Passion des mots

Forum culturel
 
AccueilCalendrierFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La France vue d'ici ( suite )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sam.SZ
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 81
Localisation : Tunis
Date d'inscription : 28/04/2007

MessageSujet: La France vue d'ici ( suite )   15/5/2007, 22:41

La France vue d’ici ( suite )

Bien sûr, il est trop tôt pour se prononcer. Mais que penser de ce brouilleur de cartes élu, haut la main, à la tête de la France, de ce politique fin limier qu’est le nouveau chef de l’Etat?

Le prochain gouvernement promet de réunir tout le monde : UMP - cela va de soi - UDF - cela va de soi également et opportunisme oblige - mais oser appeler un Védrine, un inclassable au final, car surélevé, valeur sûre et renommée assise, nom retentissant d’intellect et de respectabilité, il y a là un geste à méditer et à suivre!

Calcul politicien pour une neutralisation d’envergure?
Ambition de toujours et désir d’en mettre plein les yeux ou les deux à la fois?

Toujours est-il, qu’avant même l’heure, le spectacle est assuré. Remarquez qu’avec 53%, tous les regards sont braqués sur le phénomène Sarkozy et tous les gestes épiés!

Quelle que soit l’inclination de chacun, quelle que soit l’opinion que chaque Français peut avoir de la personne politique de Nicolas Sarkozy, quoi de plus louable que de vouloir redonner à la France un éclat terni ?

Quoi de plus légitime que de lui redonner sa place dans l’échiquier mondial pour reprendre une métaphore usée?

Quoi de plus positif que de tenter de contrer l’hégémonie américaine ( plus raisonnablement au sein d’une Europe unie ) si telle est le projet et non de faire le chien rampant comme cela a déjà été le cas de l’Angleterre avec tout le cortège de protestations qui a suivi et dont on a entendu parler!

Quoi de plus optimiste et de revigorant que de promouvoir la valeur du travail, du mérite et de l’excellence à condition de les voir possibles à tous les étages sociaux et professionnels, du simple ouvrier au plus haut grade administratif et pas seulement pour les recrues de l’ENA, de Polytechnique et autres pontifes!

Les valeurs de la droite sarkosyste - des valeurs élargies aujourd’hui dont certaines piochées çà et là - sont profondément idéalistes, élitistes, à diverses facettes…
Pour tenter de les mettre en pratique, de leur donner une existence réelle, le dépassement du clivage gauche droite semble indispensable - ce qui ne veut pas dire qu’il faille se positionner au centre qui, selon moi, est un leurre.

Le président élu ratisse large - UDF mais PS également ( Kouchner aux affaires étrangères? Védrine? Allègre?… ) et semble avoir bien compris que la politique du futur doit impérativement entrouvrir les frontières des partis car l’heure du cloître est révolue.

A gauche, les voix des sirènes ont toujours été teintées d’humanisme, de secours aux « petites gens ». Ce christianisme social, selon l’expression de J.Julliard ( Le Nouvel Obs.) n’est plus crédible aujourd’hui. Les valeurs d’équilibre social, de juste partage, d’équitable répartition - valeurs que la gauche a faites siennes d’une manière possessive et exclusive avant d’en être très habilement spoliée - ont tonné fort mais n’ont pas toujours été appliquées, ont souvent été démenties par la grande bourgeoisie et l’opulence de certains éléphants du PS, ont été brandies plus comme slogans attractifs que comme objectifs à mettre potentiellement en pratique. ( A ce propos, se rappeler de L.Jospin expliquant que le socialisme n’est plus dans son contenu ce qu’il était au passé.)

Beaucoup d’électeurs traditionnellement de gauche mais également des intellectuels de la même obédience ont puni sévèrement cette sorte d’attrape-nigaud en boudant le PS, en désertant ses rangs et en votant ailleurs.

La gauche est, aujourd’hui, devant l’urgence du changement. Son salut est de se mettre au diapason de la marche du monde économique et politique. Elle a tout intérêt à se rénover et à mettre en adéquation discours et acte politique sans pour autant abandonner ses principes fondateurs. Car elle a pour elle et, malgré tout, un souci principal autrement plus vrai que celui dont se vernit la droite d’aujourd’hui : le soutien et le service aux masses.

La droite décomplexée de Mr Sarkozy semble vouloir faire teinter tous les sons de cloches. Voilà pourquoi « elle ne se refuse rien ».
Tout reste à suivre et à analyser.

Avec la fin de la campagne la période du « dire » est close et tout le monde a les yeux sur les manipulateurs des commandes car, aujourd’hui, en France, il y a une urgence du « faire ».

A craindre plus que tout une trop grande admiration du bushisme qui ne finit pas de montrer ses limites, son aveuglement et son extrémisme.
Une France américanisée, une France au service des grands, une France des relations et du Cac 40.

Le président Chirac n’a peut-être pas brillé en politique intérieure mais il a eu le mérite, face aux Américains, d’exprimer son désaccord et de ne pas apprécier le bruit des éperons et l’arrogance texane.

Il a été la voix d’une France certes détrônée mais libre dans ses actes et ses gestes et qui entendait se faire entendre. Tout en ne devenant pas une France franco-française aux persiennes fermées et aux rideaux tirés.

PS:Il s'agit toujours d'opinions personnelles avec tout ce que cela suppose de subjectivité et de relativité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gosayn
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 1026
Date d'inscription : 26/04/2006

MessageSujet: Re: La France vue d'ici ( suite )   15/5/2007, 23:01

Piocher à gauche et à droite, d'autres l'ont fait avant. De Gaulle, par exemple.
S'il s'agit de choisir les plus compétents (quoique pour ce qui est d'Allègre...), au risque de se mettre son camp à dos, pourquoi pas?

Mais j'y vois plutot un coup de pub. Une fois passé, il sera toujours temps de virer ces éléments rapportés, comme le fit De Gaulle avec ses ministres communistes.
Deux semaines après les élections, il est cependant encore bien tôt pour en parler.

Pour ce qui est de Chirac, son opposition à Bush est à mon avis justement à mettre au crédit d'une hypocrite manoeuvre de politique intérieure. Donner l'illusion que la France avait du poids à ce niveau-là a fait monter sa cote chez nous, et en Afrique. Pour pas cher.

Chirac aurait eu de meilleurs sondages avant la guerre en Irak, nos interets commerciaux en Afrique auraient été moindres, probablement que son opposition aurait été moins tonitruante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sam.SZ
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 81
Localisation : Tunis
Date d'inscription : 28/04/2007

MessageSujet: Re: La France vue d'ici ( suite )   16/5/2007, 19:50

Entièrement d'accord avec vous. La politique est d'abord affaire d'intérêts économiques.Il y avait dans la démarche du président Chirac à propos de la guerre en Irak des calculs politiciens.
N'empêche qu'il y a chez ce Monsieur d'abord une bonhomie très sympathique mais aussi une répulsion sensible à l'égard des méthodes américaines brutales et arrogantes. A moins que ce ne soit l'âge et le fait qu'il s'agisse d'un président sortant!
Je demeure convaincue qu'il y a, quand même, chez lui certaines choses, plus tellement dans l'air du temps, un émerveillement quasi enfantin de la chose culturelle, un respect aux personnes et une dignité certaine...
Ce n'est pas peu de choses sur le plan humain.
En tout cas, une page se tourne...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gosayn
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 1026
Date d'inscription : 26/04/2006

MessageSujet: Re: La France vue d'ici ( suite )   16/5/2007, 20:40

Oui. Il y a peut-être chez Chirac une espèce de candeur qui le rend sympa malgré les casseroles trainées...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marie chevalier
Membre
Membre


Nombre de messages : 1135
Date d'inscription : 14/12/2005

MessageSujet: Re: La France vue d'ici ( suite )   16/5/2007, 20:49

Gosayn a écrit:
Oui. Il y a peut-être chez Chirac une espèce de candeur qui le rend sympa malgré les casseroles trainées...

et demain des français vont s'attendrir devant Sarko qui a caressé la joue de sa femme pendant son intronisation lol ils ne verront pas les retenues de passagers ...... à Roissy ou à Orly
cinéma que tout cela et calcul politicien

n'avoir confiance en personne et très peu en soi était une devise d' une de mes premières chefs quand j'avais 17 ans et que je commençais à travailler c'était pas hier !! !et c'est toujours d'actualité !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fée
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 710
Localisation : Région Parisienne
Date d'inscription : 12/12/2005

MessageSujet: Re: La France vue d'ici ( suite )   17/5/2007, 11:58

Je n'ai vu que le peu d'images que nous a divulgué la 6 hier et ça m'a mise dans une colère noire malade Ce type est malheureusement un fabuleux manipulateur et sait se servir de l'image comme un vrai pro qu'il est...

Il va falloir que je me contienne pendant 5 ans. malade

Quant au "gentil" Chirac, on arriverait presque à le regretter.... No :lol:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jipi
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5897
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: La France vue d'ici ( suite )   17/5/2007, 22:29

Tu as raison Fée... comme manipulateur on ne fait pas mieux !
Moi qui étudie avec mes étudiants LE DÉCODAGE IDÉOLOGIQUE, je suis gâté. Pour ceux qui ne le savent pas, le décodage idéologique est une technique d'analyse du discours quel qu'il soit... apprendre ces techniques utilisées pas les auteurs, orateurs... pour ne pas se faire manipuler !
Finalement il y a beaucoup de pigeons en France !!! Non ?
Ceci est une taquinerie, car en Belgique on vit la même chose avec des manipulateurs-nés comme Elio di Rupo (parti socialiste), Didier Reynders (MR, parti libéral très proche de Sarko) et j'en passe... tous ces gens cherchent surtout le pouvoir...

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.frandidac.net
marie chevalier
Membre
Membre


Nombre de messages : 1135
Date d'inscription : 14/12/2005

MessageSujet: Re: La France vue d'ici ( suite )   18/5/2007, 10:06

Un politicien manipulateur est un pléonasme. Je ne parle pas de celui ou celle qui n'a pas l'ambition du pouvoir personnel mais l'envie simplement que le monde soit plus juste et meilleur.
Le politicien l'est dans l'âme et c'est bien là le danger ! car tout dépend comment est cette âme malade
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La France vue d'ici ( suite )   

Revenir en haut Aller en bas
 
La France vue d'ici ( suite )
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les films qui n'auraient jamais dû avoir de suite
» Problème de fuite d'huile suite descente trottoir
» [AIDE] Probleme messagerie vocale virtuelle orange suite au passage à Froyo
» Unknown Yet (->suite de "Dark Side")
» [Neville, Katherine] Le Feu Sacré (suite de "Le Huit")

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Passion des mots :: Forums de discussions :: Regarde vers le passé et vis dans le présent !-
Sauter vers: