Passion des mots

Forum culturel
 
AccueilCalendrierFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Haro sur les auteurs à succès?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
François
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 2376
Age : 54
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Haro sur les auteurs à succès?   17/7/2007, 09:47

Un écrivain qui a du succès ne mérite-t-il pas (ou plus) notre intérêt? Question

A la lecture de certaines interventions, j'ai l'impression que c'est l'opinion de plusieurs membres de ce forum et je vous avoue que ça m'énerve un peu. J'ai dis "un peu" donc que personne ne se sente ici agressé Very Happy mais j'aimerais que quelqu'un m'explique pourquoi je devrais passer mon temps à lire des auteurs inconnus alors que le temps me manque déjà pour lire les auteurs connus, c'est-à-dire REconnus par d'autres lecteurs pour leur talent? sais pas

John
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Pierre Poccioni
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 3237
Age : 69
Localisation : Loiret
Date d'inscription : 10/12/2005

MessageSujet: Haro sur les auteurs à succès ?   17/7/2007, 15:56

Curieux cette notion d'auteur à succès " ! Il n'y en a qu'une sorte ?

Le succès serait donc un critère de qualité "en soi " ?

Attention je n'ai pas dit qu'il est un critère de mauvaise qualité. Je pense simplement qu'à être aussi vague ( à quels auteurs faites-vous allusion qui auraient été méprisés injustement sur Passion des Mots ?) vous ne faites en rien avancer votre critique ( de qui d'ailleurs? Là aussi vous vous retranchez derrière le flou )


Une précision cependant: si les auteurs à succès sont Joyce ou Proust, est-il indispensable de les vanter ici alors que tant de lecteurs n'ont pas lu une ligne de l'immense Stegner ou de Paul Gadenne ?

Si les auteurs à succès sont Levy ou Brown, ont-il besoin qu'on insiste encore sur eux ?

Bref un peu de clarté serait bienvenue...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Romane
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 150
Date d'inscription : 01/02/2007

MessageSujet: Re: Haro sur les auteurs à succès?   18/7/2007, 03:20

John a écrit:
Un écrivain qui a du succès ne mérite-t-il pas (ou plus) notre intérêt?

Notre intérêt n'est-il pas là où nous portent notre sensibilité, nos goûts, ce que nous sommes ? Connu ou pas connu, quelle importance ; nous ne lisons pas la renommée des mots de quelqu'un mais les mots en eux-mêmes...!

Je ne me laisserai jamais enfermer dans un système d'orientation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
François
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 2376
Age : 54
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Haro sur les auteurs à succès?   18/7/2007, 09:57

Ma question était bien sûr un peu provocatrice et mes explications ne pouvaient qu'être floues puisque je parlais d'une impression.

Mais je vais essayer d'être plus précis : je me suis posé des questions en lisant certaines réponses à ma toute première contribution, sur Le Mage de Fowles. J'ai ensuite parcouru d'autres sujets du forum et j'ai cru percevoir ici et là un désintérêt, voire un certain mépris - mais il peut s'agir d'une mauvaise interprétation de ma part - lorsque des auteurs contemporains qui vendent beaucoup de livres - voilà ce que j'entendais par "à succès" - étaient cités. La catégorie visée est donc celle des Brown et Levy et non celle des Joyce ou Proust.

C'est volontairement que je n'ai pas repris de citations précises de membres du forum parce que je trouvais plus intéressant (et plus amusant) de voir qui réagirait ou se sentirait visé. Mais allez, je vais être honnête, je m'attendais à ce Jean-Pierre Poccioni soit un des premiers à répondre, héhé... :lol:

John
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Pierre Poccioni
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 3237
Age : 69
Localisation : Loiret
Date d'inscription : 10/12/2005

MessageSujet: Haro sur les auteurs à succès ?   18/7/2007, 12:58

Merveilleuse perspicacité !


Et alors ? ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jipi
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5896
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: Haro sur les auteurs à succès?   18/7/2007, 14:00

Je comprends votre question John et en même temps la réponse me semble tellement évidente pour quelqu'un qui est encore capable de réfléchir un peu ! Et donc votre question m'étonne, car vous êtes un être intelligent !!! :lol:

Ma réponse sera très rapide par manque de temps.

Tous les auteurs à succès ne sont pas nécessairement mauvais. Certains sont même bons voire très bons. Je pense notamment à Bernard Werber avec sa trilogie des fourmis.

De nombreux auteurs à succès même s'ils sont appréciés sont mauvais voire très mauvais (une culture américaine très souvent) : Guillaume Musso, Marc Lévy et Dan Brown sont des produits commerciaux sans grand talent littéraire : langage convenu (comme le disait un critique, on peut même parfois achever leurs phrases), thématique pleine de clichés...

Les gens se jettent en masse sur les livres mauvais ou médiocres (tout en estimant qu'ils sont bons parce qu'ils les aiment !!!), car le médiocre est souvent facile à lire, facilement accrocheur... et comme il ne faut surtout pas trop réfléchir, parce que réfléchir ça fatigue !!!

Il y a aussi une confusion regrettable entre le goût et la qualité... Un livre que l'on apprécie n'est pas nécessairement un bon livre (voir par exemple ma trilogie des auteurs de grande consommation).

Pour terminer je connais de remarquables auteurs jeunes (entre vingt cinq et trente cinq ans).

Ce n'est pas un auteur connu qu'il faut lire, mais un auteur de qualité qu'il soit jeune ou moins jeune.

La vie est déjà trop courte... alors j'ai décidé de ne pas consacrer mon temps à lire des ouvrages de mauvaise qualité. Je lis des auteurs de qualité qu'ils soient jeunes ou moins jeunes. Avec la liste des auteurs donnée par Jean-Pierre Poccioni (auteur de talent dont je recommande le très bon La maison du Faune !!!) et Jipi (voir mon topic consacré au sujet) il y a déjà des diamants sur la planche... alors ne perdons pas notre temps en achetant ce que les médias nous recommandent... Passons à l'urgence de la qualité !!!

Les gens sont tellement manipulables qu'ils achètent n'importe quoi et notamment parce que ce n'importe quoi est un best-seller ! En fait je dis souvent aux directeurs de librairies que leur liste de best-seller est sans intérêt (seul l'intérêt commercial est en jeu... ne l'oublions pas).



Une internaute (Franny) a écrit ceci à propos de Musso ; elle résume bien le fond de ma pensée sur ces auteurs à la fois médiocres et pleins de succès. Elle fait même d'une pierre deux coups (lisez le dernier mot !!!) :

" Ce livre, pure produit commercial, est la pire chose qu'il m'ait été donné de lire ces derniers mois. C'est mal écrit, plat, convenu.. j'en arrivais à terminer les phrases à sa place. Pour quelqu'un fasciné par les Etats-Unis, je lui conseille de relire Bukowsky, Fante, Udall, Sallinger, McCullers, Morisson ou même Douglas Kennedy qui devraient l'inspirer pour son prochain opus, car il est fort à parier que vu ce succès commercial (bien loin du talent), Monsieur le Professeur en Economie va se retrouver inspiré façon Levy... "

PS :

1) Je viens de lire les dix premières pages de "Et après" de Musso dans une librairie... écoeuré tellement c'est mauvais... le pire est que ce genre de livre a du succès !!! Cela ne m'étonne pas, car les gens s'abêtissent de jour en jour... facile, donc génial !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

2) Passons notre temps dans Passion des Mots à parler de ce qui est réellement bon et non racoleur...

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.frandidac.net
François
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 2376
Age : 54
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Haro sur les auteurs à succès?   18/7/2007, 23:27

hurle Ce que je lis ici confirme l'impression qui m'a poussé à lancer ce sujet.

Je ne sais pas si je suis intelligent mais j'ai suffisamment de connaissances en théorie de la littérature pour savoir que la qualité littéraire est un concept éminemment subjectif, et qui doit le rester!

Dès lors, je ne m'étendrai pas plus longuement sur le sujet puisque ce ne semble (que JP Poccioni m'excuse pour l'usage de ce verbe) pas être le voeu du créateur de ce forum, mais sachez que je ne partage pas, mais alors là pas du tout, le point de vue de Jipi. Je le trouve (l'avis, pas Jipi!) franchement méprisant à l'égard des "gens", comme il écrit.

Pour info, je n'ai lu ni Brown ni de Musso - mais je compte bien le faire - et je n'ai pas aimé le peu que j'ai lu de Levy, mais je connais plusieurs personnes, universitaires, respectables et intelligentes, qui accordent une réelle valeur littéraire à ces auteurs.

Qu'on n'aime pas ces auteurs, soit, mais qu'on qualifie leur oeuvre de "n'importe quoi", je trouve cela... du snobisme littéraire!

Ceci dit avec le plus grand respect pour Jipi et JP Poccioni.

:respect: :respect: :respect:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Pierre Poccioni
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 3237
Age : 69
Localisation : Loiret
Date d'inscription : 10/12/2005

MessageSujet: Haro sur les auteurs à succès ?   19/7/2007, 08:46

Qu'est-ce qui est méprisant à l'égard des gens ?

Leur dire, comme le fait Jipi qui par là fait honneur à sa condition d'enseignant, qu'il faut parfois se secouer et être exigeant ou bien leur fabriquer une sous-littérature comme on leur fabrique une sous-télévision ?

Quand aux universitaires respectables ( qui sont les non-respectables ? ) qui trouvent de réelles qualités littéraires aux textes évoqués plus haut je dirais : Qui sont-ils ? Quels sont leurs propos exacts ? Dans quel contexte ?
Vous excellez dans les affirmations floues dont je vous répète qu'elles sont sans grande valeur ( d'autant que vous parlez sous un pseudonyme!)


Tout le monde peut écrire : " Je connais un grand chef étoilé qui considère que les fraises Tagada de chez Haribo sont un chef d'oeuvre de la gastronomie actuelle "


Et enfin pour conclure je citerais Ferré qui écrivait :

" Foutez-vous en jusque là, nous on peut pas ! "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Pierre Poccioni
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 3237
Age : 69
Localisation : Loiret
Date d'inscription : 10/12/2005

MessageSujet: Re: Haro sur les auteurs à succès?   19/7/2007, 12:49

John,

Je viens de recevoir Le Mage de Fowles ( Comme quoi "j'écoute" et agis en conséquence ...) que je lirai quand j'aurai terminé le dernier roman de Jim Harrison ( Retour en terre) remarquable écrivain célèbre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
François
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 2376
Age : 54
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Haro sur les auteurs à succès?   19/7/2007, 13:01

Très sincèrement, j'aime votre franc-parler, Jean-Pierre Poccioni. Au moins avec vous on sait à quoi s'en tenir. Mais allez-vous continuer indéfiniment à vous retrancher derrière le flou de certaines de mes affirmations pour ne pas répondre à celles qui sont précises, comme celle-ci : "la qualité littéraire est un concept éminemment subjectif" ?

Bien sûr, certaines de mes affirmations sont vagues, je ne vais quand même pas passer des heures à détailler les sources de chaque mot que j'écris dans un forum. Ce qui m'intéresse, c'est le débat d'idées. En lançant ce sujet, j'espère notamment mieux comprendre ce qui permet à certaines personnes d'affirmer que - et je ne prends ici qu'un exemple- Da Vinci Code est de la sous-littérature, alors que j'ai dans mon cercle d'amis plusieurs personnes (ce sont eux les "respectables" auxquels je faisais allusion) qui me recommandent vivement la lecture de ce livre et m'en disent le plus grand bien. Est-il utile de donner leurs noms (et le mien) pour que cette question puisse être débattue?

Vous avez décidé de participer à ce forum sous votre vrai nom, c'est votre choix. Moi je souhaite utiliser un pseudo, comme le font l'immense majorité des internautes mais aussi un grand nombre d'auteurs et d'artistes. J'ai mes raisons pour cela et je demande qu'on les respecte. Je ne suis pas le seul à utiliser un pseudo sur ce forum, que je sache? Quel problème cela vous pose-t-il? Qu'est-ce que cela change VRAIMENT à notre discussion?

Pour répondre à votre question ("Qu'est-ce qui est méprisant..."), je pense que ce qui est méprisant et même présomptueux, c'est de prétendre détenir la vérité en matière de critique littéraire, les soi-disant clés ou critères permettant d'affirmer que tel ou tel ouvrage est de la bonne littérature et que tel autre ne l'est pas. Comprenez-moi bien, je ne cherche pas à dire ici que tout est bon! Je dis simplement que la critique littéraire est un art qui doit s'exercer avec beaucoup de prudence et d'humilité. Les critères d'évaluation des oeuvres littéraires ont évolué avec le temps. Aujourd'hui, même les théoriciens de la littérature considèrent que le plaisir du lecteur a au moins autant d'importance que tous les autres critères de qualité définis par les "grands spécialistes".

Voilà - dans les très grandes lignes - pourquoi j'estime que qualifier Brown et Levy de "sans intérêt" relève du snobisme littéraire.

suit
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
François
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 2376
Age : 54
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Haro sur les auteurs à succès?   19/7/2007, 13:21

Jean-Pierre Poccioni a écrit:
John,

Je viens de recevoir Le Mage de Fowles ( Comme quoi "j'écoute" et agis en conséquence ...) que je lirai quand j'aurai terminé le dernier roman de Jim Harrison ( Retour en terre) remarquable écrivain célèbre.

Je n'ai jamais douté de vos qualités d'écoute. Mais j'espère que apprécierez, parce que c'est quand même une fameuse brique!

Quant à moi, j'envisage de lire du Poccioni. Quel livre me recommandez-vous?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Pierre Poccioni
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 3237
Age : 69
Localisation : Loiret
Date d'inscription : 10/12/2005

MessageSujet: Haro sur les auteurs à succès ?   19/7/2007, 17:49

John,

Pour ce qui est du pseudo vous avez raison...et tort !

Je pense que l'anonymat est une désagréable habitude des forums mais ceci est valable pour tous et pas seulement pour vous !

Quant au débat sur la qualité littéraire ou artistique en général c'est à l'évidence un faux débat. Tout amateur d'un art quel qu'il soit peut avancer un jugement global ( détestable, malhonnête, talentueux, génial etc ) avec une fiabilité raisonnable qui inclue certes des erreurs (certaines sont célèbres)

La relativité si elle est confortable n'en n'est pas moins la plaie de notre société!

Ensuite reste la question des nuances ( plus ou moins nul, plus ou moins grand...) qui sont affaires plus individuelles.

Quant au goût de certaines personnes pour certains ouvrages c'est une affaire qui les concerne et concerne leur psychologie, ce qu'ils attendent d'un livre, en quoi il résonne en eux etc. etc.

Un gastronome ( j'insiste) peut avoir des raisons ( proustiennes par exemple) d'adorer les fraises tagada qui sont pour moi l'exemple même du produit ignoble.


Au fait, Proust, Joyce, Diderot, Antunes, Claude Simon...grands ? ou bien tout est relatif ?

Cela dit, en écrivant ceci, je sens une grande fatigue monter en moi, celle qui me gagne quant un élève me dit : Beethoven c'est nul, écoutez plutôt Britney Spear ou Eminem, car après tout qui peut affirmer qu'ils ne valent pas votre Beethoven ?

Mais après tout, lisez ce que vous voulez ( qui vous en empêcherait ? ) et observez sur vous l'effet de l'objet littéraire. Quant à moi j'ai trop de grands livres à lire pour perdre mon temps avec les produits industriels.

PS : Mon oeuvre se réduit pour l'instant à deux romans dont le second est "dit-on" plus accompli.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
François
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 2376
Age : 54
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Haro sur les auteurs à succès?   19/7/2007, 18:57

Je ne suis pas sûr de m'être bien fait comprendre, j'ai donc dû mal m'exprimer puisqu'à l'évidence vous maîtrisez bien le français.

Mon propos n'est pas de prétendre que tout est relatif et à aucun moment je n'ai mis en question la valeur des Joyce, Proust et autres grands auteurs. J'ai simplement fait remarquer que je trouvais méprisant et présomptueux d'affirmer haut et fort que telle ou telle oeuvre littéraire ne valait rien, particulièrement lorsqu'il s'agit d'une oeuvre qui est appréciée par un grand nombre de personnes, parmi lesquels des gens cultivés et amateurs de grande littérature.

En clair, lorsque vous et d'autres sur ce forum affirmez que Brown ne vaut rien, indirectement vous traitez de con tous ceux qui le trouvent génial. Bien sûr, c'est votre droit, mais moi ça m'énerve un peu comme je l'écrivais dans mon premier message, tout comme je suis énervé par les gens qui croient avoir le monopole du bon goût en matière de décoration ou d'habillement, par exemple.

Quand vous dites "Tout amateur d'un art quel qu'il soit peut avancer un jugement global ( détestable, malhonnête, talentueux, génial etc )", je vous suis, mais j'aimerais que vous m'expliquiez le "avec une fiabilité raisonnable". Fiabilité par rapport à quoi? A des normes? Lesquelles?

Je ne vois pas en quoi ceci est un faux débat - en écrivant cela, vous me prenez de haut puisque cela laisse entendre que ma question n'est pas très intéressante - et la question de vos élèves ne devrait pas provoquer en vous une lassitude, elle est à mes yeux une magnifique opportunité de les amener à réfléchir sur ce qui fait la valeur d'une oeuvre d'art. A propos, que leur répondez-vous?

Mon point de vue personnel est que, si tout n'est peut-être pas relatif dans l'absolu (j'écris "peut-être" parce que je n'en sais rien!), toute appréciation artistique comporte à tout le moins une grand part de subjectivité et cela doit nous inciter à la prudence et à la modestie dans nos propos. Quelqu'un qui enseigne la littérature ne doit pas, selon moi, imposer ses goûts et ses critères à ses élèves. Il doit avant tout leur transmettre le goût de la lecture et leur donner des outils qui leur permettent de se forger leur propre opinion, leur propre goût.

J'aurais encore plein de choses à écrire sur ce sujet mais le temps me manque, donc je vais m'arrêter là pour aujourd'hui.

Sachez, cher Jean-Pierre, que même si je vous trouve parfois un peu hautain dans votre façon de communiquer, j'apprécie ces échanges écrits avec vous car vous me forcer à réfléchir... comme le ferait un bon livre, en somme!
Et puis vous êtes un des rares à réagir à mes interventions sur ce forum, que je trouve un peu trop calme (en matière de fréquentation).
scratch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Pierre Poccioni
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 3237
Age : 69
Localisation : Loiret
Date d'inscription : 10/12/2005

MessageSujet: Haro sur les auteurs à succès ?   19/7/2007, 19:37

Mais non John, je ne suis pas "hautain" et à mes élèves j'explique que si tous les goût etc vous savez ce genre de fadaises, Sharon Stone n'en n'est pas moins plus jolie que Balasko. Par contre entre Stone et telle autre beauté ...c'est autre chose...

Mais non les gens qui aiment certains livres ne sont pas (nécessairement) des cons. Simplement je parle de LITTERATURE et non pas de passe temps, détente, loisir estival, subterfuge mystique et autre carnaval !



Pour le reste je trouve le débat tout de même un peu réchauffé ( excusez-moi, je ne suis plus un jeune homme!)

Sans mépris aucun.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sam.SZ
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 81
Localisation : Tunis
Date d'inscription : 28/04/2007

MessageSujet: Haro sur les auteurs à succès ?   21/7/2007, 00:22

Encore une pirouette poccionienne!

Un débat "un peu réchauffé"! Cela veut dire quoi au juste? Y a t-il un seul sujet qui ne revient pas sur le tapis périodiquement?

Un débat quelle qu'en soit la question peut-il être classé définitivement?

Sous le prétexte de l'âge, de l'expérience...est-il concevable de s'en tenir à ses affirmations, ses certitudes, de ne plus rouvrir certains sujets supposés clos?

Y a t-il déjà "un âge" sur le plan intellectuel quand on est encore prompt à la réflexion et à l'approfondissement des idées?

L'âge précisément ne serait-il pas plutôt un atout aux personnes rompues à la réflexion, n'est-il pas synonyme d'épanouissement et de maturité?

Il me semble que seuls le refus de se remettre en question, d'accepter la pluralité des idées, de se croire dans un âge où..., d'être définitif sont des indicateurs d'âge. Et je ne vise pas J-P Poccioni bien entendu.

Oui il y a Littérature et littérature, il y a point de vue et point de vue, il y a lecteur et lecteur. Il y a des chefs-d'oeuvre qui passent sous silence et des niaiseries qui percent. Et tout cela est positif. Car cela suscite débats et polémiques!

Et tant que le livre vit, surtout aujourd'hui, il y a de l'espoir!

Je trouve que tenir compte du "plaisir de lire" quelle que soit la qualité de l'ouvrage est un concept moderne ( et démocratique ) avec tout ce que la modernité a inventé de positif et de négatif!

Une amie, alarmée de voir son fils, jeune étudiant dans une branche scientifique, bouder le livre et la lecture me demande de l'initier au plaisir de la chose en me suggérant de lui prêter du Balzac et du Proust.( Ses goûts à elle! )

Prudemment, je lui glisse du Kleinbaum ( Le cercle des poètes disparus ), du Werber ( Les Thanatonautes ), des Stephen King et du ... Dan Brown ( Da Vinci Code )!! Par peur de lui couper l'appétit, je l'avoue!

Quand il sera devenu suffisamment "acco", d'autres options seront possibles, il ira peut-être de lui-même vers "les géants" ( les guillemets renvoient à la notion de subjectivité même en terrain conquis ) de la littérature pour combler ses lacunes!

La "sous-littérature" est aussi nécessaire. Le goût est subjectif et quel qu'il soit, il exige de nous, le respect auquel nous nous soumettons. La qualité qui est belle finit toujours par s'imposer. Même si cela prend plus de temps qu'il n'en faut. Souvent.

C'est ce que je pense pour ma part avec toute la limite qu'un point de vue personnel suppose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Pierre Poccioni
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 3237
Age : 69
Localisation : Loiret
Date d'inscription : 10/12/2005

MessageSujet: Haro sur les auteurs à succès ?   21/7/2007, 07:06

Naïf que je suis !
Je croyais vivre dans un monde où les puissances de l’argent s’étaient emparées de toute la production y compris artistique allant jusqu’à promouvoir les « œuvres d’art » comme les voitures ou la lessive, leur appliquant les mêmes recettes marketing, c'est-à-dire coller au désir du plus grand nombre (car seul le nombre rapporte !)
Je voyais même venir le moment où le « créateur » serait sélectionné en direct à la télévision par « un panel de téléspectateurs » !
Et chacun pourrait enfin JOUIR sans contrainte de produits culturels ADAPTES !
Mais fort heureusement j’ai appris ici que c’était un cauchemar et qu’en réalité nous vivons la merveille d’une démocratisation de la culture où personne ne risque de se remettre en question et où surtout il n’y a plus aucun effort à fournir.
Tout est culture et tout est bien. Merci à vous je respire ….
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
François
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 2376
Age : 54
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Haro sur les auteurs à succès?   21/7/2007, 13:34

Pourquoi tant d'ironie, Jean-Pierre? Personne ici n'a exprimé l'opinion caricaturale que vous tournez en dérision. L'opinion de Sam.SZ est nuancée et je la partage en grande partie.

Ceci dit, j'attends toujours que quelqu'un m'explique ce qui permet de tracer une limite claire (ou même floue!) entre la (soi-disant) vraie littérature et la (soi-disant) sous-littérature. L'histoire de Sharon Stone et Balasko ne m'a pas convaincu. En d'autres lieux ou d'autres temps, Balasko serait ou aurait été considérée comme une plus grande beauté que Sharon Stone (cf. les beautés selon Rubens). Ceci démontre que l'on ne peut pas s'appuyer sur des critères universels pour distinguer le beau du laid, alors pourquoi pourrait-on le faire pour distinguer la littérature de la sous-littérature?

Par ailleurs, je suis persuadé que beaucoup d'auteurs aujourd'hui reconnus comme grands écrivaient en essayant de plaire au plus grand nombre. Je ne vois pas en quoi cela est nécessairement incompatible avec les valeurs citées implicitement ou explicitement par Jean-Pierre Poccioni (effort, beauté, remise en question, ...)

C'est vrai, le monde est dominé par le marketing (et si vous mon avis, il l'a toujours été!) Est-ce faire preuve de bêtise que d'en tenir compte?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gosayn
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 1026
Date d'inscription : 26/04/2006

MessageSujet: Re: Haro sur les auteurs à succès?   21/7/2007, 14:51

La limite?
Je pense John, que vous pourrez la tracer ou la définir vous-même en vous lançant dans quelques lectures comparées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
François
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 2376
Age : 54
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Haro sur les auteurs à succès?   21/7/2007, 17:07

Vous avez bien sûr raison, cher Gosayn, je peux définir la limite moi-même et je ne m'en prive d'ailleurs pas, mais ça ne veut pas dire que j'arrive aux mêmes conclusions que vous.

Au risque de me répéter: j'ai des amis - grands lecteurs, apparemment cultivés et pas complètement idiots - qui considèrent Da Vinci Code comme de la "vraie" littérature. Leur limite n'est donc pas la même que celle de Jipi ou JP Poccioni.

Mon propos n'est pas de dire que les uns ont raison et les autres ont tort. J'ai lancé ce fil parce que les attaques faites dans ce forum contre certains auteurs à succès me paraissaient excessives, voilà tout, et je voulais comprendre - mais ce n'est pas encore tout à fait chose faite - les raisons d'une telle hargne.

Il y a quelques mois, j'ai commencé à lire "Si c'était vrai" de Levy, sur les conseils d'une collègue qui, comme moi, a fait des études littéraires et dont c'est le livre fétiche. J'ai arrêté après 50 pages parce que je n'accrochais pas du tout. Mais vous ne m'entendrez pas claironner pour autant que Levy écrit de la sous-littérature. Soit dit en passant, je n'ai jamais pu finir un roman de Proust non plus. Certains diront que je n'ai pas voulu faire l'effort... En effet, pour moi la littérature, même et surtout la grande, doit rester un plaisir (ce n'est pas un critère suffisant mais nécessaire.) Notez que dans mon entourage, je ne connais que trois personnes qui déclarent réellement aimer lire Proust : deux sont profs d'unif (en philologie romane) et le troisième est mon père (76 ans). Tout le monde aura compris que je ne raconte pas cela pour critiquer Proust bien sûr!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Pierre Poccioni
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 3237
Age : 69
Localisation : Loiret
Date d'inscription : 10/12/2005

MessageSujet: Haro sur les auteurs à succès ?   21/7/2007, 17:34

Je ne vois pas le rapport entre lire ou ne pas lire Proust et le fait à mon avis indiscutable qu'il est un auteur génial ( point de vue partagé par d'autres je sais ! )

Le principe de plaisir pourquoi pas ? Mais attention c'est ce même principe qui guide la plupart de mes élèves les plus médiocres !

Et l'effort de lecture ? Comme l'effort pour comprendre la musique de Luigi Nono ou la peinture de la renaissance italienne ?

Pour conclure je trouve cette discussion complètement vaine.

Je vis entouré d'amis lecteurs et notre plus grande joie est de faire découvrir aux autres un auteur que l'on admire, que l'on trouve grand.

Et PERSONNE ne me dit jamais : " Mais au fait Jean-Pierre, qu'est-ce qu'un grand auteur? " La discussion est ailleurs et affaire de nuances.

Le fameux " tous les goût sont dans la nature" est une fadaise !

Il existe des génies, des auteurs de talent et des faiseurs sans la moindre qualité littéraire. Si vous prétendez le contraire ( quel contraire ? ) nous ne parlons tout simplement pas le même langage quand nous disons "littérature" !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gosayn
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 1026
Date d'inscription : 26/04/2006

MessageSujet: Re: Haro sur les auteurs à succès?   21/7/2007, 18:56

D'autant que, je me trompe peut-être, l'essentiel des critiques que vous évoquez, John, sont adressées plus au battage médiatique, au bourrage de crâne dont bénéficient certains, qu'aux auteurs et aux oeuvres. Vous voyez? C'est surtout cette "vente forcée" qui est critiquée. Que Da Vinci Code soit mauvais ou bon, on pourrait en discuter des heures. Toujours est-il que ce sont les publicitaires qui furent la clé de son succés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sam.SZ
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 81
Localisation : Tunis
Date d'inscription : 28/04/2007

MessageSujet: Re: Haro sur les auteurs à succès?   21/7/2007, 19:46

Et le film alors, il a bien fait un flop! Pourtant le casting n'était pas des moindres! Et les publicitaires n'avaient pas chômé. Je ne suis pas spécialement une adepte du Da Vinci Code, je trouve qu'il s'agit d'un roman "opportuniste"qui a flairé le regain de religiosité qui monte çà et là, qui élargit ses assises et qui en profite bien. Je le trouve même dangereux pour les personnes peu enclines à la réflexion critique et rationnelle. Mais de là à railler et à couper net...J'ai du mal à comprendre!

"Les faiseurs" ont au moins le "mérite" de nous laisser apprécier davantage la vraie qualité littéraire. Même si tout concept indiscutable, toute définition figée me met mal à l'aise car contraint ma liberté.

L'essentiel est de pouvoir exercer son choix librement, de faire preuve de réflexion consciente et de se méfier des techniques de vente actuelles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gosayn
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 1026
Date d'inscription : 26/04/2006

MessageSujet: Re: Haro sur les auteurs à succès?   21/7/2007, 20:08

Le film a fait un flop??
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sam.SZ
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 81
Localisation : Tunis
Date d'inscription : 28/04/2007

MessageSujet: Re: Haro sur les auteurs à succès?   21/7/2007, 22:49

En tout cas, il n'a pas eu le succès escompté!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marie chevalier
Membre
Membre


Nombre de messages : 1135
Date d'inscription : 14/12/2005

MessageSujet: Re: Haro sur les auteurs à succès?   22/7/2007, 13:19

Nous sommes dans uns société où tout est fait pour que nous sachions tout , que nous puissions faire notre choix et nous trouvons encore le moyen de ne pas être satisfaits!!
Je suis contre une société d'élites même en littérature et en art !
chaque lecteur doit pouvoir aimer ou détester un auteur quelque soit sa "cote" médiatique. il est adulte non? pourquoi parce qu'il est super médiatisé serait-il mauvais? pourquoi parce que l'on en parle partout serait -il bon?

Moi ce qui me guide dans mes choix, c'est le thème. j'ai passé l'âge de me laisser éblouir par des anciens qui s'ils vivaient maintenant seraient peut-être considérés comme nuls? qui sait?

nous avons la chance d'être dans u n pays libre où NOUS AVONS UN CHOIX CONSIDERABLE! de quoi nous plaignons-nous encore?

que celui que nous lisons est trop médiatisé? ou pas assez? ce qu'il écrit s'en "foutrait-on?"

Ben pas moi c'est le seul critère de choix pour moi : qu'il me plaise et me détende et m'intéresse peu importe qu'il soit Zola ou Clavel ou ... Anna Gavalda.
et
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Haro sur les auteurs à succès?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Haro sur les auteurs à succès?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» LISTE AUTEURS A SUCCES
» Les succès des auteurs populaires les mettent-ils au ban de la littérature ?
» Re : les nouveaux auteurs
» L'alphabet des auteurs
» LES EDITIONS DU MENHIR recherchent de nouveaux auteurs

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Passion des mots :: Forums de discussions :: La littérature et le langage-
Sauter vers: