Passion des mots

Forum culturel
 
AccueilCalendrierFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Textes de Alain Girard

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Alain Girard



Nombre de messages : 18
Age : 65
Localisation : Clermont-Ferrand
Date d'inscription : 01/02/2008

MessageSujet: Ecrire et puis mourir.   1/2/2008, 13:47

Ecrire et puis mourir.



Ecrire et puis mourir à n’en savoir pourquoi,
Etre le lieu de tout et puis quand et puis quoi ?
S’évader des mouroirs aux vies inéluctables,
Regarder simplement son verre sur sa table !

Ne demandez jamais à quiconque l’amour
Il réside en des lieux où nous n’accédons pas…
C’est un chemin de nuit comme un chemin de jour,
C’est un pas de travers mais ce n’est pas un pas !

Je vous ai tant écrit, vous qui demeurez vains
Comme celle qui croit en mon âme perdue…
Si j’eus été poète ou petit écrivain,
Pour l’amour, il est vrai, je me serai pendu !

Je ne suis que ce lieu d’improbable musique
Où dansent, pour ma vie, des aubes fatiguées ;
Autrefois j’étais vieux et me voilà cynique…
La vie rayonne au loin, je trouverai son gué !

Ecrire, écrire encore en toute déraison,
Et ne jamais sentir qu’une main vous retient
Et parsemer la vie de mots blancs à foison
Que personne ne voit mais dont tout se souvient !

Ecrire et puis mourir sans point et sans question,
Etre le lieu de rien et le rien d’un trop tard
Qui, volage, a perdu toutes ses suggestions…
Ecrire et puis mourir au plus tôt sans retard !


Alain Girard
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.wanadoo.fr/des.mots.au.monde/
Jipi
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5903
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: Textes de Alain Girard   5/2/2008, 18:28

Beau poème à la facture à la fois classique et moderne ! Classique dans sa versification stricte et moderne par l'usage de l'une ou l'autre métaphore plus audacieuse... Un poème qui véhicule également des thématiques à la fois profonde et essentielle ! coucou

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.frandidac.net
Alain Girard



Nombre de messages : 18
Age : 65
Localisation : Clermont-Ferrand
Date d'inscription : 01/02/2008

MessageSujet: Re: Textes de Alain Girard   6/2/2008, 13:45

Jipi a écrit:
Beau poème à la facture à la fois classique et moderne ! Classique dans sa versification stricte et moderne par l'usage de l'une ou l'autre métaphore plus audacieuse... Un poème qui véhicule également des thématiques à la fois profonde et essentielle ! coucou

merci de ta réponse.

Amitiés

Alain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.wanadoo.fr/des.mots.au.monde/
Alain Girard



Nombre de messages : 18
Age : 65
Localisation : Clermont-Ferrand
Date d'inscription : 01/02/2008

MessageSujet: Attention quelqu’un tire!   6/2/2008, 13:56

Attention quelqu’un tire!


Je ne vous écris pas, vous êtes terre à terre
Enfermés en vos lieux aggravés de mystère
Ebahis, florissants de jours malencontreux
Où la vie va ses lois… soi pour vous, soi contre Eux,

Eux qu’on « retrouve au soir désarmés incertains* »
Ces Êtres d’autrefois habillant mes matins
De leurs plaies évoquées en luttes ouvrières
Et quel que soit demain, je me souviens d’hier !

Vous n’étiez en ces jours, comme aujourd’hui d’ailleurs,
Que des gestes éteints par leur propre frayeur,
Vous avez méconnu les larmes aux grenades…
Vous ignorez les lieux dont les hommes s’évadent

Lorsqu’il faut résister, combattre et s’investir
Contre les oppressions… Attention quelqu’un tire
Là, de cette fenêtre où la vie dévêtue
Ne sait celui qui meurt… Ne sait celui qui tue !

Vous divaguez partout où la laideur n’est pas,
Partout, en ce vieux monde, où l’on peut faire un pas
Presque ressuscité de vos souhaits posthumes
Mais la mort s’en viendra sur vos propres bitumes !

Ne vous y trompez pas les plaies mornes, le deuil
Connaissent, par ici, de chacun, chaque seuil
Où je n’écrirai plus quand fleuriront les bombes
Sur nos propres maisons… Allez, creusons nos tombes !


Alain Girard

Le 18 09 2007

*De : Il n’y a pas d’amour heureux. Louis Aragon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.wanadoo.fr/des.mots.au.monde/
François
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 2380
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Textes de Alain Girard   6/2/2008, 18:43

Bonjour Alain,

J'ai lu les deux poèmes que vous avez délicatement déposés dans ce forum et je me demande ce que vous attendez. Des réactions spontanées? Des encouragements? Un avis critique et sincère? Ou rien de tout cela?

Je sais, je suis un fâcheux, mais j'ai un peu de mal avec tous ces artistes en herbe - au talent très variable, au demeurant - qui innondent les forums avec leurs créations en tous genres, acceptent rarement la critique et sont du reste peu enclins à participer activement à ces mêmes forums dont ils espèrent monts et merveilles.

Mais peut-être ne faites-vous pas partie de cette clique? A vous de le prouver, cher Alain, et je me ferai un plaisir de vous dire ce que j'ai aimé et moins aimé dans vos poèmes.

John
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jipi
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5903
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: Textes de Alain Girard   6/2/2008, 22:00

John a écrit:
Bonjour Alain,

J'ai lu les deux poèmes que vous avez délicatement déposés dans ce forum et je me demande ce que vous attendez. Des réactions spontanées? Des encouragements? Un avis critique et sincère? Ou rien de tout cela?

Je sais, je suis un fâcheux, mais j'ai un peu de mal avec tous ces artistes en herbe - au talent très variable, au demeurant - qui innondent les forums avec leurs créations en tous genres, acceptent rarement la critique et sont du reste peu enclins à participer activement à ces mêmes forums dont ils espèrent monts et merveilles.

Mais peut-être ne faites-vous pas partie de cette clique? A vous de le prouver, cher Alain, et je me ferai un plaisir de vous dire ce que j'ai aimé et moins aimé dans vos poèmes.

John


Je souscris entièrement au point de vue de John !

Alain est déjà au courant de mon point de vue personnel à ce sujet (bizarre John... nos esprits se sont croisés !!!).

J'ose espérer une réaction d'Alain afin que nous puissions comprendre ses intentions. Avec plaisir d'ailleurs que nous serons heureux de mieux le découvrir...

Bonne soirée à vous John et Alain Girard !

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.frandidac.net
Alain Girard



Nombre de messages : 18
Age : 65
Localisation : Clermont-Ferrand
Date d'inscription : 01/02/2008

MessageSujet: Re: Textes de Alain Girard   7/2/2008, 14:07

John a écrit:
Bonjour Alain,
Bonjour John,

J'ai lu les deux poèmes que vous avez délicatement déposés dans ce forum et je me demande ce que vous attendez. Des réactions spontanées? Des encouragements? Un avis critique et sincère? Ou rien de tout cela?

Il y a déjà un moment que je n'attends rien de mon écriture hormis que je suis incapable de la "contourner". Elle existe dans ma vie chaque jour, sa présence m'est chère. J'accepte toutes réponses, critiques ou non. Parfois je défend mon point de vue, d'autres fois je laisse courir. J'essaie de répondre tant bien que mal aux écrits que je lis. Pour autant je ne suis pas un acharné de la réponse, j'essaie d'échanger comme cela m'est arrivé sur d'autres forums où, le temps, passant à se connaître, m'a permis de rencontrer des personnes en dehors du virtuel etc...

Je sais, je suis un fâcheux, mais j'ai un peu de mal avec tous ces artistes en herbe - au talent très variable, au demeurant - qui innondent les forums avec leurs créations en tous genres, acceptent rarement la critique et sont du reste peu enclins à participer activement à ces mêmes forums dont ils espèrent monts et merveilles.

Je n'espère rien de particulier. Je viens poser mes mots et lire les vôtres après c'est la vie qui trace la route

Mais peut-être ne faites-vous pas partie de cette clique? A vous de le prouver, cher Alain, et je me ferai un plaisir de vous dire ce que j'ai aimé et moins aimé dans vos poèmes.

Je n'ai rien à prouver... Nous sommes tous de passage.

Alain

John
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.wanadoo.fr/des.mots.au.monde/
epervier
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 69
Localisation : Kébec
Date d'inscription : 12/12/2005

MessageSujet: Re: Textes de Alain Girard   7/2/2008, 15:00

Ecrire pour se délivrer, tenter l'approche de la délivrance.
Ecrire pour mieux agir et ainsi parcheminer dans l'acceptable.
Ecrire et enfin sourire car les mots sont délivrance.

Merci pour ce magnifique écrit!

André, épervier
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesblogues.com/epervier
François
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 2380
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Textes de Alain Girard   8/2/2008, 19:18

Vous n'attendez rien? Aux yeux des mystiques orientaux, vous êtes donc un grand sage!

Qu'oserais-je vous dire alors, sinon que... je vous ai lu.

:respect:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alain Girard



Nombre de messages : 18
Age : 65
Localisation : Clermont-Ferrand
Date d'inscription : 01/02/2008

MessageSujet: Pour qui que ce soit !   8/2/2008, 22:18

Pour qui que ce soit !


Je je je je je
Guerre
Vos compromis, votre invouloir
Agir
Pour l’ombre éteinte au prime abord
De vos écueils
Elucidés sur les trottoirs
Des morts
Où gît
L’homme infertile de vos émois
L’Être épleuré sur toute croix
Que vous nommez par les chemins
Du rien !

Rien rien rien rien
Outre le deuil de vos pensées
Ethilisantes
Et la conjugaison-épave
De vos mélasses désastreuses
Comme des cris sous l’oreiller des jours
Etouffés
De l’inconnaître le sors
Des pauvres vies mêlées de fiel et d’amour faux !

Faux faux faux faux
Votre ingestuel acquis
Aux écritures des idées fixes
Aux lois parlementées dans l’ombre de votre inconduite
A vos petites plaies de vie
Surannées
Désastreuses
Innommables
Indigestes
A vos riens-du-tout je suis moi !

Moi moi moi moi
Je guerre
Les moulins à vent
Et décharge
Le barillet de vos labeurs
Sur le silence inanimé
De vos regards
A jamais
Disparus
Pour qui que ce soit !


Alain Girard

Le 8 02 2008
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.wanadoo.fr/des.mots.au.monde/
Alain Girard



Nombre de messages : 18
Age : 65
Localisation : Clermont-Ferrand
Date d'inscription : 01/02/2008

MessageSujet: Re: Textes de Alain Girard   8/2/2008, 22:20

John a écrit:
Vous n'attendez rien? Aux yeux des mystiques orientaux, vous êtes donc un grand sage!

Qu'oserais-je vous dire alors, sinon que... je vous ai lu.

:respect:

merci de m'avoir lu

Alain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.wanadoo.fr/des.mots.au.monde/
Alain Girard



Nombre de messages : 18
Age : 65
Localisation : Clermont-Ferrand
Date d'inscription : 01/02/2008

MessageSujet: Un môme de seize ans.   11/2/2008, 11:48

Un môme de seize ans.



Derrière les barreaux un môme de seize ans,
La clope entre deux doigts comme à deux doigts la vie,
Attend - en préventive - auprès d’autres truands,
Le jour de son procès, puisqu’il a eu envie,

A un de ces moments dont l’histoire est écrite,
D’une belle bagniole exhibée dans la rue.
Il n’est pas allez loin. La flicaille va vite
A mettre le grappin sur un môme en décru !

Il est là, il attend, tourne en rond dans sa cage,
Mais les jours sont trop longs, les nuits trop inquiétantes !
Un môme de seize ans dont on ne sait plus l’âge
Et qui subit le sors de toute cette attente !

Aucune information, la solitude immense,
Les interrogations, en lui même, glacées,
Et le jour et la nuit et tout qui recommence
Et ça devient si lourd, si long, c’en est assez !

La porte s’ouvre et là, bien que la nuit soit sombre,
Accroché à un drap pendouille un corps inerte…
Détenus et matons ôtent de là cette ombre…
Un voleur de seize ans, est-ce une grosse perte ?


Alain Girard
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.wanadoo.fr/des.mots.au.monde/
Enzo
Membre
Membre


Nombre de messages : 51
Age : 48
Localisation : Clermont-Ferrand
Date d'inscription : 10/02/2008

MessageSujet: Re: Textes de Alain Girard   11/2/2008, 14:10

Joie de la société cosmopolite : nous habitons la même ville et nous n'avons apparemment aucune valeurs en commun !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alain Girard



Nombre de messages : 18
Age : 65
Localisation : Clermont-Ferrand
Date d'inscription : 01/02/2008

MessageSujet: Re: Textes de Alain Girard   11/2/2008, 14:45

Bonjour Enzo,

de deux choses l'une: ou vous avez mal compris mon texte, ou, effectivement, nous n'avons pas le même regard sur les atrocités de ce monde.

explication: j'essaie dans ce texte de dire l'horreur qui consiste à incarcérer un môme de seize ans et l'extrême d'une telle situation qui le conduit au suicide! J'essaie de pouser un cri contre Ceux - les biens pensants - qui portent la responsabilité d'un tel désastre (et le mot est faible!).

Alain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.wanadoo.fr/des.mots.au.monde/
Enzo
Membre
Membre


Nombre de messages : 51
Age : 48
Localisation : Clermont-Ferrand
Date d'inscription : 10/02/2008

MessageSujet: Re: Textes de Alain Girard   11/2/2008, 14:57

La prison pour les petits délinquants ne résout rien. Mieux vaudrait le camp de travail pour qu'ils se réinsèrent et paient leur dette à leur victime.

Mais il est vrai que l'Etat sait se servir des criminels quand cela l'arrange.

Puisque les conditions de détention vous interpellent, que diriez-vous d'un poème sur John Willaim King qui, lors de l'annonce de sa condamnation à mort, a poussé un soupir de soulagement...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jim
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 589
Localisation : En plein centre de Liège
Date d'inscription : 15/12/2005

MessageSujet: Re: Textes de Alain Girard   11/2/2008, 15:10

Alian, j'aime beaucoup ce texte, il me rappelle les paroles de la chanson Le Mitard de Trust qui évoque la détention de Mesrine...

Bien que je ne cautionne pas l'action de Mesrine (certaines idées étaient bonnes mais pas la manière de les mettre en oeuvre !), je trouve que le texte de cette chanson est fort...

Citation :

Le Mitard
(Trust, 1980 sur l'album "Répression")

Oui, Madame !
Il tourne, il tourne en des milliers de pas
Qui ne mènent nulle part
Dans un monde de béton, aux arbres de barreaux
Fleuris de désespoir
Inhumain..., rétréci..., sans aucun lendemain.
Sa pitance est glissée sous une grille à terre
Et dans un bol l'eau... pour qu'il se désaltère.
Il est seul..., sans soleil
Et n'a même plus son ombre.
Infidèle compagne, elle s'en est allée
Refusant d'être esclave de ce vivant mort-né.
Il tourne... il tourne et tournera toujours
Jusqu'au jour où vaincu en animal blessé
Après avoir gémi en une unique plainte
Il tombera à terre et se laissera crever.
Fleury-Mérogis...
Un jour de septembre 1976
Où j'existait si peu
Que je n'étais même pas "personne"
Fleury-Mérogis...
Un jour de septembre 1976
Où j'existait si peu...
Mesrine
Je vous vois une larme...!
Pourquoi vous attrister ?
Pauvre chien me dites-vous !
En voilà une erreur...
C'est un homme, Madame,
Il est emprisonné.
C'est celui que vos pairs ont si bien condamné
En rendant la justice au nom des libertés.
Fleury-Mérogis...
Un jour de septembre 1976
Où j'existait si peu
Que je n'étais même pas "personne"
Fleury-Mérogis...
Un jour de septembre 1976
Où j'existait si peu...
Mesrine

Je vous vois une larme...!
Pourquoi vous attrister ?
Pauvre chien me dites-vous !
En voilà une erreur...
C'est un homme, Madame,
Il est emprisonné.
C'est celui que vos pairs ont si bien condamné
En rendant la justice au nom des libertés.
Mesrine

Il tourne, il tourne, et tournera toujours,
Mesrine
Jusqu'au jour où vaincu en animal blessé
Mesrine
Il tombera à terre et se laissera crever.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.actadiurna.be.ma
Enzo
Membre
Membre


Nombre de messages : 51
Age : 48
Localisation : Clermont-Ferrand
Date d'inscription : 10/02/2008

MessageSujet: Re: Textes de Alain Girard   11/2/2008, 15:39

Il est toujours amusant de voir la gauche prendre la défense de Jacques Mesrine qui était assez facho (ancien des commandos de chasse en Algérie)...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jim
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 589
Localisation : En plein centre de Liège
Date d'inscription : 15/12/2005

MessageSujet: Re: Textes de Alain Girard   11/2/2008, 15:45

Perso, je ne prends pas la défense de Mesrine mais plutôt celle de Trust voilà
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.actadiurna.be.ma
Enzo
Membre
Membre


Nombre de messages : 51
Age : 48
Localisation : Clermont-Ferrand
Date d'inscription : 10/02/2008

MessageSujet: Re: Textes de Alain Girard   11/2/2008, 15:48

Jim a écrit:
Perso, je ne prends pas la défense de Mesrine mais plutôt celle de Trust voilà

J'avais compris Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gosayn
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 1027
Date d'inscription : 26/04/2006

MessageSujet: Re: Textes de Alain Girard   11/2/2008, 19:23

Enzo a écrit:
La prison pour les petits délinquants ne résout rien. Mieux vaudrait le camp de travail pour qu'ils se réinsèrent et paient leur dette à leur victime.

Mais il est vrai que l'Etat sait se servir des criminels quand cela l'arrange.

Puisque les conditions de détention vous interpellent, que diriez-vous d'un poème sur John Willaim King qui, lors de l'annonce de sa condamnation à mort, a poussé un soupir de soulagement...


Ach so! Arbeitlager!
Et n'oublions pas que le travail rend libre!

Un petit reproche: vos provocations sont un tantinet trop molles. Depuis 24 heures que vous êtes ici, malgré votre forte participation, vous n'avez fait qu'affleurer.
C'est un souci global: au fil du temps les extrêmes devinrent mols. De là, ce qui pourrait être de la revendication, ou seulement l'expression de sa pensée et de ses convictions politiques et sociétales (terme chipé à Alain Soral, que vous devez connaitre), passe pour un timide prosélytisme. Comme un démarcheur à domicile sans combativité aucune, qui rechigne à vendre ses serpillères.
Et à la longue, on se lasse.
Car...
Et oui, car...
Car combien de vos compadres tentèrent la même approche?
Ils pullulent, Enzo.
L'originalité tiendrait à un contact plus direct.
Avant que vous n'en veniez à vous victimiser, et, éventuellement, à me taxer de vil gauchiste censeur, je tiens à afficher mon appartenance républicaine (la république qui traitait les curés de la même manière que vous traitez les psychiatres) à tendance bonapartiste. La République, la vraie, quoi: un nichon à l'air et la baïonnette au canon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enzo
Membre
Membre


Nombre de messages : 51
Age : 48
Localisation : Clermont-Ferrand
Date d'inscription : 10/02/2008

MessageSujet: Re: Textes de Alain Girard   11/2/2008, 19:28

Questions provocations, je suis retenu par une charmente chose qu'on appelle la loi...

Oui, je connais Soral et je ne l'apprécie pas outre-mesure : il est rouge et républicain, moi ni l'un, ni l'autre. Il a su basculer politiquement pour retrouver un créneau marchand. J'ai des doutes sérieux sur la sincérité de ses convictions...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gosayn
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 1027
Date d'inscription : 26/04/2006

MessageSujet: Re: Textes de Alain Girard   11/2/2008, 19:49

Le FN? Marchand?

Le I Pod, est marchand.

Ainsi que le Vélib'.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enzo
Membre
Membre


Nombre de messages : 51
Age : 48
Localisation : Clermont-Ferrand
Date d'inscription : 10/02/2008

MessageSujet: Re: Textes de Alain Girard   11/2/2008, 19:53

C'est l'une des tactiques du pouvoir d'empêcher toute émergence d'une authentique contestation intellectuelle en fabriquant de "faux rebelles" genre Soral, Finkelkraut ou Zemour visant à canaliser les masses vers des voies sans issues.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gosayn
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 1027
Date d'inscription : 26/04/2006

MessageSujet: Re: Textes de Alain Girard   11/2/2008, 20:06

Vous pensez que Soral est manipulé par le pouvoir pour discréditer le FN ?
Pourquoi pas... Mais je suis un peu dubitatif.

Concernant Finkelkroute et Zemmour... Comme rebelles, on trouve quand même mieux. Cela dit, une récente intervention de Fink concernant les médias français était tout à fait pertinente. Et Dieu sait si je n'apprécie pas ce personnage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enzo
Membre
Membre


Nombre de messages : 51
Age : 48
Localisation : Clermont-Ferrand
Date d'inscription : 10/02/2008

MessageSujet: Re: Textes de Alain Girard   11/2/2008, 20:17

Gosayn a écrit:
Vous pensez que Soral est manipulé par le pouvoir pour discréditer le FN ?
Pourquoi pas... Mais je suis un peu dubitatif.

Extrapolation. Soral a basculé vers le FN pour y gagner les lecteurs que le PCF ne lui fournit plus. Et le pouvoir préfère voir Soral, intellectuel du système puisque marxiste, aller au FN et le neutraliser en profitant de la bétise de la direction et empêcher l'émergence d'intellectuels maisons qui seraient bien plus dangereux. Un peu comme ces clubs de foot qui vont recruter des vieilles stars hors de forme qui n'apportent rien et empechent un jeune du centre de formation de percer...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Textes de Alain Girard   

Revenir en haut Aller en bas
 
Textes de Alain Girard
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Alain Girard
» c'est vraiment trop bête
» Nouvelle boutique sur Lyon : Maier Vintage
» Alain Villechange "du Verre à la Flamme"
» Transferts de textes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Passion des mots :: Forums de discussions :: Les écrits de nos membres-
Sauter vers: