Passion des mots

Forum culturel
 
AccueilCalendrierFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Poèmes de Jipi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Admin
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 79
Date d'inscription : 16/10/2005

MessageSujet: Poèmes de Jipi   20/10/2005, 17:11

Je voudrais
ta main comme un oiseau dans le sommeil
à tiède respiration plus charnelle
prisonnière aux creux de ma paume
celle qui désire une tendresse
gerbe de doigts sur le visage
éclatante par le vent remuée
ta main comme herbes chaudes sur mon corps

Je voudrais
ta poitrine comme un souffle pour reconnaître la vague
s’y mordent mes lèvres depuis le baiser
sur ta peau de brûlure
nudité captive avec sa douceur
frémissante au travers de mon geste
entre les seins traversés de fièvre
ta poitrine comme haut pays enflammé

Je voudrais
ta bouche comme une lame vorace
bouffée de feu où le cri convulse
jusqu’à la douleur par ivresse
nourrie de soleil où je m’absorbe
entre les dents gémit la langue
tant se fatigue que les yeux se ferment
ta bouche comme parole de velours

Je voudrais
ton regard comme un signe infatigable
trace de l’indicible mystère
convoite un miroir à leur forme
image qui me réfléchit saisissable
brille l’horizon quand se replie le néant
une larme parmi ce ruisseau de joies
ton regard comme sève pour y cerner le ciel


Extrait de Sillage de Tendresse
Editeur : Dejaie

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesmotsdelavie.cultureforum.net/
Jipi
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5897
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: Poèmes de Jipi   5/12/2005, 15:50

Emporte-moi vers l’immensité du rivage
où se déchaîne l’image mouvante de toi-même
Raconte-moi l’évidence où découvrir ton aveu
Traîne mon silence jusqu’au creux de ta bouche
Alors tu me diras la femme avec des noms tièdes
aux profondeurs de la chair
Alors je toucherai le gisement au fond de ton ardeur
Il y a tes mains qui refusent le vide
à crever d’un cri dense où l’extase nous délivre
Il y a tes yeux les plus limpides trempés de lumière
à ne connaître plus ce rêve obscur de la nuit
Maintenant j’aurai à goûter un ruisseau de lèvres
à t’offrir le délire avec une saveur de mystère
J’ose regarder l’effacement de ton mirage
le désir frémir comme on frôle l’inconnu
C’est ta voix de flamme ailée sortie de l’ombre
et ton visage à l’exacte vérité pour tout amour
C’est une trace de douceur si près devant tes mots
Quand neige sur ma triste mémoire
ton âme blanche où poussent les soleils
je retiens d’une seule fille en songe
la chaleur explosée au froid de mon vertige
Quand se retournent les chagrins
pour nous sourire un temps de fête
je sens l’accord de nos rêves inaudibles
ou reconnais comme un chant qui me prolonge
la parole née aux clartés de ton regard
Quand l’ivresse creusera sous la racine de nous-mêmes
Quand nous brûlerons de nos syllabes pareilles à ce désir
nos deux corps auront deux coeurs plus libérés
comme la mer qui sans vagues se déroule
lentement au jour d’après tempête revenue



Ce poème d'amour a reçu le Prix Casterman.
Extrait de Sillage de Tendresse
Éditeur : Claude Dejaie

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.frandidac.net
Aliza

avatar

Nombre de messages : 12
Localisation : Israël
Date d'inscription : 12/12/2005

MessageSujet: Re: Poèmes de Jipi   12/12/2005, 20:02

"comme la mer qui sans vagues se déroule
lentement au jour d’après tempête revenue"


Je laisse ces mots cheminer en moi. Ils sont doux et ils font mal, ils bercent et apaisent, ils sont l'écho d'un coin secret, celui de l'amour...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://moncahier.net
Jipi
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5897
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: Poèmes de Jipi   8/1/2006, 12:59

Reviens à ton silence au langage de tes gestes
et tu l'entendras rire à corps déployé jusqu'au
large de tes yeux. Par seule incompréhension. Car elle
ignore tes mots moins visibles au sommet du coeur.

Reviens à ta parole à tes lèvres plus criantes
et tu l'entendras se taire comme une absence douloureuse.
Par seule indifférence. Car lui importe peu l'éclosion
trop vive de tes mots.



Extrait du recueil « Cri de ton corps »

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.frandidac.net
marie chevalier
Membre
Membre


Nombre de messages : 1135
Date d'inscription : 14/12/2005

MessageSujet: Re: Poèmes de Jipi   8/1/2006, 16:47

très bel hommage à l'autre! très beaux textes... sensualité et amour beau duo pour un poème. bravo bravo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jipi
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5897
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: Poèmes de Jipi   8/1/2006, 22:00

Merci tout simplement Marie...

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.frandidac.net
Papillon
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 166
Localisation : Estrie
Date d'inscription : 11/12/2005

MessageSujet: Re: Poèmes de Jipi   8/1/2006, 22:07

Parlants ces poèmes, bravo! cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jipi
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5897
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: Poèmes de Jipi   9/1/2006, 14:30

Merci Papillon ! Parlants... sans doute, car j'évoque des images...

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.frandidac.net
Jipi
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5897
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: Poèmes de Jipi   21/1/2006, 12:15

Voici un texte extrait de mon deuxième livre « Cri de ton corps » :

Ta main pour éblouir le corbeau de ma solitude verticale comme un cri d'automne

S’éveiller au tranchant de tes yeux à voix haute sur mes lèvres
Effacer le métal faux qui avance sur ton rire
Surgir à ta parole qui me prend par la peau du coeur
Oublier le paysage muet et la neige des bouches trop froides
Naître aux poings de couleur qui ricochent sur le rêve
Résister à l’épreuve du sable proche de mon regard
Crépiter lentement un désir plein d’oiseaux
Ouvrir l’impossible caillou avec les doigts de l’espoir
D’un geste lourd écraser l’animal qui roule dans ton visage
Tracer mon corps immuable sur le miroir à me déchirer
Rien que caresser la mousse sur ta joue qui tremble de tendresse
Enflammer tes hanches avec une seule branche de mon sang
Dissiper la fête qui m’encage et m’occulte ta tristesse
Ecouter la colère pluvieuse dans l’orage des enfants morts
Recueillir le dernier mot qui s’ achève sous tes paupières mécaniques
Sentir une gerbe d’eau tiède dans le frôlement de ton rire
Jouir à grande soif quand je m’épuise à t’ aimer
Guérir le fleuve qui remonte douloureusement comme une angoisse

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Dernière édition par Jipi le 6/9/2011, 11:12, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.frandidac.net
Jean-Pierre Poccioni
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 3237
Age : 69
Localisation : Loiret
Date d'inscription : 10/12/2005

MessageSujet: Poèmes de Jipi   5/2/2006, 16:39

Face au mirage du virtuel, au WEB où des ombres sans corps passent au travers de mots souvent eux-mêmes accrochés à d’autres, réponses du tac au tac, joutes plus que confidences, il arrive qu’on désire revenir à ce que disent les textes.

C’est ainsi que je me suis, par ce clair dimanche, penché sur les poèmes de Jipi. Re-penché pour être exact. J’avais déjà lu, mais le désir de dire mes impressions fut emporté dans la bourrasque d’un malentendu qui avec le recul a tout d’une tempête dans un verre d’eau.
(« Encore que… » me susurre une voix intérieure à laquelle je réponds énergiquement : « Ce n’est pas le moment ! »).

Donc.

A la première lecture on se dit que c’est beau et qu’après tout, on pourrait en rester là. Il y a là un poète, énergumène aussi rare que précieux en ces temps prosaïques, contentons-nous de savourer (en réclamant peut-être un supplément, comme le bis à la fin du concert qui nous a rendu heureux)

Puis il se trouve qu’on est bavard de la plume - même si de plume il n’y a point - on va y mettre un peu de commentaire, le fameux grain de sel des penseurs prolixes.

Donc, c’est beau, mais encore ? Car enfin, c’est un peu court, jeune homme…Vous connaissez la suite !

Tout d’abord c’est la modestie* qui me frappe. Mais attention, je veux dire modéré, réservé et non médiocre ou petit ! (Méfions-nous de la polysémie.) Cette modestie est celle de l’humain qui refuse l’imprécation, qui a choisi sa distance au monde et qui en aucune façon ne souhaite en être l’architecte. Humain donc, « trop humain », avec des paroles d’homme-enfant comme on le dit des femmes (mais pourquoi auraient-elle cette exclusivité ?) un enfant grandi vers une sensualité d’homme qui laisse « le désir frémir comme on frôle l’inconnu ».

Ensuite, j’aime dans ces poèmes l’effort pour concilier l’inconciliable, pour rassembler le feu du corps amoureux et l’eau des mots qui coule parfois en vain (et parfois pas !). J’aime aussi qu’en 2006 ( peu importe le moment de l’écriture) on ait le courage du lyrisme, la force de l’élan.
« Il y a tes mains qui refusent le vide
à crever d’un cri dense où l’extase nous délivre »

« Je voudrais ta main comme un oiseau dans le sommeil
à tiède respiration plus charnelle
prisonnière au creux de ma paume »

N’y a t il pas de quoi gifler tous les annonceurs de fin du monde, ceux qui affirment que bonheur et beauté n’existent plus que dans la larme et la violence. Et l’extase alors ?

Pour terminer je ferais le lien avec une discussion ouverte sur ce forum : Qu’est-ce que la qualité littéraire ?
Vous avez la réponse : prenez certains textes, grattez, triturez, analysez et vous verrez… RIEN.

Prenez ensuite ces quatre poèmes, je crois que je pourrais encore y faire un tour et en ramener de quoi remplir mon panier de glaneur de beauté et de pensées fertiles.

Tiens, le mot que je cherchais ! Jipi est un poète FERTILE.




*Note pour Marie qui fit un saut de femme piquée par une tarentule en m’entendant parler de modestie : Il s’agit de Jipi, pas de moi voyons ! Vous savez qu’on peut admirer les qualités dont on est dépourvu, bien qu’à y regarder de près la modestie dont je parle...mais c’est une autre histoire…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marie chevalier
Membre
Membre


Nombre de messages : 1135
Date d'inscription : 14/12/2005

MessageSujet: Re: Poèmes de Jipi   5/2/2006, 21:58

Je commence vraiment à apprécier votre humour jean-Pierre!! sunny et j'ai lu avec intérêt votre analyse des poèmes de Jipi et vous allez rire : je suis tout à fait d'accord avec vous !!! à la vôtre ça s'arrose !! sunny sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Pierre Poccioni
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 3237
Age : 69
Localisation : Loiret
Date d'inscription : 10/12/2005

MessageSujet: Poèmes de Jipi   6/2/2006, 08:01

Marie,

Serais-je de ceux dont on dit qu'ils gagnent à être connus ?

En tout votre message est sympathique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jipi
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5897
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: Poèmes de Jipi   6/2/2006, 13:58

Je suis tellement heureux, Jean-Pierre, de ces mots, de tes mots qui expriment tellement bien ce que tu ressens face à mes poèmes.

Tes mots sont le signe d’une grande qualité dans l’analyse et surtout le témoignage d’un homme de coeur qui, sans flagornerie aucune, témoigne sincèrement de ce qu’il ressent... Tes mots me touchent, car non seulement ils témoignent des qualités que tu découvres dans mes textes, mais surtout parce qu’ils expriment ta dimension humaine qui perçoit celle qui est présente dans d'autres oeuvres...

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Dernière édition par le 11/3/2006, 16:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.frandidac.net
marie chevalier
Membre
Membre


Nombre de messages : 1135
Date d'inscription : 14/12/2005

MessageSujet: Re: Poèmes de Jipi   6/2/2006, 15:18

Jean-Pierre
encore quelques phrases de ce genre et en effet je pourais dire " Jean-Pierre ? finalement est un homme" sympa sunny

Quant à toi, Jipi tes poèmes sont fameux , je ne sais pas faire de poésie et suis toujours en admiration devant ceux qui l'écrivent bien. sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jipi
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5897
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: Poèmes de Jipi   6/2/2006, 17:31

Merci à toi Marie ! Wink

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.frandidac.net
Jipi
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5897
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: Poèmes de Jipi   10/2/2006, 13:21

Matrice aride du soleil d’où mon corps s’élève flamboyant
après douleur et très brûlante fécondation

Ensuite je me jette de si haut dans l’océan des bouches mortes
Mais une nuit de mer me fixe les yeux sur un point noir de corail
et le sel dévale mes lèvres et se glisse à travers mes os
Mon regard voudrait se creuser une lumière
dans le flux de pierre qui me casse sans rémission
au milieu du sable qui miroite une paroi grinçante
dans la vague lourde qui me chavire entre les rives

Mais voilà que le soleil déferle jusqu’à l’écume des lèvres marbre
C’est alors que l’eau s’irise avec un souffle de ciel
Quand l’aube fait éclater les flots et me gerbe la blancheur
Sûrement la vision pleure de tant d’éblouissements
dans le brasier d’algues qui scintille comme une caresse
au milieu du rocher qui frappe avec incandescence
dans la pluie tremblante des poissons bleus

Ainsi le soleil est devenu houle qui tourne claire au milieu du rire
délicieuse marée comme une goutte larguée sur la pointe de la langue
grand feu de tangage à tous les angles du coeur
ventre luisant qui s' enroule par remous autour du rêve

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.frandidac.net
Jean-Pierre Poccioni
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 3237
Age : 69
Localisation : Loiret
Date d'inscription : 10/12/2005

MessageSujet: Poème de Jipi   10/2/2006, 14:09

Ecrire si sombre et si solaire à la fois rélève d'un grand écart qui ne peut être que violent !

Un univers paradoxal puisque clos pas sa nature farouche et âpre et ouvert puisqu'écrit et diffusé.

Jipi protéiforme ?

Au demeurant, si c'est possible, un beau texte comme on le dit d'un geste ou d'un sentiment. Un texte nimbé de nécessité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
blackshad
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 112
Date d'inscription : 08/02/2006

MessageSujet: :)   10/2/2006, 14:22

superbe poésie... j'aime particulièrement la première.
c'est un vrai plaisir à lire Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jipi
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5897
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: Poèmes de Jipi   13/2/2006, 20:51

Merci blackshad !

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.frandidac.net
Sekoria

avatar

Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 17/02/2006

MessageSujet: Re: Poèmes de Jipi   22/2/2006, 17:13

Sincérement bravo pour ces poèmes très beaux et touchants.

Mes préférés sont les deux premiers, mais les autres ne sont pas loin derrière. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jipi
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5897
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: Poèmes de Jipi   22/2/2006, 22:21

Merci Sekoria ! Heureux qu'ils te plaisent ! Wink

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.frandidac.net
Jipi
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5897
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: Poèmes de Jipi   24/2/2006, 17:33

Alors craque le feu dans un mouvement d’éruption.

Et toujours cette pente rouge comme une longue cruauté, ce sarcasme d’enfer comme fureur au fond de la nuit. Lave qui ronge l’écorce où la sève bat de flammes en brûlures. Et l’homme qui se déchire dans un bruit de sang. Je voudrais dire que l’arbre se consume en un dernier cri d’oiseau et que l’herbe tremble à l’idée de la cendre. Je vois nos yeux fracassés par grandes explosions et j’entends le salut rauque de nos lèvres incendiées. Voici la mer pour nous répandre son langage de soufre. Voici la rive tordue où s’allume le sable, où la rose est noire au-delà du soleil.
Un brasier jusqu’au ciel et le vent qui nous éclate à pleines morsures. La ville se ruine au tremblant de la terre. Murailles en poussières quand la mémoire se dépeuple. Rire des falaises quand nos pierres s’écroulent d’une voix meurtrière. Et encore ce vertige à l’instant de la mort, cette violence qui nous vacarme un orage de cratère.

Alors brûle mon corps pareil à un poème de feu.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.frandidac.net
Jipi
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5897
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: Poèmes de Jipi   11/3/2006, 16:51

Femme à découvrir entre les lignes précises du soleil
Je veux déchiffrer la forêt qui me ronge ton regard
Femme qui n'attend plus Femme d'éclair dans la fièvre des cascades
Femme à boire avant que la source ne retourne vers la mémoire
Je veux t'engloutir en toute certitude

Femme à désirer très nue comme un coup de lumière
Je veux craquer la fougère triste de tes yeux
Femme immobile comme un fruit de lèvres mortes
Femme J'oubliais le printemps de tes doigts l'ébauche de ton rire
Je veux renoncer à nos coeurs parallèles

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.frandidac.net
Jipi
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5897
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: Poèmes de Jipi   23/4/2006, 19:31

J’acclame le soleil avec un grand rire de feu. Sur mes lèvres son visage avant de mesurer toute tristesse de la nuit. Voici la mer qui fait naufrage et je deviens la vague immense sur le sable du ciel. La terre s’enlise et voici que je deviens l’arbre infatigable qui s’éloigne infiniment.

J’appelle l’oiseau avec les mots déchirants et je reconnais sa trace comme un éclat de solitude.

J’ouvre l’espace avec les deux mains du rêve. Sur mon cou la clarté de sa bouche avant cette détresse comme une très lente pluie. C’est mon sang qui gronde à travers la sève de ton ventre. C’est ma langue de spirale qui te pénètre comme une eau folle.

Je poursuis l’oiseau avec l’aile du silence. Et voilà qu’il me répond tout langage au long du coeur.

Je franchis la lumière par ton corps interminable. Sans te blesser car toute tendresse frôle très légèrement.

D’une main très haute je caresse l’oiseau comme je désire sans limites.

Je fais craquer ton souffle avec mes gestes égarés. Quelque part au bord du vertige nous nous regardons très délicatement.

Avec un plaisir étrange l’oiseau s’enflamme au soleil de la mort. Avec délire nous crions notre brûlure et doucement nous fermons les yeux jusqu’au retour sur cette terre de cendres.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.frandidac.net
Fée
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 710
Localisation : Région Parisienne
Date d'inscription : 12/12/2005

MessageSujet: Re: Poèmes de Jipi   23/4/2006, 19:45

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Poèmes de Jipi   

Revenir en haut Aller en bas
 
Poèmes de Jipi
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 5Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Poèmes dans Bleach
» Cahiers de poèmes, Emily Brontë
» Vos poètes et poèmes préférés
» Poèmes tous doux...
» Les poèmes gagnants/ TARI, DDP HUOR

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Passion des mots :: Forums de discussions :: Les écrits de nos membres-
Sauter vers: