Passion des mots

Forum culturel
 
AccueilCalendrierFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Les aventures de Gosayn.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Gosayn
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 1027
Date d'inscription : 26/04/2006

MessageSujet: Les aventures de Gosayn.   3/7/2007, 15:26

Je vous livre ici un court texte de mon cru1.

Le blog que je tenais jadis mettait en scène divers personnages farfelus qui, par le biais de nouvelles ou de fiches techniques, s’efforçaient d’éduquer une jeunesse en perte de repères.
Ils sont devenus ensuite les personnages d’un roman que vous aurez la possibilité de lire si vie lui est prêtée.
L’histoire qui suit a pour sujet la pingrerie et l’orgueil.




Coupe de champagne dans une main, petit four dans l’autre, j’étais lancé dans une de ces tirades qui firent ma renommée et rendirent ma présence indispensable à tous les salons de discussion un tant soit peu éclairés. Le parterre de jeunes filles devant lequel je m’exprimai m’accordait toute son attention.

- …car savez-vous, très chères, les seules calories contenues dans un kilos de nos excréments fourniraient une semaine d’éléments nutritifs à une famille d’indigents. J’ai fait part de ce projet au Président et ce dernier ne cacha pas son enthousiasme.
- Gosayn, quelle audace !
- Quel bon génie vous faites !
- Oh, Gosayn, l’Humanité vous récompensera-t-elle un jour ?
Coutumier des flatteries, je me contentais de sourire avec humilité. C’est alors que je remarquai Miss Bebop, une riche héritière dont j’ai su m’assurer la bienveillance par mes conseils avisés. Camouflée derrière un extravagant vase Médicis, elle m’adressait de grands signes.
Bien que d’un naturel posé, je dois avouer que son manège m’intriguait.
- Gosayn… Mon bon Gosayn… chuchota-t-elle. Venez vite… Si vous saviez…
- Hé quoi ! lançai-je. Je sais surtout qu’ainsi camouflée vous nous privez de vos décolletés à l’audace proverbiale !
- Gosayn, je vous en conjure ! L’affaire est grave…
Je repris immédiatement mon sérieux et m’approchai.
- Grand Dieu ! dis-je. Quelle mine affreuse ! Vous êtes bouffie… Vous avez grossi ! C’en est obscène ! Et qu’est-il arrivé à votre visage ? Que ce sont ces suppurations jaunâtres ? Pouah !
- Oh, Gosayn, fit-elle entre deux sanglots, c’est dramatique ! Mon anneau gastrique s’est rompu… les sucs, violemment libérés, entrèrent en réaction avec le botox dont vous m’aviez conseillé l’injection… Je gonfle… Je gonfle, et suppure… Je suis damnée, mon ami… Damnée…
- Non… Seulement horrible à l’infréquentable. Il nous faut agir. Et tout de suite.
- Gosayn, me sauverez-vous une fois encore ?
J’acquiesçai.

Combien de drames similaires demeurent ignorés du grand public ? Combien ? Je me console en songeant que Miss Bebop nous quitta dignement car, conformément à mes directives, elle mit fin à ses jours et n’infligea pas à ses proches le spectacle de sa déchéance.
Je pense souvent elle, au volant de la Torpédo décapotable que ses dispositions testamentaires m’ont permis d’acquérir, et me dis que le monde est bien cruel.
Miss Bebop, victime de la mode.
Victime de ceux qui refusent de voir la beauté intérieure.
Victime des médias dictateurs.

L’argent ? Il ne fait certes pas le bonheur.
Il est néanmoins certain que, moins regardante à la dépense, Miss Bebop se serait payé un anneau gastrique de meilleure qualité et rien de cela ne serait arrivé.


1 Ne cherchez pas la contrepèterie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marie chevalier
Membre
Membre


Nombre de messages : 1135
Date d'inscription : 14/12/2005

MessageSujet: Re: Les aventures de Gosayn.   4/7/2007, 18:06

Quelle belle analyse du gâchis !
Avcec un humour acide mais tellement vrai tu décris très bien cette société de consommation. bravo , j'ai apprécié.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gosayn
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 1027
Date d'inscription : 26/04/2006

MessageSujet: Re: Les aventures de Gosayn.   4/7/2007, 19:23

Content que cette historiette vous plaise.

Je m'excuse pour les quelques coquilles, mais je ne peux pas éditer mon message.

Une emission de M6 m'avait inspiré ce texte il y a deux ans de cela. On y parlait des ravages de la chirurgie esthétique, de cellulite, et autres grands malheurs de notre temps.
La veille, un important seisme avait frappé le Pakistan.

La version originale usait donc de termes plus "tectoniques" pour décrire les déboires de cette pauvre femme, devenue une allégorie du Pakistan.
J'ai dû la retoucher pour effacer ces références à "l'actualité passée". D'où les coquilles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Pierre Poccioni
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 3237
Age : 69
Localisation : Loiret
Date d'inscription : 10/12/2005

MessageSujet: Les aventures de Gosayn   5/7/2007, 07:32

Ce texte ne manque ni de vie, ni de style, ni d'un certain sens du caustique et pour toutes ces raisons il se lit sans déplaisir.
(Je m'interroge cependant sur une ingestion de deux cents pages du même acabit.)

Une remarque quant au sens:

Cette critique n'est-elle pas maintenant un peu usée voir politiquement correcte ?

Car enfin que penser de cette soit disant dictature du beau dans un monde que la laideur envahit un peu plus chaque jour ?

Que penser de cette soit disant dictature de la minceur quand on sait que l'obésité est devenue un fléau de santé publique ?

Que penser de cette sempiternelle référence aux peuples en souffrance ? ( la relativité est une de nos plaies les plus irritantes ! )

La satire sociale est surtout intéressante quand elle dépasse le propos commun, l'habituelle critique que chacun dévide au bureau, café, repas familial.

Bref, avoir de l'esprit c'est bien, mais il faudrait gratter plus loin, plus profond, plus au vif de nos contradictions.

Léo Ferré se méfiait par dessus tout de ce qu'il appelait "l'habituelle révolte"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gosayn
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 1027
Date d'inscription : 26/04/2006

MessageSujet: Re: Les aventures de Gosayn.   5/7/2007, 09:27

Entièrement d'accord avec vous, et sur tous les points.


Deux cents pages, et plus même, dans ce style, c'est assez lourd à lire.
Des modifications s'imposaient.

Ces critiques sont d'une banale tristesse, consensuelles. C'est justement pour cette raison que j'ai choisi ce texte.
Pour son côté passe-partout.

Par relativité, entendez-vous " finalement, on n'est pas les plus malheureux, faut arrêter de s'plaindre"?
Si c'est le cas, je suis d'accord : la souffrance (au sens large) existe partout, et on ne s'en console pas en songeant que le Tiers Monde, ou le clochard du bout de la rue, est dans une situation pire.
Ce ne sont pas des points de référence devant nous aider à accepter nos propres souffrances.
Mais je digresse.

Sans parler de satire sociale, il s'agissait pour moi de m'amuser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Pierre Poccioni
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 3237
Age : 69
Localisation : Loiret
Date d'inscription : 10/12/2005

MessageSujet: Les aventures de Gosayn   5/7/2007, 09:43

Pris comme un jeu plus que comme une satire sociale ce texte est réjouissant et bien enlevé...

Pour ce qui est du relativisme je voulais souligner sa duplicité.

Certes il est ridicule de se plaindre quand il y a tant et tant de malheurs "dans le monde"comme on dit...

Mais il faut aussi réfléchir. Si j'ai mal aux dents, mon mal est certes dérisoire comparé à la situation du cancéreux en phase terminale.
Mais n'ai-je point mal pour autant ?
Et surtout que faire ? Aller chez un dentiste ou mépriser au nom de la relativité ?

Si je rencontre un sans abri, vais-je lui expliquer que les réfugiés du Darfour sont bien plus à plaindre que lui ?

Autrement dit, à quel stade du bien-être est-on censé se taire ?
En général la réponse est : " Doit se taire toute personne mieux lotie que MOI "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marie chevalier
Membre
Membre


Nombre de messages : 1135
Date d'inscription : 14/12/2005

MessageSujet: Re: Les aventures de Gosayn.   5/7/2007, 12:58

Jean-Pierre Poccioni a écrit:
Pris comme un jeu plus que comme une satire sociale ce texte est réjouissant et bien enlevé...

Pour ce qui est du relativisme je voulais souligner sa duplicité.

Certes il est ridicule de se plaindre quand il y a tant et tant de malheurs "dans le monde"comme on dit...

Mais il faut aussi réfléchir. Si j'ai mal aux dents, mon mal est certes dérisoire comparé à la situation du cancéreux en phase terminale.
Mais n'ai-je point mal pour autant ?
Et surtout que faire ? Aller chez un dentiste ou mépriser au nom de la relativité ?

Si je rencontre un sans abri, vais-je lui expliquer que les réfugiés du Darfour sont bien plus à plaindre que lui ?

Autrement dit, à quel stade du bien-être est-on censé se taire ?
En général la réponse est : " Doit se taire toute personne mieux lotie que MOI "

Ton exemple de mal de dents, Jean-Pierre est flagrant de ce que la société nous oblige presque à faire (car nous pouvons refuser bien sûr!): se taire car il y a toujours plus malheureux que nous:
tu gagnes le smic mais des gens n'ont pas de boulot
tu as un appartement sans confort réel mais d'autres sont à la rue !
et bien moi je dis deux choses:

Ce n'est pas parce que tu ne le diras pas que le type trouvera du travail alors
pour en revenir à ton exemple: si tu as mal aux dents tu as mal ! tu as le droit à la souffrance, le droit que tu n'as pas est de faire de la souffrance un tremplin pour tout accepter.
Gerci Gosayn car justement j'ai trouvé ton récit "caricaturé" et c'est pour cela qu'il m'a plu, et la dérision parfois aide à mettre le doigt là où ça fait mal
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gosayn
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 1027
Date d'inscription : 26/04/2006

MessageSujet: Re: Les aventures de Gosayn.   8/8/2007, 11:06

Quelques pas dans le club et vous décelez déjà que quelque chose ne va pas. Vous mettez cette impression sur le compte d’une digestion compliquée, lassez votre haut-de-forme et votre canne au vestiaire, attrapez un journal, vous dirigez vers votre place habituelle, et, à l’image de la sauce du rôti qui vous fut servi ce soir, vous figez.
Des jeunes hommes élégants discutent dans le petit salon que vous louez à l’année. Ils ne sont pas de vos amis. L’un d’eux encombre votre fauteuil club ; sa pose est sûrement confortable mais fait peu de cas des convenances en usage ici. Nerfs déjà excités par un repas trop lourd et peu régalant, vous vous fâchez et êtes sur le point de leur signifier que vous disposez de l’usage privatif de l’endroit. Mais l’intelligence irradiant de la verte grappe vous incite à n’en rien faire. Ces jeunes gens débordent d’énergie ; leurs éclats de rire sont finalement plutôt stimulants.
Vous reposez votre journal et vous approchez.
Vous saisissez maintenant des bribes de discussion. Ils évoquent Marc Aurèle, enchaînent sur des notions de thermodynamique ; l’un d’eux se projette dans l’avenir : « Un jour, je seras président de la république ! ! » Quelques pas de plus en leur direction et l’air vous semble plus dense, empli de riches fragrances. Elles vous envoûtent. Un pas de plus, un seul, et vous vous sentiriez légèrement ivre. Vanille, fruits rouges, banane, se mêlant aux senteurs épicées de cigares cubains. A côté, le pianiste vous berce des variations Goldberg.
« Hééé, l’ami ! » vous crie-t-on. « Viens t’en donc te joindre à nous ! »
Et vous comprenez.
Cette ambiance feutrée, ces cerveaux aux capacités de calculs décuplées, cette convivialité simple mais élégante…
Ce soir, la fête du Beaujolais nouveau bat son plein.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Romane
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 150
Date d'inscription : 01/02/2007

MessageSujet: Re: Les aventures de Gosayn.   12/8/2007, 14:04

Je prends connaissance de ce fil et je me régale ! Quand je pense aux milliards de situations à croquer... je me dis, Gosayn, que tu as chopé le bon filon.

Style, rythme et causticité au rendez-vous, c'est fameux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Gosayn
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 1027
Date d'inscription : 26/04/2006

MessageSujet: Re: Les aventures de Gosayn.   13/8/2007, 00:35

Je ne vous contredirai pas!

tongue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gosayn
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 1027
Date d'inscription : 26/04/2006

MessageSujet: Re: Les aventures de Gosayn.   15/8/2007, 18:17

J’approchais des appartements de « Monsieur le Président de la République ». Convoqué à cette heure indue où soleil est bien loin de zénith, partiellement réveillé, je tâchais de répondre à cette question : devais-je ôter mon couvre-chef avant, ou après la génuflexion ?
J’allais à coup sûr me tromper et cela m’énervait.
Pressez-vous, pressez-vous, me disaient les conseillers… Le Président n’attend pas…
Ce gros patapouf m’énervait encore plus. C’était la troisième fois cette semaine qu’il requérait mes services à petit matin. Là, là, dis-je à ces vilaines mouches qui me tournaient autour. Apprenez à faire un café correct, et peut-être me presserai-je.
J’entrai dans le bureau. Le président transpirait et se cramponnait aux accoudoirs de son trône.

- Monsieur le président, excusez mon retard mais… Vous permettez, fis-je en désignant son bureau.
Il acquiesça. Je vidai les cendriers qui l’encombraient, ouvrit les fenêtres, et, l’atmosphère enfin respirable, m’acquittai du tralala protocolaire. Révérence alambiquée, longue génuflexion – ziiiiiiiip – puis trois ou quatre autres plus rapides – zip, zip, zip – et une dernière, au cas où –ziiiiiiiiiiiip.

- Nous sommes au bord du gouffre, Gosayn ! ! ! En chienlit ! ! Qui ? Qui pourra résoudre cet épineux problème ?
Il faisait référence aux émeutes qui secouaient les « quartiers difficiles », imaginai-je. Heureusement, j’avais déjà longuement réfléchi à la question.
- Les Américains, dis-je simplement.
Il demeura silencieux quelques secondes puis :
- Vous déconnez, Gosayn ! Ils nous refuseront leur aide !
- Pas si vous m’écoutez, Président…
Une fois convaincu par mon audacieux stratagème, il sourit – je m’inclinai- et dit :
- Décidément, Gosayn, quel garçon rusé vous faites ! Cela étant, ce n’est pas pour ce problème-là que je vous convoquai.
- Ah bon ?
- Il s’agit de questions plus personnelles…
- Oui ?
- Intimes…
- Pfff…
- Philosophiques…
- Hé bé, allez-y. Je vous écoute.
Maintenant, le Président tremblait. De peur, aurait-on dit.
- Que sommes-nous, Gosayn ? Où allons-nous ? Cette question me hante… Je n’en dormis pas de la nuit…
C’était donc ça ! Pour sûr, je pouvais répondre ; cela dit, prévenu plus tôt, j’aurais amené des graphiques pour illustrer mon propos.
- Votre infarctus vous a donné à réfléchir, fis-je.
- Ça et d’autres choses…
- Bien… Qu’êtes-vous…
- Dites-le moi, Gosayn… Et je couvrirai d’or…
- En gros, vous êtes constitué de tout et de rien. De particules diverses, à un certain stade de transformation. Vos viandes, vos tripes, et votre cerveau, sont issus de la « métabolisation » des matières que vous ingérez. Ainsi, les corps pourrissant fournissent des oligo-éléments aux plantes. L’herbe, née de la transformation de pourriture et des rayons du soleil, s’en va nourrir la vache qui vous fournit ensuite le lait et la viande dont votre organisme assimile une partie. Vous êtes donc constitué, à un moment M, de particules diverses et variées, que vous éliminez ensuite sous forme de déjections. Loin d’être un petit diamant, vous êtes une étape, une partie du Grand Tout organique. Un ensemble provisoirement cohérent, avant que les processus de dégénérescence ne vous renvoient sous terre. Là, vos particules s’éparpilleront à nouveau, fourniront des protéines aux vers, qui seront assimilés par un poulet, qui sera assimilé à son tour. Peut-être par vos descendants.
Je souris, puis reculai vers la sortie – zip, zip, zip, ziiiiiiip- et le laissai là, bouche grande ouverte. Peut-être éviterait-il désormais de me tirer du lit pour de pareilles bêtises.

Quant à la réponse apportée à mon président, que faut-il en retenir ? vous demandez-vous.
Quelle est la morale ?
Y en a-t-il ?
Y’en a-t-il hormis le réjouissant constat que voilà : vous faites partie d’un groupe.
Vous êtes un élément de la biomasse. Et n’en sortirez jamais.
Certes, votre forme actuelle, votre cohérence matérielle actuelle, est provisoire.
Car les atomes d’hydrogène et de carbone qui vous constituent ont la bougeotte.
Ils cherchent, se transforment, en quête de la forme parfaite.
Ce n’est sûrement pas vous.
Ni le Président.
Ni moi, s’entend.
Mais un jour…
Un jour, ces petites particules tourmentées, fatiguées par tant de changement, cesseront leur course, trouveront leur état définitif.
Et nous nous reposerons, enfin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jipi
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5903
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: Les aventures de Gosayn.   15/8/2007, 21:01

Je viens de lire votre dernier texte Gosayn : j'apprécie l'humour, la dérision, la confusion entretenue entre le discours sérieux et moqueur...

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.frandidac.net
François
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 2380
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Les aventures de Gosayn.   16/8/2007, 14:49

Gosayn, j'ai bien aimé vos textes dans ce fil jusqu'à présent, avec une préférence pour le dernier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gosayn
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 1027
Date d'inscription : 26/04/2006

MessageSujet: Re: Les aventures de Gosayn.   16/8/2007, 15:20

Merci. J'espère que cela vous amuse...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marie chevalier
Membre
Membre


Nombre de messages : 1135
Date d'inscription : 14/12/2005

MessageSujet: Re: Les aventures de Gosayn.   15/9/2007, 14:16

Même si je ne commente pas à chaque fois, je lis toujours avec plaisir tes "aventures" continue surtout ! bravo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marie chevalier
Membre
Membre


Nombre de messages : 1135
Date d'inscription : 14/12/2005

MessageSujet: Re: Les aventures de Gosayn.   19/9/2007, 14:41

Je vais te poser une question Gosayn, tu y réponds si tu le souhaites , si non , je ne m'en offusquerai pas:
Tes écrits sont très très agréables, caustiques tout étant drôles et me font penser à un journal de bord? J'ai l'impression que tu pourrais écrire un recueil avec toutes ces anecdotes. Est-ce ce que tu comptes faire? Ou bien tu écris cela uniquement pour toi ... et nous par la même occasion? Je trouve qu'il serait dommage de garder cela pour toi ? qu'en penses-tu?
Quels sont tes projets ? bref je veux tout savoir, je m'informe study
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gosayn
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 1027
Date d'inscription : 26/04/2006

MessageSujet: Re: Les aventures de Gosayn.   19/9/2007, 16:07

Il s'agissait à la base d'un blog, avec des articles réguliers, le tout dans un univers qui me sert de cadre à des nouvelles.

Il était difficile de lier ces dernières, mais ces articles, faisant intervenir divers personnages m'ont aidé à trouver un scénario.

Le projet (il est achevé) est un roman d'aventures écrit à la première personne. Les petits articles postés ici apparaissent sous forme de dialogues, ou constituent des intrigues secondaires. Par exemple, mes héros vont demander réparation pour la dame dont l'anneau gastrique a explosé.

Vous l'imaginez, cette fiction se déroule dans un monde un peu farfelu.

Je travaille sur des suites, dans le même univers, mais avec des personnages et un style différents.

Voilà voilà...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marie chevalier
Membre
Membre


Nombre de messages : 1135
Date d'inscription : 14/12/2005

MessageSujet: Re: Les aventures de Gosayn.   19/9/2007, 17:06

A te lire (tu me peux me tutoyer je le fais sans étât d'âme moi !) on devine que ce projet ne devrait pas manquer de piquant. Tu nous préviens dès que l'on peut se le procurer?
Bien entendu cela ne se déroule pas chez les gens sains de corps et d'esprit Rolling Eyes 🌹
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gosayn
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 1027
Date d'inscription : 26/04/2006

MessageSujet: Re: Les aventures de Gosayn.   19/9/2007, 17:21

Vous pourrez vous le procurer peut-être d'ici un an...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marie chevalier
Membre
Membre


Nombre de messages : 1135
Date d'inscription : 14/12/2005

MessageSujet: Re: Les aventures de Gosayn.   19/9/2007, 17:26

Le temps passe vite tu sais juste le temps de le mettre en pages et hop l'année est finie ! Razz donc je serais patiente !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JPJ41

avatar

Nombre de messages : 14
Age : 78
Localisation : France, Centre, Loir et Cher
Date d'inscription : 23/10/2007

MessageSujet: Re: Les aventures de Gosayn.   27/10/2007, 22:12

Gosayn a écrit:
Vous pourrez vous le procurer peut-être d'ici un an...

Pas question, je veux un premier jus demain, à l'heure du Ricard.
Echange .docNoDRM contre .docNoDRM, ou .prc si vous préférez.
Allez, laissez vous faire. aime aime Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://anticipation-jpj.fr/
Gosayn
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 1027
Date d'inscription : 26/04/2006

MessageSujet: Re: Les aventures de Gosayn.   28/10/2007, 15:09

Je ne suis pas celui que vous croyez...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
François
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 2380
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Les aventures de Gosayn.   1/12/2007, 22:13

C'est fini, les aventures de Gosayn? Moi j'aimais bien. A quand la suite?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gosayn
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 1027
Date d'inscription : 26/04/2006

MessageSujet: Re: Les aventures de Gosayn.   2/12/2007, 15:38

Je sais pas. J'en ai des brouettes, mais avant de les poster je les retravaille en une forme plus adaptée au forum. Et là, j'ai pas le temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gosayn
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 1027
Date d'inscription : 26/04/2006

MessageSujet: Re: Les aventures de Gosayn.   2/12/2007, 15:57

Mais... Je vous livre ici un petit poeme:


En regardant le soleil
Je pense au gens
Cela fait mal aux yeux
Car ils sont méchants
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les aventures de Gosayn.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les aventures de Gosayn.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Collection] Romans d'Aventures / Gust. Aimard (La Bruyère)
» [Collection]Le Risque, aventures extraordinaires
» Collection "Aventures" ( 7 rue de la Paix )
» Les aventures étranges de l'agent IXE-13
» Mon magazine policier et d'aventures

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Passion des mots :: Forums de discussions :: Les écrits de nos membres-
Sauter vers: