois que nos ministres sont avant tout des idéologues. Les ministères regorgent de technocrates ( souvent compétents) qui sont chargés d'assurer la part technique, c'est-à-dire l'exécution technique des intentions idéologiques !

C'est aussi mon avis et cela me semble assez logique qu'il en soit ainsi.

C'est le rôle des politiques : proposer des idées, des grandes directions pour la gestion du pays, et s'ils sont élus, mettre en oeuvre ces idées pour lesquelles - en principe - ils ont été plébiscités.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gosayn
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 1026
Date d'inscription : 26/04/2006

MessageSujet: Re: La mascarade   17/9/2011, 14:34

Certes, mis à part que les ministres ne sont pas élus. SI cela était le cas peut-être aurions-nous des gouvernements un peu plus représentatifs. Et vous savez comme moi qu'un dirigeant n'est pas élu sur une idée ou une méthode, mais sur un problème avéré (ou fantasmatique).
Dites:
"Je vais régler le problème des retraites!"
Ne dites pas:
"Je vais sabrer la retraite par répartition, vous travaillerez plus longtemps, tas de cloches".

L'idéologie n'entre pas dans le cadre de toutes les campagnes, ces dernières ne sont que des inventaires de problèmes que l'on se promet de résoudre.

Ps. Le terme plébiscite n'est pas approprié.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Pierre Poccioni
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 3237
Age : 69
Localisation : Loiret
Date d'inscription : 10/12/2005

MessageSujet: La mascarade    17/9/2011, 14:48

Je suis troublé étant assez d'accord avec vous deux...qui n'êtes pas d'accords !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
François
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 2379
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: La mascarade   17/9/2011, 14:55

Si l'élection directe des ministres est une si bonne idée, pourquoi aucun parti ne la propose-t-il ? Ca devrait pourtant plaire aux faiseurs de gros scores, non ?

Mais voilà, mêmes ces incompétents de politiciens sont suffisamment "sages" que pour savoir que celui qui obtient le plus de voix n'est pas nécessairement le meilleur candidat ministre.

Pour le reste, il y avait bien un "en principe" dans ma phrase. Si les gens élisent leurs représentants sans savoir quelle méthode ils veulent appliquer, qu'y puis-je ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
François
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 2379
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: La mascarade   17/9/2011, 14:56

Jean-Pierre Poccioni a écrit:
Je suis troublé étant assez d'accord avec vous deux...qui n'êtes pas d'accords !

Si ça peut te rassurer, ça m'arrive régulièrement aussi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gosayn
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 1026
Date d'inscription : 26/04/2006

MessageSujet: Re: La mascarade   17/9/2011, 15:24

François a écrit:
Si l'élection directe des ministres est une si bonne idée, pourquoi aucun parti ne la propose-t-il ? Ca devrait pourtant plaire aux faiseurs de gros scores, non ?

Je ne pense pas que des gouvernants ou membres de partis souhaitent jamais modifier ainsi la constitution. Car je persiste à croire (peut-être sottement) que l'élection de membres de gouvernements, et non pas d'un seul président, nous apporterait une formation bigarrée, et du coup, non plus assujettie à l'idéologie d'un parti (ou d'un homme), et par là même peut-être plus soucieuse de l'intérêt général.


"Pour le reste, il y avait bien un "en principe" dans ma phrase. Si les gens élisent leurs représentants sans savoir quelle méthode ils veulent appliquer, qu'y puis-je ?"
Mais personne ne vous a jeté la pierre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Pierre Poccioni
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 3237
Age : 69
Localisation : Loiret
Date d'inscription : 10/12/2005

MessageSujet: La mascarade    17/9/2011, 15:26

Merci, ça me rassure effectivement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La mascarade   

Revenir en haut Aller en bas
 
La mascarade
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Passion des mots :: Forums de discussions :: Regarde vers le passé et vis dans le présent !-
Sauter vers: