Passion des mots

Forum culturel
 
AccueilCalendrierFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Jipi fait son cinéma !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
Jipi
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5905
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: Jipi fait son cinéma !   4/11/2006, 00:03

J'ai vu LES FILS DE L'HOMME d'Alfonso Cuaron

Voilà un très bon film de science-fiction !

Nous sommes à Londres. Le pays est menacé de s'éteindre suite à une stérilité croissante (le plus jeune habitant a dix-huit ans !). Theo, interprété magnifiquement par Clive Owen, un être désabusé depuis longtemps, apprend qu'une jeune femme - une immigrée africaine - est enceinte. À partir de ce moment, il va clandestinement tenter de sauver la mère et son bébé. Il sera soutenu, entre autres, par un personnage révolté et idéaliste joué par un Michael Caine étonnant.


Un film futuriste qui parle des problèmes de notre époque : immigration, dénatalité, banlieues, terrorisme... Un film de science-fiction tourné vers l'avenir comme le dit son réalisateur. Un film qui résonne donc avec des accents d'aujourd'hui.

Theo, interprété magnifiquement par Clive Owen, est un héros « qui a déposé les armes depuis bien longtemps ». Il est désespéré et perdu dans le monde actuel. Un homme fragile, obligé subitement de se battre alors qu'il n'en a pas du tout l'envie. C'est quelqu'un de pathétique tellement il a du mal à se battre.

Le réalisateur nous dit : « Children of men parle de la disparition progressive de la notion d'espoir dans l'humanité d'aujourd'hui. Or, moi cela fait longtemps que je ne crois plus en une solution politique pour guider l'humanité, parce que je crois fermement que le problème vient des politiques. N'attendez pas une seule minute que je suive leur petit jeu. C'est le sens de la chanson du générique de fin, chantée par Jarvis Cocker. Alors, autant je ne me fais pas d'illusions sur le plan politique et idéologique, autant j'ai une foi profonde dans la capacité d'évolution spirituelle de l'être humain... Ce film, c'est le voyage spirituel d'un homme. »

Je vous le recommande vivement, car sa mise en scène, la façon dont il véhicule certains messages et le jeu des acteurs sont de grande qualité.

Un film inquiétant qui offre une vision se rapprochant étonnamment de la nôtre...



_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.frandidac.net
Jipi
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5905
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: Jipi fait son cinéma !   21/11/2006, 21:46

J'ai vu BABEL d’ Alejandro González Iñárritu


Prix de la mise en scène à Cannes. Film absolument remarquable sur plusieurs plans. Des scènes et des vues resteront mémorables : la montagne, le désert, la ville, l’univers des sourds-muets... éléments filmés avec un très grand art qui est celui d’ Iñárritu...

La structure narrative est hallucinante. Trois histoires démarrent successivement : la première en Afrique, la deuxième aux États-Unis, la troisième en Asie. Rencontre des peuples et des cultures. On comprendra que les trois récits se rejoindront comme dans d’autres films qui font se réunir des récits parallèles, mais ici l’on peut signaler le brio avec lequel le réalisateur joue sur la temporalité des récits, leur parallélisme de situations strictement humaines (le coeur peut souffrir d’un manque, voire d’une déchirure intérieure). Un film bouleversant de par l’émotion et la tendresse qui s’en dégagent. L’homme peut encore être bon à travers des cultures, des langues, des contrées éloignées l’une de l’autre... comme si le fil ténu de la rage amoureuse humaine pouvait encore consolider des liens. L’espoir est présent fort heureusement. Un film sur des êtres humains...

Romain Le Vern écrit : « En tissant des fragments de vie déchirants, Iñárritu a atteint le sommet de son art et délivre, de manière définitive et virtuose, un grand film à géométrie variable où l’essentiel repose sur la communication (les médias, les sourds-muets, les regards, les gestes, les non-dits, la violence verbale). »



_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.frandidac.net
Ishtar



Nombre de messages : 45
Age : 53
Localisation : Bruxelles - Belgique
Date d'inscription : 31/05/2006

MessageSujet: Re: Jipi fait son cinéma !   1/12/2006, 13:39

Magnifique film effectivement Jipi.
Je suis allée le voir avec ma fille (14 ans); j'étais persuadée qu'elle y allait uniquement pour Brad Pitt (sourire) mais l'histoire l'a emballée et elle est ressortie de là, étonnée que l'on puisse d'une culture à une autre, réagir différement face à la douleur... pour certain, c'est l'introversion, pour un autre, c'est l'agressivité et la révolte, un autre encore, fait état de désinvolture, etc,...
mais suite à ce film, l'on peut constater que face à la douleur, personnes ne sort indemne...

A recommander (sourire)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ishtar



Nombre de messages : 45
Age : 53
Localisation : Bruxelles - Belgique
Date d'inscription : 31/05/2006

MessageSujet: Re: Jipi fait son cinéma !   3/12/2006, 19:22

Un film de Spielberg à louer est : "Mémoire de Geisha"; il est tiré du best seller d'Arthur Golden "Geisha".
Histoire fabuleusement magnifique et émouvante.
Les paysages sont splendides et certains arrêts sur image sont magiques.
Conseil : à regarder avec une boîte de kleenex à côté de soi (sourire).

Histoire
C'est l'histoire vraie de Nattie Sayuri.
A neuf ans, dans le Japon d'avant la seconde guerre mondiale, Sayuri est vendue par son père, un modeste pêcheur, à une maison de plaisir de Kyoto.
Dotée d'extraordinaires yeux bleus, la petite fille comprend vite qu'il faut mettre à profit la chance qui est la sienne.
Elle se plie avec docilité à l'initiation difficile qui en fera une vraie geisha.
Art de la toilette et de la coiffure, rituel du thé, science du chant, de la danse et de l'amour.
Sayuri va peu à peu se hisser au rang des geishas les plus convoitées de la ville.
Les riches, les puissants se disputeront ses faveurs.
Elle triomphera des pièces que lui tend la haine d'une rivale.
Elle rencontrera finalement l'amour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DeliaJolie
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 97
Age : 38
Date d'inscription : 03/12/2006

MessageSujet: Re: Jipi fait son cinéma !   5/12/2006, 17:38

Je trouve tres interessant vos visions sur tous ces films.
Ici, les films francais me manquent, c'est pourquoi je me suis inscrite a un video club dernierement qui me propose quelques films francais.

Le dernier que j'ai loue etait Davinci Code _ il est americain je sais_ cependant sa version americaine offre toutes les langues du livre a l'oreille et du coup il retrouve tout le sens du livre, je conseille donc cette version a ceux qui ont l'oreille bilingue.

Je pense prendre "L'enfant" prochainement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.deliajolie.net
Jipi
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5905
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: Jipi fait son cinéma !   20/12/2006, 00:39

J’ai vu REQUIEM de Hans Christian Schmid

Remarquable film allemand qui nous révèle une analyse clinique d’un exorcisme. Ce film est basé sur des faits réels : il nous plonge, en Allemagne, dans les années 70 (film parsemé de morceaux pop de cette époque, ambiance pleine de souvenirs pour ceux et celles qui ont vécu ces années...).
Rien à voir avec tous les films précédents traitant le thème de la possession. Ici une mise en scène pleine de sobriété qui révèle une jeune actrice, Sandra Hüller, que l’on n’oubliera pas de si tôt ! Elle a d’ailleurs obtenu pour ce film le prix de l’interprétation féminine à Berlin. L’ héroïne est une jeune fille épileptique qui devient progressivement psychotique. Peut-être que l’on a trop facilement cru qu’elle était possédée ? L’église et une certaine éducation trop rigide sont dans le collimateur du cinéaste qui ne porte aucun jugement, mais une des forces du film est que l’essentiel se devine entre les lignes ou plutôt les images...
Comme d' habitude les films remarquables ne se voient dans les grands compexes comme Kinepolis... il vous faudra hanter l'obscurité de salles courageuses qui osent encore offrir la grande qualité !

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.frandidac.net
Jipi
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5905
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: Jipi fait son cinéma !   18/2/2007, 14:43

J’ai vu LA MÔME de Olivier Dahan

Ne manquez surtout pas ce remarquable film d'Olivier Dahan qui retrace le parcours exceptionnel de la grande Edith Piaf. Personnellement j'ai été bouleversé par l'interprétation exceptionnelle de Marion Cotillard. Je dirais que j'ai vu là un des jeux les plus exceptionnels sur le plan de l'interprétation au cinéma. Marion Cotillard s'engage physiquement, émotionnellement et je dirais même psychologiquement (pour ce dernier point j'en donnerais ma main au feu dans la mesure où cette interprétation a dû quelque peu la perturber : demander à Marion Cotillard si je me suis trompé !!!). Loin d'être une copie conforme, Marion Cotillard transcende son jeu par une charge émotionnelle et personnelle très forte. Parcours exceptionnelle d'une chanteuse qui est avant tout une femme issue de la misère la plus totale. Malgré une descente en enfer fréquente Edith Piaf nous dit d'aimer, d'aimer, d'aimer... Ce film offre une construction savante qui nous fait traverser le passé, le présent et le futur. Les images sont souvent superbes : certaines d'entre elles me font parfois penser à des photographies en noir et blanc. Je relève aussi le jeu intelligent des nombreux acteurs qui traversent le film en toute discrétion dans la mesure où leur bonheur est grand de mettre en évidence un talent grandiose et surtout une femme à l'immense message d'amour malgré toutes les déceptions de la vie. L'émotion est grande pour les spectateurs qui restent étrangement silencieux et secoués après les dernières images de ce très grand film.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.frandidac.net
Fée
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 710
Localisation : Région Parisienne
Date d'inscription : 12/12/2005

MessageSujet: Re: Jipi fait son cinéma !   20/2/2007, 13:52

Oui ! La Môme, j'irai le voir, c'est sur.

En revanche, j'ai vu (pour faire plaisir à mes enfants) "une nuit au musée"... suit suit suit nan

No comment... :lol:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
uniforme
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 676
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: Jipi fait son cinéma !   23/2/2007, 12:06

Pas eu le temps d'y aller, mais j'irai, c'est certain. En plus j'adore Marion Cottilard tellement excellente dans "Jeux d'enfants" aux côtés de Guillaume Canet.

_________________
Maitre à penser, celui qui est remarquable dans un domaine et à qui l'on demande son avis dans un domaine où il n'y connait rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jipi
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5905
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: Jipi fait son cinéma !   14/3/2007, 15:12

J'ai vu CONTRE-ENQUÊTE de Franck Macuso

Bon film policier français, tout en sobriété dans le jeu des acteurs et de la mise en scène. La petite fille d' un policier a été violée et assassinée. Démarrage d'une enquête qui peut sembler banale, mais qui va se corser d'une thématique sur les thèmes de l'erreur judiciaire et de la manipulation. Un sujet douloureux et sombre pour un film de qualité sans effets spéciaux.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.frandidac.net
DeliaJolie
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 97
Age : 38
Date d'inscription : 03/12/2006

MessageSujet: Re: Jipi fait son cinéma !   16/3/2007, 17:40

Fée a écrit:
Oui ! La Môme, j'irai le voir, c'est sur.

En revanche, j'ai vu (pour faire plaisir à mes enfants) "une nuit au musée"... suit suit suit nan

No comment... :lol:

Donc, j'ai bien fait de ne pas y emmener mon fils ?
Neutral
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.deliajolie.net
Fée
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 710
Localisation : Région Parisienne
Date d'inscription : 12/12/2005

MessageSujet: Re: Jipi fait son cinéma !   16/3/2007, 20:57

C'est un film pour les jeunes enfants et les ados. Nul doute que ton fils aimerait ! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DeliaJolie
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 97
Age : 38
Date d'inscription : 03/12/2006

MessageSujet: Re: Jipi fait son cinéma !   16/3/2007, 21:30

Ok.
Oui, il aimera je pense.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.deliajolie.net
Fée
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 710
Localisation : Région Parisienne
Date d'inscription : 12/12/2005

MessageSujet: Re: Jipi fait son cinéma !   18/3/2007, 16:15

J'ai vu "la Môme" hier soir. Pour une fois les éloges sont justifiés et la performance de Marion Cotillard au delà des mots. Et ce n'était pas seulement grâce au maquillage !

Pour tout vous dire, à aucun moment 'on ne voit ni on devine l'actrice, contrairement à Fanny Ardant quand elle a incarné la Callas sur le grand écran.

Allez-y, vous ne serez pas déçus...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sylvie
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 156
Date d'inscription : 20/03/2006

MessageSujet: Re: Jipi fait son cinéma !   19/3/2007, 09:22

je ne l' ai pas vu mais j' ai regardé une emission, et justement elle expliquait q' en dehors des prises et même après la fin du tournage, elle se perdait dans ce personnage, et que ca lui avait fait peur.
il doit être trés fort ce film.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://freudenbergersylvie.free.fr
Jipi
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5905
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: Jipi fait son cinéma !   25/3/2007, 13:36

J'ai vu SI LE VENT SOULÈVE LES SABLES de Marion Hansel

Marion Hansel, notre cinéaste belge a réalisé là un très grand film (notre membre et ami Redwall la connaît bien !) qui devrait secouer les foules... Je doute que celles-ci secouées dans la mesure où ce film non commercial n'est joué que dans une ou deux salles. Ne comptons pas sur les grands complexes cinématographiques pour nous le présenter !!! Ce samedi soir des gens ont applaudi dans la salle... un moment très rare dans une salle de cinéma.

Mais quittons ce débat pour en arriver à l'essentiel qui est ce grand film poignant, beau, terrifiant, secouant...

Un film qui nous parle d'une famille africaine vivant dans un désert torride, sec, mortel. Une famille comme des milliers d'autres familles que nous ignorons et qui meurent chaque jour par manque d'eau...

Pas de sentimentalisme ou de mièvrerie dans ce film qui devrait toucher le monde et en particulier les pouvoirs politiques. En effet, nous continuons à vivre dans une certaine forme d'opulence. Nous continuons à ignorer (terrible métaphore de cet avion pour touristes dans le ciel... un avion observé par la petite fille en train de mourir de soif)...

Mais Marion Hansel est avant tout cinéaste et nous offre donc un regard personnel à travers son langage cinématographique. Heureusement d'ailleurs, car elle aurait pu verser dans le sentimentalisme documentaire, piège dans lequel elle n'est pas tombée ! Superbes plans fixes, ombres et flous particuliers, portraits figés saisissants, rythme varié... un art cinématographique en somme !

Très belle musique de René-Marc Bini.

Marion Hansel écrit : « Le film est construit sur des ruptures de rythme. Il y les scènes lentes et longues du voyage. Elles doivent être montées sur la durée : il faut sentir la marche pénible, l’avancée difficile, l’épuisement progressif. Et puis, brusquement, l’intrusion d’un danger si rapide et soudain, qu’on a peine le temps de se rendre compte qu’il a eu lieu car il est déjà passé. Pour ces séquences-là, j’ai beaucoup plus « couvert » que d’habitude pour permettre un montage rapide et brutal. Mais ma caméra reste comme toujours pudique, « japonaise » comme dit Walter Vanden Ende, le chef opérateur. L’émotion vient de la retenue, du respect devant ces gens sans larmes. Ils trouvent la force de mettre un pied devant l’autre, sans plainte ni effusion, portés par l’espoir d’un meilleur possible qui reste toujours inatteignable.»


Site officiel du film :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]




Article de Espéra G. Donouvossi (Bénin) :

« La guerre menace. Le climat sec et aride tue le bétail. Les populations sont déshydratées. Face à une telle catastrophe la population a choisi d'abandonner le village. Et la réalisatrice Marion Hänsel déroute très tôt le spectateur pour toucher la sensibilité des uns et des autres. Une famille est contrainte à l’exil forcé pour une destination inconnue. Elle se trouvera confrontée à tous les problèmes de ce monde. Des hommes affamés de pouvoir massacrent les paisibles populations. Les rebelles prennent les armes mais ne sont pas moins agressifs. Sur leur chemin, Rahne et sa femme Mounda et leurs trois enfants se retrouveront entre le marteau et l’enclume. Toutes les portes de sortie sont militarisées et la situation est désespérée.

Tourné à Djibouti, le film fait référence aux conflits du Darfour. Nous sommes amenés à plonger dans une fiction qui ne manque pas d’exagération. Même si les guerres sont nombreuses en Afrique, Marion Hänsel n'en a-t-elle pas trop rajouté ? L’Afrique serait-elle aussi misérable ?


Ce sont 96 minutes de violence physique et psychologique faite à une famille perdue dans le désert et entre les montagnes. Une longue marche jonchée d’embuscades et en permanence confrontée à la mort. Face à une situation déroutante, que fera Rahne ? Marion Hansel joue sur la capacité d'identification du spectateur qui va vite s’oublier et se trouver emporté par le rythme dramatique et la décoration aride de Thierry Leproust qui portent la beauté de cette histoire. La musique à cadence triste et pathétique soutient ce récit de la violence barbare des égoïstes sur les innocents. La réalisatrice interpelle la conscience collective sur les conséquences du manque d'eau et les méfaits de la guerre. Tout ce drame est décrit par une caméra qui filme de très loin dans le désert Rahne, sa fille et son dromadaire.

Mais à la fin du film, l’assistance d’une médecin blanche dans un camp de réfugiés laisse penser que l’Occident serait la seule issue de secours d'une Afrique en proie aux désastres. Le flot d’acclamations en fin de projection au Fespaco 2007 signifiait-il une adhésion aux thèmes de ce film ou au soulagement de voir enfin la fin de la souffrance à l’écran ? Allez-y voir !

Article paru dans le Bulletin Africiné n°05 (FESPACO 2007), du Mercredi 28 février 2007, page 5.



_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.frandidac.net
Jipi
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5905
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: Jipi fait son cinéma !   20/5/2007, 16:49

J’ai vu CAGES d'Olivier Masset-Depasse

Grand film d’amour... grand film belge à ne pas manquer... Eve et Damien forment un couple très heureux jusqu’au jour où Eve est victime d’un accident de la route. Elle est atteinte d’un traumatisme psychologique qui lui ôte la possibilité de parler. Le couple commence à battre de l’aile...

Film d’une sobriété exemplaire, aux images oscillant entre la lumière souvent surexposée de la côte atlantique et celle à la fois plus mystérieuse, chaleureuse et colorée des moments intimistes. Film où le corps l’emporte sur la parole, mais où celle-ci est exigée pour assurer une vraie communication ou tout au moins une communication plus complète. Le moment fort du film est le concours du cri d’animaux, une séquence quelque peu fantastique et réalisée avec une très grande maîtrise

Film à fleur de corps pour le corps de l’autre, film du coeur qui n’en finit pas d’aimer passionnément et de souffrir du mutisme de l’autre, film qui témoigne des stratagèmes utilisés pour reconquérir le coeur de l’autre. Film à bout de souffle quand le coeur a peur de ne plus pouvoir aimer.

Un grand jeu d’acteurs. Anne Coesens est merveilleuse de vérité et de sincérité quand elle souffre de perdre l’être aimé. Sagamore Stévenin exprime si bien la douleur des remords et la soif de retrouver l’être qu’il a aimé.

Un film, nourri de symboles, à la fois onirique et tellement vrai dans la mesure où il nous fait comprendre que l’essentiel de la relation passe par une vraie communication...

Ce film a obtenu le Prix du Public du Festival international du Film francophone de Namur.

Olivier Masset-Depasse dans une interview accordée à Cinamapolis dit : « Je suis dans un couple de longue durée. Aujourd’hui, imaginer faire sa vie avec quelqu’un devient difficile, presque impossible. Les trois quarts des couples qui se séparent s’aiment encore mais leur couple ne fonctionne plus. C’est le manque de communication qui est à la base de tout. Je voulais me plonger dans un couple où l’amour véritable va être mis en danger et voir ce qui peut en ressortir. »

Site officiel :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.frandidac.net
Jipi
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5905
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: Jipi fait son cinéma !   21/5/2007, 23:16

Incroyables les échos pour le moment dans le forum ! Je finirai par croire que je parle tout seul et si ça continue comme cela on va me prendre pour un malade !!! :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol:

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.frandidac.net
Jipi
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5905
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: Jipi fait son cinéma !   5/7/2007, 15:34

J’ai vu ROMAN DE GARE de Claude Lelouch

Tellement heureux de retrouver mon Claude Lelouch en très grande forme pour cet excellent film. Je le suis depuis tellement longtemps mon Claude et j'ai apprécié la plupart de ses nombreux films. Bien sûr tout n'est pas excellent chez lui. Parfois ce n'est même pas bon. Mais un grand nombre de ses films m'aura marqué.

Roman de gare fait, à mon avis, partie de la veine de ses plus grands films. Fanny Ardant et Dominique Pignon traversent ce très bon film avec une grand talent. En plus, comme je suis friand des mises en abyme, je suis gâté !

Roman de gare, histoire d'une femme-écrivain qui écrit des romans de gare. Histoire qui ressemble d'ailleurs à un roman de gare. Film généreux traversé de quelques destins qui se croiseront et de faux indices. Film lelouchien sur le plan de la mise en scène à la fois tellement intimiste, originale, sincère et généreuse. Rien ne sonne faux. Tout est bien placé.

Je me suis régalé, car ce film très ludique nous fait souvent sourire, voire rire intelligemment sans compter une forme de suspense omniprésent, car il s'agit bien aussi d'une forme de thriller au second degré. Sans compter une réflexion sous-jacente sur les thèmes de l'imposture, du faux, du double, de la fausse consécration des écrivains à succès, mais sans réel talent ! Je vous le recommande vivement... un très grand cru lelouchien !

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.frandidac.net
marie chevalier
Membre
Membre


Nombre de messages : 1135
Date d'inscription : 14/12/2005

MessageSujet: Re: Jipi fait son cinéma !   28/7/2007, 17:37

Très "alléchant" ton commentaire Jipi! il est vrai que comme toi j'aime beaucoup Lelouch bravo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jipi
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5905
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: Jipi fait son cinéma !   13/8/2007, 12:02

Je te conseille vraiment de le voir Marie, mais le joue-t-on encore chez vous ?

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.frandidac.net
François
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 2387
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Jipi fait son cinéma !   13/8/2007, 14:56

Jipi a écrit:
J’ai vu ROMAN DE GARE de Claude Lelouch

Tellement heureux de retrouver mon Claude Lelouch en très grande forme pour cet excellent film. Je le suis depuis tellement longtemps mon Claude et j'ai apprécié la plupart de ses nombreux films. Bien sûr tout n'est pas excellent chez lui. Parfois ce n'est même pas bon. Mais un grand nombre de ses films m'aura marqué.

Roman de gare fait, à mon avis, partie de la veine de ses plus grands films. Fanny Ardant et Dominique Pignon traversent ce très bon film avec une grand talent. En plus, comme je suis friand des mises en abyme, je suis gâté !

Roman de gare, histoire d'une femme-écrivain qui écrit des romans de gare. Histoire qui ressemble d'ailleurs à un roman de gare. Film généreux traversé de quelques destins qui se croiseront et de faux indices. Film lelouchien sur le plan de la mise en scène à la fois tellement intimiste, originale, sincère et généreuse. Rien ne sonne faux. Tout est bien placé.

Je me suis régalé, car ce film très ludique nous fait souvent sourire, voire rire intelligemment sans compter une forme de suspense omniprésent, car il s'agit bien aussi d'une forme de thriller au second degré. Sans compter une réflexion sous-jacente sur les thèmes de l'imposture, du faux, du double, de la fausse consécration des écrivains à succès, mais sans réel talent ! Je vous le recommande vivement... un très grand cru lelouchien !

C'est vrai que ça donne vraiment envie d'aller le voir. Si c'est trop tard pour le cinéma, il y a toujours la location de DVD.

De mon côté je suis allé voir - pour accompagner 2 de mes (grands) enfants qui sont fans - le dernier Harry Potter. Vraiment pas terrible du tout, mis à part la satire du ministère de l'éducation qui fera sourire (sans plus) les profs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charly

avatar

Nombre de messages : 13
Age : 26
Date d'inscription : 18/08/2007

MessageSujet: Re: Jipi fait son cinéma !   18/8/2007, 14:13

Jipi a écrit:
J’ai vu LA CONSTANCE DU JARDINIER de Fernando Meirelles

J’avais lu le roman remarquable de John Le Carré il y a un an et je craignais donc que cette adaptation, comme cela arrive souvent pour de nombreux ouvrages, ne soit qu’un lamentable gâchis ! Ma surprise fut totale de découvrir une adaptation totalement réussie et surtout un très grand film. L’héroïne du film est chercheuse dans le domaine pharmaceutique. Elle est surtout une femme engagée qui ne mâche jamais ses mots pour dénoncer une quelconque corruption. Son mari est diplomate et s’intéresse beaucoup à son petit monde symbolisé par sa passion pour le jardinage. Un époux qui semble à la fois très différent (sa discrétion est très grande) et très proche (on admirera son courage) de son épouse qu’il estime avec force et cherche à toujours mieux comprendre.
Un jour sa femme décide de partir au Kénya pour enquêter sur la fabrication d’un certain médicament qui n’a pas encore fait ses preuves et qui, pourtant, est donné, aux indigènes. On la retrouvera assassinée... Tout le film, remarquablement mis en scène (de subtils flash-back l' émaillent ), sera la quête d'un homme qui partira en Afrique sur les traces de son épouse... Un voyage initiatique et bouleversant dans les contrées dangereuses des silences, des malversations et d’un pays à la fois superbe et inquiétant.
Ce film est à la fois un remarquable suspense, un thriller politique d’une grande efficacité, une réflexion sur les industries pharmaceutiques qui visent avant tout la rentabilité, et sur le monde politique qui aime tellement se voiler la face et surtout jouer perpétuellement le rôle de l’innocent...
Les deux acteurs principaux (Ralph Fiennes et Rachel Weisz) sont bouleversants à travers un jeu fait à la fois de retenue et de sensibilité.
Un film qui dérange, car il met l’accent sur les non-dits parfois nombreux de certains responsables industriels et politiques...
On sort quelque peu ébranlé par ce film, au rythme tendu et parfois haletant, qui refuse l’indifférence dans laquelle se vautrent souvent certains responsables...

Je l'ai vu aussi, en version origonale, il est très spécial, c'est un trs beau film montrant des vériables problèmes. Seul petit problème : on a parfis du mal à comprendre les flash-back et le retour au présent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jipi
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5905
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: Jipi fait son cinéma !   5/9/2007, 18:17

Pas trop difficile à comprendre je trouve ! :lol:
Ces ruptures temporelles font un des charmes du roman...

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.frandidac.net
Jipi
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5905
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: Jipi fait son cinéma !   20/4/2008, 09:58

J'ai vu J'AI TOUJOURS RÊVÉ D'ÊTRE UN GANGSTER de Samuel Benchetrit

Un film français en noir et blanc de Samuel Benchetrit avec Anna Mouglalis, Edouard Baer, Jean Rochefort, Jean-Pierre Kalfon, Laurent Terzieff, Alain Bashung, Arno, Bouli Lanners, Venantino Venantini, et Roger Dumas.

Un film jubilatoire. Un film qui ne se raconte pas vraiment, car il évoque l'itinéraire de plusieurs personnages. Un film à la fois burlesque et attachant. Humour ravageur et décalé, mais tout en finesse. Un puzzle savamment construit qui nous conduit notamment dans les rêves de braquage d'anciens gangsters.

On rit beaucoup avec ces nouveaux et anciens acteurs. Merci à ce jeune réalisateur très talentueux de m'avoir offert ce moment de bonheur cinématographique... Ne ratez pas cette gourmandise...

Excellent film... et donc, comme cela se passe trop souvent, il ne se joue plus que dans quelques salles !

Bel article de Anne Bernex :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.frandidac.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Jipi fait son cinéma !   

Revenir en haut Aller en bas
 
Jipi fait son cinéma !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
 Sujets similaires
-
» Savage 25 brushless fait maison
» Pourquoi la viande fait elle de l'eau ??
» Freinage qui fait clac clac clac
» Quels Disney vous ont fait pleurer (tristesse/ emotion/ joie/ peur...) ?
» désolé ça fait un bout

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Passion des mots :: Forums de discussions :: Quel cinéma !-
Sauter vers: