Passion des mots

Forum culturel
 
AccueilCalendrierFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Chocolats de début d'année...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
yugcib
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 986
Age : 69
Localisation : 186 route d'Audon 40400 Tartas
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Chocolats de début d'année...   10/1/2007, 21:36

Un petit poème de Yaya (voir [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] dans la page 4 de son site, m’a inspiré ce commentaire à son poème « Les mots, encore »… Je reprends les mots de mon amie Yaya : « imposteurs ces mots », « En béret frondeur,au ton gouailleur ! »…



Encore ces mots !

Ah, quels imposteurs ces mots ! En béret frondeur, au ton gouailleur !
Il faudrait les museler, ces mots, par d’autres mots…
Mais lesquels ?
Empatchoulés, encyclopédiés, en belles envolées ?
Et s’ils quittaient le pays des mots, le pays où sévissent les maux ?
S’ils ne disaient plus rien, s’ils se couchaient dans les petits carnets, rêveurs et ne parcourant plus la Toile, ne faisant plus ni le mal ni le bien, n’espérant plus changer le monde en un autre monde aussi stérile de mots ?
Les mots, cependant, seraient-ils tous des imposteurs ?


Ennemour, ennemour !

Je ne sais pas si l’on peut dire, comme le chantait Brassens : « Il n’y a pas d’amour heureux »…
Mais je sais que l’on peut dire : « Il n’y a pas d’ennemour heureux » ! Ni d’ennemour malheureux d’ailleurs !
Parce que, dans l’ennemour, l’on ne sait jamais si l’on aime ou si l’on n’aime pas.
En somme, dans l’ennemour –et c’est bien là le pire sans aucun meilleur en contre partie—l’on y est dans un très grand malheur et l’on y crève tout au long de sa vie sans savoir ni éprouver qu’on en crève… Car si l’on réalisait qu’on crevait d’ennemour, alors je crois que l’on commencerait à aimer même si l’amour heureux était si difficilement accessible.
L’ennemour, lorsqu’il se met en fête par la fête que nous faisons sur la place du village ou autour de la table, fait comme s’il était l’amour, mais il reste l’ennemour avec toutes ses contrefaçons d’amour, et son bonheur en papier crépon, ses visages et ses rires pour nous faire oublier une heure, un soir, que demain recommencera l’ennemour…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yugcib.e-monsite.com
Jipi
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5900
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: Chocolats de début d'année...   11/1/2007, 20:27

J'ai bien aimé ce poème de Yaya que je suis allé lire !
J'ai bien aimé ta réflexion sur l'ennemour !

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.frandidac.net
 
Chocolats de début d'année...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Merci a karine100705 - Gateau aux 3 chocolats
» Années Lunaires Chinoises
» Votre Emploi du Temps année 2009/2010
» Félicitation pour les clips pop kitch et année 80
» Recherche Magazine Fripounet années 90 à 93

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Passion des mots :: Forums de discussions :: Les écrits de nos membres-
Sauter vers: