Passion des mots

Forum culturel
 
AccueilCalendrierFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Jipi fait son cinéma !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
Fée
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 710
Localisation : Région Parisienne
Date d'inscription : 12/12/2005

MessageSujet: Re: Jipi fait son cinéma !   19/3/2006, 22:25

Moi aussi j'ai vu "Syriana" et... j'ai rien compris... mais alors rien du tout...

Le pire, c'est que je me suis endormie, et je n'ai même pas vu la fin...

Pas grave, comme j'avais rien compris... lol! :carton rouge:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jipi
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5903
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: Jipi fait son cinéma !   31/3/2006, 12:05

J’ai vu L'IVRESSE DU POUVOIR de Claude Chabrol

Claude Chabrol a 76 ans et il est toujours jeune...

Claude Chabrol a réalisé plus de 55 films et la plupart de ceux-ci sont grands...

Isabelle Huppert est l’actrice fétiche de Claude Chabrol depuis 1978, date de ce premier grand film chabrolien qui est Violette Nozières.

Immense Claude Chabrol et immense Isabelle Huppert. Quand les talents se conjuguent encore, on ne découvre que du bonheur !

Jeanne Charmant Killman (Isabelle Huppert est magistrale dans son rôle de femme à la fois volontaire et machiavélique) est une juge d’instruction décidée à dénoncer les magouilles, les malversations, les détournements de fonds d’un président d’une grande entreprise. Et ce chef d’entreprise n’est pas le seul qui soit dans le collimateur de la juge d’instruction. Celle-ci souhaite, en effet, « descendre » les collaborateurs et adjoints du grand patron.

Ce scénario peut paraître anodin tant les affaires de corruption dans les grandes entreprises ont déjà été tellement évoquées, mais quand cette fiction passe entre les mains de Claude Chabrol, on découvre un grand art de traiter les choses avec une vraie finesse psychologique et un sens du détail symbolique qui vous en coupent le souffle !

Ajoutons que la force du film réside, entre autres choses, dans quelques retournements fictionnels.
On se rend compte, en effet, que cette femme tueuse d’hommes est, en fait, incapable de vivre une vie épanouie sur le plan conjugal. De plus la juge d’instruction semble elle-même happée par le pouvoir qu’elle dénonce et le président, malgré ses malhonnêtetés, nous touche quelque peu par la reconnaissance humaine qu’il éprouve à l’égard de celle qui l’a enfoncé...

Une tension dramatique très forte sous-tend les différentes scènes. Les huis-clos fonctionnent à merveille à travers le savoir-faire du réalisateur capable de sonder les coeurs et la part cachée dans l’homme.

Mentionnons la présence de Robin Renucci qui, avec beaucoup de justesse, campe un mari déboussolé.

Merci, Monsieur Chabrol, pour cette nouvelle oeuvre fulgurante. Je vous ai suivi quasiment depuis vos débuts et je peux dire que la surprise fut souvent au rendez-vous, car vous avez le don de traduire, d'une manière palpable, les tréfonds du coeur humain avec un sens aigu du raccourci et une justesse de ton qui nous rendent la vie encore plus vraie dans ses dimensions humaines parfois douloureuses.
Vos sarcasmes et votre malice visionnaires sont bel et bien présents... et surtout l'on découvre toujours votre capacité à dévoiler avec brio ce qui se cache derrière les apparences.



 
Pour rappel : les réalisations de Claude Chabrol :

L'Ivresse du pouvoir (2005)
La Demoiselle d'Honneur (2003)
La Fleur du mal (2002)
Merci pour le chocolat (2000)
Au coeur du mensonge (1998)
Rien ne va plus (1997)
La Cérémonie (1994)
L'Enfer (1994)
L'Oeil de Vichy (1992)
Betty (1992)
Madame Bovary (1991)
Jours tranquilles à Clichy (1990)
Dr M. (1990)
Une affaire de femmes (1988)
Le Cri du hibou (1987)
Masques (1987)
Inspecteur Lavardin (1985)
Poulet au vinaigre (1984)
Le Sang des autres (1983)
Les Fantômes du chapelier (1982)
Le Cheval d'orgueil (1980)
Violette Noziere (1978)
Les Liens du Sang (1977)
Alice ou la dernière fugue (1976)
Folies bourgeoises (1975)
Les Magiciens (1975)
Les Innocents aux mains sales (1974)
Une partie de plaisir (1974)
Nada (1974)
Les Noces rouges (1973)
Docteur Popaul (1972)
La Décade prodigieuse (1971)
Juste avant la nuit (1971)
La Rupture (1970)
Le Boucher (1969)
Que la bête meure (1969)
Les Biches (1969)
La Femme infidèle (1968)
La Route de Corinthe (1967)
Le Scandale (1966)
La Ligne de démarcation (1966)
Le Tigre se parfume à la dynamite (1965)
Paris vu par... (1965)
Marie-Chantal contre le docteur Kha (1964)
Le Tigre aime la chair fraîche (1964)
Les Plus belles escroqueries du monde (1963)
Ophelia (1962)
Landru (1962)
L'Oeil du malin (1961)
Les Sept Péchés capitaux (1961)
Les Godelureaux (1960)
Les Bonnes femmes (1960)
A double tour (1959)
Les Cousins (1959)
Le Beau Serge (1958)



_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.frandidac.net
Jipi
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5903
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: Jipi fait son cinéma !   9/4/2006, 00:14

J’ai vu V COMME VENDETTA de James Mcteigue

Très bon premier long métrage de James Mcteigue qui oscille entre la science-fiction, le film politique et le thriller. Un film qui me fait penser à des classiques de science-fiction en littérature comme l'inoubliable 1984 d'Orwell.
On est dans les années 2015. Un vengeur masqué a prévu de détruire, à sa façon, une société totalitaire aux relents évocateurs de tous les fascismes. Son but est de sauver le peuple anglais de la dictature, de se venger de ceux qui l’ont torturé et emprisonné et qui ont fait de lui un monstre.
Au début du film, il sauvera Evey Hammond (interprétée par la jeune et talentueuse Nathalie Portman) des griffes de la police de surveillance. Contre son gré, du moins pendant un certain temps, l'héroïne deviendra la confidente et la collaboratrice de V. Entre ces deux êtres se tisseront progressivement des liens de plus en plus forts.
Une mise en scène à couper le souffle qui ne masque pas une réflexion intelligente sur le sens d’une vie libre et sur l'évolution d’un pouvoir de plus en plus manipulateur. Et quand ce monde est dirigé par un malade (on n'oubliera pas John Hurt dans le rôle du dictateur) on débouche sur la mort de l'homme libre...
Nombreuses références intéressantes à la littérature et à l’histoire (nazisme). Une vision inquiétante des dérives d'une possible société future... Un film qui défend la démocratie d’une manière puissante même si l’on peut contester les moyens utilisés pour abattre un régime fort. Je conseille vivement ce film aux amateurs du genre !

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.frandidac.net
Jipi
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5903
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: Jipi fait son cinéma !   1/5/2006, 21:12

J’ai vu LES BRIGADES DU TIGRE de Jérôme Cornuau

Un grand plaisir que de découvrir ce film qui réunit des qualités sur plusieurs plans. Plutôt rare pour une grosse production française ! Très belle mise en scène, costumes somptueux, acteurs souvent miraculeux, excellent scénario.
Ce film nous immerge dans la France de 1910 pour nous évoquer, entre autres choses, la lutte contre la bande à Bonnot ( le film restituera d’ailleurs, avec un souci du détail, l'encerclement et la fin de Bonnot sous le feu des armes).
Le film, qui se base sur l’esprit de la série télé, est « un film populaire, divertissant et personnel » pour employer les termes du réalisateur. Mais ces trois derniers adjectifs qui auraient pu faire craindre le pire s’appliquent à un film qui se tient et ce en nous offrant un plaisir intelligent à travers un très beau casting : nous ne pourrons oublier Clovis Cornillac, Diane Kruger, Edouard Baer et notre belge Olivier Gourmet !

Pour plus d’informations, consulter le site suivant :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.frandidac.net
Fée
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 710
Localisation : Région Parisienne
Date d'inscription : 12/12/2005

MessageSujet: Re: Jipi fait son cinéma !   7/5/2006, 11:13

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

pour les "Brigades du Tigre"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Papillon
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 166
Localisation : Estrie
Date d'inscription : 11/12/2005

MessageSujet: Re: Jipi fait son cinéma !   7/5/2006, 16:27

Merci Jipi pour le site, une vraie mine d'or ! cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marie chevalier
Membre
Membre


Nombre de messages : 1135
Date d'inscription : 14/12/2005

MessageSujet: Re: Jipi fait son cinéma !   7/5/2006, 18:26

Coucou Papillon? j'ai la berlue où nous ne te voyions plus?? affraid

en tous cas ravie de te retrouver ou trouver selon ta réponse sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jipi
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5903
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: Jipi fait son cinéma !   16/8/2006, 17:39

J’ai vu LA TOURNEUSE DE PAGES de Denis Dercourt

Il faut aller voir ce grand film français de Denis Dercourt, magnifiquement interprété par Catherine Frot et par Déborah François, ma jeune compatriote qui s’est déjà fait remarquer à Cannes en 2005 dans un film des frères Dardenne (L’enfant).
L’histoire d’une vengeance. La vengeance de Mélanie, une jeune fille pianiste, qui, dans son enfance, n'a pas eu l’occasion d’être reconnue à sa juste valeur lors d’une audition. Ses ambitions furent donc étouffées à l’aube de sa vie.
Un jour Mélanie a l’occasion de garder le fils de son patron dont l’épouse (Ariane ou Madame Fouchécourt) n’est autre que cette femme qui, dans son enfance, lui a détruit ses élans pianistiques. Ariane demandera à Mélanie d’être sa tourneuse de pages lors de concerts importants.
Dès le début du film le spectateur perçoit un malaise. Léger au début, celui-ci se développe progressivement avec une très grande habileté. Une tension permanente traverse le film qui évoque un thriller psychologique de très haute tenue. Le jeu des actrices y est pour quelque chose. On n’oubliera pas la dominante Catherine Frot et la machiavélique Déborah François qui interprète une jeune fille semblant si douce, si réservée et en même temps tellement inquiétante...
Cette oeuvre au ton un peu chabrolien est remarquable, car, avec une étonnante simplicité, elle parvient à tenir le spectateur en haleine en analysant à la fois un rapport de caractères et un rapport de classes et ce à travers une tension croissante (la fin du film est magistrale...).

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.frandidac.net
yugcib
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 992
Age : 69
Localisation : 186 route d'Audon 40400 Tartas
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: La tourneuse de pages   20/8/2006, 12:24

Merci pour ce commentaire, Jipi, que je viens de lire. C'est un sujet qui m'interpelle et me sensibilise. J'irai le voir quand je pourrai... A tout hasard j'ai imprimé ton résumé, et d'ailleurs à ce sujet, pour mon "bagage personnel" je vais me constituer un fichier spécial de documents d'information ( cinéma, livres, etc... ) cela me sera bien utile pour organiser mes "sorties" spectacles et autres...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yugcib.e-monsite.com
Fée
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 710
Localisation : Région Parisienne
Date d'inscription : 12/12/2005

MessageSujet: Re: Jipi fait son cinéma !   20/8/2006, 22:06

J'ai vu "Slevin" et j'ai beaucoup aimé.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

"La vie n'est pas tendre avec Slevin. En quelques jours, ce jeune homme a perdu son appartement, découvert que sa petite amie le trompait, et s'est fait voler ses papiers. Décidé à souffler un peu, Slevin s'envole vers New York, où il va habiter quelque temps l'appartement d'un copain, Nick Fisher. La poisse ne va pas le lâcher pour autant, bien au contraire...
Le milieu new-yorkais est en ébullition. Deux de ses plus grands parrains, le Rabbin et le Boss, se livrent une guerre sans pitié. Autrefois complices, ils sont devenus les pires ennemis. Pour venger l'assassinat de son fils, le Boss est décidé à faire tuer celui du Rabbin. Il a chargé Goodkat de l'affaire. Celui-ci a un plan très simple : trouver quelqu'un qui doit énormément d'argent au Boss et l'obliger à exécuter la besogne en échange d'une annulation de dette. Le candidat idéal est... Nick Fisher.."



Fée, j'ai réduit ton image qui était bien trop grande pour le forum !
Message de Jipi, administrateur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Redwall
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 187
Localisation : Bien au chaud dans mes pantoufles et mon Thermolactil de D.
Date d'inscription : 01/12/2005

MessageSujet: La Tourneuse de Pages   24/8/2006, 12:46

"La Tourneuse de Pages" ou un suspense au féminin dans lequel la jeune Belge Déborah François crève l'écran face à Catherine Frot.

Révélé au Festival de Cannes, où il aurait à coup sûr mérité un César, "La Tourneuse de Pages" du réalisateur Denis Dercourt est sans doute pour moi un des meilleurs films français de l'année. L'actrice Belge Déborah François, la maman dans le film "L'Enfant" des frères Dardenne, est tout simplement phénoménale.

Au début du film, Déborah campe une jeune élève pianiste ayant dû renoncer à son art suite à un examen raté au conservatoire causé par la faute d'un membre du jury (Catherine Frot) dont l'attitude plutôt cavalière lui a fait perdre les moyens.
Devenue adulte, Mélanie est engagée dans le cabinet d'avocats de Maître Fouchécourt (Pascal Greggory) qui n'est autre que le mari de la femme qui a détruit son rêve d'enfance. Quelle coïncidence ... Maintenant, la jeune fille n'a qu'un seul but : Se venger.
Comment va-t-elle y arriver ? Suite à l'écran ...

Denis Dercourt nous fait entrer en plein dans la précision hitchcokienne, tant dans le détail que dans l'atmosphère feutrée de la bourgeoisie : piscine, belle voiture avec chauffeur, splendide demeure dans un grand parc ...
Visage pâle voire même livide et inexpressif, habits sobres et noirs (jamais de couleur), Que pense notre héroïne ? Que va-t-elle faire ? Que nous réserve-t-elle ?
Ce suspense nous tient par les tripes jusqu'à la dernière minute du film.

À voir certainement ou à revoir par tous ceux et toutes celles que ce genre artistique captive. Je vous l'avoue, ce fut mon cas.

Bien à vous
Redwall
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
uniforme
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 674
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: Jipi fait son cinéma !   29/8/2006, 12:33

J'avais très envie de le voir, je vais y aller.

merci Smile

_________________
Maitre à penser, celui qui est remarquable dans un domaine et à qui l'on demande son avis dans un domaine où il n'y connait rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
uniforme
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 674
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: Jipi fait son cinéma !   30/8/2006, 13:16

j'irai ce soir. thks

_________________
Maitre à penser, celui qui est remarquable dans un domaine et à qui l'on demande son avis dans un domaine où il n'y connait rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
uniforme
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 674
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: Jipi fait son cinéma !   31/8/2006, 11:24

Redwall a écrit:
"La Tourneuse de Pages" ou un suspense au féminin dans lequel la jeune Belge Déborah François crève l'écran face à Catherine Frot.

Révélé au Festival de Cannes, où il aurait à coup sûr mérité un César, "La Tourneuse de Pages" du réalisateur Denis Dercourt est sans doute pour moi un des meilleurs films français de l'année. L'actrice Belge Déborah François, la maman dans le film "L'Enfant" des frères Dardenne, est tout simplement phénoménale.

Au début du film, Déborah campe une jeune élève pianiste ayant dû renoncer à son art suite à un examen raté au conservatoire causé par la faute d'un membre du jury (Catherine Frot) dont l'attitude plutôt cavalière lui a fait perdre les moyens.
Devenue adulte, Mélanie est engagée dans le cabinet d'avocats de Maître Fouchécourt (Pascal Greggory) qui n'est autre que le mari de la femme qui a détruit son rêve d'enfance. Quelle coïncidence ... Maintenant, la jeune fille n'a qu'un seul but : Se venger.
Comment va-t-elle y arriver ? Suite à l'écran ...

Denis Dercourt nous fait entrer en plein dans la précision hitchcokienne, tant dans le détail que dans l'atmosphère feutrée de la bourgeoisie : piscine, belle voiture avec chauffeur, splendide demeure dans un grand parc ...
Visage pâle voire même livide et inexpressif, habits sobres et noirs (jamais de couleur), Que pense notre héroïne ? Que va-t-elle faire ? Que nous réserve-t-elle ?
Ce suspense nous tient par les tripes jusqu'à la dernière minute du film.

À voir certainement ou à revoir par tous ceux et toutes celles que ce genre artistique captive. Je vous l'avoue, ce fut mon cas.

Bien à vous
Redwall

j'en parlerai plus tard, pour l'heure, je pars 2 jours pour Paris. @+ Wink

_________________
Maitre à penser, celui qui est remarquable dans un domaine et à qui l'on demande son avis dans un domaine où il n'y connait rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jipi
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5903
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: Jipi fait son cinéma !   31/8/2006, 11:33

On attend ton compte rendu alors ! Bon séjour à Paris !
Entre-temps j'ai vu Paris je t'aime... j'ai beaucoup aimé... j'en parlerai aussi !

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.frandidac.net
uniforme
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 674
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: Jipi fait son cinéma !   2/9/2006, 23:02

Redwall a écrit:
"La Tourneuse de Pages" ou un suspense au féminin dans lequel la jeune Belge Déborah François crève l'écran face à Catherine Frot.

Révélé au Festival de Cannes, où il aurait à coup sûr mérité un César, "La Tourneuse de Pages" du réalisateur Denis Dercourt est sans doute pour moi un des meilleurs films français de l'année. L'actrice Belge Déborah François, la maman dans le film "L'Enfant" des frères Dardenne, est tout simplement phénoménale.

Au début du film, Déborah campe une jeune élève pianiste ayant dû renoncer à son art suite à un examen raté au conservatoire causé par la faute d'un membre du jury (Catherine Frot) dont l'attitude plutôt cavalière lui a fait perdre les moyens.
Devenue adulte, Mélanie est engagée dans le cabinet d'avocats de Maître Fouchécourt (Pascal Greggory) qui n'est autre que le mari de la femme qui a détruit son rêve d'enfance. Quelle coïncidence ... Maintenant, la jeune fille n'a qu'un seul but : Se venger.
Comment va-t-elle y arriver ? Suite à l'écran ...

Denis Dercourt nous fait entrer en plein dans la précision hitchcokienne, tant dans le détail que dans l'atmosphère feutrée de la bourgeoisie : piscine, belle voiture avec chauffeur, splendide demeure dans un grand parc ...
Visage pâle voire même livide et inexpressif, habits sobres et noirs (jamais de couleur), Que pense notre héroïne ? Que va-t-elle faire ? Que nous réserve-t-elle ?
Ce suspense nous tient par les tripes jusqu'à la dernière minute du film.

À voir certainement ou à revoir par tous ceux et toutes celles que ce genre artistique captive. Je vous l'avoue, ce fut mon cas.

Bien à vous
Redwall
J'y reviens donc...

Je suis d'accord avec toi Redwall c'est un excellent film laissé à l'appréciation et l'imagination de chacun. J'adore justement les interprétations différentes, et c'est le cas. Smile Curieusement je n'ai pas tt à fait la même sensation que toi au début.

Oui elle manque son examen mais à mon avis ce n'est pas seulement par l'attitude désinvolte de la présidente du jury. De mon point de vue elle n'avait pas de don, et n'avait pas plus envie de faire de la musique qu'autre chose. La preuve elle abandonne au premier échec. Elle a des parents commerçants, ils sont bouchers, qui paient et qui lui font savoir clairement lors du repas à la veille de l'examen. Par ailleurs elle a un regard de ras le bol dans son 'au revoir' en claquant le couvercle du piano sur les mains d'une autre candidate. Comme pour dire, "bon débarras", je ne reviendrai pas ici. Du reste, elle range bien toutes ses petites affaires et ferme bien le piano à clé en rentrant. Elle nous fait ressentir que la musique... c'est terminé !

Soit, une dizaine d'années plus tard, Mélanie entre comme stagiaire dans un grand cabinet d'avocats dont le PDG, se trouve être justement le mari de cette femme qui a peut-être changé le cours de sa vie. Comme par hasard aussi, ils sont en panne de nounou... la vengeance n'est donc pas préparée, c'est un concours de circonstances, je dirai. La rencontre avec la pianiste, se passe bizarrement mais bon Mélanie utilise toutes ses capacités, on sent qu'elle veut ce travaille comme pour être indépendante de ses parents à qui elle téléphone pour les rassurer. Bien évidemment elle reste sensible à la musique et devient la tourneuse de pages, puisque là aussi les autres tourneuses font défaut.

Le comportement de chaque acteur a son importance, y compris celui du p'tit garçon. Je n'en dévoile pas davantage d'autres iront certainement voir ce film. Quant à la fin, on peut aussi tout imaginer... enfin moi j'imagine plein de scénaris Very Happy

Catherine Frot, que j'adore, est merveilleuse dans ce film.


voilà voilà c'était ma tite appréciation à moi Very Happy

_________________
Maitre à penser, celui qui est remarquable dans un domaine et à qui l'on demande son avis dans un domaine où il n'y connait rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jipi
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5903
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: Jipi fait son cinéma !   4/9/2006, 10:44

Merci Uniforme ! Nous avons donc eu trois visions du même film !
Intéressant je trouve !

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.frandidac.net
Jipi
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5903
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: Jipi fait son cinéma !   4/9/2006, 10:47

J’ai vu PARIS, JE T'AIME (film collectif)

Paris, je t’aime est un très beau film collectif. Il fut demandé à dix-huit cinéastes de réaliser une séquence d’environ cinq minutes relatant une rencontre amoureuse dans un quartier de Paris. Le mot amour étant à prendre dans un sens large : il recouvre l’amour d’une mère pour son fils, d’un père pour son fils et bien entendu les vraies rencontres amoureuses à tous les âges de la vie. C’est l’occasion de découvrir diverses facettes de la belle capitale française.
Un film très attachant. Certaines séquences m’ont enchanté par la finesse, le jeu des acteurs et l’humour qui les traversaient. Un film assez historique dans la mesure où il est possible de découvrir en cent-vingt minutes la réunion de grands cinéastes (Joel et Ethan Coen, Olivier Assayas, Gus Van Sant, Sylvain Chomet, Isabel Coixet, Walter Salles, Bruno Podalydès, Wes Craven, Alexander Payne, Nobuhiro Suwa, Tom Tykwer) et de grands acteurs ou actrices (Fanny Ardant, Juliette Binoche, Gérard Depardieu, Marianne Faithfull, Ben Gazzara, Bob Hoskins, Yolande Moreau, Nick Nolte, Bruno Podalydès, Natalie Portman, Gena Rowlands, Ludivine Sagnier, Barbet Schroeder, Rufus Sewell...).
Je vous recommande ce film illuminé par la tendresse et l’émotion...


_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.frandidac.net
sylvie
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 156
Date d'inscription : 20/03/2006

MessageSujet: Re: Jipi fait son cinéma !   7/9/2006, 11:47

"paris je t' aime"...
il est bien ce film!c' est vraiment une bonne idée ce concept, et puis il y en a pour tout les gouts, et pour rire, et pour pleurer...j' ai bien aimé moi aussi!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://freudenbergersylvie.free.fr
Jipi
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5903
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: Jipi fait son cinéma !   13/9/2006, 21:55

Un concept intéressant en effet ! Tu as raison !
Pas gratuit en plus, car au service de la tendresse, de l'émotion...

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.frandidac.net
uniforme
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 674
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: Jipi fait son cinéma !   13/9/2006, 23:18

Jipi a écrit:
Merci Uniforme ! Nous avons donc eu trois visions du même film !
Intéressant je trouve !

quand un film peut avoir plusieurs interprétations c'est que c'est un excellent film. J'adore.

J'aimerais bien aller voir "Quand j'étais chanteur" avec G. DEPARDIEU et Cécile de France.

_________________
Maitre à penser, celui qui est remarquable dans un domaine et à qui l'on demande son avis dans un domaine où il n'y connait rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jipi
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5903
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: Jipi fait son cinéma !   20/9/2006, 20:42

Pour la multiplicité des interprétations tu as tout à fait raison Uniforme...

Le sommet dans le genre est David Lynch dont je suis grand amateur !

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.frandidac.net
sylvie
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 156
Date d'inscription : 20/03/2006

MessageSujet: Re: Jipi fait son cinéma !   21/9/2006, 09:55

dernierement je suis allée voir "la sience des rêves" de michele gondry et "tout va bien, ne t' en fait pas" d' un réalisateur dont j' ai perdu le nom.
Ils sont tout deux magnifiques...
la science des rêves est drôle loufoque, plein de poésie, et trés beau visuellement, car y sont melés images réelles, et de trés belles animations traditionnelles, notamment russes, comme la technique de la cellophane pour reproduire l' eau.
C' est une histoire d' amour un peu étrange, interpretée par charlotte gainsbourg et gaël garcia...celui qui a joué dans la mauvaise éducation de pedro almodovar.
je le conseille...

et le second film est trés touchant, l' actrice est jeune et talentueuse.
C' est une jumelle qui rentre de vacances et retrouve ses parents, qui lui annonce que son frère a fugué, suite a une dispute, et n' est pas revenu.dans l' incompréhension et l' attente de nouvelles qui ne viennent pas, la jeune fille refuse de se nourrir au point d' être hospitalisée et de froler la mort, sauvée par une lettre de son frère qui lui donne des nouvelles, elle reprend la fac, avec de temps en temps une carte de son jumeau.et puis elle part en vacances, et au lieu d' aller au lieu dit, elle passe dans la ville ou est sensée être son frère...et la elle voit son père poster une lettre...entre temps une belle histoire d' amour se lie avec un ami...et je ne dit pas la suite, qui est boulversante.
pour ceux qui veulent de l' émotion...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://freudenbergersylvie.free.fr
Jipi
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5903
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: Jipi fait son cinéma !   24/9/2006, 10:35

Merci Sylvie pour la réflexion autour de ces deux films pas encore sortis chez nous...
On en reparlera alors !

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.frandidac.net
sylvie
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 156
Date d'inscription : 20/03/2006

MessageSujet: Re: Jipi fait son cinéma !   24/9/2006, 19:27

ah oui, je n' avais pas pensé a l' enventel décalage possible!
c' est que je n' entend pas votre accent!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://freudenbergersylvie.free.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Jipi fait son cinéma !   

Revenir en haut Aller en bas
 
Jipi fait son cinéma !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
 Sujets similaires
-
» Bombay fait son cinéma
» Michel fait du cinéma
» [Powhatans] Meeting du Printemps 2013 - DCP fait son cinéma - Les inscriptions [COMPLET]
» le festival de kyan émission sur le cinéma
» [WHB] l'escargot rouge fait son cinéma

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Passion des mots :: Forums de discussions :: Quel cinéma !-
Sauter vers: