Passion des mots

Forum culturel
 
AccueilCalendrierFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Caelorn l'orphelin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
RogueThisParty



Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 30/11/2010

MessageSujet: Caelorn l'orphelin   30/11/2010, 23:11

Bonjour,

Je cherche des endroits où je pourrais faire connaitre un peu l'histoire que j'ai crée mais en arrivant ici, je ne vois que des poèmes et pas d'histoire donc je crois m'être tromper de porte :(

Ai-je le droit de mettre mon histoire ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Pierre Poccioni
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 3237
Age : 69
Localisation : Loiret
Date d'inscription : 10/12/2005

MessageSujet: Caelorn l'orphelin    1/12/2010, 08:50

Sans vouloir usurper le rôle du maître de céans ( mille excuses Jipi!) je crois pouvoir vous dire que vous avez frappé à la bonne porte...à quelques conditions !

Que vous acceptiez de prendre le temps de la communication ce qui signifie dire mais aussi et surtout écouter ( et donc lire ) les autres et réagir.Passion des Mots est un forum pas un espace de publication en ligne et encore moins un support publicitaire.

Que vous acceptiez les éventuelles critiques sachant que ce forum est fréquenté par quelques lecteurs exigeants, qui ont une expérience certaine de la littérature et sont de ceux à qui il n'est pas facile de faire prendre des vessies pour des lanternes.

Bref ici, point de louanges faciles.

A ces détails près, bienvenue!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jipi
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5903
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: Caelorn l'orphelin   1/12/2010, 17:46

Excellente réponse de Jean-Pierre Poccioni !

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.frandidac.net
RogueThisParty



Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 30/11/2010

MessageSujet:    1/12/2010, 21:11

D'accord, je respecterais les critiques et je verrais à me perfectionner sous vos bons conseils de lecteurs expérimentés Wink

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Voilà, je sais qu'il y a quelques petites incohérences par endroits, on me l'a déjà précisé mais merci de me faire savoir votre opinion Smile
( J'ai mis quelques "gros mots" c'est pour que ça soit plus réaliste )

Bonne soirée Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Michel Barthélemy
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 101
Localisation : Arlon
Date d'inscription : 08/09/2008

MessageSujet: Re: Caelorn l'orphelin   2/12/2010, 00:40

Je ne suis pas amateur d’heroïc fantasy, Rogue-etc. Dans le genre, je n’ai lu que l’incontournable « Seigneur des anneaux », deux ou trois ans avant la sortie du méga-machin hollywoodien. Mais je sais que le genre n’est pas simple si l’on veut se hausser au-delà de la banale narration pour atteindre les premiers degrés de la bonne littérature épique.
Vous alignez des anecdotes peu signifiantes en allant un peu vite dans la succession des épisodes et sans prendre le temps de donner corps à vos personnages ni aux lieux dans lesquels ils évoluent. Je ne les sens pas, ils ne m’intéressent pas, je n’ai pas envie de les suivre.
Voilà peut-être pourquoi je ne suis pas allé bien loin dans le texte que vous proposez et je crains bien que la suite me laisse aussi rance que le film « Conan le Barbare » (contrepèterie réfrénée de justesse) dont j’ai eu le courage de regarder jadis le premier quart d’heure.

Encore un détail, lorsque vous publiez un récit, ne fût-ce que sur le Net, surveillez l’orthographe. Une succession de fautes ne fait pas très sérieux ni professionnel et décourage le lecteur un peu exigeant.
Pardonnez-moi d’être franc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mon-louvre.be
Jean-Pierre Poccioni
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 3237
Age : 69
Localisation : Loiret
Date d'inscription : 10/12/2005

MessageSujet: Caelorn l'orphelin    2/12/2010, 08:08

Par mes goûts, je ne suis guère capable de juger un tel texte et mon point de vue va ressembler à celui de Michel Barthélemy.

Une question cependant. A quel public serait-il destiné ? Il me semble en effet bien léger voir simpliste pour des adultes et bien pesant pour des adolescents qui risquent de vouloir un peu plus d'allant, tout habitués qu'ils sont à la vitesse narrative.

A la parole de Michel Barthélemy qui dit que "le genre n'est pas si simple" j'ajoute qu'écrire n'est pas si simple !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gosayn
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 1027
Date d'inscription : 26/04/2006

MessageSujet: Re: Caelorn l'orphelin   2/12/2010, 10:41

Je fais partie d'une espèce qui a lu beaucoup de fantasy: le joueur de jeux de rôles. Force est de reconnaitre que ce genre n'a pas généré beaucoup de grandes oeuvres littéraires.
Howard (Conan), Moorcock, Eddings, Lumley, pour quelques grands noms, ont su créer des univers, mais passé un certain âge et une certaine maturité, la lecture de ces aventures devient extrêmement fastidieuse.
Je ne parle même pas des productions actuelles formatées à outrance.

Un auteur sort néanmoins du lot: Terrry Pratchett, avec ses Annales du Disque-Monde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Michel Barthélemy
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 101
Localisation : Arlon
Date d'inscription : 08/09/2008

MessageSujet: Re: Caelorn l'orphelin   2/12/2010, 14:40

A cette liste qui énumère des auteurs que je ne connais pas, il serait peut-être utile d’ajouter par exemple Shakespeare, avec le « Songe d’une nuit d’été », mais sans doute aussi quelques célébrités pour lesquelles un détour par les territoires de l’heroïc fantasty ne fut qu'épisodique.

Bien que votre intéressante analyse, Gosayn, contienne une opinion sous-jacente, vous ne précisez pas ce que vous pensez du texte de Rogue. J’ai ciblé quelques lacunes qui me semblent fondamentales, mais en tant qu’ancien lecteur de ce genre littéraire, vous devez avoir un regard plus fin et plus pertinent. Ne serait-ce pas un service à rendre à Rogue de relever ce qui vous semble prioritaire, à la fois comme qualité dans ce type d’écrit et comme faiblesse dans le texte de Rogue ? Simple suggestion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mon-louvre.be
RogueThisParty



Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 30/11/2010

MessageSujet:    2/12/2010, 16:35

Merci pour vos réponses, c'est un texte destiné aux adolescents et j'en suis moi-même un. Vous l'ignorez peut-être mais beaucoup de jeunes lisent de l'heroic fantasy en ce moment.

Vous êtes beaucoup plus vieux que moi, c'est pourquoi je respecte énormément votre jugement car votre sagesse est bien plus grande que la mienne, ça se voit rien que dans le vocabulaire que vous utilisez.

Pour les nombreuses fautes d'orthographes laissées dans mon histoire, c'est parce que j'écris souvent la nuit ( quand me viennent les idées ) et je ne suis pas très réceptif.

Pour les auteurs cités, j'ai remarqué un oublie impardonnable : John Ronald Ruel Tolkien qui, même si vous n'aimez pas ses écrits, est un écrivain exceptionnel.

Merci d'avoir pris le temps d'avoir lu mon histoire pour ceux qui l'ont fais et bonne journée.

( Juste comme ça, je lis beaucoup de livres de Christian Jacq car je suis passionné d'histoire mais je ne sais pas si c'est très bien pour enrichir mon vocabulaire, pouvez-vous me conseillez quelques livres intéressants d'auteurs plus ou moins importants svp ? Merci )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gosayn
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 1027
Date d'inscription : 26/04/2006

MessageSujet: Re: Caelorn l'orphelin   2/12/2010, 17:03

@ Michel: je ne pense pas que Songe d’une nuit d’été soit une œuvre d'Heroic Fantasy... mais bon, les genres et sous-genres, hein...

Le fait que vous ne connaissiez pas ces auteurs est étonnant, car vos travaux pourraient être inspirés de ces univers. J'avais déjà fait cette remarque concernant votre toile sur laquelle figure un grand bateau, droit sorti de Moorcock. Tant d'artistes s'en sont inspirés; je salue votre imagination.


Pour ce qui est du texte de Rogue... Outre le style "perfectible", le scénario manque d'originalité: le héros subit les mêmes tourments que le jeune Conan; et sa formation d'assassin ressemble fortement à celle suivie par Fitz, héros de L'Assassin Royal écrit par Robin Hobb, dont le mentor se nomme le "Grêlé"; là, Caelorn a affaire au "Lépreux".
Je conseillerais à Rogue d'élargir le champ de ses lectures car il ne trouvera pas dans la Fantasy la qualité littéraire qui l'aidera à écrire. Les auteurs de Fantasy décrivent de nouveaux mondes, de nouvelles sociétés, font rêver avec des dragons et des magiciens, font parfois preuve d'innovation et d'originalité, mais on reste à un niveau d'écriture digne des collections Harlequin.
Un ami traducteur travaille pour Bragelonne, éditeur spécialisé dans la Fantasy, et le Médiéval Fantastique; il pleure devant la nullité de ces textes.
Libre à Rogue d'écrire de l'Héroic Fantasy, mais avec un véritable bagage littéraire, cela renouvellerait réellement le genre.

@Rogue: pour ce qui est des lectures indispensables... Jipi sera plus à même de vous guider.
Je pense que néanmoins, dans la Fantasy Jack Vance est un auteur de qualité (trilogie Lyonesse). Roger Zelazny également.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Michel Barthélemy
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 101
Localisation : Arlon
Date d'inscription : 08/09/2008

MessageSujet: Re: Caelorn l'orphelin   2/12/2010, 19:11

Vous avez raison Gosayn, le Songe d’une nuit d’été est à rapprocher de la féerie, désolé pour cette confusion hâtive.

Je l’ai écrit ailleurs dans ce forum, devant ma peinture, les visiteurs établissent des filiations très variables selon leurs propres références culturelles. A titre d’exemple, certains évoquent Tolkien ou les jeux de rôle, d’autres Dali, d’autres encore Friedrich, Bosch ou Brueghel. En, toute humilité, ces trois dernières références sont celles qui me satisfont davantage puisque ces artistes font partie de mon top 20 si ce n’est de mon top 10.

Quant au « Moorcock », j’ignorais jusqu’ici l’existence même du mot. Je vais essayer de trouver quelques renseignements sur le Net.

Je suis assez d’accord avec vous pour conseiller à Rogue de trouver une solide nourriture littéraire ailleurs que dans la fantasy, exception faite pour Tolkien qui a le sens du récit et qui donne de l’étoffe à ses personnages au point de les rendre crédibles.
Dépister les principes qui régissent la conduite du récit peut être des plus profitables, tout en évitant le piège de la simple et banale imitation.

@ Rogue.
J’avais deviné que vous étiez jeune ou adolescent. D'autres aussi sans doute parmi ceux qui vous ont lu ici et qui sont familiarisés avec les personnes de votre âge pour les côtoyer ou les avoir côtoyés quotidiennement pendant des années. J’espère que ces remarques vous inciteront à aller plus loin dans vos intentions littéraires, car si vous y croyez, il est important de persister. Vous verrez où cette expérience vous conduira. D’ailleurs elle na pas été vaine, elle vous a déjà fait faire un détour jusqu’ici…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mon-louvre.be
Jean-Pierre Poccioni
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 3237
Age : 69
Localisation : Loiret
Date d'inscription : 10/12/2005

MessageSujet: Caelorn l'orphelin    2/12/2010, 19:14

En tout état de cause nous devons à notre jeune auteur de "fantasy" cette image très poétique que la nuit est propice aux fautes d'orthographe ! Sans doute moins visibles dans l'obscurité...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jipi
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5903
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: Caelorn l'orphelin   2/12/2010, 20:36

Il avoue sa jeunesse, ce dont je me doutais un peu.
Avouer sa jeunesse et en même temps accepter la critique, c'est déjà tellement positif.
Pour le reste je rejoins les observations de mes prédécesseurs : l'inventivité fait parfois défaut, l'histoire passe malheureusement avant l'écriture qui laisse à désirer, mais il y a le désir de s'améliorer, ce qui est déjà très positif. Évitez surtout de tomber dans les effets de mode.

Pour les conseils de lecture, il faudrait me donner davantage de précisions : dans quelle voie, pour quelle tranche d'âge (avez-vous 14 ans ou 18 ans ?!)...

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.frandidac.net
RogueThisParty



Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 30/11/2010

MessageSujet:    2/12/2010, 21:07

@ Jipi : J'ai 15 ans

Je sais que l'histoire de Caelorn n'est pas très "crédibles" et est mal écrites. En plus, le ait que ce soit un assassin qui est orphelin est trèèèès banal.

J'ai donc pensé à précipiter la fin de ces aventures pour créer un autre univers avec un autres personnage mais beaucoup plus élaboré comme par exemple, un description précise de son physique et des gens qu'il rencontrera, de monter un carte des différentes régions de son monde ( mon frère est dans une école de dessin reputée donc ça ne devrait pas poser trop de problèmes) et surtout, faire un plan de l'histoire et me relire car pour Caelorn, ce sont juste des pensées vagabondes que j'écris sur le moment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Pierre Poccioni
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 3237
Age : 69
Localisation : Loiret
Date d'inscription : 10/12/2005

MessageSujet: Caelorn l'orphelin    3/12/2010, 08:07

Un conseil valable pour tous les âges et tous les "niveaux"

Ne JAMAIS diffuser, serait-ce sur Internet où tout est possible, un texte dont on dit qu'il n'est que notes ou idées jetées sur le papier!

Il faut au contraire s'habituer à finir le plus parfaitement possible tout texte qui sort d'un cercle intime. Et par exemple, pour la question de l'orthographe pour laquelle on te taquine un peu, est-il si difficile de trouver une bonne âme dotée d'une orthographe convenable qui te signalerait les fautes?

Tout cela demande un petit effort mais aborder l'écriture sans courage est la plus sûre garantie d'échec.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gosayn
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 1027
Date d'inscription : 26/04/2006

MessageSujet: Re: Caelorn l'orphelin   3/12/2010, 12:25

@ Michel:
Michael Moorcock est un auteur; un des pontes de la Fantasy. A lire quand on a quinze ans... Je m'y suis replongé l'an dernier, j'ai été très déçu...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RogueThisParty



Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 30/11/2010

MessageSujet:    3/12/2010, 22:20

Oups !

Non mais je vous le dis à vous parce que je vois que vous êtes tous un peu âges ( le prenez pas mal ) et que donc vous ne pourriez que m'aider. Je ne m'attendais pas à rencontrer des érudits.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Michel Barthélemy
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 101
Localisation : Arlon
Date d'inscription : 08/09/2008

MessageSujet: Re: Caelorn l'orphelin   4/12/2010, 01:22

@ Rogue
Suite à la découverte de votre jeune âge, je tiens à ajouter quelques nuances.

Vous avez envie d’écrire, de partager les fruits de votre imaginaire. Vous êtes un passionné et un créatif. Cultivez soigneusement ces précieuses facultés, exercez-les de l’une ou l’autre manière, votre vie sera riche d’enthousiasme et vous ne connaîtrez pas l’ennui.
Le drame pour beaucoup, c’est de s’enliser dans la passivité, de se repaître d’une nourriture « culturelle » prédigérée et insipide.
On peut exercer sa créativité dans l’écriture, dans l’art… mais aussi dans la cuisine ou dans un jardin. D’expériences en expériences, plus ou moins gratifiantes, vous finirez par savoir comment tracer le chemin qui est le vôtre et par vous réaliser à travers lui.

Si vous ambitionnez d’écrire, vous disposez d’une qualité appréciable, vous avez conscience d'être perfectible, vous souhaitez progresser et vous êtes capable de remise en question. Il reste évidemment à peaufiner la substance du contenu et à mettre au point la méthode, ce qui n'est pas une mince affaire.


RogueThisParty a écrit:
Oups !

Non mais je vous le dis à vous parce que je vois que vous êtes tous un peu âges

Je n'en dirai pas davantage, la gentille infirmière du home va venir pour le suppo du soir. Je lui demanderai de retrouver mon dentier qui est tombé sous mon grabat parce que je ne parviens pas à l'attraper avec ma canne.

@ Gosayn
Merci pour l'information qui, je l'avoue, ne m'encourage pas à pousser plus loin l'investigation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mon-louvre.be
François
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 2380
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Caelorn l'orphelin   4/12/2010, 10:33

Le temps me manque ces semaines-ci* pour participer activement aux différentes discussions qui sont en cours sur le forum mais je vous lis avec intérêt, comme toujours.

Sur le récit de RogueThisParty je n'ai rien à ajouter par rapport aux remarques, toutes très pertinentes, qui ont été émises jusqu'à présent.


*au point que j'ai dû momentanément interrompre ma lecture de l'excellent roman de Wallace Stegner "La vie obstinée" que m'avait recommandé Jean-Pierre Poccioni, mais c'est un roman tellement riche à tous les niveaux qu'il ne perd heureusement rien à être lu à petites doses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Caelorn l'orphelin   

Revenir en haut Aller en bas
 
Caelorn l'orphelin
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une idée sur un fascicule orphelin signé André Lormeau?
» Ciel orphelin
» Big merci ! je ne suis pas orphelin .
» Un sourire pour l’orphelin
» La Tragédie d'un orphelin:

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Passion des mots :: Forums de discussions :: Les écrits de nos membres-
Sauter vers: