Passion des mots

Forum culturel
 
AccueilCalendrierFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Textes de epervier

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
epervier
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 69
Localisation : Kébec
Date d'inscription : 12/12/2005

MessageSujet: L'arbre   22/2/2006, 20:01

L’arbre

Fendre le bois
Au cœur de l’arbre blessé.
Grandeur de bon aloi
D’une écore saine, bien tissée.

D’une hache acérée coupe sa sève.
Des pleurs, des pleurs en émoi.
Le tronc fléchit puis crève
A cet assaut de choix.

Fendre la vie,
Les bras feuillus desséchés.
Le maître humain à l’infini
Dans sa gloire aveuglée.

André (épervier)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesblogues.com/epervier
Papillon
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 166
Localisation : Estrie
Date d'inscription : 11/12/2005

MessageSujet: Re: Textes de epervier   22/2/2006, 21:03

Très joli texte ! coucou
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
epervier
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 69
Localisation : Kébec
Date d'inscription : 12/12/2005

MessageSujet: La bassesse   3/8/2006, 22:25

La bassesse.-


Crier en silence l’horreur d’un canon sanguinaire.
Le crachat de la honte, la mort qui circule…
De la substance rougeâtre, la puanteur nauséabonde.
La rage de l’injustice, l’enfance étouffée.
La mitraille d’une peau saine et bafouée.
Des pleurs difficiles dans un regard destructeur.
L’oubli pénible de la guerre, d’un passé inutile.
Encore et encore de la haine insipide!!!
Le désir de dominer inlassablement, souffrance!
L’obus qui tressaille sa fumée, aveuglément.
Agenouillé, prière d’un arrêt, absolument.
L’esclavage des mots, le rire hypocrite.
Le trône élevé gracieusement, mains souillés.
Qu’importe! La gloire resurgit débilement.
Nuages obscurs, désolation, la maigreur des idées.
Paix souhaitée, yeux rougis, espoir éphémère.


Crier en silence, corps horizontal en délire.
Crier… entendre l’appel et pourtant!
Crier la soif de vivre, l’impossible destin.

André, épervier.

*Un poème dédié au conflit Liban-Israel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesblogues.com/epervier
epervier
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 69
Localisation : Kébec
Date d'inscription : 12/12/2005

MessageSujet: Pioncer   3/8/2006, 22:27

Pioncer

Dormir sans artifice, le calme absolu.
Y ressentir de la volupté, ravissement d’un silence.
Respirer agréablement, l’esprit tranquille.
Rêver à l’impossible, une vie splendide?
Une nuit d’étoiles, le rire amusé.
La nudité, l’arrêt propice d’une satisfaction.
Se savoir évangélique, être à l’abri du néfaste.
Une nuit reposante, l’oreiller bienfaisant.
Des draps cajolant une peau assoiffée d’amour.
De la retenue, l’âge avancé, l’incapable évidemment!


Dormir sans trop froisser mes désirs divins.
Le corps en demande dans un combat sensuel.
Les lèvres mouillées, un désir demandé.
L’acceptation, troublante et infâme décision.
Faible complainte, mémoire aiguisée de l’oubli.


Dormir et le matin surgir, malheureusement!
Se lever, les yeux clos, le pourquoi de la vie.
Encore dormir, l’esprit ennuagé, l’apothéose!
Dormir tout simplement… dormir…


André, épervier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesblogues.com/epervier
uniforme
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 673
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: Textes de epervier   4/8/2006, 08:44

Smile

moi qui étais courageuse ce matin, tu me donnes envie d'aller me recoucher et de -----------------------> DOR miiiiirrrr

_________________
Maitre à penser, celui qui est remarquable dans un domaine et à qui l'on demande son avis dans un domaine où il n'y connait rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ishtar



Nombre de messages : 45
Age : 52
Localisation : Bruxelles - Belgique
Date d'inscription : 31/05/2006

MessageSujet: Re: Textes de epervier   9/8/2006, 14:21

Heureuse de constater que tu as fais bon usage du lien que je t'avais donné Epervier
Very Happy


Dormir.... je pense que c'est la chose la plus agréable à faire... quel plaisir de se sentir régénéré par une belle nuit de sommeil...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marie chevalier
Membre
Membre


Nombre de messages : 1135
Date d'inscription : 14/12/2005

MessageSujet: Re: Textes de epervier   9/8/2006, 21:43

Oui un des meilleurs moments de rêve, de repos mais le réveil devrait toujours être une merveilleuse chose, hélas bien souvent la fatigue reste et broie !
malade
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
epervier
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 69
Localisation : Kébec
Date d'inscription : 12/12/2005

MessageSujet: Lettre à mon père   19/10/2006, 19:51

Lettre à mon père.-

Ce mot tendre glisse sur mes lèvres émues.
J’aurais tant aimé le dire avec volupté et passion.
Plutôt un silence, un muret infranchissable.
Deux êtres étouffés par l’incompréhension du moment.
Un étranger maquillé sans oser dire nos vérités.
De la solitude entre deux hommes en débandade.
Disgrâce d’amour, de la douleur impraticable.

Un lit d’hôpital, enfin de l’émotion grandissante!
Un regard soudainement expressif, de belles paroles…
Un sourire merveilleux, se comprendre subtilement.
Un Papa humain dans une conversation extraordinaire.
La douceur atmosphérique, un détail non subtil.
Être heureux dans un contact sincère et bénéfique.
De l’amour paternel, conviction aveugle.

Par un après-midi, le malheur d’une mort certaine.
Un long corps étendu sur un drap impersonnel.
Déception atroce, un retard incalculable à comprendre.
Presque la fin, il ne reste que la prière terrestre.
Un départ… un couloir froid et démuni d’affection.
La réalité d’un « joyau à jamais perdu », malheur!

Nostalgie, la raison bafouée, pleurs étouffés.
Un beau souvenir dans un écrin jalousement étoffé.
Le pathétique d’une vie entière, des émotions incontrôlables.
Une vie continue Papa malgré une fin trop rapide…
De la substance au prochain rendez-vous de ta personne.
Un espoir divin, je le désire au plus profond de moi-même.
Cher Papa, simplement un au revoir, je l’espère…

André,épervier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesblogues.com/epervier
epervier
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 69
Localisation : Kébec
Date d'inscription : 12/12/2005

MessageSujet: Le rire   1/11/2006, 22:18

Le rire

Le plaisir de s’esclaffer, l’amour de la parole.
Se raconter des faits majestueux, le plaisir d’antan.
Des mots savoureux, la sagesse de l’histoire.


Se souvenir, des sourires de pleine satisfaction.
Se savoir heureux dans un prolongement anecdotique.
Le dire sans restriction aux tympans intentionnés.


La saveur du racontar , simplicité honnêteté.
La richesse d’un passé, l’expérience d’une vie.
Des étapes merveilleuses en des regards de satisfaction.


Nous voilà vieillesse en des gestes jouvenceaux.
Le rappel de plaire en des propos victorieux.
Un parchemin splendide, l’esquisse d’un visage angélique.


André, épervier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesblogues.com/epervier
Jim
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 589
Localisation : En plein centre de Liège
Date d'inscription : 15/12/2005

MessageSujet: Re: Textes de epervier   22/11/2006, 08:12

Pff ! Cela me parle énormément car j'ai perdu mon papa dans des conditions similaires. C'est vraiment bien mis en mot !
Merci
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.actadiurna.be.ma
marie chevalier
Membre
Membre


Nombre de messages : 1135
Date d'inscription : 14/12/2005

MessageSujet: Re: Textes de epervier   22/11/2006, 14:47

les mots sont souvent plus forts et traduisent mieux ce que l'on ressent quand on sait les manier comme Epervier ! Bravo c'est très touchant. :rose:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
epervier
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 69
Localisation : Kébec
Date d'inscription : 12/12/2005

MessageSujet: Lettre à mon père   22/11/2006, 21:02

Salut Jim,

Oui c,est un poème rempli d'émotions.
Je l'ai écrit avec passion et amour.

André,épervier
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesblogues.com/epervier
epervier
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 69
Localisation : Kébec
Date d'inscription : 12/12/2005

MessageSujet: Lettre à mon père   22/11/2006, 21:05

Bonjour Marie,

C.est touchant, c'est vrai!
J'essaie d'écrire dans un réalisme constant.

André,épervier
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesblogues.com/epervier
epervier
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 69
Localisation : Kébec
Date d'inscription : 12/12/2005

MessageSujet: A la recherche de...   22/11/2006, 21:07

A la recherche de…

Maman, l’invisible visage d’amour.
Ma naissance, un départ inexplicable et puis…
Le néant, l’hantise absolue d’un regard.

Des pas obscurs sans aucune parole.
L’imagination d’une photo aimante.

L’inconséquence, la passivité d’une Étrangère.

Maman, je tremble de chagrin, de solitude.
Te caresser, m’illuminer de tes conseils.
De la malchance seulement, vie gâchée.

Te savoir lointaine à jamais, l’horreur!
Un manque terrible, une saveur insoutenable.

La douleur du ressentir, l’immuable.

Maman, un geste d’espoir malgré mon âge…
Ce désir d’enfant à tout jamais ancré, la vérité!
Je ferme les yeux, l’écran intenable de ma vie.

J’écris pour me libérer mais pour combien de temps?
J’écris mon désarroi, la déroute de mes sentiments.

Maman, pourquoi?… Pourquoi?

André,épervier
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesblogues.com/epervier
Jipi
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5897
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: Textes de epervier   26/11/2006, 11:47

Déchirure que l'on peut comprendre Épervier !

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.frandidac.net
marie chevalier
Membre
Membre


Nombre de messages : 1135
Date d'inscription : 14/12/2005

MessageSujet: Re: Textes de epervier   26/11/2006, 18:01

Cette fois Epervier, c'est moi qui ressent ce sentiment avec toi, du moins l'ai ressenti. Mais ce genre de manque ne se comble jamais Merci à toi. :rose:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
epervier
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 69
Localisation : Kébec
Date d'inscription : 12/12/2005

MessageSujet: 2007   6/1/2007, 22:22

2007

Jour premier, le ciel pleure sa nostalgie.
Le grisâtre habille nos corps fatigués.
L’espoir de plusieurs lendemains éblouit
Où l’insaisissable désespoir déraciné.

Une téléviseur déambulant des paroles désordonnées.
De l’écriture pour apaiser l’effroyable déroute.
Tout prêts, chaleur animale, esprit apaisé.
Le silence absurde se cachant sous une voûte.

Le pourquoi de la vie, l’éternelle question.
Le fameux mépris, le cœur fort ému.
Rappel d’un passé, véritable malédiction.
L’échéance d’une vieillesse, applaudissement déçu.

Et l’on continue, détresse non rêvée.
La tranquillité, le manifeste des mots.
Vivre, continuer à vivre, odieuse chasteté.
Respirer pour survivre sans écho.

Déjà un livre clos, le pareil d’une vie.
La pluie coule l’indifférence de l’instant.
Rideau insensible, l’interminable défi.
Le sommeil, douleur de l’enfant…

André,épervier
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesblogues.com/epervier
epervier
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 69
Localisation : Kébec
Date d'inscription : 12/12/2005

MessageSujet: Vieillerie   31/1/2007, 20:54

Vieillerie.-

Assise, la vieille ruminant sa déchéance.
Orgueil silencieux, la pénible incontinence.
Un cœur tremblant, la souffrance.

Assise, le trône déchu, piètre insolence.
La solitude des mots, l’insuffisance.
Visage cicatrisé, affreuse pénitence.

Assis, des remords cachés, l’offense.
L’esprit odieux, fausse cadence.
Gestes désordonnés, lointaine enfance.

Assis, un parchemin, nulle magnificence.
Désolation à la recherche d’une opulence.
Refuser la vérité, pauvre médisance.

Assise, méchanceté avide, l’inconséquence.
Triste longévité, sénescence.
Le pas incertain, atroce cadence.

Assise pour l’instant dans l’indifférence.
Le déclin assuré, l’obsolescence.
Délire funeste, l’observance.

Assise dans une froideur, putrescence.
Le départ souhaité, quelle chance!
Assis, un linceul noir, sentence…

André,épervier
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesblogues.com/epervier
epervier
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 69
Localisation : Kébec
Date d'inscription : 12/12/2005

MessageSujet: Lisibilité   31/1/2007, 20:56

Lisibilité.-

Un bouquin cadenassé, déposé sur un lit déchiré.
Le regard perceptible, l’inertie de l’instant visuel.
La pause incroyable, l’envie de saisir le joyau.

Couverture cicatrisée par des mains fort solennelles.
Le toucher sensuel, l’odeur du vécu sans contredit.
De la majesté, la possession, l’emprise du savoir.

Ouvrir les mots dans la connaissance magnifique.
Pages jaunies, l’ultime prophète d’une vie remplie.
Les yeux éblouis, la curiosité d’une merveille syllabique.

S’asseoir pour déguster le plaisir de l’esprit.
Patauger ses doigts entre les mots magiques.
Lire la satisfaction d’un récit incomparable.

Sourire dans un silence, satisfaction béatifiée.
À la lueur de l’émotion, parcourir l’écrin doré.
Être vrai jusqu’à la fin, histoire assurée.

André,épervier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesblogues.com/epervier
epervier
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 69
Localisation : Kébec
Date d'inscription : 12/12/2005

MessageSujet: l'Urgence   4/3/2007, 19:26

L’Urgence.-

Salle impersonnelle, chair assise, silence.
Des regards opaques, l’attente, souffrance.

Des corps meurtris, dos recroquevillés.
Des évocations asphyxiées, la rage pétrifiée.

Chirurgien étouffé, société épuisée.
Toubib aveuglé, ses mains psychanalysées.

Le patient numéroté, l’approche étrangère.
Peu de constance, drogue passagère.

Des longs couloirs, charpentes couchées.
Des heures douloureuses, cri empoussiéré.

Des civières humides, la mort enchantée.
Des râles moribonds, l’indifférence décédée.

Le pourquoi de l’insolence, des cœurs essoufflés.
Le pas agile, le stéthoscope bousillé.

Ferme la porte, cache tes cadavres outrageants!
Aseptise tes secrets, te voilà innocent!!!

André,épervier.

***Poème dédié aux graves problèmes
De nos hôpitaux malades et estropiés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesblogues.com/epervier
epervier
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 69
Localisation : Kébec
Date d'inscription : 12/12/2005

MessageSujet: La poésie, vous connaissez?   21/3/2007, 23:54

La poésie, vous connaissez?

Votre main sensible saisit une plume émouvante
Avec force et témérité. L’esprit commence à s’éveiller,
À s’agiter fébrilement dans l’empressement d’une création
Littéraire. Un monde syllabique s’ouvre au grand plaisir du
Poète émerveillé. Un léger sourire de satisfaction au-delà des mots
Glissant par enchantement dans une poésie parfumée. La feuille
Innocente, vierge en tout point, s’habille d’une encre expressive
À l’aube d’un lexique approuvé. Le départ s’effectue, l’émotion
S’accentue, le vécu apporte la sensibilité de l’expression écrite.
Le tableau dessine une conception lettrée où l’extase absolue offre
Un bonheur inégalé.
La joie immense de défiler gracieusement ses écrits dans un silence
Merveilleux et accepté. L’œuvre s’agite facilement avec une agilité
Déconcertée. Le rythme s’intensifie y ajoutant la satisfaction incontestée.
Au grand malheur du poète, l’élan s’atténue et un décor littéral s’ouvre
Dans une constatation jouissive. La création littéraire est terminée dans
Une lecture des plus poétiques. Le désir profond de partager ces moments
D’émotion. Vint le plaisir de répandre sa versification aux yeux épris par
Le plaisir des mots…
Cher poète, que ta fébrilité ensorcelle tes idées pour l’éternité!

André,épervier
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesblogues.com/epervier
epervier
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 69
Localisation : Kébec
Date d'inscription : 12/12/2005

MessageSujet: Cocaïne   16/11/2007, 13:38

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Cocaïne

Neige, tombe la neige.
Puissants flocons, ondulations furieuses,
Mousse blanche, candide.

Froid, froidure persistante.
Le mal, gelure de l’âme.
Un corps en l’alarme.

Tempête, air siffloté, nuitée.
Aboiements, refuge lointain,
Marche pénible, faibles pas.

Yeux à peine écarquillés,
Lune chétive, chemin gelé,
Foyer adulé, repos mérité.

Dehors, poudrerie, canon aveuglé,
Danse virevoltée d’une neige folle.
Porte close, sommeil demandé.


André (épervier)


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesblogues.com/epervier
epervier
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 69
Localisation : Kébec
Date d'inscription : 12/12/2005

MessageSujet: Haïkus (divers...)   19/11/2007, 19:56

Haïkus(12)

La première neige
Mon corps se fige au pas
Tendres flocons.


Un soleil tout chaud
Caresse ma peau gelée.
Un vent chatouillant.


Soleil du printemps
Je hume l’air de la vie
Mes yeux me sourient.


Le perroquet vert
Chicane sa cage
Et moi, j’en suis peiné.


Au champs, dix chevreuils
Broutent l’herbe fraîche
Un regard fort ravi.


Assis sur le banc
Un chat lèche son poil dru
Un rat fuit le sol.


Un précipice
Un pas dans le vide
Descente aux enfers.


Un petite garçon
S’amuse en fredonnant
L’oiseau l’enchante.


Maman décédée
Le ciel pleure ta venue
Un mouchoir mouillé.


Sourire triste
Un cœur bat la chamade
Paupières closes.


André , épervier.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesblogues.com/epervier
Redwall
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 187
Localisation : Bien au chaud dans mes pantoufles et mon Thermolactil de D.
Date d'inscription : 01/12/2005

MessageSujet: Re: Textes de epervier   26/11/2007, 23:19

J'aime beaucoup bravo
Félicitation
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
epervier
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 69
Localisation : Kébec
Date d'inscription : 12/12/2005

MessageSujet: Re: Textes de epervier   26/11/2007, 23:27

Merci Redwall,

Au plaisir d'une prochaine rencontre

André, épervier
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesblogues.com/epervier
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Textes de epervier   

Revenir en haut Aller en bas
 
Textes de epervier
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 6Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» Transferts de textes
» Textes en ligne en italien.
» Souvenirs, émotions, beaux textes.....
» Vos compos, vos textes sont les bienvenues
» Une possibilité d'éditer ses textes *

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Passion des mots :: Forums de discussions :: Les écrits de nos membres-
Sauter vers: