Passion des mots

Forum culturel
 
AccueilCalendrierFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Une oeuvre magistrale : INCENDIES DE DENIS VILLENEUVE

Aller en bas 
AuteurMessage
Jipi
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5906
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Une oeuvre magistrale : INCENDIES DE DENIS VILLENEUVE   16/1/2011, 12:53

Adaptation de la pièce de Wajdi Mouawad ce film magistral du cinéaste canadien Denis Villeneuve frise la perfection. J'oserais peut-être parler de chef-d'oeuvre.

Une force dramatique intense... une tragédie grecque en somme.

Une construction remarquable.

Un jeu d'une force émotionnelle exemplaire : il faut surtout retenir l'interprétation bouleversante du personnage-phare interprété par Lubna Azabal (comédienne belge entre parenthèses).

Personnellement c'est un des films qui m'ont le plus marqué depuis dix ans.



LE CONTEXTE :

Sa fidèle employée Nawal Marwan ayant rendu l'âme, le notaire montréalais Jean Lebel convoque à son bureau les enfants de la défunte, les jumeaux Jeanne et Simon, qu'il considère presque comme des membres de sa propre famille. Après la lecture du testament, maître Lebel remet à Jeanne une lettre adressée à son père, qu'elle croyait mort; puis à Simon une missive destinée à son frère, dont il ignorait l'existence. Dans ses dernières volontés, Nawal précise qu'elle refusera toute sépulture tant que ces lettres n'auront pas été délivrées à leurs destinataires. Suspendant sa formation de professeur en mathématiques, Jeanne s'envole pour le pays du Moyen-Orient où sa mère a vu le jour, à la recherche de son véritable géniteur. Son enquête l'amène à découvrir des pans insoupçonnés de la jeunesse de Nawal, alors que la guerre civile faisait rage dans le pays. Malgré sa colère envers la disparue, à qui il a toujours reproché une grande froideur, Simon part rejoindre Jeanne en compagnie de maître Lebel. Lequel a obtenu d'un confrère local des renseignements qui permettront au jeune homme de retrouver la trace de son mystérieux frère.


AVIS DE DENIS LORFÈVRE (JOURNALISTE DE LA LIBRE).


« Dès les premières images, Denis Villeneuve imprime son talent à cette adaptation de la pièce de théâtre de Wajdi Mouawad. Un simple plan sur le regard lourd de solitude et de désamour d’un enfant, dans quelque orphelinat du Proche-Orient, s’impose aux yeux du spectateur - le cadre, l’éclairage, la musique de Radiohead : tout y participe Cette image est d’emblée une information capitale, comme on s’en rendra compte plus tard. Tout au long d’"Incendies", récit complexe, poignant et bouleversant, la puissance de la mise en scène de Villeneuve transparaît dans l’égale attention qu’il accorde à ses personnages principaux comme aux nombreuses figures secondaires, parfois muettes : personne n’oubliera la mère musulmane du bus ou les quatre enfants courant dans des ruines, silhouettes pourtant fugaces.

Le film, comme la pièce de théâtre, ne nomme jamais la guerre qu’il évoque. Beaucoup la reconnaîtront et se souviendront qu’elle occupa le devant de la scène médiatique pendant près de deux décennies. C’est à travers deux jumeaux, Jeanne (Mélissa Désormeaux-Poulin) et Simon (Maxim Gaudette), qui ne l’ont pas connue et qui ont grandi à des milliers de kilomètres de là, qu’on va la redécouvrir. C’est leur mère, Nawal (Lubna Azabal), récemment décédée, qui, dans son testament, leur impose une double quête : retrouver un frère et un père qu’ils n’ont pas connus. Double mystère, car du premier, ils n’avaient jamais entendu parler, tandis que leur mère leur avait toujours affirmé que le second était mort. Simon est violemment réticent à ce chantage post mortem d’une mère qui ne leur a jamais témoigné d’amour. Jeanne se décide, elle, au voyage. Sur ses traces, on revit le destin de Nawal. De tableau en tableau, le récit remonte le fil du temps, passant avec Nawal d’un camp à l’autre dans ce pays qui, comme le résume un protagoniste, fut un terrain de jeux idéal pour les guerres.

La pudeur de la mise en scène, qui sait suggérer l’horreur avec la plus grande sobriété, ou trouver toujours la juste distance quand il s’impose de la montrer, est cohérente avec l’esprit du matériau. Puisque ce sont les individus qui sont les vecteurs de l’Histoire, les interprètes sont primordiaux. Lubna Azabal trouve non seulement ici son plus beau rôle à ce jour, mais livre sa meilleure interprétation. Mélissa Désormeaux-Poulin, dont on a souligné les similitudes physiques avec Azabal, apporte à sa fille l’ignorance et l’innocence nécessaires. Maxim Gaudette interprète Simon suivant une belle progression, de la colère frustrée à l’humilité lorsqu’il découvre la terrible vérité. Autour d’eux, tous les autres acteurs sont si justes que certains paraissent parfois jouer leur propre rôle, comme des témoins qui feraient partager leur expérience au sein d’une docu-fiction. Même lorsqu’on croira avoir deviné l’inéluctable, on sera encore surpris par une ultime révélation - et le legs final de Nawal.

Dans tout autre contexte, cette surenchère dramatique pourrait paraître outrée. Mais elle est destinée à transcender son contexte historique en une réflexion symbolique sur le cycle de la violence, propre aux guerres civiles. C’est l’amour qui engendre un ange de la mort. Nawal succombe à la pulsion de vengeance, pour les meilleures raisons du monde. Mais, ce faisant, elle devient objet et réceptacle du pire. Pourtant, en remontant aux sources, son âme parviendra à enfin trouver la paix et à offrir un espoir de rédemption à ses enfants. "Incendies" offre, d’abord par sa lettre, ensuite par la brillante mise en scène de Denis Villeneuve, un message capital, à méditer des quatre coins du monde jusqu’à l’intérieur de nos diverses frontières à l’heure où les dialectiques d’exclusion, d’identité ou de revanche s’expriment à nouveau avec une virulence décomplexée, sinon brutale. »

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.frandidac.net
François
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 2390
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Une oeuvre magistrale : INCENDIES DE DENIS VILLENEUVE   16/1/2011, 13:22

Apparemment tu n'es pas le seul à avoir apprécié ce film car je vois qu'il est actuellement en tête du classement des spectateurs sur [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] et les critiques de la presse sont excellentes également.

Je le verrai dès que possible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jipi
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5906
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: Une oeuvre magistrale : INCENDIES DE DENIS VILLENEUVE   16/1/2011, 16:36

John a écrit:
Apparemment tu n'es pas le seul à avoir apprécié ce film car je vois qu'il est actuellement en tête du classement des spectateurs sur [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] et les critiques de la presse sont excellentes également.

Je le verrai dès que possible.

1) Comme c'est un très grand film tu ne pourras pas le voir près de chez toi... style KINEPOLIS IMAGIBRAINE, TEMPLE MÉDIOCRE DE LA CONSOMMATION (UN OU DEUX FILMS BONS SUR DIX).

Nous sommes allés à l'Arenberg. Salle comble. Mais on le joue encore ailleurs

2) Pour les critiques des films tu as mon topic (j'ai pris du retard) recensant les meilleurs films.

3) Pour la Presse, j'ai pour le moment un faible pour Lalibre du mercredi avec une synthèse étoilée des films dans toute la Presse.
Le Mad du Soir est devenu nettement moins bon depuis un an, mais quand même intéressant.

4) La critique de Allocine : aucun intérêt. Avis des consommateurs et c'est souvent du grand n'importe quoi. Normal puisque 80 % du peuple est crétinisé par les médias !!!

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.frandidac.net
François
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 2390
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Une oeuvre magistrale : INCENDIES DE DENIS VILLENEUVE   17/1/2011, 19:19

Quand même, sur Allociné tu as aussi les critiques de la presse française. Et pour ce qui est des avis des spectateurs, c'est uniquement la cote générale que je regarde et je constate que pour les bons films, elle est toujours haute, donc ce que tu dis n'est pas exact, je pense.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jipi
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5906
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: Une oeuvre magistrale : INCENDIES DE DENIS VILLENEUVE   17/1/2011, 20:49

Sans doute que CINEBEL. BE est nettement moins bon ?

Je me méfie toujours de la cote des spectateurs pour les raisons que j'ai évoquées plus haut. Triste à dire mais plus de 75% des spectateurs ne savent plus ce qui est réellement BON et plébiscitent parfois les pires cornichoneries. Normal, puisque les médias ne leur disent plus ce qui est bon.

Voir la Une qui ne cesse de nous battre les oreilles (au JT encore bien !!!) avec LE FRELON VERT...

Je te jure ces médias (même la Une qui va devenir la Poubelle des Médias comme RTL si elle continue sur sa voie)... parfois j'ai envie de les exploser !

Je vais aller faire un petit tour du côté de ALLOCINÉ !!!

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.frandidac.net
Jean-Pierre Poccioni
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 3237
Age : 70
Localisation : Loiret
Date d'inscription : 10/12/2005

MessageSujet: Une oeuvre magistrale...   18/1/2011, 08:42

Il me semble que les critiques génériques du style Allociné sont de simples échos, plus ou moins arrangés, des critiques faites par ailleurs. Comme ces synthèses que Jipi nous offre d'une façon que je trouve aussi " généreuse" que discutable car à l'époque d'Internet ce genre de Hit parade se trouve partout. La moyenne d'une suite de nombres trop importante tend vers un non sens mathématique ou si on préfère vers le consensus mou et banal. D'autant qu'une part importante de la critique est purement imitative, simple attente du vent dominant.

Ma conception du rapport avec la critique est tout autre et elle est la même en matière de cinéma qu'en littérature ou pour d'autres arts. La confiance en un critique se construit avec le temps par une suite d'essais et erreurs. Je dis bien un critique et non l'organe qui accueille ses critiques. C'est la personne qui m'intéresse pas le journal ou la station de télé ou radio.

En fait un critique est comme un ami, une relation, dont on a appris lentement que ses goûts sont en harmonie avec les nôtres. En harmonie et non pas identiques sinon on ne sortirait jamais d'un rail culturel étroit. Ce qui reste important c'est que la critique opère dans un champ culturel et sensible qui vous convient. Je peux cependant accepter des contradictions ponctuelles. J'ai une relations dont les goûts cinématographiques sont très proches des miens sauf pour Nanni Moretti que j'aime beaucoup et que cette personne rejette. Le cas étant isolé je préfère me dire qu'il s'agit d'un point obscur à négliger...

Dernier point, l'importance du pluriel. Un critique unique n'est pas un critique c'est un gourou!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jipi
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5906
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: Une oeuvre magistrale : INCENDIES DE DENIS VILLENEUVE   18/1/2011, 11:41

Je suis en grande partie d'accord avec toi Jean-Pierre.

Entre parenthèses ma synthèse est tout de même assez intéressante même si elle est rapide. En effet, je ne reprends dans ma liste que les films AYANT OBTENU AU MOINS TROIS ÉTOILES D'AU MOINS TROIS JOURNALISTES DIFFÉRENTS DONT J'AI LU LES ARTICLES.
Et dans plusieurs cas je me rajoute à la liste lorsque je rejoins le point de vue.
En plus les articles en question sont en général des articles de journalistes critiques assez sérieux.

Personnellement je crois encore à la valeur de la critique si elle émane de personnes dont on connaît les qualités habituelles en termes de sens critique.
Mais j'ajoute toujours une condition : le nombre de points de vue portant sur un même objet.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.frandidac.net
Jean-Pierre Poccioni
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 3237
Age : 70
Localisation : Loiret
Date d'inscription : 10/12/2005

MessageSujet: une oeuvre magistrale...   18/1/2011, 12:42

Je pense qu'en effet ta sélection contient les films qu'il faut voir et écarte les nullités à fuir ( que tu signales par ailleurs)

Ce qui ne t'empêche pas de signaler à part les films qui t'ont plus spécialement touché.

Peut-être que pour une personne comme moi, qui pour diverses raisons ne va pas au cinéma très souvent, c'est à dire pas plus de deux à trois fois par mois au maximum, cette sélection est encore un peu large.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jipi
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5906
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: Une oeuvre magistrale : INCENDIES DE DENIS VILLENEUVE   18/1/2011, 15:07

Oui et je n'ai plus trop le temps d'écrire des articles critiques plus longs comme je le faisais précédemment. Voir le sujet « Jipi fait son cinéma !».

Personnellement, étant un passionné de cinéma, je vais encore dans les salles au moins 12 fois par an.
Les coups de coeur je les mentionne, mais plus trop le temps d'approfondir.
Par contre je répondrai à tes questions en cas de doute.

Les trois derniers films mentionnés sont hautement recommandables. Le dernier étant dramatique et les deux premiers plus proches de la légèreté intelligente.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.frandidac.net
Jean-Pierre Poccioni
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 3237
Age : 70
Localisation : Loiret
Date d'inscription : 10/12/2005

MessageSujet: Une oeuvre magistrale...   18/1/2011, 16:16

Douze fois par an, dis-tu. Ce n'est pas une erreur ? Cela me semble peu...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
callinira
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 265
Date d'inscription : 09/12/2005

MessageSujet: Re: Une oeuvre magistrale : INCENDIES DE DENIS VILLENEUVE   18/1/2011, 16:37

Ce qui suscite un engouement trop universel me paraît toujours un peu suspect. A tort, sans doute, quelquefois. Mais l'idéal c'est, comme l'expose très bien J.P. Poccioni, de découvrir le critique âme soeur à qui on sait pouvoir se fier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jipi
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5906
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: Une oeuvre magistrale : INCENDIES DE DENIS VILLENEUVE   18/1/2011, 17:55

callinira a écrit:
Ce qui suscite un engouement trop universel me paraît toujours un peu suspect.

Souvent vrai, mais pas toujours (voir notamment Des hommes et des dieux).


On dira plutôt 18 fois par an Jean-Pierre !!! Difficile à chiffrer. Je parle de salles de cinéma bien entendu.
Parfois deux à trois films par mois.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.frandidac.net
Jean-Pierre Poccioni
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 3237
Age : 70
Localisation : Loiret
Date d'inscription : 10/12/2005

MessageSujet: Une oeuvre magistrale...   18/1/2011, 19:28

A bien réfléchir, j' ai dit quant à moi, deux à trois fois par mois mais c'est certainement moins ! Il faudrait que je relise mon journal 2010 et que je compte.


Mais je n'ai pas vu Des hommes et des dieux, par exemple. Faute d'occasion ou d'avoir fortement voulu créer l'occasion. J'ai aussi, en marge de ton avis enthousiaste, pas mal d'amis cinéphiles très réservés sur ce film si merveilleux, des gens qui donneraient raison à Callinira et considèrent que c'est un beau produit consensuel sans grande profondeur, ce qui explique l'ampleur du succès.

Songe Jipi, qu'il a fallut qu'une partie des 80 % de crétins que tu évoques plus haut aiment et aillent le voir pour qu'un tel succès soit numériquement possible. D'où mes réticences...

Ou bien ils sont moins crétins qu'on le pense ou que tu le penses ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jipi
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5906
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: Une oeuvre magistrale : INCENDIES DE DENIS VILLENEUVE   18/1/2011, 22:02

Si tu vas au cinéma deux à trois fois par mois, tu devrais parler davantage de tes découvertes cinématographiques ! Je suis preneur.

Pour en revenir à ton questionnement, il peut arriver en effet qu'un excellent film provoque un engouement certain et je ne m'explique pas le phénomène d'autant que le fait est excessivement rare.

En général les films brillants sont méconnus voire ignorés par le grand public. Le film dont tu parles n'est « pas du tout un produit consensuel sans grande profondeur » !!!

Je te rappelle quand même ma liste recensant les meilleurs films (minimum trois étoiles dans minimum trois presses différentes) critiqués par des gens du métier que je suis quand même.

Je constate par contre que les médias mettent souvent l'accent sur les grosses machines commerciales (on nous a bassiné les oreilles au Journal Télévisé avec Le frelon vert de Michel Gondry).

Mais revenons à INCENDIES tout de même !!! Un grand moment que je te conseille.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.frandidac.net
Jean-Pierre Poccioni
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 3237
Age : 70
Localisation : Loiret
Date d'inscription : 10/12/2005

MessageSujet: Une oeuvre magistrale...   19/1/2011, 01:59

J'ai bien dit : "A bien réfléchir, j' ai dit quant à moi, deux à trois fois par mois mais c'est certainement moins ! Il faudrait que je relise mon journal 2010 et que je compte. "




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
François
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 2390
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Une oeuvre magistrale : INCENDIES DE DENIS VILLENEUVE   19/1/2011, 22:56

Jean-Pierre Poccioni a écrit:
Il me semble que les critiques génériques du style Allociné sont de simples échos, plus ou moins arrangés, des critiques faites par ailleurs. Comme ces synthèses que Jipi nous offre d'une façon que je trouve aussi " généreuse" que discutable car à l'époque d'Internet ce genre de Hit parade se trouve partout. La moyenne d'une suite de nombres trop importante tend vers un non sens mathématique ou si on préfère vers le consensus mou et banal. D'autant qu'une part importante de la critique est purement imitative, simple attente du vent dominant.

Qu'entends-tu par "arrangé" ?

D'après ce que j'ai pu constaté - ça fait une petit temps que je consulte ce site avant de regarder un film même à la télé - Allociné n'arrange rien du tout mais reprend tout simplement les critiques de plus de 20 journaux et magazines différents (en tout cas pour les films assez récents). Une bonne partie de ces critiques peuvent y être lues intégralement (ça dépend des magazines et de la date de sortie du film). Le site calcule la moyenne (sur 5) de toutes les cotes attribuées par ces magazines et calcule également la cote moyenne donnée par les internautes qui viennent déposer leur avis sur le site.

Ca vaut ce que ça vaut, mais j'ai fait l'essai avec de nombreux films, et je constate que très souvent ces deux moyennes sont un excellent indicateur de la valeur du film. Il est rare qu'un film que je trouve bon ait une mauvaise moyenne dans Allociné et réciproquement.

Bref, je trouve que c'est un outil fort pratique et utile, surtout quand on n'a pas - comme c'est mon cas - un critique de référence à qui on fait confiance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Pierre Poccioni
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 3237
Age : 70
Localisation : Loiret
Date d'inscription : 10/12/2005

MessageSujet: Une oeuvre magistrale...   20/1/2011, 06:30

Arranger signifie dans ce cas rendre conforme à l'idée que l'on se fait de la moyenne. Si elle est mathématiquement convenable ( ce qui n'exclue pas la bêtise) on la garde. Si elle est en contradiction avec le grand courant de la com on supprime telle ou telle critique qui la "déforme". C'est tout, c'est bien banal, c'est la loi du genre. Tout le monde doit penser à peu près la même chose au même moment et aimer le même bon film ( ou le même livre) y compris quand il est effectivement bon.

Qui a dit en son temps que Bienvenue chez les ch'tis était un navet dont le mérite était de gonfler le bénéfice du cinéma européen ?

Que gardera l'histoire du cinéma de certains "chefs d'oeuvres" sur lesquels on s'extasie unanimement aujourd'hui? A voir ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jipi
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5906
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: Une oeuvre magistrale : INCENDIES DE DENIS VILLENEUVE   20/1/2011, 21:57

Jean-Pierre Poccioni a écrit:
Arranger signifie dans ce cas rendre conforme à l'idée que l'on se fait de la moyenne. Si elle est mathématiquement convenable ( ce qui n'exclue pas la bêtise) on la garde. Si elle est en contradiction avec le grand courant de la com on supprime telle ou telle critique qui la "déforme". C'est tout, c'est bien banal, c'est la loi du genre. Tout le monde doit penser à peu près la même chose au même moment et aimer le même bon film ( ou le même livre) y compris quand il est effectivement bon.

Qui a dit en son temps que Bienvenue chez les ch'tis était un navet dont le mérite était de gonfler le bénéfice du cinéma européen ?

Que gardera l'histoire du cinéma de certains "chefs d'oeuvres" sur lesquels on s'extasie unanimement aujourd'hui? A voir ...

Personne n'a dit que Bienvenue chez les ch'tis était un navet, car n'est pas un navet. C'est seulement un bon film comique.
Et les bons films comiques sont plutôt rares. En plus il y avait une certaine intelligence dans les propos, ce qui est plutôt rare dans ce genre de film. C'est seulement une bonne comédie, sans plus.

Personne n'a la réponse à ta deuxième question.

Allocine ne me semble pas être une référence incontournable pour la critique cinématographique, mais si réellement on y trouve, comme dit John, une synthèse de la presse critique, c'est déjà un pas avant. Je vais donc y retourner voir.

Ce qui m'inquiète davantage que la problématique soulevée par tes deux questions est ceci.

On parle souvent de ce qui n'est pas digne d'intérêt.

On ignore ou on parle peu de ce qui relève de la haute qualité. Je te signale quand même que les 3/4 des films « trois étoiles » mentionnés dans ma liste y sont parce que j'ai dû faire des efforts de recherche pour savoir qu'ils étaient importants. C'est cela qui est consternant.


_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.frandidac.net
Jean-Pierre Poccioni
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 3237
Age : 70
Localisation : Loiret
Date d'inscription : 10/12/2005

MessageSujet: Une oeuvre magistrale...   21/1/2011, 07:13

Je persiste et signe: Bienvenue chez les Ch'tis est un navet! Des idées affligeantes de banalité ( je cherche vainement où Jipi a trouvé une parcelle d'intelligence) des scènes grotesques et mille fois vues ( cette scène d'ivresse longue et lourde à pleurer) et tout le cortège des faux bons sentiments et des très grosses ficelles du comique populaire au pire sens du mot. Que les bons films comiques soient rares, c'est vrai mais pas une excuse!

Pour le fait de parler ou pas de la qualité je suis d'accord. J'ai constaté que dans la liste des 200 livres les plus vendus ( edisat) ne figurent à mon sens que cinq livres vraiment intéressants. Pire si Indignez-vous est en tête, ce qui n'est pas un scandale, tout juste un excès, le formidable roman de Philip Roth Indignation qui traite de façon romanesque le même thème est en 190 e position ! Ce qui est inquiétant quant aux convictions et intérêts qui sous tendent le succès plus haut évoqué!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
François
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 2390
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Une oeuvre magistrale : INCENDIES DE DENIS VILLENEUVE   21/1/2011, 17:53

Bienvenu chez les Ch'tis est très loin d'être un chef-d'oeuvre mais qualifier cette comédie de navet revient à dire qu'elle ne remplit même pas correctement sa fonction de divertissement. Or ce film est parvenu à faire rire ou sourire un très large public. Dans mon entourage tout le monde l'a vu et jusqu'à ce jour, je n'avais encore entendu personne le qualifier de navet.

Un bon p'tit film comique sans prétention mais efficace, voilà mon avis.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gosayn
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 1029
Date d'inscription : 26/04/2006

MessageSujet: Re: Une oeuvre magistrale : INCENDIES DE DENIS VILLENEUVE   22/1/2011, 12:17

Vu bourrage de mou du propagandastaffel qui je ne sais combien de semaines avant la sortie n'a eu de cesse de brailler qu'il s'agissait du succès du siècle, je ne suis pas tellement d'accord avec le "sans prétention", John.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
François
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 2390
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Une oeuvre magistrale : INCENDIES DE DENIS VILLENEUVE   22/1/2011, 22:59

Je concède que mon choix de mots n'était peut-être pas optimal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
François
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 2390
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Une oeuvre magistrale : INCENDIES DE DENIS VILLENEUVE   5/11/2011, 14:03

J'ai enfin vu INCENDIES (sur DVD) : un grand film en effet, qui retrace une histoire peu vraisemblable mais qui prend tout son sens au niveau symbolique.

Une mention spéciale pour les plans et mouvements de caméra ainsi que pour la musique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guimauve
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 1232
Date d'inscription : 03/06/2011

MessageSujet: Re: Une oeuvre magistrale : INCENDIES DE DENIS VILLENEUVE   5/11/2011, 23:54

Il faut lire Wajdi Mouawad et son cycle « Le Sang des Promesses » (Littoral, Incendies, Forêts et Ciels)

A noter que l'auteur met en scène Sophocle au théâtre des Célestins à Lyon : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une oeuvre magistrale : INCENDIES DE DENIS VILLENEUVE   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une oeuvre magistrale : INCENDIES DE DENIS VILLENEUVE
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Wajdi Mouawad
» Chèvrefeuille rouge avec momkas glass (boro)
» Premier Contact - Denis Villeneuve
» Denis la Malice
» Tous à Matha, de Jean-Claude Denis

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Passion des mots :: Forums de discussions :: Quel cinéma !-
Sauter vers: