Passion des mots

Forum culturel
 
AccueilCalendrierFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Qu'écoutez-vous à cet instant précis ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 11 ... 17, 18, 19
AuteurMessage
Jean-Pierre Poccioni
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 3237
Age : 69
Localisation : Loiret
Date d'inscription : 10/12/2005

MessageSujet: Qu'écoutez-vous à cet instant précis ?    1/7/2013, 08:39

J'ai écouté quelques morceaux d'Armando Prada et j'ai trouvé les mélodies souvent délicates et harmonieuses et la voix fort belle bien que non dénuée d'une pointe de mièvrerie à certains moments.

Reste que je ne comprends pas l'espagnol qui est de plus une langue qui sonne peu agréablement  à mes oreilles.

Majalis, dont l'évident éclectisme est réjouissant, nous propose ici une intéressante découverte ( pour ceux qui découvrent bien sûr ! ) dans un domaine qui change de ce que Kundera nommait "la bêtise des guitares électriques" pour désigner la dictature du rock et de ses multiples produits dérivés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Majalis
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 202
Age : 72
Date d'inscription : 28/05/2013

MessageSujet: Re: Qu'écoutez-vous à cet instant précis ?   1/7/2013, 17:15

Rokia Traore Mbifo

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Il est vrai que l’union fait la force
Merci à toi mon aimé
Quoiqu‘il arrive d’être à mes côtés,
Du temps de ma solitude et de mes angoisses,
Je n’ai gardé qu’un souvenir lointain.
A présent je suis forte de ton soutien.
Ta présence me rend radieuse.

Je me souviens encore de mes tristes pensées.
Lorsque j’observais ces couples
Qui croulent sous le poids de leur union.
Les hommes et les femmes pour lesquels
L’union devient un carcan.

"La solitude me garantirait une vie plus agréable",
Me disais-je.
Je n’aurais pas à supporter la douce amertume
Qui s’installe dans les couples au fil du temps.
Ainsi je ne vivrais que des histoires d’amour.
Jamais d’union amère.

Ces tristes pensées sont loin derrière
A tes côtés, j’ai franchi une étape.
Lorsque les choses vont mal.
On se quitte.
Qu’on se le dise
Lorsqu’on est heureux.

Merci mon aimé, merci Ô chéri.
De l’époque de ma solitude, je t’ai amené un contenant vide
Tu me l’as rempli d’amour, tu me l’as rempli de bonheur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Pierre Poccioni
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 3237
Age : 69
Localisation : Loiret
Date d'inscription : 10/12/2005

MessageSujet: Qu'écoutez-vous à cet instant précis ?    1/7/2013, 19:21

C'est toujours intéressant de retrouver ce style si particulier de la musique malienne et la voix est touchante même si je préfère l'énergie de Salif Keita.

Par contre nous proposer le texte in-extenso n'était pas indispensable tant il est indigent! Comme avec beaucoup de chansons il est parfois salutaire de ne pas comprendre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Majalis
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 202
Age : 72
Date d'inscription : 28/05/2013

MessageSujet: Re: Qu'écoutez-vous à cet instant précis ?   1/7/2013, 19:42

oui, Jean-Pierre, , une voix superbe et typique,forte et nuancée, à la fois douce
D'accord avec toi de ne pas mettre la traduction qui n'est pas toujours fidèle.
Kalif Seita est aussi un de mes préférés pour la chanson malienne avec Ali Farka Touré e Toumani Diabaté pour Hawa dolo.
des chanteurs et musiciens authentiques!
,

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Majalis
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 202
Age : 72
Date d'inscription : 28/05/2013

MessageSujet: Re: Qu'écoutez-vous à cet instant précis ?   3/7/2013, 13:07

Léo Ferré chante Rimbaud : Les poètes de sept ans

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Arthur Rimbaud1 Et la Mère, fermant le livre du devoir,
S’en allait satisfaite et très fière, sans voir,
Dans les yeux bleus et sous le front plein d’éminences,
L’âme de son enfant livrée aux répugnances.

5 Tout le jour il suait d’obéissance ; très
Intelligent ; pourtant des tics noirs, quelques traits
Semblaient prouver en lui d’âcres hypocrisies.
Dans l’ombre des couloirs aux tentures moisies,
En passant il tirait la langue, les deux poings
10 À l’aine, et dans ses yeux fermés voyait des points.
Une porte s’ouvrait sur le soir : à la lampe,
On le voyait, là-haut, qui râlait sur la rampe,
Sous un golfe de jour pendant du toit. L’été
Surtout, vaincu, stupide, il était entêté
15 À se renfermer dans la fraîcheur des latrines :
Il pensait là, tranquille et livrant ses narines.

Quand, lavé des odeurs du jour, le jardinet
Derrière la maison, en hiver, s’illunait,
Gisant au pied d’un mur, enterré dans la marne
20 Et pour des visions écrasant son œil darne,
Il écoutait grouiller les galeux espaliers.
Pitié ! Ces enfants seuls étaient ses familiers
Qui, chétifs, fronts nus, œil déteignant sur la joue,
Cachant de maigres doigts jaunes et noirs de boue
25 Sous des habits puant la foire et tout vieillots,
Conversaient avec la douceur des idiots !
Et si, l’ayant surpris à des pitiés immondes,
Sa mère s’effrayait ; les tendresses, profondes,
De l’enfant se jetaient sur cet étonnement.
30 C’était bon. Elle avait le bleu regard, — qui ment !

À sept ans, il faisait des romans, sur la vie
Du grand désert, où luit la Liberté ravie,
Forêts, soleils, rives, savanes ! — Il s’aidait
De journaux illustrés où, rouge, il regardait
35 Des Espagnoles rire et des Italiennes.
Quand venait, l’œil brun, folle, en robes d’indiennes,
— Huit ans, — la fille des ouvriers d’à côté,
La petite brutale, et qu’elle avait sauté,
Dans un coin, sur son dos, en secouant ses tresses,
40 Et qu’il était sous elle, il lui mordait les fesses,
Car elle ne portait jamais de pantalons ;
— Et, par elle meurtri des poings et des talons,
Remportait les saveurs de sa peau dans sa chambre.

Il craignait les blafards dimanches de décembre,
45 Où, pommadé, sur un guéridon d’acajou,
Il lisait une Bible à la tranche vert-chou ;
Des rêves l’oppressaient chaque nuit dans l’alcôve.
Il n’aimait pas Dieu ; mais les hommes, qu’au soir fauve,
Noirs, en blouse, il voyait rentrer dans le faubourg
50 Où les crieurs, en trois roulements de tambour,
Font autour des édits rire et gronder les foules.
— Il rêvait la prairie amoureuse, où des houles
Lumineuses, parfums sains, pubescences d’or,
Font leur remuement calme et prennent leur essor !

55 Et comme il savourait surtout les sombres choses,
Quand, dans la chambre nue aux persiennes closes,
Haute et bleue, âcrement prise d’humidité,
Il lisait son roman sans cesse médité,
Plein de lourds ciels ocreux et de forêts noyées,
60 De fleurs de chair aux bois sidérals déployées,
Vertige, écroulements, déroutes et pitié !
— Tandis que se faisait la rumeur du quartier,
En bas, — seul, et couché sur des pièces de toile
64 Écrue, et pressentant violemment la voile !



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Pierre Poccioni
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 3237
Age : 69
Localisation : Loiret
Date d'inscription : 10/12/2005

MessageSujet: Qu'écoutez-vous à cet instant précis ?    3/7/2013, 14:06

Le texte...c'est Rimbaud,  c'est-à-dire un des plus grands génies poétiques de tous les temps. L'interprétation de Ferré  accompli l'exploit de servir ce texte sublime, de lui donner l'âpre sensualité d'une mise en voix fascinante. Une très grande réussite.

J'ai entendu il y peu le chanteur Cali qui disait se placer dans le sillage de Léo Ferré.

Attendrissant,  non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jipi
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5900
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: Qu'écoutez-vous à cet instant précis ?   3/7/2013, 19:02

Très beau texte et très belle interprétation : deux grands !

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.frandidac.net
Majalis
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 202
Age : 72
Date d'inscription : 28/05/2013

MessageSujet: Re: Qu'écoutez-vous à cet instant précis ?   4/9/2013, 12:16

Clara Schumann ;nocturne

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gosayn
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 1026
Date d'inscription : 26/04/2006

MessageSujet: Re: Qu'écoutez-vous à cet instant précis ?   5/9/2013, 07:42

Jean-Pierre Poccioni a écrit:

J'ai entendu il y peu le chanteur Cali qui disait se placer dans le sillage de Léo Ferré.

Attendrissant,  non ?

Autant que David Douillet dans les pas de Mère Térésa.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jipi
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5900
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: Qu'écoutez-vous à cet instant précis ?   6/9/2013, 23:50

Autant que la machine marketing belge STROMAE que l'on ose comparer à Brel parce que ce jeune homme (évidemment simple et ne se prenant pas la tête !!!) roule les R et a des revendications...

Content de vous revoir Gosayn.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.frandidac.net
Majalis
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 202
Age : 72
Date d'inscription : 28/05/2013

MessageSujet: Re: Qu'écoutez-vous à cet instant précis ?   30/9/2013, 13:50

j'écoute Agnes Obel



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Un album d’un dépouillement et d’une délicatesse infinie illumine l’automne.
Une voix douce, un subtil jeu pianistique - à peine rehaussé par d’autres instruments -, des compositions fluides, des textes imagés, le tout venant d’une jeune femme un peu timide et secrète.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
François
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 2379
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Qu'écoutez-vous à cet instant précis ?   30/9/2013, 14:18

J'aime beaucoup Agnès Obel, dont j'ai acheté un CD après l'avoir découverte il y a quelques années... grâce à ce forum!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Majalis
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 202
Age : 72
Date d'inscription : 28/05/2013

MessageSujet: Re: Qu'écoutez-vous à cet instant précis ?   30/9/2013, 14:23

Et voici François que je la découvre aussi à mon tour, grace à un article de "La libre".
bonne journée!Wink 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Majalis
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 202
Age : 72
Date d'inscription : 28/05/2013

MessageSujet: Re: Qu'écoutez-vous à cet instant précis ?   8/10/2013, 18:07

LHASA DE SELA -la maréee haute

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Pierre Poccioni
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 3237
Age : 69
Localisation : Loiret
Date d'inscription : 10/12/2005

MessageSujet: Qu'écoutez-vous à cet instant précis ?    9/10/2013, 16:26

Je ne connaissais pas cette chanteuse et à écouter cette "marée haute" ne perdais pas grand-chose: musique cent fois entendue, paroles creuses  et intentions pesantes de l'interprétation ( il faut dire qu'interpréter un texte qui n'a aucun sens est difficile.)

Même le clip est faiblard !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Qu'écoutez-vous à cet instant précis ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Qu'écoutez-vous à cet instant précis ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 19 sur 19Aller à la page : Précédent  1 ... 11 ... 17, 18, 19

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Passion des mots :: Forums de discussions :: La musique adoucit les coeurs-
Sauter vers: