Passion des mots

Forum culturel
 
AccueilCalendrierFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Disparition de Jacqueline de Romilly

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jean-Pierre Poccioni
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 3237
Age : 69
Localisation : Loiret
Date d'inscription : 10/12/2005

MessageSujet: Disparition de Jacqueline de Romilly   20/12/2010, 08:31

La mort de cette très grande dame de la culture occidentale n'est pas anecdotique. Toute sa vie elle a fait usage de son aura pour défendre une haute idée de la culture depuis ses racines hellènes jusqu'à nos jours.

Il est arrivé souvent qu'elle soit qualifiée d'élitiste, cet adjectif que les médiocres adorent lancer à tous ceux qui rêvent de hauteur, qui visent le haut plutôt que la fange médiatique, le brouet ordinaire dont on tente de faire l'unique nourriture du monde.

Une grande dame qui croyait que la culture est une sédimentation lente commencée voila des siècles et qu'il importe de reproduire en nous.

Une femme qui était au demeurant capable d'une extraordinaire intelligence dans la simplicité.

A un journaliste faisant allusion à sa cécité récente en disant : " On dit que celui qui ne voit plus pense mieux et plus profond, qu'en dites-vous?" elle répond simplement : "La cécité est simplement très gênante et sans compensation! "

Voila ce qu'est ne pas se payer de mots !

Je suis convaincu que la disparition de cette femme ne sera pas sans conséquences ne serait-ce que par sa constante défense des Lettres Classiques que nos gouvernements successifs assassinent par simple mesure d'économie et sans doute un peu par ignorance...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
callinira
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 265
Date d'inscription : 09/12/2005

MessageSujet: Re: Disparition de Jacqueline de Romilly   20/12/2010, 10:31

Jean-Pierre Poccioni a écrit:
La mort de cette très grande dame de la culture occidentale n'est pas anecdotique. Toute sa vie elle a fait usage de son aura pour défendre une haute idée de la culture depuis ses racines hellènes jusqu'à nos jours.

Il est arrivé souvent qu'elle soit qualifiée d'élitiste, cet adjectif que les médiocres adorent lancer à tous ceux qui rêvent de hauteur, qui visent le haut plutôt que la fange médiatique, le brouet ordinaire dont on tente de faire l'unique nourriture du monde.

Une grande dame qui croyait que la culture est une sédimentation lente commencée voila des siècles et qu'il importe de reproduire en nous.

Une femme qui était au demeurant capable d'une extraordinaire intelligence dans la simplicité.

A un journaliste faisant allusion à sa cécité récente en disant : " On dit que celui qui ne voit plus pense mieux et plus profond, qu'en dites-vous?" elle répond simplement : "La cécité est simplement très gênante et sans compensation! "

Voila ce qu'est ne pas se payer de mots !

Je suis convaincu que la disparition de cette femme ne sera pas sans conséquences ne serait-ce que par sa constante défense des Lettres Classiques que nos gouvernements successifs assassinent par simple mesure d'économie et sans doute un peu par ignorance...

Oui, c'est une très grande dame qui disparaît. J'ai eu le bonheur de l'avoir comme professeur. C'étaient, je crois, ses dernières années à la Sorbonne.

Elle ne sera pas parvenue à sauver l'étude des lettres classiques. L'ignare qui nous gouverne vient de porter le coup de grâce à l'étude du latin et du grec dans les classes. Les raisins étaient trop verts sans doute...

Elle terminait ainsi un de ses livres (Renconres avec la Grèce antique) :

"Le grec court sous notre vie quotidienne : il serait barbare de laisser se perdre dans l'obscurité cette source si claire. De toutes les fâcheuses conséquences d'un matérialisme aveugle, ce serait une des plus absurdes. J'ai dit "matérialisme" : il s'agit là d'un mot latin; mais l'idéalisme, l'idéal, l'idée tout court, voilà encore du grec. Faites-les revivre, Mesdames et Messieurs, et je vous dirai, en grec, que je vous rends grâce -eucharistô, qui a donné l'eucharistie, sera mon dernier mot grec et mon dernier mot : il signifie simplement "merci".

A notre tour, Madame, merci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Pierre Poccioni
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 3237
Age : 69
Localisation : Loiret
Date d'inscription : 10/12/2005

MessageSujet: Re: Disparition de Jacqueline de Romilly   20/12/2010, 14:58

"L'ignare qui nous gouverne vient de porter le coup de grâce à l'étude du latin et du grec dans les classes." écrit Callinira.


Certes, notre chef d'état préfère Walt Disney à Thucydide, mais il serait injuste de faire reposer sur lui seul la responsabilité d'un fait dont le début remonte aux années soixante-dix! Le coup de grâce n'est pas le tout des coups portés mais il est d'autres responsabilités que gouvernementales.

Par exemple le rôle non secondaire joué par certains enseignants:

Ceux de Lettres Classiques qui pratiquant souvent une pédagogie d'un autre âge se sont tirés joyeusement une balle dans le pied en détournant des cohortes d'élèves de leur discipline. Chaque enseignant sait que les bons élèves donnent souvent au professeur l'illusion qu'il est lui-même excellent et le dispense du moindre effort d'imagination pédagogique. De même nous devons, indirectement et involontairement, aux "cancres" bien des innovations.

Quant aux enseignants des autres disciplines, on les a vu souvent hurler avec les loups contre les sections classiques, les dire élitistes au nom d'un égalitarisme de pacotille dont une certaine gauche peine à se détacher. Ou plus lâchement se réjouir en cachette de leur disparition.

Nous vivons un temps où la solution pour les ignorants n'est plus d'apprendre mais d'éliminer ceux qui en savent plus qu'eux!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Disparition de Jacqueline de Romilly   

Revenir en haut Aller en bas
 
Disparition de Jacqueline de Romilly
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Jacqueline de Romilly, helléniste et académicienne...
» Jacqueline de Romilly
» Jacqueline de Romilly
» Disparition de MTV et MCM Pop
» Disparition BFM ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Passion des mots :: Forums de discussions :: La littérature et le langage-
Sauter vers: