Passion des mots

Forum culturel
 
AccueilCalendrierFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Au hasard d'un plage bretonne...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
barbara

avatar

Nombre de messages : 15
Age : 62
Localisation : Ici bien entendu !
Date d'inscription : 28/06/2011

MessageSujet: Au hasard d'un plage bretonne...   29/6/2011, 03:41




En cette heure vespérale, le long de l’océan,
La brise autour de moi, soulevait mon caban

Je rêvais, marchant sur le sable
Inventant une jolie fable…

***

Je voyais un narval dérouté par le temps
Perdu parmi les vagues la corne dans le vent

Qui me hélait, le regard engageant
Comme s’il eût voulu être un alezan

Pour m’emmener par delà les mers
Et m’inviter dans son sanctuaire…

***

Ce faisant, mes pas m’avaient conduite
A mon corps défendant, vers une belle crypte

La nuit était tombée et l’air devenait frais
Mon logis était loin et comme on m’invitait

Dans la crypte je suis entrée
Et je crois que j’y suis restée…



coucou
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
barbara

avatar

Nombre de messages : 15
Age : 62
Localisation : Ici bien entendu !
Date d'inscription : 28/06/2011

MessageSujet: Re: Au hasard d'un plage bretonne...   29/6/2011, 15:01

Je viens de réaliser qu'en faisant un c/c du début du poème sur google, vous aller tomber sur ce même poème écrit par un autre auteur dont le peudo est anyalo. albino

Mais voilà, il se trouve qu'anyalo c'est moi!! Vous pouvez malgré tout (en cas de doute) interroger anyalo en mp sur le site où vous aurez trouvé ce texte et elle vous le confirmera Shocked king

Sacré google !! lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Pierre Poccioni
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 3237
Age : 69
Localisation : Loiret
Date d'inscription : 10/12/2005

MessageSujet: Au hasard d'une plage bretonne   29/6/2011, 15:12

Deux remarques Barbara qui n'ont d'autre but que de débarrasser ce texte de maladresses qui font obstacle à une éventuelle élévation poétique. ( comme une fausse note minore le charme de la plus agréable mélodie)

- Vous faites le choix d'une versification dont le mètre est contrôlé et les rimes présentes. La question n'est pas ici du caractère peu actuel de ce choix mais bien de l'exigence qu'il suppose.
Il faut à mon sens que vous observiez une certaine régularité dans l'irrégularité.

Juste un exemple: je crois que le texte aurait gagné à ce que la métrique des deux derniers vers soit identique à celle des vers 3 et 4. Voyez-vous mon propos ?


- Autre chose: Attention au piège des images. Elles nous séduisent, nous happent et parfois nous conduisent à des hiatus !

Je passe sur la brise ( vent léger) qui soulève un caban( vêtement lourd) , mais n'accepte guère le narval qui désire être alezan. Veut-il être un cheval ou changer de couleur ?

Plus loin il est question d'une crypte ( association avec le sanctuaire du narval ?) Attention ! Une crypte est un lieu chargé d'un sens religieux que vous ne pouvez évacuer ni négliger. Les romantiques ( je les évoque parce que votre poème n'est pas dépourvu d'un certain romantisme) aimaient les grottes et cavernes, naturelles ou pas mais n'utilisaient la crypte qu'avec la volonté claire d'évoquer un dieu ou un défunt. Or si vous êtes "restée" dans cette crypte c'est qu'elle est symbolique ( vous inventez une fable) et donc un autre chose que vous n'avez pas clairement communiqué.

Ne prenez pas ombrage de ces critiques que vous pouvez utiliser ou jeter aux orties !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Pierre Poccioni
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 3237
Age : 69
Localisation : Loiret
Date d'inscription : 10/12/2005

MessageSujet: Au hasard d'une plage bretonne   29/6/2011, 15:20

Amusantes ces histoires de pseudos ( ceux qui me connaissent savent que je ne les aime pas du tout ! ) mais sans réelle importance car je n'ai aucune raison de douter de le paternité ( maternité?) de ce texte.

J'ai songé à cette histoire racontée par Woody Allen :

" Saviez-vous que l'Odyssée n'a pas été écrite par Homère mais par un autre grec qui par le plus grand des hasards s'appelait aussi Homère. "

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
barbara

avatar

Nombre de messages : 15
Age : 62
Localisation : Ici bien entendu !
Date d'inscription : 28/06/2011

MessageSujet: Re: Au hasard d'un plage bretonne...   29/6/2011, 15:35

Merci Jean-Pierre de ces critiques constructives. J'essaierai à l'avenir d'éviter les hiatus!

- Vous faites le choix d'une versification dont le mètre est contrôlé et les rimes présentes. La question n'est pas ici du caractère peu actuel de ce choix mais bien de l'exigence qu'il suppose.
Il faut à mon sens que vous observiez une certaine régularité dans l'irrégularité.

Juste un exemple: je crois que le texte aurait gagné à ce que la métrique des deux derniers vers soit identique à celle des vers 3 et 4. Voyez-vous mon propos ?


Oui, je vois votre propos, j'essaierai d'y être attentive désormais, objectivement, je m'en rends compte à présent.

Quant à la crypte, c'est une erreur de ma part de n'avoir pas pris en considération le caractère religieux qui s'y attache, je n'y ai tout simplement pas pensé!! Rolling Eyes

Merci merci d'avoir pris le temps de lire et de faire vos remarques, j'en tiendrai compte, c'est ainsi que l'on progresse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
barbara

avatar

Nombre de messages : 15
Age : 62
Localisation : Ici bien entendu !
Date d'inscription : 28/06/2011

MessageSujet: Re: Au hasard d'un plage bretonne...   29/6/2011, 15:43

Jean-Pierre Poccioni a écrit:
Amusantes ces histoires de pseudos ( ceux qui me connaissent savent que je ne les aime pas du tout ! ) mais sans réelle importance car je n'ai aucune raison de douter de le paternité ( maternité?) de ce texte.

J'ai songé à cette histoire racontée par Woody Allen :

" Saviez-vous que l'Odyssée n'a pas été écrite par Homère mais par un autre grec qui par le plus grand des hasards s'appelait aussi Homère. "


J'étais en train d'écrire quand vous avez posté ce message...

Sacré Woody Allen mouha

Pour les pseudos, c'est simplement une manière de "protéger" son anonymat sur cette vaste toile qu'est devenue internet, tout simplement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
abdel
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 242
Age : 65
Localisation : Rabat, Maroc
Date d'inscription : 25/05/2011

MessageSujet: Re: Au hasard d'un plage bretonne...   29/6/2011, 16:22

Dans votre poème je ressens de la solitude, une âme perdue qui se cherche. Les termes employés pour le transmettre, l'ambiance générale, invitent presque au recueillement et à la contemplation.

Comme le poète est un magicien des mots qui les agence de telle sorte qu'une image ou une impression s'impose au lecteur, ce dernier ne peut au risque de fausser le but du poète, suggérer d'autres mots ou d'autres façons de les agencer.

A moins que le poète ne soit pas sûr de ses mots, ni de l'image qu'il veut concrétiser par écrit. Il n'est donc plus poète mais un raconteur de quelque chose dont la signification importe peu poétiquement.

Si vous êtes sûre de vous, alors je suis sûr d'avoir compris que tous vos mots sont liés ( marcher seul, voyager au dessus des mers, sanctuaire, crypte, logis lointain) pour me transmettre une situation de recherche de soi, presque religieuse, une âme morte qui ne sort pas de la crypte, de son cocon à vrai dire, mais vivante par l'écriture même de ce poème.

PS : comme le titre reflète l'image du texte, rectifiez l'erreur qui est dedans.

Bon courage dans vos écrits Barbara.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ecrire.clicforum.com  et http://apprendreoualessai.fo
François
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 2370
Age : 54
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Au hasard d'un plage bretonne...   29/6/2011, 16:53

Le point fort de ce poème est, à mes yeux, son pouvoir évocateur. J'étais avec vous sur le plage en le lisant, j'ai senti la brise, vu le narval et me serais bien couché dans la crypte.

Malgré cela il ne m'a pas transporté outre mesure parce que la mise en mots (qui fait qu'un texte devient ou non poème) ne m'a semblé ni très originale ni très aboutie.

Le poème commence par un cliché : la personne qui marche le long de la mer en rêvassant. En soi ça ne me dérange pas du tout car sur le fond presque tout est devenu cliché aujourd'hui, mais tout l'art de la poésie à mes yeux est justement d'exprimer les choses d'une façon qui soit à la fois belle, neuve et surprenante. Et c'est sur ce plan-là que votre texte me laisse un peu sur ma faim.

Je rejoins la remarque de Jean-Pierre Poccioni sur la métrique. En ce qui concerne les hyatus, il a raison aussi mais j'avoue que cela ne m'avait pas frappé à la première lecture. Rien ne lui échappe à notre Jean-Pierre !

Un tout petit détail : pourquoi cette virgule avant le verbe à la deuxième ligne ? Personnellement je préfère lire cette ligne sans faire de pause, c'est plus coulant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Pierre Poccioni
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 3237
Age : 69
Localisation : Loiret
Date d'inscription : 10/12/2005

MessageSujet: Au hasard d'une plage bretonne   29/6/2011, 16:58

J'ai passé une partie de ma vie à corriger des essais littéraires d'élèves de divers niveaux, le tout avec bienveillance je crois, mais sans états d'âme.

J'ai deviné chez Barbara une écriture débutante ce qui n'est pas lui faire injure et j'ai pensé qu'elle avait plus besoin de pistes concrètes de travail que de propos impressionnistes.

Mon expérience me permet de différencier un essai littéraire (il en est de très prometteurs) d'une oeuvre accomplie et à juger comme telle. La confusion des deux quand bien même comme en toute classification il existerait une frontière difficile à tracer, ne présente aucun intérêt. Au contraire elle est de nature à brider toutes possibilité de progrès.

Vouloir, comme le fait Abdel, s'en tenir au sacro saint "ressenti" qu'on appliquerait à tout texte quel que soit son état et ses ambitions réelles, est une attitude aussi flatteuse pour l'auteur que vaine. Il est évidement plus facile de pratiquer une critique littéraire d'impression que de jugement car la première est indiscutable par définition tandis que l'autre suppose une culture et un sens très fin de la lecture qui n'est pas inné que je sache.

En peu de temps Barbara aura eu les deux, qu'elle en fasse ce qu'elle pense devoir en faire est le mieux que je lui souhaite. Sinon il lui reste la très mesurée et pertinente critique de John. Barbara est une auteure comblée !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
barbara

avatar

Nombre de messages : 15
Age : 62
Localisation : Ici bien entendu !
Date d'inscription : 28/06/2011

MessageSujet: Re: Au hasard d'un plage bretonne...   29/6/2011, 18:53

Merci à vous de m'avoir fait part de vos impressions

Tout d'abord, à Abdel, j'ai effectivement oublié le e de "d'une plage", c'est une faute d'étourderie que je ne peux hélas plus corriger et c'est bien dommage...

Merci de votre critique d'impression, elle est généreuse à mon égard et je la retiens de grand cœur, même si, grâce à la critique de jugement de Jean-Pierre renforcée par celle John, je me rends compte des (grosses) erreurs que j'ai faites, à vrai dire je ne connais pas les règles de la poésie (pour les hiatus j'aurais dû m'en rendre compte toute seule mais voilà...), j'écris pour m'amuser et je n'ai jamais eu l'idée de me faire une auto-critique, faute qui ne se produira plus.

En me relisant maintenant je me dis que c'était tellement évident! Mais voilà, quand on a la solution c'est toujours plus facile n'est-ce pas? lol!

John, merci pour votre avis dont je tiens compte! Il est vrai que j'utilise des mots simples mais surtout, même si j'aime écrire, je ne suis pas poète! Mais je vais tout faire pour tendre à y ressembler... Être un peu originale mais avant tout suivre les règles, pour le reste on verra.
Oui, enfin je peux toujours essayer, ça ne mange pas de pain.

La virgule dont vous parlez est tout simplement une aberration que j'aurais dû spontanément corriger, sur ce coup-là j'ai un peu honte quand même!! pale

Je me sens bien avec vous tous ici...
Je vous suis reconnaissante de vos avis, enfin un endroit qui va m'aider à évoluer... Merci.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
François
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 2370
Age : 54
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Au hasard d'un plage bretonne...   29/6/2011, 19:07

Jean-Pierre Poccioni a écrit:
Vouloir, comme le fait Abdel, s'en tenir au sacro saint "ressenti" qu'on appliquerait à tout texte quel que soit son état et ses ambitions réelles, est une attitude aussi flatteuse pour l'auteur que vaine. Il est évidement plus facile de pratiquer une critique littéraire d'impression que de jugement car la première est indiscutable par définition tandis que l'autre suppose une culture et un sens très fin de la lecture qui n'est pas inné que je sache.

Comme je le dis et redis à chaque occasion, c'est ça qui fait l'intérêt et la richesse d'un forum : nous apportons des commentaires dont l'angle et l'ambition dépendent de nos formations, cultures et sensibilités respectives.

Certains excellent dans la critique littéraire, d'autres se contentent d'exprimer leur ressenti. Je pense qu'un auteur peut apprécier les deux. L'important est de savoir à quels avis on décide d'accorder plus ou moins d'importance et de ne pas se laisser leurrer par les commentaires exagérément élogieux de certains internautes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Pierre Poccioni
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 3237
Age : 69
Localisation : Loiret
Date d'inscription : 10/12/2005

MessageSujet: Au hasard d'une plage bretonne   29/6/2011, 19:24

John est le seul centriste extrémiste que je connaisse !

Plus sérieusement il a raison à condition d'admettre que les "ressentis" eux-mêmes peuvent être d'intérêt...variable.

En attendant bravo pour la modestie de Barbara qui me semble ( pur ressenti) tout à fait sincère et donc louable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
abdel
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 242
Age : 65
Localisation : Rabat, Maroc
Date d'inscription : 25/05/2011

MessageSujet: Re: Au hasard d'un plage bretonne...   29/6/2011, 19:58

Moi aussi je suis centriste (sans être extrémiste) mais sur un autre plan : celui du commentaire. Je ne fais pas UNIQUEMENT du commentaire impressioniste. L'occasion ne s'est pas encore présentée, ou par paresse alors, dans ce forum. Donc on ne peut en juger pour l'instant. Dans le mien (ce n'est pas une publicité, croyez-moi) j'ai fait souvent un alliage ( métallique, donc solide, hé, hé) entre ressenti et critique objective basée sur des critères littéraires et John peut en attester.

Un alliage modeste, certes, mais qui tient la route. J'aurais très bien pu décortiquer le poème de Barbara à la loupe des règles de la versification. Je le peux, avec plus de bonheur, qu'avec plus ou moins de bonheur.

Mais à quoi bon ? pourquoi lier mains et pieds de l'auteur à des règles astreignantes au risque de le dégoûter de tenter d'écrire de la poésie ? Pourquoi ne pas le laisser d'abords se promener à sa guise dans ce beau jardin verdoyant de la poésie avant de lui faire découvrir les mines qui sont en dessous , pour en voir sa mine déconfite ?

Le commentaire mixte dont je parle exige plus de temps et d'attention, bien plusque pour celui d'un critique avéré, rapide à la détente par expérience du métier, mais il est prenable et abordable. Il est à la portée de la "bourse" intellectuelle de quiconque veut faire un petit effort supplémentaire pour aider l'auteur à y voir plus clair.

Je crois que je vais m'y remettre dans mes prochains commentaires.

N'est-ce pas John ? Toi qui connais si bien mes "méthodes" d'approche...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ecrire.clicforum.com  et http://apprendreoualessai.fo
Jipi
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5890
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: Au hasard d'un plage bretonne...   29/6/2011, 22:53

Merci Barbara pour ce premier texte posté.

J'apprécie la volonté d'une rythmique particulière, mais à partir du moment où vous souhaitez une régularité, il faut dans certains cas respecter le nombre de syllabes.
Personnellement j'estime qu'il y a une certaine fraîcheur dans ce texte, mais j'oserais bien davantage sur le plan du langage. Et ce par l'utilisation de métaphores plus surprenantes. La poésie est avant tout un langage particulier qui n'a pas de rapport avec la prose. En fait je créerais une complexité de métaphores plus originales plutôt que de complexifier le texte par l'emploi de mots moins usités.

Osez l'audace qui a du sens et donc soyez plus folle, mais en sachant toujours ce que vous faites (pas du grand n'importe quoi comme on le découvre parfois en art).

Ce n'est qu'un avis strictement personnel.


_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.frandidac.net
barbara

avatar

Nombre de messages : 15
Age : 62
Localisation : Ici bien entendu !
Date d'inscription : 28/06/2011

MessageSujet: Re: Au hasard d'un plage bretonne...   1/7/2011, 02:53

Jipi a écrit:
Merci Barbara pour ce premier texte posté.

J'apprécie la volonté d'une rythmique particulière, mais à partir du moment où vous souhaitez une régularité, il faut dans certains cas respecter le nombre de syllabes.
Personnellement j'estime qu'il y a une certaine fraîcheur dans ce texte, mais j'oserais bien davantage sur le plan du langage. Et ce par l'utilisation de métaphores plus surprenantes. La poésie est avant tout un langage particulier qui n'a pas de rapport avec la prose. En fait je créerais une complexité de métaphores plus originales plutôt que de complexifier le texte par l'emploi de mots moins usités.

Osez l'audace qui a du sens et donc soyez plus folle, mais en sachant toujours ce que vous faites (pas du grand n'importe quoi comme on le découvre parfois en art).

Ce n'est qu'un avis strictement personnel.



Merci Jipi de me donner votre sentiment au sujet de mon texte.
Vous savez que j'ai lu TOUS VOS TEXTES sur ce forum??
Cela m'a pris une bonne partie de la journée du 29 juin et il faut encore que je les relise...

Alors quand vous me dites "complexité de métaphores plus originales et plus surprenantes" je vois tout à fait à quoi vous faites allusion sauf que................ Je suis bien infichue de faire comme vous!!!

Les poèmes contemporains je les découvre avec vous !

Mais mon imagination, au plus loin qu'elle puisse aller, ne pourra jamais être en mesure d'être aussi prolifique que la vôtre, j'avoue que j'ai été clouée sur place! scratch
Je ne me suis donc permis aucune remarque ni commentaire, avant ça il faut que je les relise!! Encore et encore... study

Je vais reprendre mon texte, essayer de faire quelque chose (même thème) et je verrai vos remarques.
Aurai-je compris ?
Me serai-je encore plantée ??

J'ai l'impression d'être en 6ème avec des Terminales, c'est assez curieux comme impression mais confortable quelque part...
Je suis toujours restée très jeune (d'esprit bien sûr !)...

Jean-Pierre pense que je suis modeste... Que nenni !!!
J'ai simplement conscience de mes lacunes (mes limites ? Non, je peux faire mieux !!) et vous suis reconnaissante de m'aider à progresser Wink

Au fond, c'est tout ce que je demande...
Et si on me dit, à l'issue de plusieurs textes : "Barbara va planter des tomates, tu y réussiras mieux", je serai en colère après vous (amour-propre indigné !), je le ferai savoir, mais j'en tiendrai compte car au fond j'aime bien jardiner aussi... lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jipi
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5890
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: Au hasard d'un plage bretonne...   2/7/2011, 00:46

Merci Marilou d'avoir lu TOUS MES TEXTES poétiques dans ce forum.
Touché d'autant plus que cela vous a pris une partie importante de votre journée, me dites-vous !

Vous ne devez pas faire comme moi, mais créez votre imaginaire en utilisant un langage plus surprenant.

C'est un très long travail et il faut beaucoup de patience.

Laissez-vous guider par les mots avant de vouloir nécessairement raconter quelque chose de précis au départ... une piste parmi d'autres que je pourrais développer plus longuement.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.frandidac.net
Marilou
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 425
Age : 28
Localisation : Nantes-Lyon
Date d'inscription : 14/05/2011

MessageSujet: Re: Au hasard d'un plage bretonne...   2/7/2011, 13:13

Jipi a écrit:
Merci Marilou d'avoir lu TOUS MES TEXTES poétiques dans ce forum.

J'espère que vous êtes allé dormir juste après, ahhhh la fatigue ! mouha

:-)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Au hasard d'un plage bretonne...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Au hasard d'un plage bretonne...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Plage Bretonne " Rosaire"
» Coquillage Cap Breton - (Pollicipes pollicipes)
» La Plage Bretonne
» coffret "le donjon de Naheulbeuk à la plage"
» plage juno beach wn31 au 1/72

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Passion des mots :: Forums de discussions :: Les écrits de nos membres-
Sauter vers: