Passion des mots

Forum culturel
 
AccueilCalendrierFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

  Des hommes et des dieux par Xavier Beauvois

Aller en bas 
AuteurMessage
Jipi
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5909
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Des hommes et des dieux par Xavier Beauvois   8/9/2010, 17:32

Un peu absent pour le moment.

Pas encore vu ce film que l'on dit magistral. Un état de grâce... lit-on.

Je vous en parlerai après vision.

Vous pouvez en parler ici si vous l'avez vu.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.frandidac.net
Jipi
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5909
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: Des hommes et des dieux par Xavier Beauvois   19/9/2010, 19:10

Vu hier soir... ce film immense...

On y découvre/redécouvre la force des valeurs humaines transfigurées par un jeu d’acteurs exemplaire.

Cette oeuvre est une pépite d’amour et l’émotion que l’on peut ressentir en la découvrant nous révèle que ce film est un don...

Souvent bouleversant...




ARTICLE DU JOURNAL LE MONDE :

« Prix du jury très mérité au dernier Festival de Cannes, Des hommes et des dieux retrace le parcours des moines de Tibéhirine pendant les mois qui ont précédé leur assassinat en 1996, depuis le moment où ils sont devenus la cible des extrémistes du GIA jusqu'à celui où ils ont été enlevés, avant de disparaître dans des circonstances qui restent aujourd'hui encore à élucider. Leur cheminement spirituel est le sujet de ce long-métrage, le cinquième de Xavier Beauvois, à qui l'on doit Nord, un premier film d'une âpreté poignante, puis d'autres comme N'oublie pas que tu vas mourir ou Le Petit Lieutenant.

D'abord plongés dans le chaos par la peur qu'a engendrée chez chacun la perspective de sa propre mort, et qui a d'abord fait chanceler la cohésion du groupe, ces sept hommes ont finalement pris collectivement la décision de ne pas plier devant la violence. Refusant de piétiner l'idéal de fraternité auquel ils ont voué leur vie, ils ont choisi de rester dans le monastère plutôt que de rentrer en France comme on les poussait à le faire, certains en ayant d'ailleurs eu la tentation. Ils n'ont pas davantage accepté la protection que leur proposait l'armée.

Les dieux étant nombreux, ce qui intéresse le cinéaste dans cette tragédie relève moins du martyre des moines, que de la conscience - éthique, politique - des hommes qu'ils sont, et des questions existentielles que pose leur confrontation avec cette force armée qui piétine tout ce en quoi ils croient. Comment éprouver la liberté ? Qu'est-ce qu'une communauté ? Peut-on être soi en niant l'existence d'autrui ?

On peut, on doit, même, envisager ce film comme une profession de foi. Mais c'est dans le cinéma que Beauvois a toujours placé la sienne, et qu'il la place ici plus que jamais. Confiant dans le talent de sa chef opératrice, Caroline Champetier, dans celui de ses acteurs dont il a visiblement obtenu une adhésion totale, il signe une mise en scène puissante et dépouillée, délibérément lyrique, en s'inspirant du mode de vie hyperritualisé de l'ordre cistercien-trappiste auquel appartenaient les moines de Tibéhirine.

Maestria soufflante

La prière, les chants à l'unisson, les réunions au cours desquelles se prennent, à l'issue d'un tour de parole et d'un vote, les décisions engageant la vie de la communauté, et qui témoignent ici de la réduction progressive des antagonismes vers une communion spirituelle, structurent le film. Mais la place est faite, aussi, aux moments partagés avec les villageois (travail de la terre, dispense de soins, fêtes familiales...), dans le respect de l'islam.

Ou encore à des tête-à-tête, comme celui dans lequel Frère Luc, le médecin (Michael Lonsdale, à son meilleur), explique à Frère Christian, le chef de la communauté (Lambert Wilson, qui révèle dans ce film un charisme totalement inédit), qu'il ne craint nullement la mort. Au moment de quitter la pièce, la voix étouffée dans un petit sourire malicieux, il a cette phrase merveilleuse qui est aussi bien le programme du film : "Laissez passer l'homme libre..."

Les plans parlent d'eux-mêmes, chaque détail enrichissant le récit sans qu'il soit besoin de commentaire. Le partage d'un plateau de frites, la lecture à haute voix d'une chronique de L'Equipe, ou celle, pour soi, des Lettres persanes, suffisent à poser une atmosphère, une idée, une personnalité. Cette même économie narrative permet de donner leur place à sept personnages principaux - ce n'est pas rien -, sans parler des autres, les villageois, ou les terroristes du GIA dont l'irruption rompt brutalement l'harmonie ambiante.

Après avoir ordonné à tous les étrangers de quitter le pays, après avoir égorgé, aux abords du village, un groupe de Croates, ils frappent à la porte du monastère une nuit de Noël, exigeant de Frère Christian qu'il mette son médecin à leur disposition. Le refus que celui-ci leur oppose, et qu'il redouble en n'acceptant pas non plus de leur donner les médicaments destinés aux villageois, signe, il le sait, son arrêt de mort et celui de ses frères, à court ou à moyen terme.

S'en remettant à la majesté aride des paysages de l'Atlas (marocain pour le tournage), à l'épure laiteuse des robes des moines, à la rythmique du rituel, Xavier Beauvois joue avec les travellings avec une maestria soufflante, fait le grand écart entre Sergio Leone, Coppola et Pasolini, conduisant son film vers un final extravagant, à multiples détentes.

Deux scènes en particulier, qui figurent l'aboutissement de la communion spirituelle des moines en icône de la résistance, témoignent d'une audace peu commune dans le cinéma français d'aujourd'hui. La puissance qui s'en dégage conduit à se demander si, à l'heure des échanges mondialisés, il n'y a pas un effet libérateur à raconter des histoires qui s'affranchissent des frontières hexagonales. »

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.frandidac.net
François
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 2392
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Des hommes et des dieux par Xavier Beauvois   22/9/2010, 17:04

Un excellent film en effet, avec juste un ou deux passages un poil trop bondieusards à mon goût, mais cette restriction n'engage que moi.

J'ai particulièrement apprécié la prestation de Michael Lonsdale dans le rôle de Luc : magistral !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Pierre Poccioni
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 3237
Age : 70
Localisation : Loiret
Date d'inscription : 10/12/2005

MessageSujet: Des hommes et des Dieux    24/9/2010, 07:55

J'irai peut-être voir ce film bien que ...

Petit jeu : Citez-moi un vrai grand film qui a fait plus d'un million d'entrées la première semaine de sortie ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
François
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 2392
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Des hommes et des dieux par Xavier Beauvois   24/9/2010, 18:56

C'est peut-être l'exception qui confirme la règle ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Pierre Poccioni
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 3237
Age : 70
Localisation : Loiret
Date d'inscription : 10/12/2005

MessageSujet: Des hommes et des Dieux    25/9/2010, 07:45

Une autre raison de voir ce film:une discussion avec une amie fine spectatrice et cinéphile qui, sans crier au chef d'oeuvre, considère que c'est un fort beau film tout en précisant ( elle me connaît assez bien) qu'une ou deux scènes vont m'agacer...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Pierre Poccioni
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 3237
Age : 70
Localisation : Loiret
Date d'inscription : 10/12/2005

MessageSujet: Des hommes et des Dieux    28/9/2010, 07:04

Mais un article de B.Stora (extrait) bien intéressant :


"Ce qui est bizarre, c’est que la critique française s’est montrée unanime, toutes sensibilités confondues - de Médiapart au Figaro,[à l’exception notable de Télérama sous la plume de Pierre Murat, ndlr]. Tout le monde a abordé le film uniquement sur le terrain esthétique ou religieux, sans jamais poser les questions d’ordre historique ou politique. On prend comme un fait acquis que c’est un film religieux, touché par la grâce. Le spectateur ne saura pas à quand remonte la présence des moines dans le pays : ont-ils traversé la guerre d’Algérie, sont-ils restés après 1962, est-ce une tradition française d’implantation catholique en terre d’islam ? Ce qui m’étonne, c’est que l’on interroge puissamment Hors-la-loi sur des questions d’histoire, et pas du tout Des hommes et des dieux. Cette absence de questionnement d’un objet à l’autre me semble problématique et elle est de nature à accroître l’impression de «deux poids deux mesures» et d’injustice, à la fois entre les deux rives de la Méditerranée et au sein de notre communauté nationale, chez les enfants et petits-enfants d’Algériens."

Au moment où Hors la loi( probable navet) soulève la polémique !!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
François
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 2392
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Des hommes et des dieux par Xavier Beauvois   28/9/2010, 09:32

En Belgique, ce film a aussi eu droit à une critique franchement mauvaise de la part de Patrick Laurent de la DH (la Dernière Heure):

Profondément ennuyeux

En 1993, les Moines cisterciens de Tibéhirine se sentent de plus en plus menacés par la montée de l’intégrisme islamique en Algérie. À la fois très attachés à la population majoritairement musulmane à laquelle ils prodiguent des soins et peu désireux de devenir des martyrs, leurs discussions tournent toujours autour des mêmes questions : faut-il quitter le pays comme le leur recommandent les autorités ou rester sur place pour effectuer leur mission jusqu’au bout ? Les clans s’opposent, sans pouvoir se départager. C’est donc dans la prière que la petite communauté entend trouver la solution. Dans un premier temps, leur intégration leur permet de ne pas être inquiétés par les terroristes. Mais les temps changent...

Acclamé à Cannes, ce film extrêmement sobre ne s’adresse qu’à une poignée de cinéphiles n’ayant pas peur de s’ennuyer profondément. Xavier Beauvois multiplie à l’infini les mêmes tics, les mêmes discussions creuses suivies de chants de prières pour expliquer tout ce qu’on vient de voir. Plus embêtant encore : l’histoire ne tient que sur l’attachement des moines à la population. Or, on ne le ressent presque pas. Seules quelques scènes l’évoquent, alors que les débats sont, eux, interminables. Et se résument toujours par : “Dieu décidera.” Au final, cette œuvre froide, insipide, ne fait même pas progresser les idées ou la tolérance.


Ce que Patrick Laurent ne sait pas c'est que sa critique, que j'avais lue avant de voir le film, m'a plutôt encouragé à aller le voir. Et en la relisant maintenant, je me dis que ce type est passé complètement à côté de ce film, mais ce sont des choses qui arrivent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jipi
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5909
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: Des hommes et des dieux par Xavier Beauvois   28/9/2010, 10:13

M'étonne vraiment John que tu nous offres un tel texte qui symbolise à lui seul le niveau du journal... niveau que tout le monde connaît dans les milieux même légèrement intellectuels et donc ignoré dans ce même monde intellectuel qui peut encore un peu réfléchir !

Je ne mentionne même plus ce journal qui est la honte de la Presse au niveau européen.
Intérêt donc de relayer un bas niveau ? But de la démonstration surtout quand quasiment toute la Presse est pour une fois unanime !

Ne perds donc pas ton temps John et passe-là à ne lire que la critique de plus haut niveau !!! HUMOUR !!!

En passant, LA DH est la poubelle de la Presse en Belgique... le gars n'a rien compris comme beaucoup de journalistes de ce journal : cela dépasse sans doute l'entendement du pois chiche incrusté dans son cerveau !!! Bien entendu ce n'est pas un James Bond ou un film avec Britney Spears ou avec des acteurs de la Starac !!! Pas style DH donc !

Je ne savais pas non plus que ce film avait eu un tel succès à la sortie.

La perfection n'existe pas Jean-Pierre : on est toujours agacé par l'une ou l'autre séquence... Moi aussi d'ailleurs !


_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.frandidac.net
François
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 2392
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Des hommes et des dieux par Xavier Beauvois   28/9/2010, 16:09

Jipi a écrit:
M'étonne vraiment John que tu nous offres un tel texte qui symbolise à lui seul le niveau du journal... niveau que tout le monde connaît dans les milieux même légèrement intellectuels et donc ignoré dans ce même monde intellectuel qui peut encore un peu réfléchir !

Je ne mentionne même plus ce journal qui est la honte de la Presse au niveau européen.
Intérêt donc de relayer un bas niveau ? But de la démonstration surtout quand quasiment toute la Presse est pour une fois unanime !

Je suis tombé sur cette critique en visitant le site cinebel.be par lequel je passe toujours pour voir où et quand se jouent les films. Sur ce site on trouve deux cotes: celle de La Libre Belgique et celle de la DH. La DH n'est pas mon quotidien de référence, mais je ne connais pas ce Patrick Laurent donc je n'ai aucune raison d'avoir un a priori négatif à son sujet. Tu le connais toi ?

L'intérêt de relayer ça alors que la presse est quasi unanime ? Je te retourne la question : quel serait l'intérêt de ne relayer que des avis qui vont dans le même sens que le mien ? Un avis opposé n'est-il pas plus stimulant intellectuellement ?

C'est sans doute pour ça que je continue à discuter sur Passion des Mots. Very Happy (ici aussi : HUMOUR !!!)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jipi
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5909
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: Des hommes et des dieux par Xavier Beauvois   28/9/2010, 21:32

Non franchement... les avis de la DH, poubelle de la presse francophone, ne sont pas stimulants du tout !

D'ailleurs c'est passé dans la conversation courante comme le mot THERMOS !!! On dit couramment : « Si tu veux être journaliste, ne fais surtout pas du déhache !».

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.frandidac.net
Jean-Pierre Poccioni
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 3237
Age : 70
Localisation : Loiret
Date d'inscription : 10/12/2005

MessageSujet: Des hommes et des Dieux    29/9/2010, 08:14

Je voudrais souligner que l'extrait d'un article de B.Stora que j'ai présenté n'avait pas de fonction directement critique ( il suffit de le lire)

C'était une contribution à la compréhension de certains phénomènes d'engouement qui sont parfois sans rapport avec la qualité artistique de l'oeuvre. Une théorie parmi d'autres, si l'on peut dire quand elle vient d'un homme de la carrure intellectuelle de Stora!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jipi
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5909
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: Des hommes et des dieux par Xavier Beauvois   29/9/2010, 09:50

Oui Jean-Pierre : j'ai lu cet article intéressant de Stora.

Effectivement Xavier Beauvois a choisi d'escamoter un peu le fond historique dans ses détails.
Pas une mauvaise idée dans le cas présent même s'il y est fait référence quelques fois.
D'autres dimensions, plus essentielles à l'auteur sans doute, semblent être mises en évidence.
À la limite en opérant de la sorte le film a une vocation plus universelle...
En tous cas, pour moi, ce film n'a pas pour but de parler de la guerre d'Algérie (sujet de nombreux films par ailleurs).

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.frandidac.net
François
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 2392
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Des hommes et des dieux par Xavier Beauvois   29/9/2010, 15:59

Je partage l'avis de Jipi.

En outre, si ce film n'a pas soulevé de polémique historique, c'est sans doute aussi parce qu'il ne porte aucune accusation directe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Pierre Poccioni
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 3237
Age : 70
Localisation : Loiret
Date d'inscription : 10/12/2005

MessageSujet: Des hommes et des Dieux    29/9/2010, 16:22

Je crois que vous ne comprenez pas bien la perspective de Stora et par suite le sens de mon intervention.

Je le répète l'article de Stora n'est pas une critique du film, donc laissez cet aspect. C'est une analyse de l'accueil du film. Un étonnement ( vrai ou faux?) de constater que l'on interroge Hors la loi qui présente une thèse et non Des Hommes et des Dieux qui ( indirectement) propose une image opposée.

Pour être clair selon Stora on est peut-être unanimes à encenser ce film et a oublier les composantes historiques parce qu'il présente un visage flatteur, positif, de la présence Française en Algérie. Et ce sans rapport direct avec les qualités artistiques du film.

Quand on sait à quel point le sujet est sensible en France cette analyse n'est pas inintéressante...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
François
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 2392
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Des hommes et des dieux par Xavier Beauvois   29/9/2010, 18:40

Je comprends ce qui dans mes réponses a pu te faire penser que j'avais mal lu et mal compris (ambiguité de certains mots et certaines phrases, difficilement évitable dans un forum si j'en juge par le nombre de malentendus qui émaillent nos débats) mais en lisant tes précisions je constate que j'avais bien compris (j'entends jusqu'ici certains penser "pour une fois"...)

Le but de mes commentaires n'était en tout cas pas de contredire Stora, dont l'étonnement (ah que j'aime ce mot!) me paraît aussi pertinent qu'intéressant, mais de poursuivre la discussion en apportant un autre élément qui a peut-être aussi une influence sur la façon dont le film a été accueilli (en l'occurrence l'absence d'accusations directes.)



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Pierre Poccioni
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 3237
Age : 70
Localisation : Loiret
Date d'inscription : 10/12/2005

MessageSujet: Des hommes et des Dieux    29/9/2010, 20:54

Un autre angle effectivement. Cependant il me semble que les accusations contenues ou pas importe moins que la tonalité d'ensemble, l'image des ces français ouverts et dont on sait qu'ils ont été tués si on ignore par qui.

Certes, Xavier Beauvois, ne polémique pas directement. Au fait que voulait-il faire ? Un film sur la vie monacale ? Et il a fait le choix de ces moines ci, par hasard ? Par manque de moines ?

Pour le reste j'irai voir ce film, pour cette question et pour le film lui-même.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
François
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 2392
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Des hommes et des dieux par Xavier Beauvois   29/9/2010, 20:58

Je ne pense pas qu'il ait voulu faire un film sur la vie monacale, non, mais reparlons-en quand tu auras vu le film, je serai curieux de lire ton avis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Des hommes et des dieux par Xavier Beauvois   

Revenir en haut Aller en bas
 
Des hommes et des dieux par Xavier Beauvois
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Cinéma "Des hommes et des dieux"
» Des hommes et des dieux
» Les 100 plus beaux hommes en une minute
» Hommes bêtes contre Empire 2000 Pts
» Elfes Noirs vs Hommes-Lézards - 3000/1500 points

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Passion des mots :: Forums de discussions :: Quel cinéma !-
Sauter vers: