Passion des mots

Forum culturel
 
AccueilCalendrierFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La série du Portail

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
JPJ41

avatar

Nombre de messages : 14
Age : 77
Localisation : France, Centre, Loir et Cher
Date d'inscription : 23/10/2007

MessageSujet: La série du Portail   23/10/2007, 08:15

Encore un petit nouveau, pas très jeune, mais toujours dynamique avec son clavier.
Supelec, marié, trois enfants, 5 petits-enfants, sur le web depuis onze ans.
Ma présentation est complète, à ce jour, et j'ajouterai les compléments quand ce sera utile (car un titre est en cours).
J'ai essayé d'être synthétique, donc assez sec dans cette liste.

**********************************
Vente sous forme livre et téléchargements : Site Lulu lulu.com
Portail sur Lulu
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Titres sur Lulu
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Vente sous forme ebook : Site Mobipocket et redistributeurs affilés
Portail sur Mobipocket
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Titres sur Mobipocket
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Présent et actif sur les forums spécialisés Science Fiction suivants
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Présent et actif sur les forums spécialisés sur l'aide à l'édition pour les auteurs autoédités
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

**********************
Titres publiés.

Les Colombes du Portail

Ce livre est un roman d’anticipation, couvrant les domaines neurobiologique, écologique et géopolitique, sur une période de cinquante ans, le style est proche d’un carnet d’aventures, direct et sans fioriture.

Topla est le nom d'un groupe de cinq scientifiques qui utiliseront un laboratoire ultrasecret dans l'Himalaya pour réaliser des expériences biologiques sur leur propre cerveau. Ils réussiront à localiser le Portail, le point de connexion de leur cerveau avec l'au-delà, puis ils le traverseront pour accéder à leur mémoire globale éternelle, bien plus précise et complète que leur cerveau biologique trop limité. Ils découvriront les mémoires globales, isolées de leur corps biologique, de douze Scimuts égarés sur Terre, à qui ils proposeront de l'aide pour les réexpédier sur leur planète Mira.

La réflexion porte également sur la mutation de l’espèce humaine, rendue nécessaire pour répondre à l'évolution démographique et à la raréfaction des ressources.

Merci de m'adresser vos commentaires, toujours utiles.

Un Portail plus loin

Ce tome est le second de la série du Portail.

L’objectif initial des Colombes du Portail est en bonne voie de finalisation, mais les membres de TOPLA avancent tous en âge, et la réflexion tourne souvent autour de la mort et du futur inconnu qui l’accompagne. La réflexion s’est concentrée sur les expériences de NDE (Near Death Experiment), appelées EMI en français (Expérience de Mort Imminente).
Il est difficile d'imaginer un espace à cinq dimensions, nous devons découvrir la trame digitale de l’espace-temps dans les limbes.
J'accepte de me laisser mourir, mais mon corps sera conservé au froid par mes amis pour revenir en entier, si ça m’est possible !
Les limbes sont-ils une image copie conforme de l’Univers à quatre dimensions ?
La mémorisation du passé de la personne se trouve-t-elle dans les limbes également, pour permettre de revisiter ce passé à très grande vitesse ?
La vitesse de déplacement physique d’un "spectre" est-elle infinie, comme l’est apparemment celle de sa vision à grande distance ?
A quoi occupe-t-on le "temps" là-haut ?
Est-ce une seconde chance qui nous est offerte ?

Merci de m'adresser vos commentaires, toujours utiles.

Série du Portail_Tomes 1 et 2 (compilés)

Compilation des deux premiers Tomes de la série du Portail Tome 1 Les Colombes du Portail Voir pour plus de détails Tome 2 Un Portail plus loin Voir pour plus de détails [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Merci de m'adresser vos commentaires, toujours utiles.
********************
En cours.

Troisième Tome de la Série du Portail
Les clones du Portail

Suite logique du second, dont la chute de fin vous laissera sur votre faim.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://anticipation-jpj.fr/
Jipi
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5900
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: La série du Portail   24/10/2007, 16:53

Cher JPJ41,

Je vous remercie pour cette longue liste de liens. Je serais néanmoins heureux de vous découvrir un peu autrement dans le forum. En effet votre première intervention se résume en fait un peu à une publicité déguisée. C'est du moins l'impression que cela donne. Plusieurs membres ont pratiqué de la même façon que vous. Un message de liens publicitaire et puis... parti. Je suppose que ce n'est pas votre intention. Seul l'avenir nous le dira. Ne m'en voulez pas de cette remarque qui peut vous sembler un peu acerbe, mais je préfère dire les choses franchement dès le départ.
Vous connaissez le renard et le Petit Prince ? Il faut un temps d'apprivoisement avant de débouler dans un forum pour faire de la publicité (d'ailleurs contraire à la netiquette).
Je serai le premier surpris de vous voir participer d'une manière plus ou moins intensive dans ce forum.
Au plaisir de découvrir vos mots, vos passions dans le futur.

Bien à vous

Jipi

PS :
1) Voir mon annonce dans le forum écrit justement récemment à ce propos !!!

2) Certains de vos liens sont aussi trop longs et élargissent le topic.
Merci de les raccourcir ou de les présenter autrement.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.frandidac.net
JPJ41

avatar

Nombre de messages : 14
Age : 77
Localisation : France, Centre, Loir et Cher
Date d'inscription : 23/10/2007

MessageSujet: Re: La série du Portail   24/10/2007, 19:03

Jipi a écrit:
Cher JPJ41,

Je vous remercie pour cette longue liste de liens. Je serais néanmoins heureux de vous découvrir un peu autrement dans le forum. En effet votre première intervention se résume en fait un peu à une publicité déguisée. C'est du moins l'impression que cela donne. Plusieurs membres ont pratiqué de la même façon que vous. Un message de liens publicitaire et puis... parti. Je suppose que ce n'est pas votre intention. Seul l'avenir nous le dira. Ne m'en voulez pas de cette remarque qui peut vous sembler un peu acerbe, mais je préfère dire les choses franchement dès le départ.

Je vous comprend, et je compatis.
Le problème, c'est que j'offre par ces liens 700 pages de lecture gratuite, car chacun des bouquins est lisible intégralement en ligne sur Lulu : je suis l'un des rares à y offrir une lecture directe et intégrale, et pas seulement un aperçu de cinq pages.
En regardant les liens sur Lulu, on trouve aisément la lecture directe, mais je vais vais cependant citer les liens directs pour cette fameuse lecture, ce sera plus facile, dans l'ordre Tome 1, puis Tome 2 :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
En contrepartie, j'espère des commentaires, c'est juste non ?


Vous connaissez le renard et le Petit Prince ? Il faut un temps d'apprivoisement avant de débouler dans un forum pour faire de la publicité (d'ailleurs contraire à la netiquette).

Le titre de ce sous-forum n'est-il pas assez clair, modifiez-le !

Je serai le premier surpris de vous voir participer d'une manière plus ou moins intensive dans ce forum.
Au plaisir de découvrir vos mots, vos passions dans le futur.

Découvrez mes mots et mes passions, gratuitement, et commentez les.
J'écris des bouquins, et je passe la plus grande partie de mon temps sur des forums principalement destinés aux auteurs, mais pas seulement, et nous nous lisons amicalement, tout en faisant les commentaires qui s'imposent.
Tiens, je vais vous livrer mon véritable souci, en vous copiant une intervention dans le forum Mobipocket, à propos du racisme francofrançais qui sévit dans la SF.
********************
Ce qui suit concerne principalement les oeuvres de SF

J'ai cherché un peu, pas beaucoup, mais je n'ai pas trouvé énormément de titres présents sur Mobipocket qui sont repris par le réseau de distribution.
Certes, on y trouve des traductions en français d'oeuvres d'origine anglosaxonne, mais pas d'oeuvres d'auteurs français d'origine.
J'admet que le choix est de la compétence du redistributeur, mais enfin, en continuant comme cela, on continuera aussi à désespérer les velléités des auteurs français qui sont déjà tellement pénalisés par les choix des éditeurs français, qui se simplifient la vie en plaçant des traductions.

J'admet que ce n'est pas le rôle de Mobipocket d'oeuvrer dans le sens d'équilibrer un peu cette machine de guerre, mais pourquoi ne pas tenter d'influencer les redistributeurs avec des oeuvres originales, non traduites, et qui sont dans les premiers 10% des best sellers par catégorie, parfois loin devant les simples traductions d'oeuvre anglosaxonnes ?

Dans le même esprit, pourquoi les éditeurs ne feraient ils pas des traductions en anglais des oeuvres françaises qui leur semblent porteuses ?
*******************
Vous comprendrez ainsi que je n'ai pas envie de disséquer un seul tome d'une oeuvre anglosaxonne, souvent mal traduite, sauf à la lire en VO et la commenter en anglais, mais je n'ai pas vu de commentaires en anglais ici.


Bien à vous

Cordialement.

Jipi

PS :
1) Voir mon annonce dans le forum écrit justement récemment à ce propos !!!

2) Certains de vos liens sont aussi trop longs et élargissent le topic.
Merci de les raccourcir ou de les présenter autrement.

Fait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://anticipation-jpj.fr/
François
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 2378
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: La série du Portail   24/10/2007, 23:36

Lire un bouquin sur écran, désolé, mais c'est pas mon truc. Un livre pour moi, c'est d'abord un objet que je tiens en main et que je peux lire à mon rythme, où je veux, quand je veux. Ne me dites pas que je suis ringard ou réfractaire au progrès, il n'y a pas plus branché internet que moi. Mais pour la lecture, je reste traditionnel.

Cela dit, je comprends que les auteurs qui ont du mal trouver un éditeur se tournent vers les éditeurs en ligne, je respecte cettte approche, mais je dis seulement qu'elle ne me convient pas, ne m'en veuillez pas.

D'autre part, je suis d'accord avec Jipi : vous débarquez sur ce forum avec vos oeuvres, comme ça, tout de go... ça fait un peu le gars qui cherche à faire sa pub. Il existe en effet un salon réservé aux écrits des membres, mais si vous prenez le temps de le lire, vous verrez que la majorité des membres n'y ont posté des oeuvres qu'après un certain temps.

C'est après avoir discuté sur ce forum pendant quelques semaines avec Jean-Pierre Poccioni que j'ai eu envie de lire ses oeuvres. je les ai même achetées! Traduction : si vous prenez le temps de participer un peu à ce forum, j'aurai peut-être envie de vous lire, qui sait?

Bien cordialement.

John
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JPJ41

avatar

Nombre de messages : 14
Age : 77
Localisation : France, Centre, Loir et Cher
Date d'inscription : 23/10/2007

MessageSujet: Re: La série du Portail   25/10/2007, 08:13

John a écrit:
Lire un bouquin sur écran, désolé, mais c'est pas mon truc. Un livre pour moi, c'est d'abord un objet que je tiens en main et que je peux lire à mon rythme, où je veux, quand je veux. Ne me dites pas que je suis ringard ou réfractaire au progrès, il n'y a pas plus branché internet que moi. Mais pour la lecture, je reste traditionnel.

Je vous comprend, le livre imprimé, c'est l'idéal.
Par contre, pour l'auteur inconnu, c'est galère pour distribuer à prix correct un bouquin d'un auteur inconnu, que ce soit en librairie ou livrable depuis le net.
Mes deux Tomes valent en compilation 11 € + port depuis Lulu, pour 350 pages sans aucun revenu d'auteur (c'est volontaire de ma part), mais qui va mettre 14 € dans un bouquin illustrement inconnu ?
D'où Mobipocket, où on peut le trouver à 5 €.
Je vais d'ailleurs baisser ce prix en faisant une promotion, car même si je suis en position 1 sur 150 bouquins de SF, je peux très bien augmenter sa diffusion en décidant de ne même pas toucher les 2 € sur les 5 (dont 1 de TVA, à 20 %, la TVA pour les ebooks !).
Je n'ai pas de solution, et vous le comprendrez bien, pour donner gratuitement un exemplaire imprimé aux personnes qui souhaiteraient l'avoir, car je n'ai même pas la certitude d'obtenir des commentaires en retour.


De toute manière, je resterai très actif pour favoriser les ebooks, car si la francophonie européenne est très en retard sur l'Amérique du Nord dans ce domaine (plusieurs millions d'exemplaires vendus en un an), elle va bientôt ratttraper son retard avec la sortie du Bookeen, lecteur physique de conception française avec écran de 15 cm de diagonale et une splendide définition en 800*600, dans trois ou quatre jours.

Cela dit, je comprend que les auteurs qui ont du mal trouver un éditeur se tournent vers les éditeurs en ligne, je respecte cettte approche, mais je dis seulement qu'elle ne me convient pas, ne m'en veuillez pas.

D'autre part, je suis d'accord avec Jipi : vous débarquez sur ce forum avec vos oeuvres, comme ça, tout de go... ça fait un peu le gars qui cherche à faire sa pub. Il existe en effet un salon réservé aux écrits des membres, mais si vous prenez le temps de le lire, vous verrez que la majorité des membres n'y ont posté des oeuvres qu'après un certain temps.

C'est après avoir discuté sur ce forum pendant quelques semaines avec Jean-Pierre Poccioni que j'ai eu envie de lire ses oeuvres. je les ai même achetées! Traduction : si vous prenez le temps de participer un peu à ce forum, j'aurai peut-être envie de vous lire, qui sait?

J'ai déjà tout donné gratuitement, je ne peux faire mieux.
Sauf si vous souhaitez de longs extraits en ligne, mais que va dire Jipi si je balance 100 pages sur ce site.
Et sans effet garanti, puisque vous ne lisez pas sur écran, enfin, pas plus d'une page pour faire causette, n'est-il pas vrai ?

Bien cordialement.

John
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://anticipation-jpj.fr/
Gosayn
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 1026
Date d'inscription : 26/04/2006

MessageSujet: Re: La série du Portail   25/10/2007, 14:51

Je n'ai lu que les résumés déposés ici sur le forum, et je trouve interessant de faire vieillir les personnages ( entre le tome un et deux) et de les rendre ainsi sensibles à une nouvelle problématique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JPJ41

avatar

Nombre de messages : 14
Age : 77
Localisation : France, Centre, Loir et Cher
Date d'inscription : 23/10/2007

MessageSujet: Re: La série du Portail   25/10/2007, 15:24

Gosayn a écrit:
Je n'ai lu que les résumés déposés ici sur le forum, et je trouve interessant de faire vieillir les personnages ( entre le tome un et deux) et de les rendre ainsi sensibles à une nouvelle problématique.

Bonjour,
Hum, les personnages sont tous âgés, depuis le départ du Tome 1.
Je me permet d'ajouter ci-dessous la présentation de ces cinq personnages, tous des scientifiques de plus de 65 ans !
A propos, savez vous comment on peut effecer ses propres messages sur ce forum, ou les éditer. ?

************
TOPLA

Encore un nouveau groupe de rockers ?
Pas vraiment, mais un groupe de cinq vieux amis aux cheveux laissés longs pour cacher quelques zones clairsemées.
Trois gars et deux filles qui approchent les soixante-dix ans, dont cinquante-cinq ans ensemble ou presque, depuis le lycée jusqu’à une retraite qui s’avérera très active.
Ils ont récemment décidé de continuer leur quête commune, leur chasse au trésor à eux, si souvent discutée et rendue désormais possible par l’association de leurs compétences de scientifiques, ingénieurs et techniciens hors norme.
Ils étaient enfin disponibles pour mettre en pratique leurs théories concernant les mystères de la naissance et de la mort, et leur relation éventuelle avec l’au-delà.

C’est leur histoire qui est relatée dans ce chapitre.
Elle est nécessaire pour comprendre la nature de ce trésor qui sera précisée en fin de chapitre.

Mais qui sont donc ces cinq échevelés ?
Cela commence au lycée, au bord du lac, en 1955, à Enghien-les-Bains, alors qu’ils se connurent dans la même classe de Première, section moderne, venant de classes de Seconde différentes et de lycées voisins pour deux d’entre eux.
À cette époque, les moyens de transport étaient rares, et comme ils habitaient tous très loin du lycée, ils étaient amenés à rester en classe de permanence pour leurs études du soir jusqu’à dix-huit heures, pour attendre les trains les plus pratiques qui les ramèneraient dans leurs familles.
Les scooters et les mobylettes étaient quasi inexistants, et leurs prix exorbitants pour les familles nombreuses des classes ouvrières et moyennes, dont leurs familles faisaient partie.
Le téléphone portable n’était pas né, et le téléphone fixe n’était présent que chez dix pour cent des familles urbaines et aisées, en général.

Il n’y avait que deux téléphones fixes au lycée, un chez le proviseur et l’autre au poste de secours-gardiennage, des combinés qui étaient inaccessibles aux élèves.
Ainsi, ils ne risquaient pas de perdre leur temps en bavardages idiots avec le reste du monde.
Il n’y avait pas de poste de télévision, ni de poste de radio FM pour se distraire ou s’informer, ne serait-ce que de la météo vers 18 heures, pour aller à pied vers la gare !
Le fait d’être ainsi, chacun « seul au monde », mais à cinq regroupés dans un même lieu, pour passer ce fameux temps « libre » de la fin d’après-midi imposé par les transports, a favorisé la constitution progressive de ce groupe d’amis.
Ils faisaient partie des meilleurs vingt % de leurs classes de Seconde respectives, ce qui était classique dans la composition des classes de Première S à l’époque.
Chacun avait une matière préférée dans laquelle il excellait et s’améliorait dans les autres matières au contact de ses quatre copains.
Ils passèrent deux ans à Enghien pour obtenir leur Bac S avec plusieurs mentions TB et B, puis ils intégrèrent leurs classes de préparatoire dans deux lycées parisiens voisins, et bien entendu, ils sélectionnèrent un petit café tranquille situé à mi-chemin, où ils se retrouvaient régulièrement dans une arrière-salle qui accueillait leurs parties de bridge acharnées, parties parfois un peu bruyantes.
Le patron, Auvergnat sympathique, disait que ça mettait un peu d’ambiance jeune et gaie dans son établissement, et que ça faisait moins de bruit que les flippers et autres baby-foot qui garnissaient les bistros de la rue.
Deux années de travail et de joie communicative se soldèrent par l’intégration de quatre d’entre eux dans l’école supérieure choisie par chacun selon ses affinités.
Malheureusement, le cinquième n’avait pas pu obtenir de sursis militaire, et il intégra la Marine pendant trois ans, échappant ainsi à la guerre d’Algérie et ses malheurs.


Mais qui sont-ils donc ?
Chacun a hérité d’un surnom faisant référence à sa spécialité, surnom adopté collectivement au cours de séances bien arrosées à l’occasion de leurs résultats aux différents concours d’entrée aux Grandes Écoles.
On utilisera exclusivement ce surnom par la suite.
La première lettre de ces surnoms a été utilisée dans la formation du sigle TOPLA de notre groupe de rockers.

T pour Tera

L’une des deux nanas du groupe, superbe exemplaire féminin d’origine vénézuélienne et catholique.
Elle a fait une spécialisation en astrophysique aux US après Polytechnique, puis a intégré divers observatoires internationaux, le dernier étant le mieux placé pour l’observation sur un sommet des Andes.
Tera a été choisie pour la propension de notre amour de Vénézuélienne à parler en milliards d’années-lumière et ce surnom lui va très bien.

O pour Ovni

Bienvenue dans mon univers personnel puisque c’est le surnom qui m’a été alloué avec joyeuses acclamations par la bande des cinq.
Comme on le découvrira progressivement, nos activités, nos origines géographiques, nos « tendances » spirituelles sont toutes différentes, au départ de cette histoire en tout cas.
— Les origines géographiques et ethniques n’ont jamais constitué de problèmes pour le groupe, leur diversité nous a au contraire aidés à évoluer, en augmentant la cohérence du groupe tourné vers un objectif commun.
— Les tendances spirituelles liées à nos origines familiales ne se sont légèrement « bousculées » que pour mieux se fondre vers une conclusion commune au groupe, et j’en ai été le maître d’œuvre acharné, conscient des dangers.
C’est cet esprit très « terre-à-terre » qui m’a valu le surnom d’Ovni, par pure dérision.
Une autre explication pour Ovni provient du fait que ma formation d’ingénieur Supelec et mon parcours professionnel prévisible dans les biens d’équipements industriels me projetteraient dans une activité très terre-à-terre avec les pieds dans la gadoue des grands chantiers technologiques à venir, à l’opposé du confort des laboratoires.
Encore une fois, Ovni par dérision.
Allez, une troisième raison « pour la route » comme on dit dans les bistros, mais liée au spirituel cette fois !
Je suis français, d’une famille de petits restaurateurs de la banlieue proche nord parisienne, une sorte de mélange auvergnat/alsacien/dunkerquois, le tout saupoudré d’un catholicisme non pratiquant.
Ovni est viscéralement attaché au développement du sens critique de tous les enfants dès le primaire (on en est encore bien loin avec notre système d’éducation du type « donjon sectaire »).
Il est très favorable à l’autocritique intime personnelle (remplaçant efficacement les confessionnaux qui ne sont que d’excellents lieux d’apprentissage du mensonge).
Ce sont les deux seuls moyens pour nous faire sortir de nos cavernes tribales que nous avons intégrées, dès que nous sommes descendus des arbres.
Ovni par dérision encore, car tellement éloigné des nombreuses formes de « langage unique », formes qui traduisent si bien le cloisonnement spirituel, sociétal et politique de nos sociétés « modernes ».
Inclassable, iconoclaste et empêcheur de tourner en rond, rien qu’un emmerdeur cet Ovni-là.
Ovni s’est marié en 1961 à une jeune comptable dont il a eu trois enfants, qui cumulent cinq petits-enfants à ce jour.
Électronique, électrotechnique, automatismes, systèmes informatisés d’analyse, de contrôle et de commande de multiples processus industriels ont jalonné sa vie active.
Centrales électriques nucléaires, raffineries, unités de production chimique et biologique l’ont vu les pieds dans la gadoue, lors de leur construction et à différents niveaux de responsabilités.
Ovni s’est libéré de ce monde industrieux pour se spécialiser en informatique et mettre au point des simulateurs de biologie génétique, tout en participant aux programmes de PC zombies du Téléthon pour les recherches sur l’ADN.
Ovni reconnaît en souriant légèrement qu’il est aussi devenu une sorte de pirate informatique qui fait travailler des milliers de PC zombies pour la bonne cause de ses recherches personnelles et celles du groupe.
Ovni centralise dans deux gros serveurs, communs au groupe des cinq, toutes les études de TOPLA ainsi que tous les articles tiers nécessaires à une veille technologique adaptée à l’objectif.
Il rédige des synthèses chaque semaine à destination du groupe, car il se déplace beaucoup moins que les autres, handicap physique oblige.

P pour Pyco

Un grand gaillard d’origine juive d’une famille franco-algérienne rapatriée en 1962 en France.
Il est sorti de l’École Supérieure d’Optique de Paris, puis il a fait une spécialisation en Biologie génétique en Israël et aux US pour ensuite passer toute sa carrière professionnelle dans différents laboratoires internationaux à tous niveaux hiérarchiques et, comme Tera, il a écrit de très nombreux articles de très haut niveau, l’ensemble chapeauté par un Nobel il y a deux ans.

L pour Labo

Il s’agit de notre marin..
Labo a, d’une certaine façon, eu de la chance dans sa déveine universitaire, car il devint rapidement indispensable à ses supérieurs, étant reconnu comme l’homme providence dès l’instant qu’un appareil quelconque venait à tomber en panne sur ces navires bourrés de pièces mécaniques, pneumatiques, électriques, électroniques, hydrauliques, voire atomiques.
Il connaissait tout l’appareillage comme le fond de sa poche, et est ainsi devenu LA Boîte à Outils, d’où son surnom Labo, gentiment donné par le ministre des Armées de l’époque.
Il est resté dans la Marine, devenant progressivement un conseiller très prisé dans les départements de construction navale.
Labo a été entraîné à tout connaître également des engins de l’aéronavale, y compris les jets et les fusées.
Il est devenu une sorte de pion essentiel que le ministre des Armées utilisait pour décloisonner les secteurs Aviation, Marine et Terrestre et les amener ce faisant à prendre des décisions de développement en commun qui se voulaient plus optimales.
Labo était comme un poisson dans l’eau, passant d’un « donjon » à l’autre, car il était accepté pour la raison-clé qu’il était partout un homme de terrain, comme on dit dans ces milieux milieux-là.
Beaucoup des Polytechniciens de bureau tiraient leur chapeau devant l’aisance d’un Labo décidément fort charismatique.
Son bronzage permanent de marin cachait opportunément ses origines franco-égyptiennes, qui lui avaient inculqué par ailleurs une culture musulmane modérée et peu pratiquante.
Il était resté célibataire lui aussi, profitant cependant des nombreuses copines de Tera, à chaque fois que ses retours au port le lui permettaient.
Heureux homme, à l’aise partout et disponible à tout instant pour tous ceux qui avaient connaissance de sa débrouillardise innée.
À l’opposé d’Ovni, qui pouvait passer éventuellement pour l’emmerdeur de service tellement ses critiques étaient habilement argumentées, remettant en cause l’ordre établi et les certitudes de chacun, Labo était le boute-en-train permanent, organisant et animant nos festivités communes, tout en restant attentif aux détresses cachées qui nous habitaient parfois à titre individuel.
Ovni dénonçait sans hésiter les lacunes individuelles ou du groupe, mettant éventuellement le feu, là où il n’y avait que de la matière inflammable au départ, et Labo prenait la relève tel un spécialiste de la maintenance et de la réparation des âmes, lui qui était surtout connu comme un super spécialiste des choses matérielles.
Ovni avait souvent travaillé sur les mêmes chantiers que Labo.
Ovni et Labo constituaient une fameuse paire, faite d’oppositions comportementales apparentes, paire cependant scellée par une amitié sans réserve et une reconnaissance sans borne vis-à-vis de l’autre, tant étaient nombreuses les occasions où ils s’étaient mutuellement sauvés la vie ou tout simplement sauvé la face de l’autre, l’erreur étant humaine comme l’on dit.

A comme Aloa

C’est la deuxième femme du groupe, sans spécialité technique particulière allant au-delà d’une très solide formation générale.
Issue d’une famille aisée des Indes, dont le père était ambassadeur en France, elle s’est investie dans une très lourde charge que Dalaï-Lama lui avait confiée et qui consistait à voyager sans cesse pour étudier tous les peuples du monde, religions comprises.
Elle était belle, comme la plupart des filles de l’Inde, mais elle était de plus particulièrement belle « de l’intérieur », tant elle était capable d’analyser une situation relationnelle entre les êtres qui l’approchaient et d’apporter un remède terriblement efficace de sa douce voix légèrement chantante.
Un ange troublant…
Elle ne s’imposait jamais à aucun d’entre nous, mais nous savions tous qu’elle répondrait à nos petits et grands bobos si on le lui demandait.
Sa grande connaissance de toutes les religions et croyances de la planète lui donnait une autorité que sa timidité naturelle n’aurait pas permise.
Un simple signe du regard et elle savait s’il fallait intervenir, et avec ses yeux de braise clignant très lentement des paupières, elle commençait à donner son avis, pesant le pour et le contre en utilisant des exemples imagés étonnants tirés de ses nombreux voyages et expériences des sociétés humaines.
Un ange consolidateur dont nous avions un besoin critique en de rares occasions qui auraient pu tourner au drame commun si elle n’avait pas été là.
Elle a fait gagner beaucoup de temps à Topla, en en « perdant » elle-même beaucoup à nous écouter patiemment, toujours bien droite, quasiment immobile, mais aux aguets.
Un ange félin qui ne dormait que d'un œil…
Ses activités n’étaient pas compatibles avec le mariage et les maternités, et nul ne sait si elle a eu l’occasion de faire quelques galipettes au cours de ses nombreux voyages.
En fait, tout bien considéré, ses enfants, c’était nous !
Dalaï-Lama l’a libérée de son service lorsque nous l’avons invité à la Nobel Party dédiée à Pyco.
Elle a participé à la définition de notre projet que nous avons appelé TOPLAB, puisque laboratoire il devait y avoir.
********************
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://anticipation-jpj.fr/
François
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 2378
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: La série du Portail   25/10/2007, 18:29

JPJ41 a écrit:
John a écrit:

D'autre part, je suis d'accord avec Jipi : vous débarquez sur ce forum avec vos oeuvres, comme ça, tout de go... ça fait un peu le gars qui cherche à faire sa pub. Il existe en effet un salon réservé aux écrits des membres, mais si vous prenez le temps de le lire, vous verrez que la majorité des membres n'y ont posté des oeuvres qu'après un certain temps.

C'est après avoir discuté sur ce forum pendant quelques semaines avec Jean-Pierre Poccioni que j'ai eu envie de lire ses oeuvres. je les ai même achetées! Traduction : si vous prenez le temps de participer un peu à ce forum, j'aurai peut-être envie de vous lire, qui sait?

J'ai déjà tout donné gratuitement, je ne peux faire mieux.
Sauf si vous souhaitez de longs extraits en ligne, mais que va dire Jipi si je balance 100 pages sur ce site.
Et sans effet garanti, puisque vous ne lisez pas sur écran, enfin, pas plus d'une page pour faire causette, n'est-il pas vrai ?

Bien cordialement.

John

Je crois que vous m'avez mal compris. Par "participer à ce forum", je voulais dire prendre part à l'une ou l'autre discussion, et surtout donner votre avis sur ce que d'autres ont déjà posté.

Je me pose des questions sur ces internautes qui demandent partout du feedback sur leurs petites oeuvres à eux mais n'en donnent jamais sur celles des autres.

Entre "non-professionnels", il faudrait un donnant-donnant, me semble-t-il. Tu lis ce que je fais, je lis ce que tu fais. Ca marche avec quelques personnes mais pas tellement, en fait.

Un constat: après avoir participé activement à ce forum pendant plusieurs semaines, j'ai posté une de mes compositions (j'écris des chansons). Seul Jipi a pris la peine de l'écouter et de me donner un feedback. Bon, je ne m'en vexe nullement, d'autant que je n'ai aucune prétention, mais parfois je me dis, pourquoi devrais-je, moi, lire et commenter les (souvent longues) oeuvres d'inconnus qui débarquent sur ce forum en n'ayant l'air de ne s'intéresser qu'à leurs propres productions?

Cette question ne s'adresse pas qu'à vous, JPJ41, vous l'aurez compris.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JPJ41

avatar

Nombre de messages : 14
Age : 77
Localisation : France, Centre, Loir et Cher
Date d'inscription : 23/10/2007

MessageSujet: Re: La série du Portail   25/10/2007, 19:39

John a écrit:
JPJ41 a écrit:
John a écrit:

D'autre part, je suis d'accord avec Jipi : vous débarquez sur ce forum avec vos oeuvres, comme ça, tout de go... ça fait un peu le gars qui cherche à faire sa pub. Il existe en effet un salon réservé aux écrits des membres, mais si vous prenez le temps de le lire, vous verrez que la majorité des membres n'y ont posté des oeuvres qu'après un certain temps.

C'est après avoir discuté sur ce forum pendant quelques semaines avec Jean-Pierre Poccioni que j'ai eu envie de lire ses oeuvres. je les ai même achetées! Traduction : si vous prenez le temps de participer un peu à ce forum, j'aurai peut-être envie de vous lire, qui sait?

J'ai déjà tout donné gratuitement, je ne peux faire mieux.
Sauf si vous souhaitez de longs extraits en ligne, mais que va dire Jipi si je balance 100 pages sur ce site.
Et sans effet garanti, puisque vous ne lisez pas sur écran, enfin, pas plus d'une page pour faire causette, n'est-il pas vrai ?

Bien cordialement.

John

Je crois que vous m'avez mal compris. Par "participer à ce forum", je voulais dire prendre part à l'une ou l'autre discussion, et surtout donner votre avis sur ce que d'autres ont déjà posté.

Je me pose des questions sur ces internautes qui demandent partout du feedback sur leurs petites oeuvres à eux mais n'en donnent jamais sur celles des autres.

Entre "non-professionnels", il faudrait un donnant-donnant, me semble-t-il. Tu lis ce que je fais, je lis ce que tu fais. Ca marche avec quelques personnes mais pas tellement, en fait.

Un constat: après avoir participé activement à ce forum pendant plusieurs semaines, j'ai posté une de mes compositions (j'écris des chansons). Seul Jipi a pris la peine de l'écouter et de me donner un feedback. Bon, je ne m'en vexe nullement, d'autant que je n'ai aucune prétention, mais parfois je me dis, pourquoi devrais-je, moi, lire et commenter les (souvent longues) oeuvres d'inconnus qui débarquent sur ce forum en n'ayant l'air de ne s'intéresser qu'à leurs propres productions?

Cette question ne s'adresse pas qu'à vous, JPJ41, vous l'aurez compris.

Je viens de faire un commentaire sur Human Genome de Corentin Macqueron.
Je concentrerai mes commentaires sur ce forum des écrits des membres.
Je ne me vois pas commenter une oeuvre déjà connue, car un commentaire parmi des milliers disponibles en toutes langues sur la toile ne saurait peser face au marketing intense des éditeurs.
Je n'ai de toute façon pas trouvé beaucoup d'oeuvres reconnues qui me font réellement réfléchir et éventuellement m'impliquer personnellement dans la pensée de l'auteur en question, pour adhérer ou rejeter.
Je dois avouer cependant que mes sujets de prédilection sont très particuliers et ne relèvent pas du commentaire bateau genre "Oui, ça coule bien, j'ai appécié, sans plus".
Voir mon commentaire sur Human Genome pour saisir ce que je viens d'écrire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://anticipation-jpj.fr/
Corentin



Nombre de messages : 13
Age : 32
Localisation : La Rochelle
Date d'inscription : 30/09/2007

MessageSujet: Re: La série du Portail   25/10/2007, 20:27

Bonsoir à tous!

Eh oui, me revoilà, moi, le type qui est venu poster son livre et qui est un peu "reparti", pouf, comme ça, c'est vrai.

Et j'en suis désolé.

Je réagis parce que je vois Jean Pierre arriver sur ce forum. Et je comprends tout à fait la réaction des membres de Passion qui se disent "Encore un qui arrive avec ses gros sabots". C'est vrai, mon arrivée à moi ainsi que celle de JP ne sont pas des plus délicates, et je m'en excuse. Parce que c'est vrai, je ne sais pas si je vais pouvoir participer très activement à ce forum. Pourquoi? Parce que j'ai pas mal de boulot, eh oui, et puis surtout j'avoue que j'ai du mal à trouver le temps de lire les autres, même mes amis. Je le concède volontiers. Un ami attend encore que je lise ses romans, c'est vous dire...

Enfin bref, voilà, je voulais juste apporter ma réaction/clarification à ce sujet.

C'est vrai qu'en arrivant et postant tout de go, ça n'est pas subtil, et moi même sur d'autres forum, il n'y a rien qui me gonfle plus. Il est assez indélicat voire plus de poster ses écrits sans connaître les gens, mais en même temps, je pense que c'est en faisant lire ses textes et en présentant d'autres travaux (mes dessins par exemples, postés sur Passion) qu'on se dévoile. Non? C'est un peu paradoxal tout ça. Mais c'est vrai qu'il est toujours plus poli de présenter ses travaux après un certain temps.

JP est un fondu de lecture hyper actif, pas forcément ici il est vrai, mais ça pourrait sûrement changer.

Quant à moi, j'avoue que le boulot que j'ai sur mon livre et surtout pour terminer mes études (2 masters en parallèle, ouch), je suis pas sûr de pouvoir m'impliquer plus que ça ici.

En tous les cas, je remercie ceux qui m'ont lu, et plus particulièrement Gosayn pour sa longue critique argumentée après m'avoir lu en un temps record.

Encore merci et à la prochaine Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://choub.over-blog.com
Gosayn
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 1026
Date d'inscription : 26/04/2006

MessageSujet: Re: La série du Portail   25/10/2007, 20:56

@ Corentin: c'était avec plaisir.

@ JPJ: on ne peut pas effacer ni même éditer dans cette section.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
François
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 2378
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: La série du Portail   26/10/2007, 20:35

JPJ41 a écrit:
Je n'ai de toute façon pas trouvé beaucoup d'oeuvres reconnues qui me font réellement réfléchir et éventuellement m'impliquer personnellement dans la pensée de l'auteur en question, pour adhérer ou rejeter.

Etonnante remarque, vu le nombre incroyable de productions littéraires disponibles à ce jour.

Peut-être êtes-vous plus amateur de sciences et de débats existencialistes que de littérature?
(Ce qui serait tout à fait votre droit! N'y voyez pas une critique mais une simple tentative d'explication.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JPJ41

avatar

Nombre de messages : 14
Age : 77
Localisation : France, Centre, Loir et Cher
Date d'inscription : 23/10/2007

MessageSujet: Re: La série du Portail   26/10/2007, 23:25

John a écrit:
JPJ41 a écrit:
Je n'ai de toute façon pas trouvé beaucoup d'oeuvres reconnues qui me font réellement réfléchir et éventuellement m'impliquer personnellement dans la pensée de l'auteur en question, pour adhérer ou rejeter.

Etonnante remarque, vu le nombre incroyable de productions littéraires disponibles à ce jour.

Peut-être êtes-vous plus amateur de sciences et de débats existencialistes que de littérature?
(Ce qui serait tout à fait votre droit! N'y voyez pas une critique mais une simple tentative d'explication.)

Exact, la recherche du but réel de la vie et de la mort, ainsi que la recherche de la mémoire globale qui sous-tend la notion de conscience universelle sont les deux sujets qui me préoccupent, et la science n'est évidemment pas absente de cette réflexion.
Le nombre de scientifiques parmi les plus purs et durs qui versent progressivement dans cette recherche grandit chaque jour, car ils ont atteint certaines limites techniques qui les ralentissent pour déboucher sur de nouvelles découvertes dans le domaine des quantas.
Par ailleurs, des analyses statistiques professionnellement organisées sont menées sur les cas de EMI (NDE en anglais) qui amènent les scientifiques et les chirurgiens/anesthésistes à mettre en scène les théories quantiques pour expliquer les modes de vision très curieux qui sont décrits par les personnes concernées, ainsi que l'accès à la conscience universelle de ces expérimentateurs involontaires.
Bref, nous ne sommes que de la matière, rien d'autre et je laisse volontiers les discours religieux à l'écart de mes préoccupations et de mes réflexions.

Ceci étant posé, mes écrits ne font que livrer mes réflexions sur ces petits sujets triviaux, avec une touche non négligeable d'anticipation, certes, mais ça me permet de me concentrer encore mieux sur la crédibilité des mes écrits, pour que la lecture en soit facilitée.
J.Verne, né au siècle de la machine à vapeur, a écrit quelques remarquables oeuvres d'anticipation scientifique basées sur les machines.
Aujourd'hui, l'anticipation mettant en scène de nouvelles machines est devenue non crédible, et n'intéresse plus beaucoup les lecteurs, qui savent tous les limites de la technique matérialiste.
L'anticipation aujourd'hui, c'est s'intéresser enfin à l'être humain, et ça me semble plus empathique que d'imaginer un nouveau système d'armes ultra puissant qui va casser des extra terrestres, qu'on ne verra jamais, et chacun le sait bien. Il y a des films pour cela, avec du bruit et de belles images irréalistes !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://anticipation-jpj.fr/
François
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 2378
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: La série du Portail   27/10/2007, 17:57

Tout cela m'a l'airt fort intéressant!

Malheureusement j'ignore absolument tout des théories quantiques. De quoi s'agit-il? Si, comme je m'en doute, ça ne s'explique pas en quelques lignes, vous pouvez me renvoyer à un lien, bien entendu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JPJ41

avatar

Nombre de messages : 14
Age : 77
Localisation : France, Centre, Loir et Cher
Date d'inscription : 23/10/2007

MessageSujet: Re: La série du Portail   27/10/2007, 18:28

John a écrit:
Tout cela m'a l'airt fort intéressant!

Malheureusement j'ignore absolument tout des théories quantiques. De quoi s'agit-il? Si, comme je m'en doute, ça ne s'explique pas en quelques lignes, vous pouvez me renvoyer à un lien, bien entendu.

OK, essayons de rester simple.
Quantique ; Lorsque l'on descend dans les toutes petites dimensions, bien en dessous de ce que peut "voir" avec le plus puissant microscope électronique existant, on ne peut rien voir de visu, bien sûr. Par contre, on sait qu'on ne pourra jamais descendre en dessous de dix puissance moins 43 centimètre (Planck a démontré ça, il y a bien longtemps, et c'est vérifié, par d'autres moyens que le microscope).
Mais déjà, bien avant ce niveau de "grossissement", on sera limité par le fait que, concernant les particules élémentaires composant les atomes, les électrons et même les photons, on ne pourra pas les voir car leur position et leur vitesse ne peuvent être mesurées au même instant : si on tente de connaître leur vitesse, automatiquement on aura une incertitude sur leur position exacte dans l'espace du laboratoire.
Ceci est démontré, croyez moi : l'appareil qui fera la mesure d'une variable, position ou bien vitesse, influera (du fait même qu'il utilise un capteur pour faire cette mesure) sur l'autre variable, vitesse ou position respectivement.
On est dans un domaine où on ne connait les variables que sous la forme de probabilité d'une certaine valeur, c'est la domaine des quantas.
Mon bouquin donne plusieurs liens fort bien faits pour toutes ces théories.
****************
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
On y trouve des définitions de presque tout, biologie et cosmologie entre autres.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Très bon pour débuter en cosmologie

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Cours le plus complet en biologie
****************
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://anticipation-jpj.fr/
François
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 2378
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: La série du Portail   27/10/2007, 18:30

John a écrit:
Tout cela m'a
l'air Very Happy
Citation :
fort intéressant!

Rhaaa, mais pourquoi le bouton EDITER n'apparaît-il pas dans ce salon?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JPJ41

avatar

Nombre de messages : 14
Age : 77
Localisation : France, Centre, Loir et Cher
Date d'inscription : 23/10/2007

MessageSujet: Re: La série du Portail   27/10/2007, 18:37

John a écrit:
John a écrit:
Tout cela m'a
l'air Very Happy
Citation :
fort intéressant!

Rhaaa, mais pourquoi le bouton EDITER n'apparaît-il pas dans ce salon?

Il est vrai qu'avec mes réponses à rallonge, c'est très gênant, même en utilisant la fonction Prévisualisation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://anticipation-jpj.fr/
François
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 2378
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: La série du Portail   28/10/2007, 18:19

J'ai un scoop pour vous, JPJ41. Je viens de découvrir une chose qui est aisément mesurable dans le domaine des quantas : mon ignorance !

Blague à part, merci d'avoir pris le temps de me répondre en des termes simples. Ceci pourrait me donner envie de lire un jour vos livres, qui sait?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JPJ41

avatar

Nombre de messages : 14
Age : 77
Localisation : France, Centre, Loir et Cher
Date d'inscription : 23/10/2007

MessageSujet: Re: La série du Portail   28/10/2007, 18:49

John a écrit:
J'ai un scoop pour vous, JPJ41. Je viens de découvrir une chose qui est aisément mesurable dans le domaine des quantas : mon ignorance !

Blague à part, merci d'avoir pris le temps de me répondre en des termes simples. Ceci pourrait me donner envie de lire un jour vos livres, qui sait?

Je vous arrète tout de suite.
Vous avez demandé des informations sur la théorie des quantas, j'ai fait un résumé.
Mais les bouquins n'y font que référence, en deux mots seulement, sans entrer dans les détails, pour que ce soit lisible aisément par des "bac moins 1".
Ce n'est pas parce que les histoires sur les champions dans le domaine des automobiles de compétition citent la théorie de la chimie atomique pour parler d'explosion dans les cylindres que personne ne peut les lire !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://anticipation-jpj.fr/
JPJ41

avatar

Nombre de messages : 14
Age : 77
Localisation : France, Centre, Loir et Cher
Date d'inscription : 23/10/2007

MessageSujet: Re: La série du Portail   31/10/2007, 13:34

Et maintenant, le Tome 3 de la Série du Portail :
Les Clones du Portail
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Version imprimée :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://anticipation-jpj.fr/
JPJ41

avatar

Nombre de messages : 14
Age : 77
Localisation : France, Centre, Loir et Cher
Date d'inscription : 23/10/2007

MessageSujet: Re: La série du Portail   16/2/2008, 20:50

Les trois tomes de la série du Portail sont maintenant en lecture intégrale plein écran (en version Issuu) sur :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Membre de Babel
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://anticipation-jpj.fr/
JPJ41

avatar

Nombre de messages : 14
Age : 77
Localisation : France, Centre, Loir et Cher
Date d'inscription : 23/10/2007

MessageSujet: Quatre petites nouvelles à lire, gratuitement   25/3/2008, 09:37

Trois petits contes égayés d'imagettes.
Une nouvelle courte, sur la nostalgie des années 60 (les flippers)
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://anticipation-jpj.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La série du Portail   

Revenir en haut Aller en bas
 
La série du Portail
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Torii - Portail de temple Shintoïste (Japonais)
» mini - portail embelliscrap
» Suppression du portail sur RegardTV
» Portail
» Prunelle de Portail-Kernel et Kernel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Passion des mots :: Forums de discussions :: Les écrits de nos membres-
Sauter vers: