Passion des mots

Forum culturel
 
AccueilCalendrierFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La Vie Obstinée de Wallace Stegner

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
François
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 2380
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: La Vie Obstinée de Wallace Stegner   30/1/2011, 12:32

J'ai déjà évoqué à quelques reprises ce roman que j'ai lu sur le conseils de Jean-Pierre Poccioni, mais je trouve qu'il mérite bien un nouveau sujet pour lui tout seul.

Ma seule erreur a peut-être été de vouloir le lire dans sa version originale en American English car la richesse de vocabulaire de Wallace Stegner m'a obligé à consulter régulièrement mon dictionnaire, ce qui a considérablement ralenti ma lecture, mais c'était mon choix. Il n'y a pas que le vocabulaire, du reste, car Stegner a un style assez particulier, nettement plus difficile (pour un francophone, s'entend) que Paul Auster par exemple, pour prendre une comparaison avec un auteur dont j'ai lu plusieurs livres en anglais. Bref, tout ça pour dire que je ne recommanderais la lecture de Stegner en version orginale qu'à ceux d'entre vous qui ont un excellent niveau d'anglais. En ce qui me concerne, mon prochain Stegner sera en français, parce que je suis curieux de voir comment son traducteur parvient à adapter ce genre d'écriture en français.

Ces considérations linguistiques mise à part, LA VIE OBSTINÉE est un roman que je vous recommande à tous sans hésitation aucune, car c'est un texte très riche à tous points de vue.

La narration est bien construite. Certes ce n'est pas un thriller mais il y a suffisamment d'éléments qui donnent envie de continuer à lire et jamais on ne s'ennuie - or vous savez que je m'ennuie vite, n'est-ce pas !

Les personnages sont à la fois crédibles, attachants et intéressants. Si le narrateur ne se gêne pas pour développer en long et en large son point de vue et ses arguments, il prend également un malin plaisir à rendre convaincants les arguments opposés qui sont tenus par les autres protagonistes de ce roman. Il y a chez Stegner une capacité d'intro-inspection et de remise en cause des croyances et vérités personnelles qui m'a beaucoup plu.

Les thèmes abordés sont multiples et ils sont traités avec beaucoup d'intelligence. Il y a deux fils conducteurs dans ce roman, qui sont les deux personnes que le narrateur a rencontrées plus ou moins au même endroit et à la même période de sa vie, et dont il compte les histoires, qui se croisent et s'entrecroisent avec la sienne et celle de son voisinage. La première de ces deux personnes est Jim Peck, un espèce de gourou de la génération hyppie des sixties. La deuxième est Marian Catlin, une jeune femme charmante dont la vision des choses et le destin vont profondément bouleverser la vie de Joe Allston, le narrateur.

Je laisse à Jean-Pierre Poccioni, s'il le souhaite bien sûr, le plaisir d'en dire plus sur ce roman et cet écrivain qui est un des ses auteurs fétiche, si j'ai bien compris.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Pierre Poccioni
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 3237
Age : 69
Localisation : Loiret
Date d'inscription : 10/12/2005

MessageSujet: La vie obstinée de Wallace Stegner   30/1/2011, 12:57

Sauf à faire un essai sur Stegner, je ne pense rien ajouter au message de John qui est assez complet et bien fait pour donner envie de lire ce roman.

Je précise cependant que d'autres textes de cet auteur sont disponibles chez Phébus et que j'en recommande fortement la lecture même si je persiste à penser que La Vie Obstinée est une excellente introduction à cet auteur magnifique. C'était aussi le point de vue de la personne qui m'a fait connaître Stegner, personne qui n'était rien moins que l'éditrice de Stegner en France.

Lisez donc cet auteur, par exemple le formidable roman qu'est Angle d'équilibre C'est tout autre chose que bien des textes "de peu" qu'on souhaite nous faire prendre de nos jours pour des chefs d'oeuvres.

J'ai pris note avec intérêt des remarques de John sur la langue de Stegner sans pouvoir donner d'avis personnel car je ne suis qu'un très piètre anglophone, incapable de lire quiconque dans en anglais. Dans aucune autre langue non plus sauf l'Italien pour des textes simples.

Dans sa version française la langue de Stegner est marquée par la réunion de la précision et de la plus grande clarté, sans un atome d'affectation ou d'effets. Elle est au service d'une remarquable intelligence doublée d'une grande sensibilité. Une élégance qui n'est pas loin pour moi d'être un idéal. Son éditrice, à qui j'ai fait allusion plus haut et qui était une redoutable directrice littéraire à l'oeil impitoyable, disait de Stegner qu'il était impossible d'en changer un seul mot.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jipi
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5903
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: La Vie Obstinée de Wallace Stegner   31/1/2011, 18:59

Merci John et Jean-Pierre pour vos éclairages à propos de ce livre que je devrai lire...

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.frandidac.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Vie Obstinée de Wallace Stegner   

Revenir en haut Aller en bas
 
La Vie Obstinée de Wallace Stegner
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Wallace STEGNER (Etats-Unis)
» [Watson, Larry] Montana 1948
» Wallace, Edgar
» Wallace, Edgar
» Des timbres Wallace et Gromit pour Noël

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Passion des mots :: Forums de discussions :: La littérature et le langage-
Sauter vers: