Passion des mots

Forum culturel
 
AccueilCalendrierFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Les prix littéraires...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jean-Pierre Poccioni
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 3237
Age : 69
Localisation : Loiret
Date d'inscription : 10/12/2005

MessageSujet: Les prix littéraires...   6/11/2010, 09:51

Alors ?

Patrick Lapeyre, Maylis de Kerkangal, Jerôme Ferrari? NON ? RIEN ?

Même pas Nab premier écrivain autoédité à entrer dans une sélection de prix littéraire ?

Alors dans ce cas attendons sereinement le couronnement de Houellebecq au Goncourt !

Circulez membres de Passion des mots, il n'y a rien à dire !

PS: je signale au ministère de l'intérieur qu'il reste un rom caché derrière une poubelle du Boulevard Saint-Germain à la hauteur de l'Eglise où il ferait bon voir qu'il ose entrer. Il aurait tenté de mordre le lauréat du Prix de Flore ! N'est-ce pas un cas d'homophobie doublé de racisme ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Pierre Poccioni
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 3237
Age : 69
Localisation : Loiret
Date d'inscription : 10/12/2005

MessageSujet: Les prix littéraires...   8/11/2010, 14:00

C'est fait !

Houellebecq a le Goncourt !

L'insupportable angoisse de Yugcib est terminée!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jipi
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5900
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: Les prix littéraires...   8/11/2010, 18:35

Pas possible !

Et que pense Jean-Pierre de Michel ?

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.frandidac.net
Jean-Pierre Poccioni
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 3237
Age : 69
Localisation : Loiret
Date d'inscription : 10/12/2005

MessageSujet: Les prix littéraires...   9/11/2010, 08:30

Le fameux " ni cet excès d'honneur ni cette indignité" serait parfaitement à sa place au sujet d'un auteur qui n'est pas sans talent ( surtout en ses premiers romans)
Ont peut s'amuser à lire La carte et le territoire, on peut s'agacer, on peut aussi, comme il est dit ça et la, y découvrir des vérités sur notre société surtout si on vient de passer dix ans sur une île déserte!

Il est certain que le monstrueux battage médiatique s'il a enrichi Houellebecq financièrement lui a aussi donné l'image d'un faiseur, d'un homme qui calcule et vise le succès. Mais on entre ici dans le jugement de l'homme et non de l'auteur( encore qu'écrire pour le succès dévie souvent la plume) et l'on peut imaginer des écrivains nuls et sympathiques...

Le bilan ? Un auteur parmi d'autres, avec des qualités et des faiblesses, mais qui illustre surtout la mainmise des faiseurs d'argent sur le monde de l'édition. Les comptables ont remplacé les vrais éditeurs !

Le triste de l'affaire c'est que d'autres auteurs bien plus brillants restent dans l'ombre* car hélas les lecteurs sont en nombre limité et qui lit Houellebecq ne lis pas autre chose.

L'amusant de l'affaire c'est tous les petits messieurs (et dames) qui s'essoufflent à vouloir suivre les traces ( dorées!) de Houellebecq ! Car si l'air de ce genre de sommet n'est pas très pur, il est néanmoins mesuré et ceux qui le respirent entendent bien être les seuls ! Je considère que le fond de toute politique présente et surtout à venir est contenue dans la vieille image du partage du gâteau ! ( plus on le partage moins les parts sont grosses! Le saviez-vous ? )

* pour leurs noms écouter Jean-Pierre Poccioni sur Aligre FM !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yugcib
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 986
Age : 69
Localisation : 186 route d'Audon 40400 Tartas
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: Les prix littéraires...   10/11/2010, 18:59

C'est fou ce qu'en France, les prix littéraires ont de l'importance... Est-ce seulement une "question d'argent" ou est-ce que les auteurs, si la question de l'argent n'est pas la "super priorité", sont si sensibles que cela (et si désireux) de notoriété ? Il est vrai que un Français sur cinq (selon certaines statistiques) dans sa vie quotidienne, écrit soit un journal personnel, soit produit et publie un blog, soit écrit un livre (et cherche à se faire éditer d'une manière ou d'une autre)...
Les maisons d'édition "pullulent", et depuis le développement du Net, depuis qu'existent (à la pelle - excusez moi l'expression-) les "éditeurs en ligne", c'est fou, fou, de plus en plus fou, vraiment fou... et confine à l'absurde même !
En est-il de même en Belgique ? Dans d'autres pays d'Europe ? Aux USA ?
... Personnellement je n'ai encore rien lu, de Michel Houellebecq ( sauf peut-être des extraits, quelques pages de ci de là, de l'un ou l'autre de ses livres)...

... Je pense à certaines personnes qui "font oeuvre d'écriture en leur vie", qui ne cherchent pas forcément à se faire publier et ne recherchent pas de notoriété... Et que l'on pourrait comparer par exemple à un jeune joueur de diabolo s'exerçant durant des heures chez lui, s'efforçant d'exécuter les plus belles et plus difficiles figures qui soient...
Le travail c'est une chose, la récompense (ou le bénéfice - argent ou notoriété ou reconnaissance- que l'on peut tirer du travail), ç'en est une autre !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yugcib.e-monsite.com
Jipi
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5900
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: Les prix littéraires...   10/11/2010, 22:22

Merci Jean-Pierre de ta réponse à propos de cet auteur...

« Le triste de l'affaire c'est que d'autres auteurs bien plus brillants restent dans l'ombre »... comme d'habitude.

En Belgique on a aussi quelques phénomènes de ce style : des gens qui font de plus en plus pour se faire remarquer. Ils avaient du talent et ils sont devenus racoleurs.
Voir Nothomb Amélie, Gelluck Philippe et j'en passe... Tout fait vitrine au moulin (j'ai remplacé le mot farine pour une fois : pas grave si vous ne comprenez pas trop : surréaliste !).

L'autobiographie sous toutes ses formes est la grande maladie littéraire depuis 10 ans : tout le monde veut raconter sa vie... avec, souvent, peu de talent littéraire.
Phénomène bien français, mais la tendance est observable en Belgique également.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.frandidac.net
Jean-Pierre Poccioni
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 3237
Age : 69
Localisation : Loiret
Date d'inscription : 10/12/2005

MessageSujet: Les prix littéraires...   11/11/2010, 08:33

Yugcib,

Si dans l'ensemble je souscris à votre message, il est un point qui doit être précisé, c'est le BUT de l'écrit, sous-entendu pour celui qui écrit.

L'écrit "pour soi" journal intime ou tout autre n'est évidemment pas notre problème et d'ailleurs ne pose aucun problème.

L'écrit " expression de soi vers l'autre" implique que l'autre lise et c'est bien là que surgit le problème. Dans ce cas, celui qui écrit, qui le fait pour dire à autrui, ne peut se passer de la diffusion. Il en est de même du musicien qui souhaite être entendu et du peintre qui désire qu'on voit ses tableaux.

Il arrive que suive ce qu'on nomme notoriété qui n'est rien d'autre qu'être connu en bien ! En quoi est-ce blâmable? En quoi cette notoriété serait la marque d'une moindre qualité ?

On peut répondre que tout est dans l'intention, dans l'ambition de l'auteur, son désir plus ou moins glouton de notoriété. Mais hélas, même cette perspective reste stérile car rien ne s'oppose à ce que le pire ambitieux ait un immense talent !

Autrement dit, restent les textes qu'il faut lire, et surtout reste l'expérience de la lecture. Certes, et je devine John à l'affût, aucun critère absolu ne permet de séparer faiseurs et génies, c'est vrai. Mais un lecteur cultivé, qui a donc vu bien des tentatives, des voies nouvelles ou pas, des écritures s'exprimer, qui connait un peu la construction, la logique narrative etc bref tout ce que dit très justement Jipi de la photographie, peut émettre un jugement qualitatif ( le jugement du critique quand il est indépendant et honnête) Le lecteur "ordinaire" se contentera d'un jugement de goût personnel ce qui ne devrait pas être confondu avec le premier !

Un dernier point sur l'importance des Prix littéraires en France, plus grande c'est exact que partout ailleurs ( surtout cette année où on cherche à relancer la machine!) Ne soyons pas trop pessimistes et surtout gardons-nous de ce dénigrement systématique de notre pays ( je parle pour les Français, pour les Belges, c'est du simple chauvinisme !) La France reste un pays de culture ( mal en point, malmenée mais tout de même) un pays où un écrivain est une personne respectée et où, donc, on cherche LE bon livre. Les prix littéraires sont-ils le bon moyen? Sans doute pas souvent, mais c'est ici l'idée qui compte.

Pour ma part rien ne vaut un bon libraire, mais vérifiez si le vôtre lit de temps à autre...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Pierre Poccioni
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 3237
Age : 69
Localisation : Loiret
Date d'inscription : 10/12/2005

MessageSujet: Les prix littéraires...   11/11/2010, 08:43

Jipi,

Ce qui est très intéressant dans ta remarque c'est l'angle de vue. En effet il n'est pas rare qu'un auteur commence avec un idéal littéraire très pur qui va peu à peu s'altérer, se corrompre pour employer un mot un peu moral.

Cependant n'oublions pas que ce piège guette aussi l'écrivain sans succès ou qui n'arrive pas à être publié. A chaque échec il tente autre chose, se dit qu'il faudrait peut-être, que tel ou tel s'est couvert de gloire avec un certain sujet etc...

Ceci constitue un élément d'observation aussi passionnant que difficile. Faire, chez un écrivain, la part d'une évolution naturelle fruit d'une quête réelle et celle de la recherche pathétique de la recette miracle n'est pas simple !

Pour l'humour ( encore que...) on peut parier que les éditeurs vont prochainement recevoir maintes histoires de constructions de ponts et autres voyages de peintres célèbres en passant par tous les auteurs qui mettront en scène leur propre mort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
François
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 2378
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Les prix littéraires...   11/11/2010, 23:03

Jean-Pierre Poccioni a écrit:
Autrement dit, restent les textes qu'il faut lire, et surtout reste l'expérience de la lecture. Certes, et je devine John à l'affût, aucun critère absolu ne permet de séparer faiseurs et génies, c'est vrai. Mais un lecteur cultivé, qui a donc vu bien des tentatives, des voies nouvelles ou pas, des écritures s'exprimer, qui connait un peu la construction, la logique narrative etc bref tout ce que dit très justement Jipi de la photographie, peut émettre un jugement qualitatif ( le jugement du critique quand il est indépendant et honnête) Le lecteur "ordinaire" se contentera d'un jugement de goût personnel ce qui ne devrait pas être confondu avec le premier !

Jean-Pierre, cela t'étonnera peut-être de savoir que je suis tout à fait d'accord avec toi sur ce point, du moins tel que tu l'as exprimé ci-dessus.

Au passage je t'informe que je suis en pleine lecture de "La Vie Obstinée" de Wallace Stegner, et cette fois, nous sommes bien sur la même longueur d'ondes littéraire. Comme quoi tout arrive !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yugcib
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 986
Age : 69
Localisation : 186 route d'Audon 40400 Tartas
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: Les prix littéraires...   12/11/2010, 07:43

A propos de ce qui vient d'être cité plus haut, et qui a été exprimé par Jean Pierre, il me vient cette réflexion :
Un certain nombre d'écrivains, que ces écrivains soient connus, lus, médiatisés, ou plus ordinairement, qu'ils ne soient que des "amateurs" (dans le genre "écrivain du dimanche") ou même qu'ils soient des personnages de "quelque culture" faisant plus ou moins, "oeuvre d'écriture"... devraint, dans le sens de ce qu'exprime Jean Pierre, se sentir eux-mêmes "marginalisés" ou "en porte-à-faux" ou "assez éloignés" ou "en non-conformité" par rapport à ce qu'exprime Jean Pierre (et qui est vrai, qui est juste, qui ne peut qu'être difficilement contesté)...
Or, il se trouve (mais cela en aucune manière ne m'étonne) que ces écrivains là (qui sont très nombreux)... Ne se sentent eux-mêmes, pas du tout "marginalisés, en porte-à-faux, assez éloignés ou en non-conformité"... Au contraire, ils s'inventent un "talent" par lequel ils tentent de justifier leur écriture et leur production. Et ils ne cessent de s'étonner de ne pas être découverts, de ne pas être assez lus "comme il se devrait" selon eux !
Et d'autre part, lorsque l'un ou l'autre de ces écrivains là, accède à quelque notoriété, à quelque reconnaissance et que ses livres commencent à être bien vendus... alors il ne se pose pas (ou plus) la question de savoir s'il est oui ou non "en conformité" avec ce qu'exprime Jean Pierre (pour autant qu'il se soit réellement posé la question, du temps où il n'était pas ou peu connu)...
Peut-on imaginer, sérieusement et en toute lucidité, un "bon ouvrier" dans n'importe quel métier, qui ne soit pas passé par l'école, l'apprentissage, la pratique, l'exercice, le travail, la formation, et par l'épreuve de l'examen ou du concours ? Un ouvrier qui se serait formé tout seul sans presque aucun apport extérieur et qui ne croirait qu'en son étoile ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yugcib.e-monsite.com
Jean-Pierre Poccioni
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 3237
Age : 69
Localisation : Loiret
Date d'inscription : 10/12/2005

MessageSujet: Les prix littéraires...   12/11/2010, 08:43

Mes excuses, Yugcib, mais je ne comprends pas clairement ce que veux dire:

" se sentir eux-mêmes "marginalisés" ou "en porte-à-faux" ou "assez éloignés" ou "en non-conformité" par rapport à ce qu'exprime Jean Pierre"


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Pierre Poccioni
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 3237
Age : 69
Localisation : Loiret
Date d'inscription : 10/12/2005

MessageSujet: Les prix littéraires...   12/11/2010, 08:47

John,

Je ne suis pas étonné. Je trouve même normale cette convergence. Ce qui faisait obstacle sur ce sujet n'était pas le fond mais ta volonté de radicalité rationnelle qui transformait ( ou voulait transformer) une conviction en postulat.

Je suis d'autre part heureux de te voir apprécier La vie obstinée d'autant que ce roman ne fait que monter en puissance pour aboutir à une fin qui est un sommet...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yugcib
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 986
Age : 69
Localisation : 186 route d'Audon 40400 Tartas
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: Les prix littéraires...   12/11/2010, 11:02

Je m'explique :
Confronté à un lecteur critique pouvant émettre un jugement qualitatif, lequel jugement s'appuie sur la construction et la logique narrative ; se fonde sur une solide culture générale et en particulier littéraire... Un écrivain qui n'aurait pas cette culture générale et littéraire en particulier, et qui par manque de caractère, d'originalité et de créativité associés à une méconnaissance de certaines règles essentielles en matière de structure, de composition, de logique narrative, de grammaire et de style... Devrait, s'il est honnête envers lui-même et envers ses éventuels lecteurs, se sentir "un peu court"...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yugcib.e-monsite.com
Jean-Pierre Poccioni
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 3237
Age : 69
Localisation : Loiret
Date d'inscription : 10/12/2005

MessageSujet: Les prix littéraires...   12/11/2010, 12:15

Premièrement, un écrivain n'a pas à se sentir "un peu court" il EST un point c'est tout.

Quant à savoir ce qu'il peut faire d'une lecture critique disons savante ou si l'on préfère argumentée par opposition à une lecture impressionniste, instinctive, du genre "j'aime/ j'aime pas" cela dépend à la fois de la critique et de la personne qui l'exprime.

Une critique peut revêtir l'allure d'une direction littéraire, elle aura alors pour fonction d'aider l'auteur à donner le meilleur et peut-être à éliminer le moins bon. Il va sans dire qu'un climat de confiance entre les deux parties est indispensable. Cette situation est aussi précieuse que rare !

Une critique peut être la simple expression d'un avis: "Bonjour monsieur l'écrivain, j'ai aimé votre histoire mais je n'aime pas beaucoup votre style." Réponse possible : " Bon, et alors?"
Autrement dit ce genre de critique ne vaut que pas sa multiplication. Si trente personnes me font la même remarque ( ce qui veux dire que trente personne m'ont parlé de mon roman ce qui est déjà beaucoup !) je peux m'interroger, voire me remettre en question.

Une critique peut aussi être une classification, une façon de savoir qui on est et pour qui. Il y a des gens dont je détesterais qu'ils me fassent des compliments ! Et le contraire est vrai.

Une critique peut être l'expression d'une jalousie, d'une rivalité perverse mais je suis mauvaise langue...

Au final l'écrivain est seul avec, au mieux, un (ou deux) anges gardiens dont on souhaite pour lui qu'ils soient aussi bienveillants que compétents. Au paradis tout existe, n'est-ce pas?


PS: Noter qu'un écrivain n'est pas tenu à la connaissance théorique ou à la culture qui par contre est indispensable au critique littéraire. Cette culture n'est pas non plus nuisible pourvu qu'il s'en dégage au moment où il écrit. Amos Tutuola était un gardien, presque analphabète et un écrivain de grand talent. Le cas est rare mais qu'il existe pousse à la réflexion. Un "art brut" littéraire est possible !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Pierre Poccioni
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 3237
Age : 69
Localisation : Loiret
Date d'inscription : 10/12/2005

MessageSujet: Les prix littéraires...   17/11/2010, 08:59

Bien que le sujet " prix littéraires" ne semble pas passionner les foules je communique tout de même cet article qui fait, à mon sens, assez bien ( quelques réserves mineures qu'il serait un peu long de déployer) le point sur la question:

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jipi
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5900
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: Les prix littéraires...   17/11/2010, 11:47

Je suis intéressé Jean-Pierre, mais je ne peux tout réaliser en même temps...
Ma priorité, pour le moment, est l'image photographique dans laquelle je plonge de plus en plus.
Si j'avais des journées de 48 heures...
Je vais prendre le temps de découvrir à fond cet article qui m'a l'air intéressant : Sylvie Ducas me semble lucide...

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.frandidac.net
Jean-Pierre Poccioni
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 3237
Age : 69
Localisation : Loiret
Date d'inscription : 10/12/2005

MessageSujet: Les prix littéraires...   18/11/2010, 06:32

Pour joindre littérature et photographie, j'irai voir cet après-midi, après mon émission, l'exposition de photos : Portraits d'écrivains à la Maison de Victor Hugo place des Vosges...

Aujourd'hui je consacrerai mon coup de coeur sur Aligre FM à un très intéressant roman du catalan Baltazar Porcel : Quelques châteaux et toutes les ombres ( Actes Sud)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Pierre Poccioni
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 3237
Age : 69
Localisation : Loiret
Date d'inscription : 10/12/2005

MessageSujet: Les prix littéraires...   19/11/2010, 08:18

L'exposition Portraits d'écrivains était tout à fait passionnante tant il est stimulant de chercher sur les visages tels que de grands maîtres de la photographie les ont vus les traces de ce que l'ont sait d'eux ou de ce que l'on croit savoir au travers de leur oeuvre.

Une mention particulière pour les extraordinaires portraits réalisés par Edouart Boubat !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jipi
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5900
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: Les prix littéraires...   19/11/2010, 09:57

Ah ! Boubat... encore un maître...

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.frandidac.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les prix littéraires...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les prix littéraires...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Prix littéraires
» Les amazones de la blogosphère : un article de télérama sur les blogs littéraires
» Les adaptations littéraires et vous!
» Les bonnes résolutions littéraires
» Les prix littéraires

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Passion des mots :: Forums de discussions :: La littérature et le langage-
Sauter vers: