Passion des mots

Forum culturel
 
AccueilCalendrierFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 LA LENTEUR de Kundera

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
François
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 2380
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: LA LENTEUR de Kundera   5/3/2011, 15:05

Je viens de lire LA LENTEUR de Kundera, un petit roman d'à peine 180 pages dont le titre devrait plaire à Jipi Wink.

Quelle délectation !

Je me suis régalé de la première à la dernière page. C'est drôle et surprenant. Au début, on croit être embarqué dans une sorte d'essai quasi philosophique, mais au fil des pages on se rend compte qu'on est bel et bien en train de lire un vrai roman, avec des personnages et des histoires qui s'entrecroisent.

Le style est extrêmement dépouillé, des phrases courtes mais qui font mouche, pas le moindre adjectif superflu, pas une virgule de trop.

Ca se lit très vite mais ça reste en tête longtemps après. Je le recommande sans hésiter à ceux qui ne l'auraient pas encore lu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Pierre Poccioni
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 3237
Age : 69
Localisation : Loiret
Date d'inscription : 10/12/2005

MessageSujet: LA LENTEUR de Kundera    6/3/2011, 17:06

A voir ton enthousiasme tu as, John, bien des plaisirs de lecture en perspective car La Lenteur est un bon texte mais n'est pas du plus haut Kundera comme le sont Risibles amours ou L'insoutenable légèreté de l'être, entre autres...

Bonnes lectures...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jipi
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5903
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: LA LENTEUR de Kundera   10/7/2011, 19:41

Pas encore lu La Lenteur malgré ma lenteur assumée !!!

Je crois que Callinira avait parlé quelque part d'un autre livre intéressant sur le même sujet.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.frandidac.net
Jipi
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5903
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: LA LENTEUR de Kundera   29/8/2011, 23:53

@ Callinira : quel est le nom de cet autre livre dont vous aviez parlé sur le même sujet ?

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.frandidac.net
callinira
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 265
Date d'inscription : 09/12/2005

MessageSujet: Re: LA LENTEUR de Kundera   30/8/2011, 10:02

Jipi a écrit:
@ Callinira : quel est le nom de cet autre livre dont vous aviez parlé sur le même sujet ?

Il s'agit de Du bon usage de la lenteur de Pierre Sansot, Rivages poche/Petite Bibliothèque.

J'en extrait ce passage qui me semble répondre à une question posée sur ce même forum :

[...) En présence d'une telle avalanche culturelle, certains d'entre nous entendent s'ouvrir à tous les événements du mois, au risque de s'épuiser et de perdre leur fraîcheur. D'autres, par souci de sécurité intellectuelle, se tiennent à l'abri de la foule de livres, de représentations théâtrales, de films. A la fin de l'année, ils tiennent le compte de toutes les productions culturelles médiocres auxquelles ils ont échappé. (...) Ils ne sont pas sans savoir que leur ont échappé quelques révélations, quelques chefs-d'oeuvre, mais ils entendent se soustraire à l'engorgement, à la nausée, ou encore ils déplacent leur ferveur sur d'autres territoires de la culture qu'ils croient encore préservés : une balade en montagne, un repas qu'ils auront cuisiné avec goût. Il n'empêche que cette dissidence que j'ai remarquée chez des hommes de qualité m'inquiète. Pour ma part, je n'ai jamais agi de cette sorte. Seulement il était rare que j'achète aussitôt un livre vanté de toutes parts ou que je me précipite à l'inauguration d'une exposition. J'attendais que le livre soit presque oublié, qu'il me faille chercher la salle où on projetait encore le film. J'étais enfin seul avec l'ouvrage, avec le film, nullement troublé par la cohue et les bavardages des admirateurs. De plus, ces productions, comme un vin de qualité, s'étaient bonifiées avec le temps; ce qui ne méritait pas d'être goûté s'était déposé. Il me fut parfois difficile de retrouver un film retiré de l'affiche. Deux, trois ans plus tard, il était à nouveau projeté et j'étais récompensé de ma longue patience.

En conséquence, je penche pour une culture douce, facultative, silencieuse, qui n'exclut pas, loin de là, le droit à la culture. Au terme de cette revendication qui a un sens particulier dans certains milieux, les individus auront le droit de ne pas lire, de ne pas aller au spectacle, sans être pour autant considérés comme des barbares ou des misérables, comme des êtres qui se sont exclus d'eux-mêmes de leur temps, de leur société. Ils n'auront pas mauvaise conscience, ils n'auront pas le sentiment d'avoir raté leur vie s'ils se sont tenus à l'écart de ces créations qui, seules, justifieraient une destinée. Celle-ci, ils l'auront accomplie à juste titre dans des actions ordinaires et qui, me semble-t-il, ne portent pas à conséquence. A mon avis, il existe un fâcheux entraînement d'une culture surexposée à un refus de la culture, tout comme la surinformation suscite la désinformation, ou la menace de disparition d'une culture provoque le "tout culture". [...]

Je redoute les effets pervers du "tout culture". Il suffirait que la culture devienne une obligation et non point un droit, qu'elle prétende se substituer à des pans entiers de la vie ordianire déclarée banale et insignifiante - ou qu'elle veuille nous les restituer sur un autre mode plus noble et plus intelligent.

Une telle crainte se justifie-t-elle ? J'ai cru remarquer certains signes inquiétants d'un impérialisme culturel, à tel point que la discrimination culturelle s'ajouterait à d'autres formes de discrimination. Un certain usage de la culture peut constituer, pour des êtres faibles, une échappatoire, un moyen de retarder le moment où, confronté à nous-même avec nos propres lumières, à nos risques et périls, nous aurons à nous rapprocher de ce que nous croyons être notre vérité. A condition de ne pas mettre à sac notre planète dans le désir louable d'en exhiber et d'en exhumer toutes les richesses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Pierre Poccioni
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 3237
Age : 69
Localisation : Loiret
Date d'inscription : 10/12/2005

MessageSujet: LA LENTEUR de Kundera    30/8/2011, 10:28

Un extrait très riche et qui mérite attention...

Cependant, il me semble que nous sommes bien loin "du tout culture" ( y compris dans ses formes impérialistes) que redoute Sansot et que "le droit à la non culture" triomphe un peu partout...

Car hélas douze années sont venues sur l'essai de Sansot et bien des choses sont autres. Même les grands vins ont évolué et ne gagnent plus grand chose à vieillir !

Cela dit j'ai toujours adoré cette fervente admiration des hommes pétris de culture pour la non culture ! Non que je mette en doute la sincérité de l'empathie de Pierre Sansot avec "les gens simples" mais entre celui qui creuse le sol et celui qui le regarde y compris avec affection, intérêt et ouverture, il restera toujours les courbatures et les ampoules !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gosayn
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 1027
Date d'inscription : 26/04/2006

MessageSujet: Re: LA LENTEUR de Kundera   30/8/2011, 11:19

Bien loin du "tout culture" également car la culture à été réduite aux arts. La culture, dans la perspective de l'éducation populaire comprend l'éducation artistique", mais pas seulement. La prétention du Conseil National de la Résistance à former des citoyens responsables et autonomes en liant jeunesse et culture n'est plus d'actualité, car les questions politiques, institutionnelles, ont été écartées du champ de la culture. La culture, c'est l'art. Et aujourd'hui, "l'art" est partout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jipi
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5903
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: LA LENTEUR de Kundera   31/8/2011, 23:43

Que de paroles vraiment exceptionnelles à mon sens dans les extraits que vous nous offrez, Callinira.

Il y a dans ces extraits quelques « vérités » si actuelles...

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.frandidac.net
Marilou
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 425
Age : 28
Localisation : Nantes-Lyon
Date d'inscription : 14/05/2011

MessageSujet: Re: LA LENTEUR de Kundera   1/9/2011, 15:44

Acheté ce jour !

Je pars le dévorer de ce pas, les premières pages lues en librairie sont tout à fait passionnantes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: LA LENTEUR de Kundera   

Revenir en haut Aller en bas
 
LA LENTEUR de Kundera
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Kundera, Milan] La lenteur
» [AIDE] Lenteur SMS, applications,...
» [Kundera, Milan] L'insoutenable légèreté de l'être
» [AIDE] lenteur opera 10
» [Kundera, Milan] La valse aux adieux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Passion des mots :: Forums de discussions :: La littérature et le langage-
Sauter vers: