Passion des mots

Forum culturel
 
AccueilCalendrierFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Interview sur The Book Edition

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage
mahaut
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 86
Age : 57
Localisation : Boulogne sur Mer
Date d'inscription : 16/06/2006

MessageSujet: Re: Interview sur The Book Edition   19/4/2008, 20:38

Bec' demandait à parler du
choix ou de l'acceptation des textes en vue d'une mise en ligne ou d'une édition...

Je ne peux parler que de ce que je connais
: sur Alexandrie, nous avons, petit à petit, décidé
de hausser la valeur des écrits.

Il est vrai que
beaucoup de textes présentés ont été mis
en ligne dans le passé avec une simple mise en page, mais en
laissant à l'auteur la responsabilité de son ouvrage,
et tant pis pour lui si celui-ci était approximatif.

Depuis
près d'un an maintenant, nous avons décidé de
placer la publication des textes à l'épreuve des
membres du comité de lecture. Nous n'intervenons en rien quant
au fond, mais nous renvoyons le texte à l'auteur quant la
forme laisse à désirer.

En ce qui me concerne,
je préfère que ce soient les lecteurs qui commentent
après mise en ligne et qui permettent ainsi aux auteurs de
progresser. Un refus, surtout que les maisons d'édition ne les
motivent pas, ne permet pas de savoir pourquoi l'oeuvre ne convient
pas et, comme le soulignait Jipi, on se demande parfois ce qui
préside à l'édition de tel ou tel texte. (Ami du
rédacteur, copain d'un copain, personne en vue, en place ou
visible, réputation à promouvoir...)

Donc, même
si je deviens exigeante pour la forme, je prends le parti de proposer
à l'auteur mes remarques mais aussi de faire ses propres
armes, sans pour autant lui barrer le passage pour la mise en ligne
(si la mise en forme est suffisante).



Alexandrie, à mon sens, est
en amont de l'édition finale : une première
confrontation avec un lectorat qui commente, réagit et permet
à l'auteur d'ajuster.

Concernant Yugcib et la
discussion à propos de ses textes. Je ne peux dire que ce que
j'en ai vu et lu de mon côté, indépendamment de
l'amitié que je lui porte, je peux atteste de ceci : très
souvent, l'allégorie des textes de Guy m'a permis de prendre
du recul et passer symboliquement des caps importants. Jipi, tu vois
ce à quoi je fais allusion. Yugcib est un poète, un
rêveur des mots. Et il a un très grand talent. On aime
ou on n'aime pas, mais je connais grand nombre de gens qui, par ses
textes, passent dans une autre dimension. Et quoi de mieux pour un
écrivain que de réinventer les
dimensions.

Amicalement
Marianne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.bebook.fr/mahaut/index.php/
mahaut
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 86
Age : 57
Localisation : Boulogne sur Mer
Date d'inscription : 16/06/2006

MessageSujet: oulala   19/4/2008, 20:40

Pardon, je me suis faite trop rare pour avoir retenu le mode de fonctionnement de ton forum Jipi.
Je viens de découvrir que le fil avait plus d'une page.

Pardon donc pour ce retour en arrière.

Bisatous
Marianne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.bebook.fr/mahaut/index.php/
Jipi
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5900
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: Interview sur The Book Edition   24/4/2008, 23:19

Je viens de lire au moins cinq extraits de romans publiés en auto-édition (que je viens de trouver par hasard chez un ancien membre du forum) :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Franchement, pour la plupart des extraits que j'ai pu lire, quelle mauvaise littérature... et encore, c'est un euphémisme !!!

Cela fait sans doute plaisir aux « auteurs » qui se croient « écrivains », mais, franchement, pas convaincu par ces auto-éditions sauf très rares exceptions.

Mahaut... tu as raison... il faut être TRÈS exigeant sur le plan formel.

Le problème, vraiment... est que tout le monde veut écrire, mais...

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.frandidac.net
Kurdy
Membre
Membre


Nombre de messages : 148
Date d'inscription : 29/02/2008

MessageSujet: Re: Interview sur The Book Edition   25/4/2008, 12:41

Jipi a écrit:
Je viens de lire au moins cinq extraits de romans publiés en auto-édition (que je viens de trouver par hasard chez un ancien membre du forum) :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Franchement, pour la plupart des extraits que j'ai pu lire, quelle mauvaise littérature... et encore, c'est un euphémisme !!!

Cela fait sans doute plaisir aux « auteurs » qui se croient « écrivains », mais, franchement, pas convaincu par ces auto-éditions sauf très rares exceptions.

Mahaut... tu as raison... il faut être TRÈS exigeant sur le plan formel.

Le problème, vraiment... est que tout le monde veut écrire, mais...

... mais l'écriture est un art et un art ça s'apprend, ça se travaille, longuement et souvent péniblement, et ça finit parfois par passer, à condition que le talent soit présent.

Au fond, c'est quoi le talent ? Pas facile à expliquer...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gosayn
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 1026
Date d'inscription : 26/04/2006

MessageSujet: Re: Interview sur The Book Edition   25/4/2008, 18:02

"Péniblement". Oui. Les auteurs qui ne souffrent pas sont des tartuffes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
François
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 2378
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Interview sur The Book Edition   25/4/2008, 18:37

Gosayn a écrit:
"Péniblement". Oui. Les auteurs qui ne souffrent pas sont des tartuffes.

Vous le pensez vraiment ou est-ce un sarcasme à la Gosayn ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yugcib
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 986
Age : 69
Localisation : 186 route d'Audon 40400 Tartas
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Des tartuffes?   25/4/2008, 21:22

... Et n'y aurait-il pas aussi des auteurs qui souffrent et seraient des "tartuffes"?
Ah si la souffrance engendrait le talent! Si le travail de toute une vie engendrait par étapes ou par paliers, le talent!
J'ai connu dans ma vie d'exécrables souffreteux avec ou sans talent...
Mais comme dit Kurdy "qu'est-ce que le talent"?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yugcib.e-monsite.com
Jean-Pierre Poccioni
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 3237
Age : 69
Localisation : Loiret
Date d'inscription : 10/12/2005

MessageSujet: Interview sur The Book Edition   26/4/2008, 17:39

Carmelo Bene cité par Sandro Veronesi:

" Quand ils souffrent les amateurs se mettent à écrire, les écrivains eux cessent d'écrire"

Quant à moi je travaille, parfois durement mais je ne souffre jamais en écrivant. Ensuite, quand le livre est publié c'est autre chose ...

Quant au talent dont il est bon de dire qu'il est indéfinissable, ce qui d'une certaine manière est extrêment rassurant n'est-il pas justement ce qui échappe à tout enseignement ?

Pour écrire il faut deux choses : dominer la langue et s'appuyer sur une culture solide, faute de quoi on risque de travailler avec un outil inadapté et de réaliser des choses mille fois faites !

Et il est parfaitement possible d'acquérir ces deux éléments avec un peu de temps et de bonne volonté.

Reste le talent, la musique intime, personnelle, qui jaillit au clavier comme une source têtue, qui se dérobe parfois puis ressurgit au détour d'une phrase, qui fait qu'un texte porte votre "patte" et n'est pareil à nul autre.

Je crois profondément que c'est un don. ( et comme tel un élément parfaitement injuste!)

Cela étant dit on peut écrire sans talent ( et parfois avec une réelle habileté ) pour diverses raisons et dans des intentions variées mais alors ne parlons pas de littérature. Préférons le mot plus simple d'écriture. C'est le mot qu'emploient certains dans les ateliers justement dits d'écriture.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gosayn
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 1026
Date d'inscription : 26/04/2006

MessageSujet: Re: Interview sur The Book Edition   26/4/2008, 19:23

John a écrit:
Gosayn a écrit:
"Péniblement". Oui. Les auteurs qui ne souffrent pas sont des tartuffes.

Vous le pensez vraiment ou est-ce un sarcasme à la Gosayn ?



Pas un sarcasme, non. Une image d'Epinal...

J'adore la citation de Bene, même si je trouve la deuxième proposition discutable.

Je suis de l'avis de Jean-Pierre. L'on peut distinguer d'une part la technique (la culture, et la maîtrise de la langue), et un aspect plus artistique et personnel.

C'est aussi le cas dans d'autres domaines artistiques. Je pense à la peinture en particulier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
François
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 2378
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Interview sur The Book Edition   27/4/2008, 19:06

Je partage également l'avis de Jean-Pierre et notamment l'idée que le talent serait "ce qui échappe à tout enseignement".

Ce que l'enseignement peut peut-être (essayer de) faire, par contre, c'est aider les jeunes à prendre conscience des talents qu'ils possèdent et ne possèdent pas. Avec tous les risques que cela engendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Becdanlo
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 56
Localisation : Grenoble
Date d'inscription : 12/08/2006

MessageSujet: Re: Interview sur The Book Edition   27/4/2008, 19:32

Jipi a écrit:
Je viens de lire au moins cinq extraits de romans publiés en auto-édition (que je viens de trouver par hasard chez un ancien membre du forum) :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Franchement, pour la plupart des extraits que j'ai pu lire, quelle mauvaise littérature... et encore, c'est un euphémisme !!!

Cela fait sans doute plaisir aux « auteurs » qui se croient « écrivains », mais, franchement, pas convaincu par ces auto-éditions sauf très rares exceptions.

Mahaut... tu as raison... il faut être TRÈS exigeant sur le plan formel.

Le problème, vraiment... est que tout le monde veut écrire, mais...

Ca me fait penser à ces conducteurs qui invectivent les autres usagers de la route par des "conducteurs du dimanche" ou "t'as trouvé ton permis dans une pochette surprise"

Et bien moi, je suis heureux que tout le monde puisse conduire.... et si certains se prétendent des conducteurs hors pairs... au dessus du lot... grand bien leur fasse... Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.alexandrie.org/resum.php?lid=105
Jipi
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5900
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: Interview sur The Book Edition   27/4/2008, 19:51

Mais justement non becdanlo, car nous sommes noyés par les conducteurs du dimanche de la littérature. Maintenant, si cela fait du bien à ces « écrivains » d'épancher leur coeur et leur émotion, de partager un vécu... grand bien leur fasse !!! La littérature, c'est autre chose... c'est avant tout la puissance du langage, une aventure d'une écriture... Mais personnellement je ne les lirai pas (sauf exception), car j'ai trop à faire avec la découverte d'écrivains de talent qu'ils soient anciens ou contemporains.

Je ne suis pas donc très heureux que tous veuillent écrire, car seuls quelques-uns d'entre eux peuvent écrire ou apprendre à écrire (le talent est une chose, mais on peut aussi apprendre à écrire mieux...).

Incroyable cette mode actuelle : tout le monde veut être écrivain, chanteur... et l'on voie où cela mène... à la sous-culture de masse !!!
Loin de moi l'idée de vouloir développer un art élitiste, mais l'art, on l'a en soi ou on le développe pour s'améliorer...

Deux exemples :

1) J'ai lu des extraits en auto-édition pleins de fautes d'orthographe... gravissime je trouve... des erreurs par manque de connaissance... On a une mauvaise orthographe ? On suit des cours ou on se fait corriger.

2) J'ai lu, en auto-édition, des textes pleins de stéréotypes (synonymes : clichés, poncifs, lieux communs) sur le plan du langage ou thématique. Il y en a aussi dans la littérature commerciale éditée par les voies officielles, mais ils sont un peu moins fréquents.

Tu sais... on peut apprendre à subvertir ces clichés !!!


Franchement, les extraits que j'ai lus, c'est la cata, la cata, la catastrophe !!! :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol:

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.frandidac.net
Becdanlo
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 56
Localisation : Grenoble
Date d'inscription : 12/08/2006

MessageSujet: Re: Interview sur The Book Edition   27/4/2008, 22:03

J'ai bien entendu ton propos Jipi.

Tu préfères rouler en Mercedes que dans une Clio Smile

Dans une Mercedes un volant est un volant, un siège est un siège.
Dans une Clio... il y a beaucoup de camelote... c'est vrai
Mais la Mercedes, comme la Clio peuvent te permettre d'arriver à destination.

On entend le même propos pour la nourriture: jamais je ne mettrai les pieds dans un Macdo.

Moi, je me contente de voyager dans une Fiat pourrie, de manger parfois chez Quick ou Macdo et de lire des livres avec des fautes d'orthographe et de syntaxe... parce que je sais que l'auteur n'a pas bénéficié de tout le travail d'un éditeur. Il n'empêche qu'il peut me "transporter" et m'éviter de crever de faim.

Et puis c'est aussi un choix: le plaisir de découvrir un auteur plutôt qu'être le 400ème lecteur des Bienveillantes ou le lecteur confidentiel des universitaires qui publient chez Fata Morgana

Alors, oui, vive Yugcib auteur autoédité chez TheBookEdition, vive le travail de Pietra Liuzzo qui donne la possiblité à des auteurs sans grade d'être lus.

Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.alexandrie.org/resum.php?lid=105
Jipi
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5900
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: Interview sur The Book Edition   27/4/2008, 22:20

Point de vue différent... c'est tout ! Entre parenthèses, tes métaphores nombreuses qui nous font voyager dans le monde automobile et culinaire, sont un peu boiteuses (amalgame créé entre deux univers incomparables : l'art et la société de consommation !!!) à moins que tu ne compares le fast-food à la littérature que je décrie ? Alors là, je suis éventuellement d'accord !!!

Personnellement ce genre de littérature publiée en auto-édition, la plupart du temps (je ne généralise pas !), ne me nourrit pas... pour les raisons maintes fois évoquées plus haut et que je ne vais pas encore répéter !

Je ne parle pas d'être le cent millième lecteur des Bienveillantes (je te conseille plutôt Les Disparus de Daniel Mendelsohn), mais de découvrir à chaque lecture un nouvel auteur de talent... si déjà il peut produire une oeuvre sans écrire involontairement des fautes d'orthographe et de syntaxe et en évitant les banalités, on avancera... Toute autre chose est d'en créer volontairement (mais tout le monde ne peut écrire Voyage au bout de la nuit...).

Mais pour cela il faut aussi, comme le disait Mahaut, qu'un soin très grand soit apporté en premier lieu à l'écriture...

Et là les maisons d'auto-édition ont encore un immense travail à fournir : c'est le moins que l'on puisse dire (je ne peux louer celles qui acceptent du « n'importe quoi »). À la limite de nombreuses maisons d'auto-édition font du tort aux deux parties sans le vouloir... et à la littérature, ce qui me semble plus grave ! Comme le faisait comprendre Mahaut, c'est l'exigence qui fait défaut...

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.frandidac.net
François
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 2378
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Interview sur The Book Edition   27/4/2008, 23:38

Je préfère la Clio à la Mercedes et je suis capable d'apprécier un hamburger (de temps en temps).

Je comprends donc le point de vue de Becdanlo, et il fut un temps où j'aurais peut-être tenu pareils propos. Mais je me suis rendu compte assez récemment que je ne parvenais pas à apprécier un texte dont l'écriture n'était pas fluide et irréprochable.

Quelques fautes d'othographe, ça passe, mais des phrases boïteuses ou des mots mal utilisés dans un roman, c'est comme s'il y avait du sable dans mon hamburger.

Impossible d'être "transporté" par un hamburger qui crisse entre mes dents, désolé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yugcib
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 986
Age : 69
Localisation : 186 route d'Audon 40400 Tartas
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Une réflexion profonde...   28/4/2008, 07:11

... Vos propos, Jipi, Becdanlo et John m'incitent à une réflexion profonde : je n'entre pas ici dans le détail.
Je partage vos points de vue, je comprends ce que vous ressentez l'un comme l'autre à la lecture d'un livre, à ce que contient ce livre ainsi qu'à la manière dont il est écrit...
Le "hamburger qui crisse entre les dents parce qu'il y a du sable dedans" me semble une bonne métaphore...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yugcib.e-monsite.com
Kurdy
Membre
Membre


Nombre de messages : 148
Date d'inscription : 29/02/2008

MessageSujet: Re: Interview sur The Book Edition   30/4/2008, 15:38

Gosayn a écrit:
"Péniblement". Oui. Les auteurs qui ne souffrent pas sont des tartuffes.

En écrivant "péniblement", je voulais dire que pour devenir un bon écrivain, il faut parfois - en plus du talent - être capable de "se donner de la peine", de renoncer à la facilité, de suer sur son clavier.

La souffrance, c'est autre chose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Interview sur The Book Edition   

Revenir en haut Aller en bas
 
Interview sur The Book Edition
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
 Sujets similaires
-
» Black Book Special Edition Z1
» L'Œil Noir
» Patton - 40th Anniversary Limited Edition [BLU RAY Digibook]
» Interview d'Olivier Minne sur la saison 2011
» Conseils illustrateurs Interview du DA des éditions Hatier

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Passion des mots :: Forums de discussions :: Les écrits de nos membres-
Sauter vers: