Passion des mots

Forum culturel
 
AccueilCalendrierFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La littérature médiévale.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fjörgyn

avatar

Nombre de messages : 37
Age : 28
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 12/08/2008

MessageSujet: La littérature médiévale.   5/9/2008, 17:45

J'entre en deuxième année en licence de lettres modernes, je regarde mon programme et là... ô désespoir, énormément de littérature médiévale. (Ce qui est totalement incohérent puisque je suis en lettres MODERNES, bref...)
Donc, sans juger à l'emporte pièce, je cours acheter mes livres, et me plonge dedans. Mais j'ai beaucoup de mal justement, à m'immerger dans cet univers... L'anthologie de la littérature française du Moyen Age ne me passionne pas, loin de là. Je dois lire pour le 22/09:
L'Heptaméron, de Marguerite De Navarre.
Dom Carlos et autres nouvelles françaises du 17eme siècle.
Le Charroi de Nîmes.
Et l'anthologie en question... les deux tomes, évidemment. Wink
Je vous avoue que je panique un peu! Quelqu'un aurait il un tuyau, une astuce pour que le vieux français devienne moins poussiéreux à mes yeux? Je déteste devoir lire avec une impression de contrainte... :(
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fjorgyn.skyrock.com/
Gosayn
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 1026
Date d'inscription : 26/04/2006

MessageSujet: Re: La littérature médiévale.   5/9/2008, 18:56

M'eft avis, gente damoiselle, que les textes du 17e ne poferont pas problème. J'en poffède un certain nombre et, hormis les "s" en "f", qui doivent d'ailleurs être remplacés dans les nouvelles éditions, le style n'a rien de particulièrement obfcur.

Pour le reste, voici un lien vers un dico qui pourrait vous être d'un grand secours.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


J'en profite pour passer le bonjour à tout le monde... Je fus rare ces derniers temps, mais mon emploi de conseiller de l'Élysée me prend une énergie folle. Allez, j'y retourne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Pierre Poccioni
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 3237
Age : 69
Localisation : Loiret
Date d'inscription : 10/12/2005

MessageSujet: L a littérature médiévale   5/9/2008, 19:32

Fjörgyn,

C'est une vieille tradition des études littéraires qu'elles contiennent une part importante de littérature médiévale. Discuter du bien fondé de ce choix est autre chose...

Ce qui m'étonne c'est qu'il n'y ait pas de cours d'ancien français !

Mais d'autre part, n'est-ce pas votre allergie réflexe qui vous fait dire que la part de cette période est si importante ?

Ps : Quant à votre jugement sur l'adjectif moderne, sachez qu'il signifie dans ce contexte non classique c'est à dire pas Sophocle ou Euripide !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fjörgyn

avatar

Nombre de messages : 37
Age : 28
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 12/08/2008

MessageSujet: Re: La littérature médiévale.   5/9/2008, 19:59

Merci pour le dictionnaire en ligne!
J'aurais des cours d'anciens français... Mais je suis censée "lire les livres au moins une fois avant la rentrée" comme ils le disent si bien dans la guide étudiant. Encore quelque chose qui est intelligemment pensé: lire de l'ancien français avant d'avoir commencer les cours nous l'enseignant... Bref, la littérature médiévale compte pour à peu près un tiers de ma note générale, donc ça me parait énorme! Merci de vos réponses, je repars dans cet univers chevaleresque! (Je crois que je vais aller m'acheter les éditions bilingues ancien français/français dont je viens de découvrir l'existence, je m'en sortirai mieux!)
C'est surtout que le dépaysement est total, on a terminé l'année dernière sur le surréalisme! (Oh que Desnos me manque...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fjorgyn.skyrock.com/
Constance d'Epannes
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 96
Age : 72
Localisation : Hérault
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: Re: La littérature médiévale.   11/9/2008, 16:28

Pour ce que j'en connais, chère Fjörgyn, je peux affirmer qu'il n'est pas du tout désagréable de s'étendre sur Marguerite de Navarre, ces écrits, très joliment tournés, sont d'une audace extrêmement moderne pour une femme de son temps. Il faut s'attarder sur les contes audacieux du XVIe siècle où l'on respire cette sensibilité, tels qu'avec les « Devisants » de Marguerite de Navarre. Dans « l'Heptaméron » sensualité, habileté, pureté et hardiesse se confondent illustrant l'époque ardente de la Jeune Renaissance littéraire. Inspirée par Boccace et le plus souvent par les souvenirs et l'épreuve, l'œuvre établit une moraliste de qualité. On peut découvrir chez la sœur de François 1er la première des chroniqueuses érotiques et n'y voir que l'apparence de récits simplement libertins, ce serait dommage, extrait miniature :
« Que l'un après l'autre veuille prendre son plaisir de moi, car j'aurais trop de honte que tous deux me vissent ensemble. Regardez lequel me voudra avoir le premier »... Marguerite de Navarre, extrait de « l'Heptaméron », première journée, 1559.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kurdy
Membre
Membre


Nombre de messages : 148
Date d'inscription : 29/02/2008

MessageSujet: Re: La littérature médiévale.   16/9/2008, 18:11

La littérature médiévale? Des histoires passionnantes et des thèmes indémodables largement présents dans les arts contemporains, et rien que pour cela, cela vaut la peine de s'y intéresser. Mais il faut reconnaître que la façon d'écrire de nos ancêtres n'est pas très attirante pour les lecteurs du XXIème siècle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Constance d'Epannes
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 96
Age : 72
Localisation : Hérault
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: Re: La littérature médiévale.   16/9/2008, 19:17

Kurdy a écrit:
La littérature médiévale? Des histoires passionnantes et des thèmes indémodables largement présents dans les arts contemporains, et rien que pour cela, cela vaut la peine de s'y intéresser. Mais il faut reconnaître que la façon d'écrire de nos ancêtres n'est pas très attirante pour les lecteurs du XXIème siècle.

Cela n'étonnera personne sûrement, si je réponds que votre réflexion sur ce vous appelez "la façon d'écrire de nos ancêtres" est d'une rare bétise. Je n'évoque même pas la carence culturelle, c'est au delà de la carence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
François
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 2376
Age : 54
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: La littérature médiévale.   16/9/2008, 19:42

Constance, avec tout mon respect, je ne vois pas ce qu'il y a de rarement bête dans ce que Kurdy a écrit.

Ne trouvez-vous pas votre réponse un peu... comment vais-je dire ... pédante ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jipi
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5897
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: La littérature médiévale.   16/9/2008, 21:21

La réponse me semble en effet un peu déplacée.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.frandidac.net
Kurdy
Membre
Membre


Nombre de messages : 148
Date d'inscription : 29/02/2008

MessageSujet: Re: La littérature médiévale.   17/9/2008, 08:18

Merci John et Jipi, mais ne vous inquiétez pas pour moi, j'adooore lire la prose de Mèdèèème Victoire Constance d'Epââânnes (un nom d'auteur à rallonge qui en dit long).
Ses interventions de haut vol me replongent chaque fois avec délectation dans une pièce de Molière que j'affectionne tout particulièrement. Je vous laisse deviner laquelle... (il y a le mot "précieuses" dans le titre.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Constance d'Epannes
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 96
Age : 72
Localisation : Hérault
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: Re: La littérature médiévale.   17/9/2008, 11:52

Kurdy a écrit:
Merci John et Jipi, mais ne vous inquiétez pas pour moi, j'adooore lire la prose de Mèdèèème Victoire Constance d'Epââânnes (un nom d'auteur à rallonge qui en dit long).Ses interventions de haut vol me replongent chaque fois avec délectation dans une pièce de Molière que j'affectionne tout particulièrement. Je vous laisse deviner laquelle... (il y a le mot "précieuses" dans le titre.)
Bravo Kurdy, les précieuses et moi-mêeeeeeeeeeeeeme, s'en trouvent bien aise qu'on adoooore leur prose et je vous aime que vous vous édendassiez ainsi sur les rallonges de mon nom (qui n'est pas seulement d'auteur, mais appartenant également à mon aristocratique lignée. Avec leurs semblables et amis choisis, saviez vous que dans leurs salons littérrrrrrrrraires ces précieuses ont fort copieusement participé à l'émancipation des femmes. Bon, je vous quitte, mon thé va refroidir. Je remets ma mouche et vous embrasse tous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
callinira
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 265
Date d'inscription : 09/12/2005

MessageSujet: Re: La littérature médiévale.   17/9/2008, 16:23

Constance d'Epannes a écrit:

Cela n'étonnera personne sûrement, si je réponds que votre réflexion sur ce vous appelez "la façon d'écrire de nos ancêtres" est d'une rare bétise. Je n'évoque même pas la carence culturelle, c'est au delà de la carence.

Allons, c'est à peine une maladresse d'expression.

Quant à la "carence culturelle", comme vous y allez ! N'avez-vous pas, vous-même, sur ce forum, attribué le roman Bel-Ami à Balzac ? Surprised

Je vous souhaite une bonne fin d'après-midi.

C.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Constance d'Epannes
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 96
Age : 72
Localisation : Hérault
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: Re: La littérature médiévale.   17/9/2008, 16:51

callinira a écrit:
Constance d'Epannes a écrit:

Cela n'étonnera personne sûrement, si je réponds que votre réflexion sur ce vous appelez "la façon d'écrire de nos ancêtres" est d'une rare bétise. Je n'évoque même pas la carence culturelle, c'est au delà de la carence.

Allons, c'est à peine une maladresse d'expression.

Quant à la "carence culturelle", comme vous y allez ! N'avez-vous pas, vous-même, sur ce forum, attribué le roman Bel-Ami à Balzac ? Surprised

Je vous souhaite une bonne fin d'après-midi.

C.


Je ne souviens pas avoir attribué Bel Ami à Balzac ? mais si je l'ai fait, c'est inadmissible
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
François
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 2376
Age : 54
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: La littérature médiévale.   17/9/2008, 19:29

Constance d'Epannes a écrit:
Kurdy a écrit:
Merci John et Jipi, mais ne vous inquiétez pas pour moi, j'adooore lire la prose de Mèdèèème Victoire Constance d'Epââânnes (un nom d'auteur à rallonge qui en dit long).Ses interventions de haut vol me replongent chaque fois avec délectation dans une pièce de Molière que j'affectionne tout particulièrement. Je vous laisse deviner laquelle... (il y a le mot "précieuses" dans le titre.)
Bravo Kurdy, les précieuses et moi-mêeeeeeeeeeeeeme, s'en trouvent bien aise qu'on adoooore leur prose et je vous aime que vous vous édendassiez ainsi sur les rallonges de mon nom (qui n'est pas seulement d'auteur, mais appartenant également à mon aristocratique lignée. Avec leurs semblables et amis choisis, saviez vous que dans leurs salons littérrrrrrrrraires ces précieuses ont fort copieusement participé à l'émancipation des femmes. Bon, je vous quitte, mon thé va refroidir. Je remets ma mouche et vous embrasse tous.

En faisant preuve d'humour, Kurdy et Constance, deux membres que tout semble opposer (mais ne nous fions pas trop aux apparences...), évitent avec élégance une escalade verbale qui aurait pu devenir déplaisante.

Tout cela m'amuse beaucoup et je vous en remercie ! J'aime cet humour gentiment taquin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kurdy
Membre
Membre


Nombre de messages : 148
Date d'inscription : 29/02/2008

MessageSujet: Re: La littérature médiévale.   18/9/2008, 11:43

Pour en revenir à la littérature médiévale, j'aimerais quand même qu'on m'explique ce que j'avais écrit de si maladroit à ce sujet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
callinira
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 265
Date d'inscription : 09/12/2005

MessageSujet: Re: La littérature médiévale.   19/9/2008, 11:17

Kurdy a écrit:
Pour en revenir à la littérature médiévale, j'aimerais quand même qu'on m'explique ce que j'avais écrit de si maladroit à ce sujet.

Est-ce à moi que la question s'adresse ? Si oui, je répondrai que les poètes, scribes et copistes de cette époque écrivaient la langue de leur temps comme nous écrivons la langue du nôtre, laquelle sera peut-être devenue incompréhensible dans quelques siècles, et pourtant ce sera toujours la même Smile

L'ancien français, qui va de 813 à 1285 environ a besoin d'être traduit. Le moyen français (jusqu'à 1477) reste difficile. Au XVIe s. les difficultés ne viennent souvent que de mots dont le sens a changé, et ce, même encore au XVIIe s. Ainsi, le fameux "Rodrique as-tu du coeur ?" est souvent mal interprété.

Bien cordialement.

C.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kurdy
Membre
Membre


Nombre de messages : 148
Date d'inscription : 29/02/2008

MessageSujet: Re: La littérature médiévale.   19/9/2008, 13:26

Nous sommes bien d'accord, Callinira, et je vous remercie au passage d'avoir aimablement pris ma défense.

Mais je répète ma question, qui s'adresse principalement à Constance (à moins que ce ne soit à Victoire): quel était le problème dans le message que je reprends ci-dessous ?

Kurdy a écrit:
La littérature médiévale? Des histoires passionnantes et des thèmes indémodables largement présents dans les arts contemporains, et rien que pour cela, cela vaut la peine de s'y intéresser. Mais il faut reconnaître que la façon d'écrire de nos ancêtres n'est pas très attirante pour les lecteurs du XXIème siècle.

J'ai beau relire, je ne comprends toujours pas ce qu'il y a de bête - ni même de maladroit - dans ce que j'ai exprimé.

Est-ce "la façon d'écrire de nos ancêtres" qui gène ? Ce n'est qu'une métaphore, rien de plus, pour exprimer que c'est la forme et non le fond qui peut rebuter les jeunes lecteurs.

Et quand je dis que cette façon d'écrire n'est plus très attirante pour les lecteurs d'aujourd'hui, je ne porte aucun jugement de valeur, je ne fais que constater et je parle bien sûr des lecteurs en général.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La littérature médiévale.   

Revenir en haut Aller en bas
 
La littérature médiévale.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Votez pour vos romans de littérature jeunesse préférés!
» BEOWULF : l'épopée fondamentale de la littérature anglaise.
» Littérature hispanophone
» Littérature Castlevania par SAS : collection de couvertures!
» Littérature coréenne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Passion des mots :: Forums de discussions :: La littérature et le langage-
Sauter vers: