Passion des mots

Forum culturel
 
AccueilCalendrierFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Ceux qu'on appelle les SDF

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Robert



Nombre de messages : 18
Localisation : France
Date d'inscription : 13/12/2005

MessageSujet: Ceux qu'on appelle les SDF   20/9/2007, 13:34

CEUX QU’ON APPELLE LES SDF

Ils vont par deux ou solitaire,
Ils n’ont plus rien à espérer,
Ils n’ont que le droit de se tarie,
Le droit d’écouter, écoeurés,
Les grands discours à l’eau de rose,
Les mots mous et dégoulinants
De Mr Truc ou Machin-chose
Qui répète inlassablement

Qu’enfin c’est le bout du tunnel
Et qu’on va sortir de l’ornière,
Monsieur prêtez-moi vos jumelles
Dans les miennes pas de lumière.
Je vois du gris, je vois du noir,
Des hommes au bout du rouleau
Couchés à même le trottoir
Ou sur les bancs dans le métro.

Leurs yeux morts fixent le néant
Où ils s’enfoncent peu à peu,
En parlant machinalement
A leur vieux chien de miséreux.
Entends leur sombre plainte muette,
Entends leur lourd cri de silence,
Passant, ne tourne pas la tête,
Ils meurent de l’indifférence.

Les SDF on les appelle,
Ca sonne mieux que « crèv’-la-faim »
La honte quand ils t’interpellent
Leur fait un peu trembler la main.
« Siouplait M’sieurs Dam’, c’est pour manger »,
Et qu’importe si c’est pour boire,
Pour s’évader, pour voyager
Au temps d’avant le désespoir.

Ils errent dans les rues sans bruit,
On a mis leur drapeau en berne,
Ils n’ont plus le goût de la lutte
Les oubliés des temps modernes.
Quand pour avoir bonne conscience
Tu te fends de quelques kopecks,
Donne-les sans condescendance
Et offre un peu de cœur avec.


Robert
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.enversetprose.populus.ch
marie chevalier
Membre
Membre


Nombre de messages : 1135
Date d'inscription : 14/12/2005

MessageSujet: Re: Ceux qu'on appelle les SDF   20/9/2007, 22:21

magnifique plaidoyer, facile diront certains. Moi je dis
il faut dénoncer,en parler encore et encore, même sous forme de poème
rien n'est trop pour ces gens, qui sont nous, qui sont eux,et surtout qui sont comme nous
Mais qui n'ont pas eu de chance


Merci à toi Robert, car si nous, qui avons la chance de savoir écrire un peu, ne dénonçons pas ... qui le fera? hurle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Robert



Nombre de messages : 18
Localisation : France
Date d'inscription : 13/12/2005

MessageSujet: Re: Ceux qu'on appelle les SDF   21/9/2007, 16:22

Tu as raison, c'est un texte assez "facile". Mais te paraîtrais-je prétentieux si je te disais que c'est voulu? En effet, j'aurais dû préciser que ce n'est pas un poème mais une chanson écrite pour une jeune interprète qui se produisait (elle a arrêté pour le moment) devant tous les publics.
J'ai écrit près de 400 chansons et je travaille actuellement à la préparation d'un album pour un jeune chanteur luxembourgeois en qui je crois beaucoup, CESAR. Mais je fais attention : il n'est pas Léo Ferré et... je ne suis pas Aragon !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.enversetprose.populus.ch
marie chevalier
Membre
Membre


Nombre de messages : 1135
Date d'inscription : 14/12/2005

MessageSujet: Re: Ceux qu'on appelle les SDF   21/9/2007, 17:13

Non non ne te méprends pas je voulais parler du sujet !! non de ton poème ! :rose:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Robert



Nombre de messages : 18
Localisation : France
Date d'inscription : 13/12/2005

MessageSujet: Re: Ceux qu'on appelle les SDF   22/9/2007, 11:35

Ne te méprends pas toi-même, amie. Ma formulation a sans doute été maladroite si elle t'a donné l'impression que ta remarque m'avait véxé. Pas le moins du monde, d'autant plus qu'elle était pertinente. J'accepte volontiers les critiques et même (suis-je un peu maso ?), je les recherche.

C'est ainsi que je caresse un rêve : Je mets actuellement la dernière main à un recueil de nouvelles avant de le proposer à l'édition. Absent depuis longtemps, je ne sais pas si je peux en soumettre quelques-unes au Forum pour, justement, recueillir des observations.

Puis-je le faire d'emblée ou solliciter un agrément ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.enversetprose.populus.ch
marie chevalier
Membre
Membre


Nombre de messages : 1135
Date d'inscription : 14/12/2005

MessageSujet: Re: Ceux qu'on appelle les SDF   22/9/2007, 11:58

Robert a écrit:
Ne te méprends pas toi-même, amie. Ma formulation a sans doute été maladroite si elle t'a donné l'impression que ta remarque m'avait véxé. Pas le moins du monde, d'autant plus qu'elle était pertinente. J'accepte volontiers les critiques et même (suis-je un peu maso ?), je les recherche.

C'est ainsi que je caresse un rêve : Je mets actuellement la dernière main à un recueil de nouvelles avant de le proposer à l'édition. Absent depuis longtemps, je ne sais pas si je peux en soumettre quelques-unes au Forum pour, justement, recueillir des observations.

Puis-je le faire d'emblée ou solliciter un agrément ?

Bien sûr au contraire! Ne sois pas trop pressé pour les commentaires car nous vaquons tous sous d'autres cieux ! mais je te promets de te lire car moi-même écris des nouvelles. Smile
il te suffit de créer u n fil dans "les écrits de nos membres" et hop !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alain Girard



Nombre de messages : 18
Age : 64
Localisation : Clermont-Ferrand
Date d'inscription : 01/02/2008

MessageSujet: Re: Ceux qu'on appelle les SDF   9/2/2008, 15:57

superbe texte, superbe cri comme il devrait y en avoir d'avantage bravo



au Clochard, mon frère


Et l’eau glisse et s’en va, sous le pont, le clochard
Dénués d’intérêt ses pas sous le ciel clair,
Comme des milliers d’hommes de rien ou pochards,
Sa vie à fait son tour et plus rien ne l’éclaire.

Aujourd’hui, çà et là, bien d’autres vont la route
Autrement qu’il est dit au sommet de vos fiefs,
Car vous n’avez, pour eux, pas eu le moindre doute
En les ayant laissés devenir S.D.F.

Vous roulez dans la paix et la sécurité
Parmi tous les déchets étalés alentour,
En nous prônant bien haut la belle Liberté,
Celle que nous avons chacun, là, tour à tour

Sous ces ponts où l’eau glisse et s’en va le clochard,
Lui que j’aime et qui rit de la misèr’ du monde
Posée par vos longs doigts sur ce siècle au pochoir
Puisque vous présidez et que, partout, abondent

Des milliers de clochards comme à ces petits jours
Où l’on voit l’eau glisser sous les ponts de la vie,
Où nul n’a vraiment cru le fraternel amour
Que vous prônez encor sans le moindre appétit.

Fuyez tant qu’il est temps, le clochard a ses lois,
Les hommes fatigués se tais’ un instant bref
Car s’en viendra le jour où vous ne pourrez pas
Oublier, çà et là, l’ETRE-HUMAIN-S.D.F.


Alain Girard
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.wanadoo.fr/des.mots.au.monde/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ceux qu'on appelle les SDF   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ceux qu'on appelle les SDF
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Comment s'appelle l'outil qui coupe des photos en rond
» [Maricourt, Thierry] Ceux qui ne mentent jamais
» Appelle-moi Ferdinand par H.Bourhis , C.Conty & C.Durieux
» [AIDE] Rajout d'in indicatif dans les numéro quand j’appelle
» Comment appelle t-on les habitants de konoha? ^^

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Passion des mots :: Forums de discussions :: Les écrits de nos membres-
Sauter vers: