Passion des mots

Forum culturel
 
AccueilCalendrierFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 J'AI LU CES MOIS-CI (1)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Jean-Pierre Poccioni
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 3237
Age : 69
Localisation : Loiret
Date d'inscription : 10/12/2005

MessageSujet: J'ai lu ces mois-ci...   24/3/2007, 09:28

Le hasard a voulu que j'ai entre les mains J'habite en bas de chez vous "de" Brigitte. J'en ai parcouru péniblement dix pages et je l'ai refermé !

Je passe sur le filon de la compassion ( femmes ou enfants battus, violés, spoliés, miséreux de tous ordres, ont toujours fait vendre tant les gens heureux aiment vérifier qu'ils le sont effectivement) pour m'attarder sur ce qui m'intéresse c'est à dire la littérature.

Nous sommes ici dans le genre témoignage et je voudrais faire deux remarques:

Le première c'est qu'un témoignage n'est intéressant que s'il nous apprend quelque chose, qu'il nous fait découvrir un monde ignoré. Ici il faudrait singulièrement manquer d'imagination et de plus ne jamais ouvrir un journal pour découvrir quoi que ce soit.

La seconde c'est qu'un témoignage peut avoir la force d'une certaine authenticité qui va ( peut-être et dans le meilleur des cas, c'est à dire s'il y a un minimum de talent) nous toucher.

Or ce livre n'est pas écrit par le témoin, mais par une autre personne en son nom !

Enfin je voudrais ajouter une dernière réflexion sur le genre. C'est Semprun qui disait au sujet de l'univers des camps de concentration que seule la fiction peut approcher la vérité. Il voulait dire la fiction mêlée au talent.

Je pense comme lui et souhaite qu'un Malaquais s'empare du sujet des SDF, pour en faire un nouveau "Javanais"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marie chevalier
Membre
Membre


Nombre de messages : 1135
Date d'inscription : 14/12/2005

MessageSujet: Re: J'AI LU CES MOIS-CI (1)   24/3/2007, 09:52

Il s'agit effectivement d'un témoignage et ce n'est pas Marguerite Duras qui l'a écrit c'est certain.
Mais justement quand Marguerite nous raconte ses malheurs dans "la douleur" nous savons aussi ce qu'elle peut ressentir et cela ne nous empèche pas de le lire.
Cette Birgitte, son parcours, ses coups, ses angoisses, je veux bien que blasés, petits bourgeois que nous sommes, nous nous disions et zut encore une qui se plaint! mais il faut que cela soit ainsi! il faut enfoncer le clou! car sinon pourquoi ne pas se dire "on s'en fout" on sait on sait ! alors si on sait? pourquoi ne faisons-nous rien?
Je n'ai pas dit que ce livre était pour les puristes de l'écriture. J'ai dit simplement qu'il s'agissait d'u témoignage
Alors jean-Pierre? parce que l'on sait que cela existe, il ne faut plus rien lire sur le sujet? il faut fermer les yeux? tout le monde sait mais alors pourquoi est ce encore d'actualité? moi je pense que des gens qui pourraient faire quelque chose ne SAVENT PAS sinon ce sont des monstres.
voilà !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fée
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 710
Localisation : Région Parisienne
Date d'inscription : 12/12/2005

MessageSujet: Re: J'AI LU CES MOIS-CI (1)   28/3/2007, 16:39

J'ai fini "Parano Express" de Josiane Balasko.

J'étais dans la gène au début car je ne trouvais pas ça spécialement bien écrit, mais ça s'est amélioré au fil du bouquin. Et puis, je voulais absolument savoir comment l'histoire d'Antoine allait finir. Il y a des passages très drôles (notamment le "pétage de câble" du héros).

Donc, un livre sympathique qui n'aura certainement pas le prix Goncourt (heureusement vu, ce que sont les prix :lol: ) mais qui m'a bien plu Very Happy

J'attaque "Les Romains" de Max Gallo, mais comme il y en a 5 volumes, je vous dis à dans quelques semaines... :lol:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Pierre Poccioni
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 3237
Age : 69
Localisation : Loiret
Date d'inscription : 10/12/2005

MessageSujet: J'ai lu ces mois-ci...   8/4/2007, 16:25

J'ai proposé dans un autre sujet un poème de Quarantotti Gambini et cela me fait songer à deux extraordinaires romans de cet auteur rare et méconnu:

Le Vie ardente et Les régates de San Francisco.

Jamais je n'ai lu une telle ode à la pure jeunesse dans tout son éclat solaire et certains personnages sont à jamais gravés dans ma mémoire.

Après avoir ces deux romans qu'il serait criminel de ne pas adorer ( je n'ai d'ailleurs jamais rencontré autre chose que des réactions enthousiastes quand j'ai conseillé ou offert ces livres.) on se dit que Gambini est le chantre de la jeunesse. Alors, si on veut aller au coeur de ce qu'est le génie d'un créateur on lit ( un peu difficile à trouver car épuisé, mais trouvable sur Chapitre.com )

La Rose rouge. L'autre versant de la vie avec la même grâce.

Bref je donnerais dix ans de ma vie pour avoir écrit La vie ardente

Bon...disons, dix mois ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marie chevalier
Membre
Membre


Nombre de messages : 1135
Date d'inscription : 14/12/2005

MessageSujet: Re: J'AI LU CES MOIS-CI (1)   8/4/2007, 20:19

Tu en parles bien j'ai noté les titres
Smile

Et puis somme toute tu as raison 10 mois c'est déjà extraordinaire pour cet enjeu ! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Pierre Poccioni
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 3237
Age : 69
Localisation : Loiret
Date d'inscription : 10/12/2005

MessageSujet: J'ai lu ces mois-ci...   9/4/2007, 08:06

Pas si terrible dix mois pour cet enjeu !

Lis donc La Vie Ardente et nous en reparlerons...

Il m'est arrivé de passer presque autant sur un roman et de décider qu'il ne sortirait pas de mes tiroirs faute d'une qualité qu'il faut au moins que MOI je reconnaisse !

Un auteur doit être son propre critique et le plus impitoyable !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marie chevalier
Membre
Membre


Nombre de messages : 1135
Date d'inscription : 14/12/2005

MessageSujet: Re: J'AI LU CES MOIS-CI (1)   9/4/2007, 09:09

Exact mais peut-on être complètement objectif? je pense qu'il y a une part de narcissisme à se relire? enfin il m'arrive d'être contente de mes écrits Smile et je n'en ai même pas honte !
sur ce je vais commandé la vie ardente rapidement
Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Pierre Poccioni
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 3237
Age : 69
Localisation : Loiret
Date d'inscription : 10/12/2005

MessageSujet: J'ai lu ces mois-ci...   9/4/2007, 10:23

Chère Marie,

Si tu n'étais jamais contente de ce que tu écris poursuivrais-tu ce chemin difficile ? Fais-toi des compliments, les autres en sont très avares !

Quant à l'objectivité...Inaccessible bien sûr, mais avec des nuances. Ce que je voulais dire c'est qu'il faut bien que l'auteur décide à un moment donné que ce qu'il a produit est terminé, qu'il ne peut plus y apporter d'amélioration sauf à être comme le personnage de la Peste qui polit inlassablement la première phrase de son roman sans jamais aborder la seconde !

Enfin au sujet du narcissisme. N'est-ce pas aussi une autre forme de l'amour propre ? ( presque sans jeu de mots)

Je suis en train d'écrire un roman sur la difficulté d'être écrivain, non pas au niveau de la pure création, mais par ce que tant de gens vous font subir, tant de personnes qui ne supportent pas les 'albatros" et cherchent à rogner vos ailes même si elles ne sont pas toujours de géant.

Il y a un syndrome (peu étudié, peu décrit) qui fait que l'ascension est interdite au nom d'un égalitarisme qui étouffe notre époque sous des couches épaisses de médiocrité.

On ne tolère que les vedettes nulles ( celles du genre star'ac, celles qui ne complexent personne et dont on se dit : " a sa place je ferais aussi bien et même mieux"

Notre époque a oublié un mot : admiration.

Dites moi qui vous admirez, je vous dirais qui vous êtes !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marie chevalier
Membre
Membre


Nombre de messages : 1135
Date d'inscription : 14/12/2005

MessageSujet: Re: J'AI LU CES MOIS-CI (1)   9/4/2007, 11:23

C'est vrai, quand j'ai commencé à mettre deux lignes à la suite, j 'ai repensé très fort à tous les écrivains que j'avais lus et qui m'avaient ravie.
Tant par la beauté de l'écriture que celle de l'histoire.
Il n'est pas facile de plaire à tout le monde, je l'ai souvent répété mais je crois que lorsque l'on a fait tout ce que l'on croyait bien, lorsque l'on a fait en sorte que le "travail" soit presque parfait, on ne peut attendre des autres que des critiques de bonne qualité même si elles sont parfois difficiles à digérer Smile Ne pas être imbu de soi, mais aussi ne pas être timoré et avoir le droit de dire et de penser: ce que j'ai écrit me plait , et au lecteur de dire: eh bien pas à moi car ... et là il faut argumenter ! et c'est ce qui est supportable dans ce genre d'exercice: il faut toujours tenir compte de l'avis des autres sans pour cela tout changer parce que quelq'un a dit : bof je m'attendais à mieux ( c'est une image !)
Wink

en fait restons nous-mêmes en essayant d'être du mieux possible: c'est déjà un exercice très dur !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jipi
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5900
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: J'AI LU CES MOIS-CI (1)   9/4/2007, 23:53

Voilà un très grand roman que je viens de terminer. Il y a plusieurs mois que je n'avais plus lu une oeuvre aussi remarquable...
Une vraie passion de Jean-Pierre pour Jean-Pierre et pour vous tous !

Il s'agit du roman LES CHUTES de Joyce Carol Oates (romancière américaine).

Je vous en parlerai plus longuement dès que j'aurai un peu plus de temps.

Un scénario d'une rare originalité. De grandes qualités d'écriture même s'il s'agit d'une traduction vraiment remarquable. De la puissance autour des thèmes de la passion, de la malédiction. De grandes et secouantes obsessions le traversent.

PS : Au passage merci encore à Jean-Pierre Poccioni d'avoir pensé à ce sujet qui nous permet de découvrir des passions, vos passions !

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.frandidac.net
yugcib
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 987
Age : 69
Localisation : 186 route d'Audon 40400 Tartas
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Je viens de lire ces derniers jours...   10/4/2007, 11:48

VIRTUALODROME, de Denis Juanola



Déjà pour commencer, ce raid meurtrier dans le métro parisien, de trois énergumènes tout de cuir noir vêtus, bottés casqués, armés de pistolets mitrailleurs, appartenant à un groupe terroriste d’extrême droite, liquidant presque à bout portant des miséreux, SDF et autres marginaux pouilleux sur le quai d’une station… Et comme par hasard, ce toutou cagneux (mais pas méchant du tout) dont on « caressait vicieusement les roustons », réchappant de ce carnage…

Faut-il voir là, dans la survie de cet animal famélique, un symbole ? Une signification particulière ? Et dans l’évènement lui-même, un avertissement donné par l’auteur, de ce que pourrait être ce monde de 2022, dans un futur très proche de nous, donc ?

Un peu plus loin, mais assez vite tout de même et cela ne me surprend guère, nous avons droit à une scène de baise virtuelle « des plus classiques » à mon sens : tout y est, le décor paradisiaque (une plage tropicale, du soleil, une fille de rêve…). Cela ne m’a point percuté et encore moins émerveillé outre mesure… Je n’ai pas « bandé comme un étalon » à la lecture de cet épisode de « baise virtuelle » !

Par contre j’ai particulièrement apprécié l’intrusion du pirate dans le serveur de « Hawaïan Dream », même si l’issue est fatale pour la jeune femme Californienne. Et plus loin encore, cette formidable explosion au Ghana, faisant plus de 400 000 victimes à la suite du minage d’un terrain pollué de vieux déchets toxiques et nucléaires.

Avec les tueurs de la VREC, on entre dans un thriller de série noire… Mais un thriller fort bien troussé et dont le déroulement alterne avec des développements et des analyses sur ce monde archi pourri qui est celui des années 20 du 21ème siècle… Les descriptions de lieux et les évocations de faits divers sont truculentes et retiennent l’attention du lecteur par leur côté à la fois tragique, caricatural et comique parfois… Notamment ce passage concernant l’élection de « Miss Troud’balle » dans une boîte hyper branchée, retransmise sur les chaînes de télévision, où l’on voit se pavaner un jury de personnalités censé représenter le « top » de la nouvelle culture émergente…

L’idée de ces crimes réels, perpétrés par un pirate grâce aux prouesses technologiques de ces combinaisons « bio-rétractables », est déjà originale… Mais ce qui est encore plus intéressant, c’est le message que l’auteur a voulu faire passer, en mettant en évidence la finalité de cette série de crimes. Ce Mike Foster donc, l’un des personnages les plus actifs des membres d’une association mondiale pour l’élimination de la pourriture du monde et la promotion d’un « Monde Merveilleux », souhaite que la VREC dont le pouvoir et les bénéfices sont immenses, prenne désormais une place décisive dans le monde entier, pour que le monde change dans le sens de ce que les nombreux militants de l’association « régénératrice » souhaitent…

Dans un tel dessein, l’on ne recule pas devant le crime, l’exploitation faite par les médias de ces crimes, et l’on fait admettre dans l’opinion publique, que seule, une « élite » d’humains peut régénérer et reconstruire le monde… Et par conséquent, pour que survive et évolue l’humanité, il faut éliminer dans un premier temps tous les indésirables, petits prédateurs, miséreux, clochards, pourvoyeurs d’une culture du sexe et des plaisirs « malsains » ; et ensuite, par une sorte d’épuration, les « non élus » jugés soit trop mous, soit plus ou moins complices…

Un tel message est d’autant plus prémonitoire, d’autant plus d’actualité, et d’autant plus sujet à réflexion dans le monde présent où l’on assiste à une montée en puissance des extrémismes et des fanatismes.

A la lecture de l’épisode relatant l’action de Mike Foster contre les dirigeants de la VREC, puis du récit de l’intervention du célèbre commissaire Lipinsky et de ses lieutenants qui éliminent le gang de Belleville, je pense que l’auteur a intentionnellement surdimensionné les images qu’il nous donne de cette intervention. En effet, toutes ces têtes qui éclatent, ces explosions, ce déluge de feu, ces massacres… Et ces reportages télévisuels avec du matériel hyper sophistiqué, cette retransmission en direct d’un aussi colossal déploiement de forces de police, cette résistance acharnée des membres de ce gang de jeunes du squatt de Belleville ; tout cela n’est pas sans rappeler l’exploitation faite par nos Médias actuels, de faits de guerre et d’actions violentes… L’on pense également à toutes ces courses à l’audimat, à ces compétitions féroces que se livrent les principaux acteurs de l’économie de l’information, à cette profusion de messages publicitaires dans un monde inculturel et niveleur de sensibilités, essentiellement marchand et constitué de réseaux et d’alliances opportunistes.

Par ailleurs, j’ai noté dans cet ouvrage quelques développements qui m’ont paru assez didactiques, parfois un peu « indigestes » par leur contenu, la longueur de certaines phrases… Mais à vrai dire, le lecteur que je suis moi-même en particulier, n’a pas été trop gêné par ces longs développements… que j’ai trouvés intéressants voire passionnants… Disons que je me pose la question de savoir comment un lecteur « lambda », un lecteur préférant plutôt des récits où de tels développements sont absents ou très brefs, va « ingurgiter » toute cette « philosophie »…

L’on m’a reproché, notamment dans mon livre « Au pays des guignols gris » d’être trop didactique, trop « cours de géographie », et de trop m’étendre dans des situations relationnelles entre mes personnages… A tel point que le récit devenait confus, disparate, décousu, perdait de sa clarté et de sa fluidité.

Alors, je me suis dit, en lisant Virtualodrome… et aussi en me souvenant d’autres lectures d’autres auteurs, que cela, finalement, pouvait être un « défaut » relativement courant… Mais pas forcément « invalidant »…

En fait, je suis de plus en plus convaincu que les « meilleurs livres » ne sont pas toujours les plus aisés à lire. Mais il est vrai aussi qu’il est difficile, hasardeux… et parfois intéressant de réussir (si l’on peut) de longues phrases, de longs développements, de longues descriptions, dans la mesure où le rythme, le ton, l’image, le souffle, la respiration dirais-je, et même l’émotion… sont au rendez vous.

En conclusion… et ce sera en quelque sorte mon « verdict », j’ai été enchanté et passionné par la lecture de cet ouvrage. A tel point que j’ai réussi le « tour de force » de lire ces 282 pages A4 de 40 lignes en seulement 6 jours, alors que normalement, pour un ouvrage d’une telle longueur, il me faut trois semaines au moins !

Allez, je ne « mâche pas mes mots » : c’est un chef d’œuvre !... Digne d’être diffusé « à grande échelle » et de « marquer notre temps »… Du moins dans le domaine de la « littérature populaire moderne de première classe »…



Roman à découvrir, dans la bibliothèque d'alexandrie online, en leture intégrale...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yugcib.e-monsite.com
Jean-Pierre Poccioni
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 3237
Age : 69
Localisation : Loiret
Date d'inscription : 10/12/2005

MessageSujet: J'ai lu ces mois-ci...   13/4/2007, 08:58

J'aimerais que Yugcib précise ce qu'il désigne par :

"Littérature moderne populaire de première classe"

Chaque mot de la phrase m'est connu, mais l'ensemble reste pour moi obscur.

Y aurait-il des exemples parmi les romans assez largement diffusés ces dernières années? ( non qu'ils soient références de qualité par la diffusion même mais pour qu'il soit possible que j'en ai lu au moins un )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yugcib
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 987
Age : 69
Localisation : 186 route d'Audon 40400 Tartas
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Réponse à JP   13/4/2007, 19:26

Il ne faut voir là qu'une de mes expressions pour désigner, très généralement, une littérature des temps actuels, que je qualifierais de correcte (style, écriture, orthographe, fluidité...) dans le genre roman, fiction, récit... ou de livres pouvant être lus par des gens de diverses sensibilités, enfin des livres que je ne range pas dans la catégorie "eau de rose", thriller ou aventures style "Collection Harlequin"...
Il y a donc à mon sens dans cette gamme là, un grand nombre d'oeuvres... Qui ont, disons, un certain intérêt...
Mais tout de même, Virtualodrome, de Denis Juanola est à mon avis un "bon" livre... (dans cette gamme).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yugcib.e-monsite.com
Jipi
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5900
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: J'AI LU CES MOIS-CI (1)   13/4/2007, 20:56

Merci Yugcib pour ton commentaire intéressant du roman que tu as lu !

« Littérature moderne populaire de première classe » : expression à la fois positive et péjorative.

Positive à cause de « première classe » !
Péjorative, car le mot « populaire » est synonyme de littérature assez facile ?

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.frandidac.net
yugcib
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 987
Age : 69
Localisation : 186 route d'Audon 40400 Tartas
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: A propos de "littérature populaire"...   13/4/2007, 23:11

Dans mon esprit, la littérature populaire n'est pas forcément une littérature vulgaire, ordinaire, banale, telle que celle de toutes ces productions à grand tirage, sous forme de collections bon marché destinées à un public peu cultivé friand des mêmes thèmes surexploités (sexe, guerre, aventure, amour raté, polar pétant etc.)
L'on peut (et l'on doit) à mon sens, se poser la question de savoir si les gens, à partir du moment où on leur divulgue certaines informations, où l'on cesse de les prendre systématiquement pour des "bétas", où l'on commence à un peu discuter avec eux sans les agresser ou les mépriser, où l'on arrive à établir un lien avec eux ; ne vont pas finalement se mettre à lire "autrement"...
Je pense à cet auteur si populaire qu'était Henri Bordeaux dans les années du début du 20ème : voilà un auteur qui faisait à l'époque de "bons livres" bien écrits, bien tramés... et qui était lu par beaucoup de gens du peuple... je crois.
Et Zola, n'était-il pas, lui aussi "populaire", en son temps et au delà de son temps?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yugcib.e-monsite.com
marie chevalier
Membre
Membre


Nombre de messages : 1135
Date d'inscription : 14/12/2005

MessageSujet: Re: J'AI LU CES MOIS-CI (1)   16/4/2007, 17:28

Nous revenons touours dans ces qualificatifs qui en fait ne veulent plus vraiment rien dire à notre époque.

populaire: le front
les chants
l'accent
les discours

J'en oublie sûrement
Moi dans le mot populaire je reste avec ce que j'ai appris en classe: peuple
Donc ce qui est populaire concerne le peuple ... donc ...
un récit populaire peut être le récit de gens du peuple ou un récit qui va plaire au peuple. Quoi demander de plus à un roman? qu'il plaise? non?
Bien sûr de pas tomber dans le panneau : le petit peuple, le peuple outon etc .. car là ce mot est détourné de son origine ! sais pas

pas simple comme toujours ! Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marie chevalier
Membre
Membre


Nombre de messages : 1135
Date d'inscription : 14/12/2005

MessageSujet: Re: J'AI LU CES MOIS-CI (1)   16/4/2007, 17:30

Zut j'ai fait des fautes et oh!!! Jipi!! pourquoi ne pouvons-nous pas éditer? malade malade
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marie chevalier
Membre
Membre


Nombre de messages : 1135
Date d'inscription : 14/12/2005

MessageSujet: Re: J'AI LU CES MOIS-CI (1)   16/4/2007, 17:57

Moderato cantabile Marguerite Duras

On pourrait penser que ce roman va nous parler de musique. Pas vraiment, le titre en est simplement l’amorce. Un jeune garçon apprend le piano et sa mère l’accompagne régulièrement chez la dame qui lui donne des leçons.
Un jour, un cri provenant d’un café près de ce lieu perturbe Anne Desbarèdes. Elle veut en savoir plus et le lendemain décide d’aller dans le café où s’est passé le drame. Une femme a été tuée… On pourrait croire à une histoire banale mais pas du tout ! Jamais avec M. Duras.. Elle nous entraîne dans les états-d’âme de cette femme qui rencontre un homme et avec qui elle va passer beaucoup de temps dans ce café à échanger ... leurs silences et leurs voix. Ils se parlent mais de rien.. de l’événement : cette mort. Et elle boit avec lui .. Trop … et à chaque rencontre..
Nous n’en saurons pas plus. Avec des phrases courtes, répétées, M. Duras nous tient en haleine jusqu’au bout et surtout après avoir terminé notre lecture, nous ressentons une frustration, on voulait en savoir plus, nous en sommes pour nos frais.

« …Par la place qu’elle fait au silence en refusant de nommer, de raconter, de distraire, de meubler les blancs, M.Duras force le lecteur attentif à se réveiller, à écarter les explications habituelles, ou du moins à les vérifier. Ce livre ne nous permet pas de nous laisser glisser de geste en geste, ‘événement en événement ; avec lui nous sommes forcés de constater l’inconnu, qui est peut-être, qui demeurera peut-être l’inconnaissable … »
extrait d’une critique de Madeleine ALLEINS
J
e reconnais que ces mots reflètent assez mon ressenti Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Pierre Poccioni
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 3237
Age : 69
Localisation : Loiret
Date d'inscription : 10/12/2005

MessageSujet: J'ai lu ces mois-ci...   4/5/2007, 08:09

Les beaux jours approchent et avec eux les tentations paresseuses, le rêve du bon gros livre sans façons pour les soirées devenues plus longues...

Pourquoi pas un vrai roman d'aventures ?

Robert Louis Stevenson, Les aventures de David Balfour.

Bien écrit, cela va sans dire chez Stevenson, construit avec un art vrai et non téléguidé par la mode. Pirates et coeurs tendres et au fond mais pas si loin une véritable humanité.

De la littérature, tout simplement !

Editions du Rocher/Motifs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jipi
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5900
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: J'AI LU CES MOIS-CI (1)   6/5/2007, 11:32

Je viens de terminer Verre cassé d' ALAIN MABANCKOU : Le patron d’un bar congolais propose à Verre Cassé d’écrire l’histoire des habitués du lieu.

Un livre hautement recommandable, plein de véhémence, de drôlerie, de truculence, de réflexions sous-jacentes. Belle écriture... très bien écrit !

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.frandidac.net
marie chevalier
Membre
Membre


Nombre de messages : 1135
Date d'inscription : 14/12/2005

MessageSujet: Re: J'AI LU CES MOIS-CI (1)   6/5/2007, 17:59

Je vais "attaquer" car c'est vraiment un pavé ( pas de pitié ce Jean-Pierre Poocioni), donc sur ses conseils je vais me mettre dans "La vie ardente " de Quarantotti-Gambini . Je ne promets rien car il est écrit tout petit en plus
Il a intérêt à me plaire :lol:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marie chevalier
Membre
Membre


Nombre de messages : 1135
Date d'inscription : 14/12/2005

MessageSujet: Re: J'AI LU CES MOIS-CI (1)   6/5/2007, 18:03

j'ai aussi sous le coude "Les ruines" de Scott Smith avec une préface jubilatoire de Stephen King rien que pour cela ... oui je sais!!! ce n'est pas forcément Balzac mais ça peut détendre ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Pierre Poccioni
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 3237
Age : 69
Localisation : Loiret
Date d'inscription : 10/12/2005

MessageSujet: J'ai lu ces mois-ci...   9/5/2007, 12:51

Chère Marie,

Qu'importe le nombre de pages !
Quand un livre est bon il n'est jamais assez long et quand il est mauvais on l'abandonne, c'est tout.

Quant à La Vie Ardente je n'imagine pas un seul lecteur incapable de ne pas reconnaître sa grandeur, le talent qui déborde à chaque page, la sublime fraîcheur qui nimbe l'ensemble.

Je l'ai déjà dit, qu'on me montre pareil chant à la jeunesse et à la beauté des passions !

Bonne lecture, chanceuse que tu es d'avoir DEVANT TOI cette découverte ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marie chevalier
Membre
Membre


Nombre de messages : 1135
Date d'inscription : 14/12/2005

MessageSujet: Re: J'AI LU CES MOIS-CI (1)   9/5/2007, 13:16

J'en parlerai ici bien entendu !
Bonjour JP Poccioni désolée dans le post au -dessus j'ai écorché ton nom mais en plus comme on ne peut pas éditer ... alors je m'en excuse !
sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fée
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 710
Localisation : Région Parisienne
Date d'inscription : 12/12/2005

MessageSujet: Re: J'AI LU CES MOIS-CI (1)   14/5/2007, 21:33

J'ai lu "J'habite en bas de chez vous" comme toi Marie.

Evidemment, Brigitte n'est pas une écrivaine, mais le style passe bien. Nul doute qu'après on ne voit plus les SDF comme avant.

Cette situation est vraiment la grande honte de notre époque !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: J'AI LU CES MOIS-CI (1)   

Revenir en haut Aller en bas
 
J'AI LU CES MOIS-CI (1)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Passion des mots :: Forums de discussions :: La littérature et le langage-
Sauter vers: