Passion des mots

Forum culturel
 
AccueilCalendrierFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Les vrais amis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
yugcib
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 986
Age : 69
Localisation : 186 route d'Audon 40400 Tartas
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Les vrais amis   6/3/2010, 08:52

À qui confier ses préoccupations d'ordre littéraire ou artistique sinon à ses “vrais amis” ?
C'est à dire à ces très rares personnes qui, une fois rencontrées, vues et revues, n'ont jamais cessé de se manifester d'une manière ou d'une autre que ce soit en entretenant une relation par courrier ou par un forum du Web ou un blog, ou par des rencontres rendues possibles, ou encore par quelque chose existant dans la relation, que je définirais comme le contraire d'une forme d'autisme?
Car il y a bien -à mon sens – une forme d'autisme (n'ayons pas peur du mot) à se senir “étranger”- et donc farouchement solitaire voire grégaire et sans doute en révolte ouverte – dans un monde relationnel ayant pour fondements essentiels les valeurs d'apparence et d'appartenance à un système.
Je dis, j'affirme qu'il n'y a pas d'amis dans “ce monde là”, ce monde de la compétition, des apparences et de la notorité, du charisme, des médias, de la “Star Académy planétaire”! Ce monde des forums-scènes du Web, des blogs-cathédrales et de toutes sortes de productions diffusées à grands coups de pubs, ce monde de polémiques à n'en plus finir, ce monde où tout un chacun veut avoir le dernier mot, ce monde de violences et d'hypocrisies et de condescendances, ce monde “trou-de-balesque”, parfois raciste, sexiste et dont les représentants (humains) les plus en vue, les mieux considérés et les plus influents se prennent quasiment tous pour des “cadors”, sont sortis des grandes écoles... Ou sont partis de rien -comme ils disent- avant d'être devenus ce qu'ils sont aujourd'hui...
Non il n'y a aucun ami dans un tel monde : seulement et de temps à autre au gré des modes et des engouements (et de la grossière alchimie des Médias)... Des admirateurs, des “fans”, des “clones”, des gens qui t'applaudissent et te bissent mais te maudissent si tu ne plais plus ou si tu te “plantes”!... Ou si tu “fais un peu le con”!
Dans un tel monde au milieu de telles gens, et dans le genre de relation qui se construit et se déconstruit dans ce monde là... Vient cette forme d'autisme de celui ou celle qui devient incapable de s'intégrer et de participer à ce monde là... Il vient là, oui, un véritable et insurmontable problème de communication avec des gens qui déjà, alors que tu viens à peine de commencer à t'exprimer, te “clouent le bec” ne serait-ce que par le regard qu'ils portent sur toi!
Là où tu es irrémédiablement “écrasé” (pour ne pas dire écrabouillé)... Tu n'es plus rien, tu n'as plus ta place... Il ne te reste alors que ta violence et la volonté farouche, démesurée, laminante, de donner du talent et de la consistance à cette violence, de lui faire prendre parfois un coeur et un esprit d'enfant, afin qu'elle étonne tout au moins, si elle ne peut faire tomber les murs...
Avec les “vrais amis” il n'y a plus d'autisme. C'est à dire : plus cette forme d'autisme. Et “ce monde là” alors, commence à crever dès lors qu'on commence à plusieurs, à le faire crever. Car il faut qu'il crève, ce monde là! Ou qu'il devienne minoritaire, qu'il “morde à son tour la poussière”!
À qui confier ses préoccupations d'ordre littéraire ou artistique lorsque ces préoccupations ne sont pas -ou plus – tout à fait les mêmes que celles de tous ces autres aspirants à “la place au soleil”, sinon à ses “vrais/vrais amis”?
Chacun sait bien qu'il n'y a pas en vérité, de place pour tous, sous le soleil! Et qu'il en faut monter, toujours plus haut, de ces échafaudages afin d'accéder à cette gigantesque plate-forme soit-disant plus proche du soleil que le fond de la vallée d'ombre où l'on se meurt d'ennui et de piétinements.
S'il n'y a pas de place pour tous sous le soleil, c'est peut-être son propre soleil qu'il faut tenter d'inventer, ou d'extraire de cette parcelle d'univers que l'on porte en soi... Et si on le peut, diffuser l'idée qu'il est possible d'extraire le soleil que l'on porte en soi dans son univers.
Mais on ne passe pas au travers de cet “autisme en soi devant le monde barricadé” sans y laisser un peu ou beaucoup de sa peau...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yugcib.e-monsite.com
François
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 2378
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Les vrais amis   7/3/2010, 17:30

Je suis assez d'accord avec ce que tu écris là, Yugcib.

Et en même temps, je ne peux pas m'empêcher de penser - sans te viser en particulier, je te rassure - qu'il y a une forme de "prétention" et de manichéisme primaire chez ceux qui considèrent qu'il y a d'une part un monde troudebalesque peuplé de cons et de méchants, et de l'autre un autre monde peuplé de gentils qui n'ont pas l'esprit de compétition, qui ne regardent que des émissions intelligentes, etc...

Personnellement, je revendique ma part de troudeballité !


Dernière édition par john le 8/3/2010, 21:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yugcib
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 986
Age : 69
Localisation : 186 route d'Audon 40400 Tartas
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: Les vrais amis   8/3/2010, 08:54

... Certains jours - et cela va et vient, et ne peux prévoir - je sens monter en moi une pulsion de violence... Et il entre même, c'est triste à dire, dans cette violence, un fond de brutalité.
Alors en face de certains comportements des gens dans la vie de tous les jours,de certaines visions du monde exprimées à l'emporte pièce, dans certaines situations sensibles, et confronté à tout cela... Lorsque je sens venir cette violence en moi, s'ouvre comme une sorte de "trou noir".
Et le "trou noir" a la même dynamique que celle d'un système dépressionnaire qui, dans sa dernière phase finit par perdre sa force...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yugcib.e-monsite.com
François
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 2378
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Les vrais amis   8/3/2010, 21:43

Si je comprends bien, tout cela est une histoire de trous, au fond...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
blanco

avatar

Nombre de messages : 22
Age : 52
Localisation : ardeche
Date d'inscription : 31/03/2010

MessageSujet: Re: Les vrais amis   11/4/2010, 10:11

Quelle discussion passionnante! Je suis d'accord avec ce qui a été dit(le monde peut-être gris), mais j'ai tendance aussi à le partager en noir et blanc(le bien-le mal).Ce qui me fait réagir c'est qu'hier au soir j'ai été confrontée à un soi-disant ami.En me couchant le soir je me suis dit, il faut que je pose la question sur le forum:que pensez des personnes qui ne vous laissent pas s'exprimer?Des personnes qui vous coupent la parole, ne vous laissent pas répondre...et de plus croient tout savoir sur vous, le monde,etc.

J'ai une "certaine philosophie " de la vie.Les choses simples font mon bonheur(un livre, manger des sushis, le thé, partager des moments avec ceux que j'aime), et je ne veux pas "la gloire", l'accumulation de biens et autres..
"L'ami" m'a traitée, moi et mon époux ,de menteurs.Tout le monde bien sur veut plein de fric. Ca l'em...de voir des gens comme nous, lui, le matérialiste,la simplicité n'est pas son fort. J'oubliais, sa femme s'est barrée en septembre....
Crying or Very sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jipi
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5899
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: Les vrais amis   21/4/2010, 23:36

Belle réflexion...

Les vrais amis... en vieillissant je me pose de plus en plus de questions sur l'amitié, la vraie amitié. Je la relativise de plus en plus et de toutes façons les vrais amis se comptent sur les cinq doigts de la main... et je suis encore très généreux.

Les amis du web ? Une vaste blague...

Les copains que tu invites chez toi pour passer une soirée ou pour un repas viendront toujours.

Les amis que tu peux réveiller à trois heures du matin pour raison importante sont plutôt rares.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.frandidac.net
mireille.j
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 524
Age : 60
Localisation : belgique
Date d'inscription : 03/09/2007

MessageSujet: Les vrais amis   4/5/2010, 17:55

En vieillissant on perd ses amies, suites au décès, divorce, perdue le contact ou autres gros problèmes dont chacun peut rencontrer dans sa vie.
Je préfère avoir peu d’amis, mais des vraies amies. Je n’y crois pas dans les amies du Web.
Mes amies, je les connais depuis mon adolescence, et maintenant que l’on à tous eu des coups durs dans la vie, on se serrent tous un peu les coudes.
Les vraies amies se lient avec le cœur, pas avec le fric… !
Quand je rends visite à un(e) ami(e), c’est parce que j’ai envie de les voir à eux et ne pas pour ce qu’ils ont chez eux…
C’est dans les coups durs que l’on voit qui sont nos vrais ami(e)s… !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maxdelik.be
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les vrais amis   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les vrais amis
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Je n'ai pas de vrais amis ...
» Lecture de groupe : Persuasion - Chapitres 1 à 12
» Amis/Ennemis?
» Pour nos amis d'outre Quiévrain... et les autres...
» Petite questions entre amis!!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Passion des mots :: Forums de discussions :: Soyons psychologues et restons philosophes !-
Sauter vers: