Passion des mots

Forum culturel
 
AccueilCalendrierFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Copains d'un soir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Gosayn
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 1026
Date d'inscription : 26/04/2006

MessageSujet: Copains d'un soir   13/9/2010, 17:48

- Une question me travaille, Gosayn. Comment vous arrangez-vous pour vous trouver smoking invariablement couverts de poils – de chat, semble-t-il – en fin de soirée ? C’est le cas aujourd’hui, c’était le cas chez le général Foudre-Durant, et, encore, la semaine dernière, chez mademoiselle Breedewert. N’y voyez ni offense, ni malice, très cher, seulement de la curiosité.
- En vérité, et bien que n’en laissant rien paraître, je suis las de ces exercices mondains. Sans vouloir non plus offenser quiconque, l’on y croise toujours les mêmes trognes y discutant des mêmes absurdités, toujours les mêmes vieilles toupies empêtrées dans leur réseau de clientèle… Mais j’ai fini par apprendre.
- Quoi donc ?
- Où que vous alliez, un se livrera. Un personnage vous offrira son amitié, spontanément, sans calculs, sans longue phase d’observation. Prenez l’air, sortez de la masse qui de toute façon ne vous voit pas, trouvez un refuge, et il viendra. Et vous traitera d’égal à égal.
Le chat du voisin.
Boule grise dans la nuit, somnolant sur une grosse pierre évacuant la chaleur emmagasinée en journée, assis et circonspect devant un hérisson, aux aguets à proximité des cuisines. Il trottinera vers vous et d’un dos rond affirmera à tout go : « Soyons amis. Et tant pis si ce n’est que pour un soir. »
Pour sûr, très cher. Pour sûr. Il faudrait être sot pour repousser votre douillette et ronflante compagnie, lui répondrez-vous d’une gratouille sur le crâne.
Vous resterez quelques instants à blaguer en silence, vous imaginant l’accompagner dans ses patrouilles, se faufiler dans la nuit tels des étrangleurs, fiche en l’air des pots de fleurs, embêter les filles, chercher la bagarre ; faire les quatre cent coups, quoi.
Puis chacun retournera à ses affaires. Lui, à courir sur les toits, moi, à rêver tout en m’expliquant sur quelques poils, luttant contre vos parasites pour ne pas qu’ils effilochent ce joli voile, théâtre de mille et une aventures.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jipi
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5900
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: Copains d'un soir   20/9/2010, 15:57

Assez attachant ce texte Gosayn.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.frandidac.net
François
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 2378
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Copains d'un soir   20/9/2010, 19:02

Il m'a fallu deux lectures pour entrer dans ce texte, toujours pour la même raison : format trop court. C'est sûrement un défaut mais moi il me faut généralement deux ou trois pages avant d'entrer dans l'écriture d'un autre.

A la deuxième lecture, je me suis toutefois rendu compte que ce texte ne me déplaisait pas. Et savez-vous pourquoi? Je suis un grand ami des chats !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jipi
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5900
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: Copains d'un soir   20/9/2010, 20:20

Alors John tu aimerais notre Nina, une petite chatte pourtant adulte... On dirait un grand chaton... Personne ne comprend d'ailleurs et son poil est presque aussi long que celui d' un angora.
Personne ne comprend non plus !!! Un mystère cette chatte avec sa petite tête de souris !!!

On ne connaît rien du chat en général et de nombreux scientifiques se penchent sur la question !!! Chaque année j'entends ceci : « Cet animal, quand on le connaîtra, nous révèlera de très grandes choses !!! ».

J'attends toujours, car elle est un peu pois chiche sur les bords !!!

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.frandidac.net
François
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 2378
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Copains d'un soir   20/9/2010, 22:45

Une photo ! Une photo !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bunghor



Nombre de messages : 10
Date d'inscription : 30/03/2011

MessageSujet: Re: Copains d'un soir   2/4/2011, 01:33

Très sympathiques ces petites nouvelles. Et quelle aisance dans l'écriture! A quelle époque le style de ce texte rend-il hommage (smoking, Fouder-Durant, Beedewert, vieilles toupies, à tout go...c'est pas vraiment d'aujourd'hui)? Moi je dirais soit belle époque, soit après guerre (seconde guerre).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gosayn
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 1026
Date d'inscription : 26/04/2006

MessageSujet: Re: Copains d'un soir   2/4/2011, 22:20

Oui, c'est cela. Début du siècle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
abdel
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 242
Age : 65
Localisation : Rabat, Maroc
Date d'inscription : 25/05/2011

MessageSujet: Re: Copains d'un soir   18/6/2011, 17:26

Je n'ai pas bien compris le sens de la seconde moitié de la dernière phrase :

"Lui, à courir sur les toits, moi, à rêver tout en m’expliquant sur quelques poils, luttant contre vos parasites pour ne pas qu’ils effilochent ce joli voile, théâtre de mille et une aventures. "

Le personnage s'adresse à une femme et s'explique de la présence de poils sur son monteau à lui. Mais "vos parasites "?

S'agit-il de parasites réels dans le voile de la femme, après des contacts (c'est plus risqué que les poils d'un chat) ou s'agit-il de ces amis parasitaires ennuyeux contre lesquels lutte le personnage ?

Par ailleurs, j'ai trouvé belle cette opposition tacite entre poils d'une femme laissés après des "élans" et poils de chats laissés après des élans d'une tout autre nature mais chaleureux aussi.

L'opposition également tacite entre chaleur humaine factice, en sortie dans les soirées, et la chaleur animale beaucoup plus naturelle et plus "rentable" .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ecrire.clicforum.com  et http://apprendreoualessai.fo
abdel
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 242
Age : 65
Localisation : Rabat, Maroc
Date d'inscription : 25/05/2011

MessageSujet: Re: Copains d'un soir   18/6/2011, 18:10

J'oublais :

L'opposition tacite entre copains d'un soir (la première moitié du texte) et copain de tous les soirs (la seconde moitié du texte).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ecrire.clicforum.com  et http://apprendreoualessai.fo
Gosayn
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 1026
Date d'inscription : 26/04/2006

MessageSujet: Re: Copains d'un soir   18/6/2011, 19:06

Les parasites concernent les remarques faites au personnage au sujet de ces poils de chats, remarques qui le tirent de sa rêverie, qui effilochent le rêve qu'il s'efforce de garder à l'esprit.

Le personnage ne s'adresse pas spécifiquement à une femme, l'autre protagoniste n'est qu'un élément perturbateur: le réel qui vient chasser la rêverie.

"Par ailleurs, j'ai trouvé belle cette opposition tacite entre poils d'une femme laissés après des "élans" et poils de chats laissés après des élans d'une tout autre nature mais chaleureux aussi."
Je n'avais pas du tout pensé à ça. Mais c'est intéressant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
barbara

avatar

Nombre de messages : 15
Age : 63
Localisation : Ici bien entendu !
Date d'inscription : 28/06/2011

MessageSujet: Re: Copains d'un soir   29/6/2011, 00:43

Gosayn a écrit:
- Une question me travaille, Gosayn. Comment vous arrangez-vous pour vous trouver smoking invariablement couverts de poils – de chat, semble-t-il – en fin de soirée ? C’est le cas aujourd’hui, c’était le cas chez le général Foudre-Durant, et, encore, la semaine dernière, chez mademoiselle Breedewert. N’y voyez ni offense, ni malice, très cher, seulement de la curiosité.
- En vérité, et bien que n’en laissant rien paraître, je suis las de ces exercices mondains. Sans vouloir non plus offenser quiconque, l’on y croise toujours les mêmes trognes y discutant des mêmes absurdités, toujours les mêmes vieilles toupies empêtrées dans leur réseau de clientèle… Mais j’ai fini par apprendre.
- Quoi donc ?
- Où que vous alliez, un se livrera. Un personnage vous offrira son amitié, spontanément, sans calculs, sans longue phase d’observation. Prenez l’air, sortez de la masse qui de toute façon ne vous voit pas, trouvez un refuge, et il viendra. Et vous traitera d’égal à égal.
Le chat du voisin.
Boule grise dans la nuit, somnolant sur une grosse pierre évacuant la chaleur emmagasinée en journée, assis et circonspect devant un hérisson, aux aguets à proximité des cuisines. Il trottinera vers vous et d’un dos rond affirmera à tout go : « Soyons amis. Et tant pis si ce n’est que pour un soir. »
Pour sûr, très cher. Pour sûr. Il faudrait être sot pour repousser votre douillette et ronflante compagnie, lui répondrez-vous d’une gratouille sur le crâne.
Vous resterez quelques instants à blaguer en silence, vous imaginant l’accompagner dans ses patrouilles, se faufiler dans la nuit tels des étrangleurs, fiche en l’air des pots de fleurs, embêter les filles, chercher la bagarre ; faire les quatre cent coups, quoi.
Puis chacun retournera à ses affaires. Lui, à courir sur les toits, moi, à rêver tout en m’expliquant sur quelques poils, luttant contre vos parasites pour ne pas qu’ils effilochent ce joli voile, théâtre de mille et une aventures.

J'imagine bien la voix de Gabin dans ce rôle de "Gosayn"...
Une bien belle pensée émanant tout droit d'un balcon, seul endroit pour s'échapper d'une soirée bourgeoise ennuyeuse à souhait... (enfin, je vois ainsi la scène)
En gros un patriarche désabusé (fin 19ème?) qui retrouve ses valeurs primaires (n'est-ce pas chez lui que se déroule la fête, et ce, sur l'insistance de son épouse?).

Pardonnez-moi, c'est la 1ère fois que je commente un texte sur un forum, mais je ressens ainsi l'ambiance.
Très bien écrit ...
Un texte qui pourrait s'inviter chez Poe en accompagnement sympathique lors de l'élaboration d'un crime (presque) parfait!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Copains d'un soir   

Revenir en haut Aller en bas
 
Copains d'un soir
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Connaissez vous Max, Jules et leurs copains ?
» Formation Professionnelle en cours du soir
» Images catastrophique le soir sur les chaînes HD
» [Jeu] Devine qui vient dîner ce soir!
» Harry Potter 5 mercredi soir

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Passion des mots :: Forums de discussions :: Les écrits de nos membres-
Sauter vers: