Passion des mots

Forum culturel
 
AccueilCalendrierFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Textes de Romane

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Jean-Pierre Poccioni
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 3237
Age : 69
Localisation : Loiret
Date d'inscription : 10/12/2005

MessageSujet: Fin   16/8/2007, 12:06

Certes moi aussi, peut-être plus qu'un autre tant l'écriture sur écran me convient mal sur ce plan.

Mais ma question portait sur la façon d'écrire et non pas sur telle ou telle question orthographique (qui entre parenthèse n'a aucune importance pour un écrivain puisque son texte est systématiquemernt confié par son éditeur à un correcteur professionnel).

Pour être franc j'ai trouvé ce texte intéressant mais un peu brut, comme le sont parfois les premiers jets.

Je pense, pour être précis, que la volonté d'être elliptique est un peu trop poussée et crée une certaine obscurité. Peut-être n'est-ce qu'une vision subjective, celle d'un écrivain de la clarté du propos ?
Comme je dis souvent, les choses humaines sont si complexes par nature qu'il faut toujours s'efforcer de les clarifier au maximum. Quand on y réussit on voit que la part du mystère est encore largement suffisante !


PS : Me relisant je modère mon "il faut" qui me semble ici un peu trop directif. Je n'ai en rien les qualités d'un directeur littéraire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Romane
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 150
Date d'inscription : 01/02/2007

MessageSujet: Re: Textes de Romane   16/8/2007, 16:05

Il s'agit d'un texte que j'avais écrit dans le cadre d'un jeu, donc bien ordinaire à la base et écrit très vite dans un temps délimité.

Je voulais revenir dans le bloc de texte, pour différencier les deux plans (un plan près du corps de l'homme, un plan dans le potager, près du corps de l'enfant). Je verrais en italiques le plan potager, par exemple.

Je ne parviens pas à me défaire de cette déformation professionnelle de metteur en scène, et j'écris un peu comme je filmerais ; je cible à la caméra. En même temps que les images plus ou moins zoomées, j'entends les voix. Ce qui peut effectivement troubler le lecteur. Je me demande si je n'écris pas des choses à voir et à entendre, finalement ??

J'ai pensé aussi que ce bout de texte pourrait être un élément dans une Nouvelle noire. ??
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Jean-Pierre Poccioni
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 3237
Age : 69
Localisation : Loiret
Date d'inscription : 10/12/2005

MessageSujet: Fin   17/8/2007, 08:06

Il est vrai que chaque medium suppose un regard, un angle de vision et que les créateurs qui voyage de l'un à l'autre laissent dans leur sillage des traces de l'état d'esprit antérieur ( ou voisin quand il y a simultanéité)

Reste que cette interférence peut être richesse supplémentaire ou altération.

Une vigilance nécessaire pour celui qui observe sa production.

Pour ma part, j'ai la chance de ne rien savoir faire en dehors de l'écriture ! !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Romane
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 150
Date d'inscription : 01/02/2007

MessageSujet: Re: Textes de Romane   17/8/2007, 14:56

Bien, donc si je récapitule, ce texte te semble obscur ? Quels sont les passages précis que tu ne comprends pas (ou bien pour lesquels il t'a fallu faire des efforts) ?

Est-ce que le passage d'un endroit à l'autre dans l'esprit de la femme, perturbe la compréhension ? Aurais-tu préféré un récit plus classique ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Jean-Pierre Poccioni
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 3237
Age : 69
Localisation : Loiret
Date d'inscription : 10/12/2005

MessageSujet: Fin   17/8/2007, 17:09

C'est l'ensemble du texte qui me semble assez peu clair et surtout volontairement.

C'était au départ une intuition ( cette idée d'une volonté) , mais la question sur une éventuelle préférence de ma part pour un texte "plus classique" me confirme que nous sommes dans une contradiction de principe.

Cette question implique que ce texte est pensé comme non classique
( moderne ?) Il l'est si un texte est moderne dès l'instant qu'il fuit l'explicite par un emprunt très actuel aux démarches des plasticiens.

Je suppose que La Maison du Faune te semblera "trop classique" et la boucle sera bouclée.

Ce qui n'est pas un drame non plus.


Ps : As-tu lu L'Ulysse de Joyce ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Romane
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 150
Date d'inscription : 01/02/2007

MessageSujet: Re: Textes de Romane   17/8/2007, 19:36

A l'origine, je voulais le présenter ainsi. Je n'ai pas pu revenir dans mon propre message, pour corriger. Bon je suis donc obligée de le remettre ainsi :


* * *




Elle siffla le fond du verre. Brûlure. Impassible, elle regarda encore une fois autour d’elle.

Dans l’effroyable désordre, tout y était. Une vie. Sa vie. Sa vie à lui qui n’était plus que rien. Rien que ce corps d’homme-chiffon, désarticulé, obscène, risible, le nez coincé si près du biberon que c’en était indécent, ce symbole naissance-mort réuni là sans souffle ni cri, réuni en un seul, insoutenable et...

… et là- bas, dans les suaves senteurs du potager, il y avait le craquement d’une noisette et le battement des mains et celui d’un cœur et son rire insolent et… Il y avait la joliesse de l’après-midi, la fin de l’été, interminablement doux sous des cieux cléments, encore une fois, comme l’an passé…

Elle tenait toujours la bouteille de Bourbon et se servit un autre verre qu’elle porta à ses lèvres. Elle ne sentait plus le goût de l’alcool. Elle avalait, hallucinée. Brûlure. Elle s’en foutait. Dans son crâne, résonnaient l’interview, le dernier, et ses conversations au téléphone. Sa voix si sûre, sa voix posée d’homme d’affaires, d’homme maître, la sienne à lui, à lui chiffon, pitoyablement réduit à rien…

… et là-bas, la rougeur laissée par l’ortie sur la fragilité de sa peau blanche.Les cloques sur sa cuisse potelée. Là-bas au fond de l’allée, près des buissons sauvages et de l’ornière asséchée. Alors les larmes dans ses yeux gris étonnés… et les petits mots doux. Les petits mots rassurants… mon cœur, mon enfant, mon amour, je vais te dessiner un petit massage magique et tout va se guérir… je vais souffler là, regarde, et tout va s’envoler…

Un rire déchira le silence. Le sien à elle. Le tournevis planté dans l’andouillette ajoutait au ridicule du spectacle offert. Comment pourrait-il sérieusement expliquer ses histoires d’hydravion, de malus, et justifier son ciné-club, désormais ? Une fois de trop. Connard. Pourriture. Salopard. Ordure !!

Elle pleurait maintenant. D’une main tremblante, elle se servit une nouvelle rasade et but d’un trait. Elle pleurait. Elle pleurait à vagues brûlantes et l’alcool n’y pouvait plus rien, à cette désespérance.

Elle pleurait le temps d’hier, avant, encore avant, le temps qui ne reviendrait plus…

… et là-bas, à l’ombre du figuier, dans le potager, sa première déclaration d’amour, balbutiante, précieuse, sans vocabulaire… première ! première…

Elle desserra les doigts. Le verre lui échappa des mains et se brisa contre le bord de l’escabeau. Elle hoquetait, pendant que de ses yeux s’échappaient tous ces petits riens, ces bribes de douceurs qui ne reviendraient plus. Ses yeux fous le fixaient, somnambules. Ordure !! La nausée lui vint au bord des lèvres….

… là-bas, sous le figuier. Ne pas y penser. Ne pas y penser. Ne pas y penser. Ne pas y penser….

Après la mort, la vie n’existe plus. Ne pas…
plus…



* * *

Je ne sais pas si on peut dire de ce texte qu'il est moderne. Je ne cherche à imiter ni classique ni moderne, juste dire les mots dans l'atmosphère qui se dessine quand l'histoire se construit dans ma tête.

Il est intéressant de voir à quel point tu butes sur le genre, mais je crois comprendre que tu es particulièrement réceptif au classique (que j'aime aussi).

Non, je ne connais pas L'Ulysse de Joyce. Tu m'en parles ? Il y a un rapport ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Jean-Pierre Poccioni
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 3237
Age : 69
Localisation : Loiret
Date d'inscription : 10/12/2005

MessageSujet: Fin   17/8/2007, 23:00

Le classique, Joyce, la création etc...

Et puis mon roman présent, trois pages cet après-midi, un dîner, Le Mépris de Godard, un peu de génie, ensuite relecture, inquiète presque toujours, des pages récentes. Et puis relecture de ma douce, presque toujours enthousiaste, alors d'autres lignes et la nuit qui me touche avec mon chat qui dort sur le bureau bercé par le bruit doux du clavier.
Ma vie.

Et là nous bavarderions, à deux. Où sont les autres, dans le silence et qui en plus lisent. " Tiens ! Intéressant cette réplique. Que va-t-elle rétorquer ? ah ! ah !

Bref, mille excuses, Romane , ce soir je décroche un peu.

Bonsoir.


Ps : Classique ou moderne, clair ou pas tout à fait, ton texte a de l'allure. Ecris-en mille autres pareils...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Romane
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 150
Date d'inscription : 01/02/2007

MessageSujet: Re: Textes de Romane   18/8/2007, 11:36

Tu m'éclates, Jean-Pierre, quand tu décroches. T'as de l'allure aussi, tu peux me le refaire mille fois ?

Pour l'encouragement que tu me donnes, merci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
marie chevalier
Membre
Membre


Nombre de messages : 1135
Date d'inscription : 14/12/2005

MessageSujet: Re: Textes de Romane   18/8/2007, 13:20

Il est vrai Jean-Pierre que l'on a du mal à vouloir briser l'enchantement !
🌹
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Romane
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 150
Date d'inscription : 01/02/2007

MessageSujet: Re: Textes de Romane   18/8/2007, 20:34

marie chevalier a écrit:
Il est vrai Jean-Pierre que l'on a du mal à vouloir briser l'enchantement !
🌹

Euh... de quoi parles-tu Marie ? du texte de ce fil ? Je ne comprends pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
marie chevalier
Membre
Membre


Nombre de messages : 1135
Date d'inscription : 14/12/2005

MessageSujet: Re: Textes de Romane   18/8/2007, 20:49

JP a écrit ceci

Et puis relecture de ma douce, presque toujours enthousiaste, alors d'autres lignes et la nuit qui me touche avec mon chat qui dort sur le bureau bercé par le bruit doux du clavier.

et je lui disais ce que tu as lu ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Romane
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 150
Date d'inscription : 01/02/2007

MessageSujet: Re: Textes de Romane   19/8/2007, 17:08

oki. Tiens, ben toi qui passes sur ce fil, n'hésite pas à donner ton commentaire, il sera bievenu, d'autant que je songe à écrire autour de lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
François
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 2380
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Textes de Romane   19/8/2007, 21:28

Puisque je passe par là moi aussi, voici toujours le mien (de commentaire).

J'aime bien la façon dont ce texte est écrit, il s'en dégage une certaine intensité, mais je le trouve moi aussi peu clair. En le lisant plusieurs fois, comme un poème, je peux essayer de lui donner un ou plusieurs sens, mais je reste un peu sur ma faim (ou devrais-je dire "sur ma fin", compte tenu du titre de ce fil?)

Tu parles d'écrire "autour de lui", tu veux dire que tu vas écrire quelque chose avant et après, un roman, une pièce?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Romane
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 150
Date d'inscription : 01/02/2007

MessageSujet: Re: Textes de Romane   19/8/2007, 22:19

Merci de ton com. John. Eh bien en fait il s'agissait d'un jeu, avec des mots imposés et un nombre de caractères à ne pas dépasser.

Une pièce non, mais sans doute une nouvelle à défaut de roman. En toute liberté, ce qui me donnera le loisir d'agencer comme j'en ai envie.

Le principal était de savoir si l'atmosphère qui se dégage de ce texte, correspond à peu près à ce que j'ai en tête.

Merci à toi, hombrrrrre ! Smile 🌹
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
marie chevalier
Membre
Membre


Nombre de messages : 1135
Date d'inscription : 14/12/2005

MessageSujet: Re: Textes de Romane   20/8/2007, 09:41

Je l'ai imprimé car j'aime lire ailleurs que sur l'écran . Je te dirai ce que j'ai ressenti sans problème. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Romane
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 150
Date d'inscription : 01/02/2007

MessageSujet: Re: Textes de Romane   20/8/2007, 11:20

Avec plaisir, merci. :respect:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
marie chevalier
Membre
Membre


Nombre de messages : 1135
Date d'inscription : 14/12/2005

MessageSujet: Re: Textes de Romane   20/8/2007, 13:10

j'ai lu:

D'une part j'aime ces phrases courtes qui ne sont pas "dans le moule" hachurées et vives sans tenir compte de la rigueur: "nom verbe complément d'objet direct" . des points pour souligner la dureté des mots.
Ensuite ton texte laisse libre cours( d'après moi) à l'imagination du lecteur . On peut y voir plusieurs histoires:
l'homme vieillissant retombant en enfance et l'enfant blessé. Par quoi? à nous de deviner?

Est- ce cette femme qui boit qui est la petite endolorie sous le figuier? sans aucun doute !

Je vais être franche et essayer d'être claire. Ce texte est trop hermétique pour moi. C'est voulu, cela je l'ai compris
mais cela n'empèche que ces mots posés avec l'impression qu'ils sortent en vrac me déstabilise et c'est bien. Ce style est particulier et n'en ai que plus intéressant
voilà !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Romane
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 150
Date d'inscription : 01/02/2007

MessageSujet: Re: Textes de Romane   20/8/2007, 14:10

Merci infiniment, Marie, pour ton intervention.

Ceci dit, bien sûr que non, il n'est pas voulu que le texte te paraisse hermétique.
Il s'agit d'une femme, devant le corps de son compagnon, qu'elle a vraisemblablement tué après qu'il se soit passé un coup de folie dans tête de ce dernier qui a massacré leur enfant, dans le potager.

J'ai choisi de zoomer sur l'instant où tout vient de s'achever, quand il ne peut y avoir que du chaos et le bouleversement de la survivante, quand tout dégringole d'un coup, tout ce qui aurait pu se vivre, tout ce qui a été vécu, tout ce qui ne reviendra plus, et l'horreur en quelques minutes.

Je comprends, grâce à ce fil, que pour les habitués aux phrases et aux genres très classiques, cela puisse paraître non conforme.

Merci à chacun pour vos commentaires.

:respect:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Jean-Pierre Poccioni
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 3237
Age : 69
Localisation : Loiret
Date d'inscription : 10/12/2005

MessageSujet: Fin   20/8/2007, 14:33

A te lire, Romane, tu n'as pas voulu réfléchir sur ce que j'ai écrit, puisque tu t'obstines à considérer que ton texte pose un problème de lecture par refus d'un classicisme qui serait défini par la clarté !

C'est une conception dont on devine facilement la source mais qui se trouve ne pas résister une seconde à l'analyse.

Lautréamont, Dante, plus près de nous Malcom Lowry, Pierre Jean-Jouve ou Lobo Antunes sont difficiles à saisir ( mais on y arrive...) et ne peuvent être considérés comme des modernes.

Régis Jauffret, Claude Louis-Combet, Jacques Séréna et bien d'autres qui sont dans la modernité proposent des textes limpides !

Alors ? Si ton texte présentait tout simplement une maladresse de réalisation qui le rend hermétique alors qu'il voulait être allusif ou symbolique ? (le pari était certes difficile à tenir)

"Il s'agit d'une femme, devant le corps de son compagnon, qu'elle a vraisemblablement tué après qu'il se soit passé un coup de folie dans tête de ce dernier qui a massacré leur enfant, dans le potager."

Voilà ce que personne n'avait compris, ici ! Désolé, il te faut peut-être l'admettre au lieu de renvoyer les lecteurs dubitatifs dans leur caverne dix-neuvième siècle !


PS : Je sais c'est pénible. Hier j'ai soumis une page dont j'étais assez fier à ma lectrice favorite qui me l'a tendrement démoli en une minute. J'étais floué, frustré et puis je suis retourné à l'atelier. Si un jour tu connais ( à moins que ce soit fait ) une véritable direction littéraire (qui devient dans l'édition moderne bien trop pressée) tu seras obligée de vivre cette situation. On n'aime pas mais on s'habitue parce que c'est indispensable !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Pierre Poccioni
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 3237
Age : 69
Localisation : Loiret
Date d'inscription : 10/12/2005

MessageSujet: Fin   20/8/2007, 14:35

Erreur : dans le PS lire " qui devient rare
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Romane
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 150
Date d'inscription : 01/02/2007

MessageSujet: Re: Textes de Romane   20/8/2007, 14:59

Euh... ??? Ai-je dit semblable chose, Jean-Pierre ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Jean-Pierre Poccioni
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 3237
Age : 69
Localisation : Loiret
Date d'inscription : 10/12/2005

MessageSujet: Fin   20/8/2007, 15:34

Oui, Romane, là :

"Je comprends, grâce à ce fil, que pour les habitués aux phrases et aux genres très classiques, cela puisse paraître non conforme."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Romane
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 150
Date d'inscription : 01/02/2007

MessageSujet: Re: Textes de Romane   20/8/2007, 15:51

Oui, et est-ce que cela veut dire que le texte est définitif ainsi et pas autrement ?

Je suis venue chercher des repères, pour savoir comment m'y prendre en fonction des commentaires. Je constate qu'on le voudrait plus classique pour qu'il soit plus accessible.

Est-ce une fermeture de ma part ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Jean-Pierre Poccioni
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 3237
Age : 69
Localisation : Loiret
Date d'inscription : 10/12/2005

MessageSujet: Fin   20/8/2007, 16:04

Ce qui semble fermeture c'est d'employer les mots "classique" ou "accessible" à la place de compréhensible !


Mais si tu ne veux pas entendre j'en resterais là...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Romane
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 150
Date d'inscription : 01/02/2007

MessageSujet: Re: Textes de Romane   20/8/2007, 16:29

Je t'entends parfaitement, et suis même attentive.

Classique est ce qui semble m'être demandé, je ne vois pas comment le nommer autrement.

Accessible est ce que ne semble pas être le texte.

A moi de le rendre donc compréhensible pour que n'importe qui puisse y accéder.

C'est à peu près ainsi que je vois la chose. Je dis une bêtise ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Textes de Romane   

Revenir en haut Aller en bas
 
Textes de Romane
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Transferts de textes
» La Légende d'Elle - Luc Doyelle & Romane
» Textes en ligne en italien.
» Souvenirs, émotions, beaux textes.....
» Vos compos, vos textes sont les bienvenues

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Passion des mots :: Forums de discussions :: Les écrits de nos membres-
Sauter vers: