Passion des mots

Forum culturel
 
AccueilCalendrierFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Tragique traversée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
abdel
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 242
Age : 65
Localisation : Rabat, Maroc
Date d'inscription : 25/05/2011

MessageSujet: Tragique traversée   18/6/2011, 17:32

Lui :
- Pfffff ! Que c'est encore loin ce maudit trottoir ! Voilà déjà 20 minutes que je traverse cette fichue rue pour aller me coller à mes herbes préférées, de l'autre côté. J'ai beau saliver, à me tordre la langue, pour adoucir la rugosité de l'asphalte qui empêche mon corps flasque de progresser. Rien n'y fait, je ne peux échapper à ma lenteur toute naturelle.

- Tiens, plus de soleil ! Ah ! c'est l'ombre d'un bipède ! Il traverse lui aussi . le voilà qui s'avance vers moi à grands pas. Mon dieu ! Va t'il au moins avoir la décence de m'éviter ?

- Que oui ! Il se penche même sur moi et me dévisage à me croquer ! Me croquer ? Oh, le salaud ! Il fait sans doute la cueillette de mes congénères aux alentours, escargophage sauvage qu'il est !

- Que n'ai-je ses longues jambes, pour prendre la clé des champs ! Mais la nature m'a fait ainsi, rampant toute ma vie, avec par dessus le marché et par dessus mon dos, mon gîte exigu en sac à dos, s'offrant en premier aux chocs des semelles. Même pas une carapace pour ne pas s'obliger à carapater. Comme une tortue. Le tort qui tue.

- Une tortue ? J'aurais bien aimé, tiens, à la voir traverser celle-là ! Juste pour baver un coup sur sa façon de ramer à quatre pagaies et sa tête de hareng sorry aux yeux ronds-points, tapant la mesure avec sa tête sur le sol à chaque avancée tortuesque. Tu parles d'une traversée ! Une vraie pagaille !

- Hé, monsieur, allez voir ailleurs si j'y traîne ! Vous me pompez l'air ! Pas de réponse. Cet ignare d'humain ne comprend rien au langage escargotique ! Il pense sans doute au fait de me rincer fort et m'ébouillanter aussi sec, histoire de m'avaler avec ma mort chaude, encore dans l'âme !

- Que non ! il se lève et esquive de justesse je ne sais quoi !

Moi :

- Bah ! après tout ce n'est pas mon affaire ! cet infortuné escargot a pris le risque de traverser pour je ne sais quelle destination , ni dans quel dessein. Si je le déplace, je vais me salir les mains. Je ne sais pas sur quelle merde, crotte ou crachat il a traîné son corps ! et si je le laisse à son sprint au ralenti, il risque de terminer son parcours sous un pneu.

- Un pneu ? Vite ! Vite !

- Ah! Le salaud de chauffard ! il a failli me renverser ! et dire que j'allais y passer par la faute d'un minable mollusque ! Na ! Qu'il se débrouille pour n'espérer se retrouver qu'entre deux roues au lieu d'une ! C'est l'avantage d'être minuscule , n'est-ce pas minus !

Je reprends mon chemin vers l'épicerie du coin, avec le secret espoir que les voitures rares se fassent encore plus rares. Avec l'ardent souhait que cet inconscient usager de la chaussée ne se fasse pas faucher…

De retour, je remarque passer justement, injustement plutôt, une "rare" voiture. La voiture de trop.

Au loin, derrière elle, je distingue vaguement un minuscule logis gris effondré en débris sur son blanc locataire. Une bouillie. Une mini boucherie.

Je me dis piteusement, en la circonstance non atténuante : bêtise humaine préméditée contre son dissemblable.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ecrire.clicforum.com  et http://apprendreoualessai.fo
François
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 2380
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Tragique traversée   30/6/2011, 11:58

La succession de deux points de vue sur une même scène est un procédé qui n'est certes pas neuf mais que je trouve toujours intéressant.

Mais dans le cas présent le récit est tellement court que l'ensemble manque un peu de fond, et surtout je trouve la conclusion du moi fort étrange.

Une voiture qui écrase un escargot, est-ce un exemple de "bêtise humaine préméditée" ? Si le chauffeur a vu l'escargot (en admettant que cela soit plausible), j'appellerais plutôt cela un manque de respect envers les petits animaux.


Autre chose : le jeu de mot "tortue / tort (qui) tue" est tellement éculé que le seul effet qu'il puisse encore produire sur un lecteur est un sentiment de lassitude. Je sais que tu es capable de jeux de mots nettement plus surprenants.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
abdel
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 242
Age : 65
Localisation : Rabat, Maroc
Date d'inscription : 25/05/2011

MessageSujet: Re: Tragique traversée   30/6/2011, 14:14

Merci John, pour cet effort de lecture et d'analyse.

A te lire, je me pose aussi la question légitime de savoir si le thème de l'escargot qui traverse la rue n'est pas lui-même éculé.

Je me représente un pauvre écrivaillant qui à chaque fois qu'il pose le pied de sa plume sur un thème quelconque, une pancarte surgit avec les mots : "désolé ! sujet éculé !"

L'espace de l'inspiration se rétrécit comme une peau de chagrin.

Face au groupe de mot "la tortue" il existe le groupe de mot "le tort tue", qui est, lui, un adage et non un jeu de mots. Je n'ai donc rien "inventé", à part le "qui"

La "bêtise humaine préméditée" ne concerne pas le chauffard. Il est censé ne pas voir du tout un escargot sous son pneu, autrement ce serait ridicule comme idée. Elle concerne "MOI" qui n'a pas daigné déplacer cet escargot de crainte de se salir par "je ne sais quelle crotte,etc".

Si le texte ne le signifie pas, c'est que j'ai encore beaucoup de chemin à faire...

Tout le plaisir a été pour moi , John .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ecrire.clicforum.com  et http://apprendreoualessai.fo
Gosayn
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 1027
Date d'inscription : 26/04/2006

MessageSujet: Re: Tragique traversée   30/6/2011, 14:25

Je ne sais pas parler des textes des autres. Manque de culture littéraire, et crainte de ne pas fournir d'analyse pertinente concernant le fond.
Ce n'est pas parce que je ne commente pas, que je ne lis pas les textes et mes silences ne sont pas méprisants.
Merci donc à John d'avoir mis des mots sur ce que j'avais du mal à exprimer.
Je n'ai pour ma part pas trouvé le texte trop court. Et j'ai trouvé amusante la partie où s'exprime cet escargot gouailleur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
François
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 2380
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Tragique traversée   30/6/2011, 15:48

abdel a écrit:
A te lire, je me pose aussi la question légitime de savoir si le thème de l'escargot qui traverse la rue n'est pas lui-même éculé.

L'espace de l'inspiration se rétrécit comme une peau de chagrin.

En effet, mais il reste heureusement aux écrivains ce formidable pouvoir de dire les choses d'une façon neuve, de les faire voir sous un autre angle, de transcender la réalité comme la fiction par une écriture qui élève le lecteur vers les hautes sphères du plaisir littéraire.

abdel a écrit:
La "bêtise humaine préméditée" ne concerne pas le chauffard. Il est censé ne pas voir du tout un escargot sous son pneu, autrement ce serait ridicule comme idée. Elle concerne "MOI" qui n'a pas daigné déplacer cet escargot de crainte de se salir par "je ne sais quelle crotte,etc".

En interprétant mal cette conclusion, je t'ai involontairement sous-estimé et te prie de bien vouloir m'en excuser. Reste que même si cela concerne MOI, je me demande si le terme "bêtise" est bien choisi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marilou
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 425
Age : 28
Localisation : Nantes-Lyon
Date d'inscription : 14/05/2011

MessageSujet: Re: Tragique traversée   30/6/2011, 16:13

John a écrit:

En interprétant mal cette conclusion, je t'ai involontairement sous-estimé et te prie de bien vouloir m'en excuser. Reste que même si cela concerne MOI, je me demande si le terme "bêtise" est bien choisi.

J'avais compris comme vous John. Même si en relisant ça me parait finalement clair...

Dommage car j'aime beaucoup cet écrit et l'idée "de la succession de deux points de vue sur une même scène" (Cela porte-t-il un nom spécifique ?) Peut-être souvent usité mais toujours sympa à lire !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
abdel
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 242
Age : 65
Localisation : Rabat, Maroc
Date d'inscription : 25/05/2011

MessageSujet: Re: Tragique traversée   30/6/2011, 16:49

Gosayn, merci infiniment pour votre avis personnel et d'avoir confirmé la lecture de John.

Marilou, merci infiniment d'avoir confirmé l'interprétation de John et d'avoir apprécié.

Trois avis concordants sur le flou de la conclusion, cela est sans appel. Il n'y a pas lieu , John, d'avoir sous-estimé la direction de ma pensée .

En écrivant ce court texte, je n'avais nullement en tête un quelconque procédé littéraire d'opposition de cette sorte. Je le jure. C'est un pur hasard.

Oui, John, j'avais bien mûri le contenu de la dernière phrase : bêtise a une relation avec la "bête" (escargot), je sais, un mollusque n'est pas une bête, mais c'est la forme poétique qui est visée. Le mot bêtise renvoie donc à bête, et "humaine" renvoie et s'oppose à "dissemblable". L'homme est une bête, pas seulement face à son semblable mais aussi à son dissemblable.

Voulez-vous que je vous dise une chose ? Le bonheur peut venir de peu de choses mais dont la portée est immense.

Aujourd'hui, avec trois brefs mais précieux avis, je me sens heureux !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ecrire.clicforum.com  et http://apprendreoualessai.fo
François
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 2380
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Tragique traversée   30/6/2011, 18:16

Gosayn a écrit:
Merci donc à John d'avoir mis des mots sur ce que j'avais du mal à exprimer.
Je n'ai pour ma part pas trouvé le texte trop court.

C'est moi, j'en suis bien conscient, qui ai sans doute un problème avec les textes narratifs très courts. Nous l'avions déjà constaté, si je me souvent bien, en discutant de certains de vos propres textes, Gosayn, qui avaient eux aussi la particularité d'être très courts.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tragique traversée   

Revenir en haut Aller en bas
 
Tragique traversée
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La mode, la beauté à travers les âges
» [série] L'inspecteur Doublet à travers le monde
» [Capote, Truman] La traversée de l'été
» A travers les vitres d'une voiture et nuages
» Activités des officiers durant la traversée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Passion des mots :: Forums de discussions :: Les écrits de nos membres-
Sauter vers: