Passion des mots

Forum culturel
 
AccueilCalendrierFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Elitisme, dites-vous?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jean-Pierre Poccioni
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 3237
Age : 69
Localisation : Loiret
Date d'inscription : 10/12/2005

MessageSujet: Elitisme, dites-vous?    14/9/2011, 09:53

A plusieurs reprises j’ai retrouvé dans PDM l’accusation d’élitisme et j’ai souhaité réfléchir sur ce terme et son emploi.
Comme il est toujours bon de savoir de quoi l’on parle j’ai fait ce que chacun devrait faire plus souvent, je suis retourné vers un dictionnaire.
- Une élite est la partie jugée la meilleure d’un ensemble.
L’élite sociale ce sont les plus riches.
L’élite des coureurs ce sont les plus rapides.
L’élite des écrivains ce sont les plus grands.
Comme dans tout jugement catégoriel on trouve une zone d’approximation ou zone de limite et des difficultés d’application à tel ou tel qui ne permettent en aucun cas de rejeter l’ensemble de la définition.
Madame Bettencourt, Christophe Lemaitre et Marcel Proust font chacun partie d’une élite.
- Les élites, c’est-à-dire l’emploi pluriel du mot, renvoie exclusivement à une référence intellectuelle. Ce sont les personnes qui ont la formation culturelle la plus élevée.

Mais l’élitisme dans tout cela ?
Il importe de préciser que ce n’est pas une opinion mais bien une action. C’est le comportement de ceux qui œuvrent pour la conservation des privilèges d’une élite au détriment des catégories plus larges dites populaires.
Donc, et cela semble clair, toute action visant à interdire ou limiter l’accès du plus grand nombre à certains éléments de la culture ou de la connaissance sont élitistes.
Par exemple le prix des places des concerts ou de l’Opéra est élitiste puisqu’il limite de facto l’accès à un art aux catégories sociales aisées.
De même, notre école où l’échec est très lié aux origines sociales est élitiste.
Mais comment peut-on dire qu’une personne est élitiste parce qu’elle regarde d’un peu haut telle manifestation culturelle populaire ?
Par exemple une personne qui trouve que les émissions de télévisions, les jeux, les séries sont le plus souvent vulgaires et stupides.
En quoi ce jugement qu’on peut discuter, qu’on peut trouver antipathique si les émotions doivent entrer dans notre débat, est-il de nature à exclure le plus grand nombre d’une culture plus ambitieuse ?
Et si nous allons un peu plus loin, les personnes qui refusent que l’on juge trop durement ces loisirs populaires n’enferment-elles pas le dit peuple dans ces mêmes loisirs qui seraient bons pour « eux » ?
Cette dernière idée expliquerait pourquoi l’accusation d’élitisme est si fréquente à droite, je veux dire à la droite de la droite.
« Nous travaillons pour ceux qui veulent rire et se détendre après le travail et non pour des intellectuels élitistes, tristes et compassés » cette belle profession de foi est de Berlusconi vantant sa télévision !
Nous sommes donc à mon sens dans un phénomène fréquent d’impropriété d’emploi de terme.
L’élitisme, le vrai, est du côté de la droite la plus conservatrice et de ceux qui s’affichant à gauche pensent pourtant de même.
Jean Vilar voulait rendre le théâtre accessible au plus grand nombre, non en offrant avec mépris des pièces « sur mesure » pour le peuple mais en abaissant le prix des places pour des représentations de haut niveau. Il était le contraire de l ‘élitisme.
Tout ceux qui au contraire vont clamant que tout est culture que la relativité nous dit que tout est de niveau égal, sont les véritables élitistes de notre temps.
Allez, braves gens, à EuroDisney, riez devant votre télé ou les comédies à la française d’un cinéma qui rêve de millions d’entrées, lisez le dernier best seller finement promu, pendant ce temps vous ne réfléchissez pas trop et en plus vous nous remplissez les poches !







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jipi
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5895
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: Elitisme, dites-vous?    14/9/2011, 17:52

Une excellente réflexion Jean-Pierre sur cette notion d'élitisme.

En résumé les gens créent souvent un amalgame désastreux entre ceux qui s'intéressent avant tout à la culture de qualité et ceux qui excluent les autres directement ou indirectement (ton exemple des prix est très bon).

L'élitisme, nous dit le Petit Robert, est une politique visant à favoriser et à sélectionner une élite (ensemble des personnes considérées comme les meilleures, les plus remarquables d'une groupe), au détriment du plus grand nombre.

En ce sens tu n'as jamais, effectivement, été élitiste ni favorisé l'élitisme.

Moi non plus d'ailleurs !

D'autant plus que dans la notion d'élitisme apparaît la notion d'exclusion plus ou moins clairement exprimée et plus ou moins consciente.



_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.frandidac.net
Jean-Pierre Poccioni
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 3237
Age : 69
Localisation : Loiret
Date d'inscription : 10/12/2005

MessageSujet: Elitisme, dites-vous?    14/9/2011, 18:27

T'entendre écarter de moi cette accusation est aussi précieux pour moi que les hommages des lecteurs de Un Garçon en ville, assez peu instruits qui m'ont dit avoir eu la sensation qu'une véritable littérature leur avait été rendue accessible. Ces lecteurs, que les autres lecteurs plus "savants" me pardonnent, me sont particulièrement chers !



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Elitisme, dites-vous?    

Revenir en haut Aller en bas
 
Elitisme, dites-vous?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Que dites vous sur votre répondeur téléphonique ?
» Que dites-vous, très chers, de mes vers solitaires ?
» Ah ah, Starwing me dites vous ?
» Le spigot, qu' en dites-vous ?
» Que dites vous de Poulpy, la nouvelle ceriseDolls ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Passion des mots :: Forums de discussions :: Soyons psychologues et restons philosophes !-
Sauter vers: